Vol Paris-Tel Aviv, retard au décollage. L’interrogatoire, bordel dans l’avion…

By |2018-07-01T09:02:31+00:00juillet 1st, 2018|Categories: Non classé|
Partager
Prendre l’avion pour passer ses vacances en Israël. Cela donne lieu à des situations typiques.

1. Le jogging et le legging de rigueur

Le dress code pour prendre l’avion est clair : jogging pour les hommes, legging pour les femmes.

2. L’interrogatoire (1)

« Qui a fait la valise ? Est-ce que quelqu’un que vous ne connaissez pas vous a donné quelque chose ?

3. Avoir la valise en surpoids

C’est LE suspense de l’aéroport : est-ce que ta valise va dépasser les fameux 23 kg ?

4. Le bordel dans l’avion

Impossible de prendre l’avion sans qu’il ne devienne un champ de bataille : les enfants qui courent dans les couloirs, les bébés qui crient et les chips écrasés sur le sol.

5. Le minyane dans le couloir de l’avion

6. Le contrôle de passeport le plus angoissant

C’est celui à Ben Gurion, après la longue pente, toujours bondé de monde. Depuis sa petite cabine, le contrôleur prend ton passeport, le regarde, te fixe, puis revérifie le passeport 5 fois pour te faire des petits suspenses.

7. Le retard au décollage

Un vol Paris-Tel Aviv a toujours du retard au décollage, c’est comme ça. Souvent à cause des 3 personnes qu’on attend car elles faisaient la queue pour les cartouches de cigarettes au duty free.

LE PLUS. SELON (1) DANS LE JERUSALEM POST.

« Beaucoup de voyageurs, qu’ils soient arabes ou touristes étrangers, juifs ou non juifs, se plaignent de contrôles interminables, invasifs et humiliants, subis à l’aéroport Ben-Gourion. Il faut dire que l’aéroport est le principal point de liaison entre Israël et le monde extérieur, puisqu’il y a peu de trafic de voyageurs aux frontières jordanienne et égyptienne. Kafkaïen : tel est le qualificatif généralement utilisé par les victimes de ces contrôles jugés abusifs, que ce soit en Israël ou dans le pays d’origine, au départ du vol. Un problème dont n’ont pas conscience la plupart des Israéliens et des juifs étrangers, dans la mesure où le personnel de sécurité pratique le profilage, une méthode à la fois encensée et critiquée à travers le monde.
Selon un récent reportage télévisé de la deuxième chaîne israélienne, l’aéroport inaugurera bientôt un nouveau système d’examen des bagages qui devrait réduire le temps d’attente et la nécessité de fouiller les valises à la main. Cependant, il ne semble pas que cette nouveauté changera le processus de profilage ni les fouilles au corps dont se plaignent certains voyageurs. Le terminal 3 de l’aéroport Ben-Gourion, d’où arrivent et partent tous les vols internationaux, a ouvert en grande pompe en 2004. Avec ses 110 comptoirs d’enregistrement, l’immense hall des départs (10 000 m2) peut gérer un large volume de trafic : 12 millions de passagers y passent chaque année pour emprunter les 95 000 vols commerciaux ».
Partager

Les Articles Les Plus Lus

Leave A Comment