Partager

L’entrain et le caractère très tactile de Kolinda Grabar-Kitarovic, présidente de la Croatie, durant la finale entre son pays et la France le 15 juillet, ont suscité nombre de moqueries et de sous-entendus (même en Israël) d’une légèreté toute relative sur les réseaux sociaux. Mais certains sont allés plus loin, imaginant Emmanuel Macron se laissant aller à poser une main sur le postérieur de son homologue.

Amplement reprise sur le web, l’image est évidemment fausse. Il s’agit d’un photomontage, basé sur une vraie photo de Reuters, dont nos confrères de l’AFP ont retracé la piste jusqu’à la page Facebook d’un site satirique italien, Bufala News, qui ironisait alors sur les bonnes relations diplomatiques entre nos deux pays, contrastant avec l’affrontement en cours sur le terrain de football.

Sortie de son contexte humoristique, le photomontage en a floué plus d’un, et relancé la machine à blagues lourdes au passage. Pour Kolinda Grabar-Kitarovic, déjà la cible de nombreuses fausses infos (comme ces images la présentant prétendument en bikini), ce genre de plaisanteries est en passe de devenir quasi-quotidienne. Que dit le dicton, déjà, au sujet des blagues les plus courtes ? (Source : https://www.francetvinfo.fr/)

 

Kolinda Grabar-Kitarović, née le à Rijeka, est une femme d’État croate, membre de l’Union démocratique croate (HDZ), présidente de la République de Croatie depuis le . Diplômée de langues étrangères et relations internationales, elle travaille au début des années 1990 comme haut fonctionnaire ministériel. En 1997, elle intègre le corps diplomatique croate. Elle est élue députée à la Diète en 2003, puis devient ministre de l’Intégration européenne du premier gouvernement d’Ivo Sanader. Le remaniement de 2005 en fait la première femme à accéder au poste de ministre des Affaires étrangères. Elle n’est pas reconduite en 2008, mais obtient le poste d’ambassadrice aux États-Unis, avant d’être nommée en 2011 secrétaire générale adjointe pour la diplomatie publique de l’OTAN.

À l’issue de son mandat de trois ans, elle se présente pour l’HDZ à l’élection présidentielle croate de 2014-2015. Elle l’emporte de justesse au second tour sur le chef de l’État sortant, Ivo Josipović, devenant la première femme élue à la présidence de la Croatie et également la plus jeune personnalité élue à cette fonction.

[amazon_link asins=’B07FLYLG56,B00IYO27VE,B07FRT2C47,B07FKVDL7H,B07FKMDY1X,B01GJHIVUS,B07FKV4Q94,B06X6CGBML’ template=’ProductCarousel’ store=’israelvalley2-21′ marketplace=’FR’ link_id=’2f0aa30a-94a9-11e8-84ae-73fd4542a27e’]

 

 

Partager