Avocat est l’une des professions les plus courantes en Israël.

By |2018-07-12T08:48:55+00:00juillet 12th, 2018|Categories: DROIT ET FISCALITE|
Partager

Avocat est l’une des professions les plus courantes en Israël, celle que beaucoup de gens veulent exercer – mais tout de même moins qu’avant.  Le pays compte maintenant plus de 80 000 avocats, et la question est: combien gagnent-ils réellement?

Selon les données du projet « How equal you are », le salaire brut moyen d’un ou d’une avocat (e) est de 11 320 NIS par mois. Un avocat gagne en moyenne 12 240 NIS, tandis qu’une avocate gagne en moyenne 10 680 NIS (environ 15% de moins qu’un homme).

La région affecte également les salaires: Si vous êtes avocat dans le centre du pays, vous gagnerez un salaire plus élevé que des avocats exerçant dans d’autres parties du pays: 12.070 NIS. Dans la région de Sharon, ils gagneront 10 840 NIS par mois, dans la région de Jérusalem 10 360 NIS, dans la région de Shefela 10 240 NIS, et dans le nord – 9 860 NIS par mois. Un avocat travaillant dans la région du sud gagne moins que tous ses confrères: 9 230 NIS par mois en moyenne.

La première année, le salaire moyen sera de 8 800 NIS, dans les deux à quatre premières années, le montant passera à 10 400 NIS. Entre 5 et 8 ans de pratique du droit, vous gagnerez 13 070 NIS par mois, alors qu’une ancienneté de 9 ans ou plus justifie un salaire mensuel moyen de 15 780 NIS.

De nombreux avocats sont employés, c’est aujourd’hui un métier moins recherché

Un métier moins recherché

Malgré le prestige de la position, il y a eu une diminution de la demande d’études de droit au cours de la dernière décennie. «En raison de l’afflux d’avocats, il semble que les jeunes ont intériorisé la difficulté et sont moins désireux de travailler dans cette branche», explique Einav Boimfeld, directeur du contenu et de la recherche chez AllJobs.

Si en 2016 il y avait 10 594 postes vacants, en 2017, le nombre a légèrement diminué à 10 553. En 2014, 36 personnes se portaient candidates pour chaque place vacante, et depuis lors la demande pour la profession a baissé régulièrement: en 2015, le nombre de candidats pour chaque emploi vacant a chuté à 30, en 2016, il était de 28 et l’année dernière, il a légèrement augmenté à 29.

«En raison du déclin relatif de la demande pour cette profession, les collèges privés offrent maintenant des cours de droit dans des cursus flexibles et avec des exigences plus élevées que par le passé», ajoute M. Boimfeld. « Une autre raison de la baisse de la demande peut être l’année de stage, au cours de laquelle les avocats en Israël sont tenus de se spécialiser dans les cabinets d’avocats afin d’étudier le métier en échange de bas salaires ».  À la fin de l’année de stage, l’examen du Barreau doit être réussi, un examen jugé difficile.

Source : mako.co.il

Copyright: Alliance

Partager

Les Articles Les Plus Lus

[carousel-horizontal-posts-content-slider-pro id=16755]

Leave A Comment