Partager

Les incidents d’incivilité en avion sont à la hausse. L’incivilité est dans l’air! Aujourd’hui, avec la croissance du nombre de passagers, l’augmentation des procédures de sécurité, ainsi qu’avec la diminution de la largeur des sièges et de l’espace des jambes puis sans oublier les « Défenseurs de genoux », voyager en avion est tout simplement stressant.

Les vols entre Paris et Tel-Aviv sont souvent l’occasion pour certains passagers de se comporter de manière… inhabituelle. Pieds sur les sièges, couches sales, préservatifs usagés… Shawn Kathleen, une ancienne hôtesse de l’air, a décidé de témoigner de ces incivilités quotidiennes en publiant des photos sur internet sous le nom de « Passenger Shaming ». (Le site www.linternaute.com a publié un article passionnant sur ce thème).

« Bagarre, nourriture jetée à la tête d’une hôtesse, issue de secours ouverte pendant le décollage… En Chine, prendre l’avion n’est pas toujours de tout repos. Pas une semaine sans que la presse ne relaie incidents, bagarres générales et incivilités envers le personnel de bord. Tant et si bien que les touristes chinois sont devenus les nouvelles bêtes noires des compagnies aériennes en se taillant une solide réputation de nouveaux riches arrogants et malappris ».

Dans maxitendance.com : « Prendre l’avion est certainement le moyen le plus rapide pour voyager et le plus confortable sauf lorsque vous avez comme voisins des passagers sans gène qui vont se croire chez eux.

Une situation insoutenable pour de plus en plus de voyageurs parmi eux Waiter Rant du blog Rant of a Sassy Stew qui a ouvert sur Facebook PassengerShame, une page dans laquelle il dénonce ces incivilités à travers une série de photos envoyées par des internautes tout aussi ulcérées par ces passagers qui ne respectent rien, ni personne.

Plateaux-repas renversés, pieds squattant le siège du voisin, promenade en petites tenues dans les allées de l’avion, séances de manucure improvisée et sieste dans de drôles de postures sont autant de scènes insolites et surtout insupportables que les voyageurs de ces compagnies aériennes souvent américaines – mais pas seulement – doivent subir sur les longs courriers ».

Partager