Partager

Deux accords de recherche franco-israéliens, dans les domaines de la physique des lasers et de l’optique, ont été signés le 27 juin 2018 à la Résidence de France par le CNRS, École polytechnique, ENSTA ParisTech, Institut Weizmann des Sciences, l’Université de Tel Aviv et l’Université hébraïque de Jérusalem.

Un événement célébré en présence de l’Ambassadrice de France en Israël, Hélène Le Gal, et de chercheurs français et israéliens rassemblés pour une conférence sur la physique des lasers organisée dans le cadre de la Saison France-Israël 2018 à l’Institut Weizmann. (Source : Ambassade de France)

En quelques années, le laser (Light Amplification by Stimulated Emission of Radiation) est passé du statut d’appareil de laboratoire pour physicien à celui de système industriel très répandu.

L’objectif de cet article est donc de permettre aux très nombreux utilisateurs non spécialistes de comprendre le fonctionnement de cette source de lumière très particulière et de se familiariser avec ses différentes configurations pratiques.

La démarche proposée consiste à présenter en première partie les phénomènes physiques variés contribuant à l’émission de lumière cohérente, ainsi que les propriétés spécifiques de cette lumière. L’article suivant présente les principaux appareils présents sur le marché, en respectant le traditionnel classement en deux familles : lasers à solides et lasers à gaz. Avant la lecture de ce texte, il peut être profitable de consulter quelques articles du thème « optique » du traité de Sciences fondamentales, notamment « optique ondulatoire », « optique des milieux matériels » et « optique cohérente ».

Les applications, très nombreuses, ne sont pas traitées dans cet article. Le lecteur intéressé par un domaine d’application spécifique pourra trouver les informations adaptées dans les traités spécialisés : mécanique (traitement des matériaux, usinage), électricité (optronique, communications)… (Source : techniques-ingenieur.fr)

Partager