Partager

L’envoyé spécial du Qatar à Gaza a confirmé dimanche l’existence de pourparlers indirects entre Israël et le Hamas sur la résolution des tensions naissantes et d’une crise humanitaire dans l’enclave côtière. « L’administration américaine est au courant des pourparlers », a déclaré Muhammad al-Amadi à l’agence de presse chinoise Xinhua, lors de sa visite à Gaza. Sa déclaration est la première confirmation officielle des pourparlers entre le Hamas et Israël, bien que les négociations pour un cessez-le-feu à long terme et la levée du blocus aient longtemps été rapportées officieusement dans la presse israélienne et palestinienne. (Times of israel.com)

Le Qatar est un pays de la péninsule arabique qui se compose d’un désert aride et d’un long littoral avec plages et dunes au bord du golfe Persique (Arabique). La côte est également dotée de la capitale Doha, connue pour ses gratte-ciel futuristes et ses autres éléments architecturaux ultramodernes inspirés par le design islamique d’autrefois, comme le musée d’art islamique de Doha, en calcaire. Ce musée est installé sur la promenade maritime de la Corniche de la ville.

Le Hamas (en arabe : حماس, « ferveur »), acronyme partiel de harakat al-muqâwama al-‘islâmiya (arabe : حركة المقاومة الإسلامية, « Mouvement de résistance islamique »), est un mouvement islamiste palestinien constitué d’une branche politique et d’une branche armée, principalement actif à Gaza. Créé en 1987 par Sheikh Ahmed Yassin, Abdel Aziz al-Rantissi et Mohammed Taha, tous trois issus des Frères musulmans, sa charte affirme que « la terre de Palestine est une terre islamique ». il prône la destruction de l’État d’Israël et l’instauration d’un État islamique palestinien sur tout le territoire de l’ancienne Palestine mandataire, avant de demander « l’établissement d’un État palestinien entièrement souverain et indépendant dans les frontières du 4 juin 1967, avec Jérusalem pour capitale ».

Partager