241 startups, 20% de femmes entrepreneurs; la technologie palestinienne se développe.

By |2018-07-13T02:12:03+03:00juillet 13th, 2018|Categories: HIGH-TECH|Tags: , |
Partager

 

Un rapport de la Banque mondiale fournit un aperçu de l’écosystème technologique palestinien

Un rapport de la Banque mondiale vise à fournir un aperçu de l’écosystème palestinien de démarrage technologique en interrogeant 423 entrepreneurs, investisseurs et techniciens actifs en Cisjordanie et à Gaza. Selon la Banque mondiale, il y avait 241 startups actives dans les territoires contrôlés par les Palestiniens, au début de 2017, lorsque les données ont été collectées.

Le rapport ne précisait pas combien de ces start-ups étaient basées en Cisjordanie, une zone gouvernée par l’Autorité palestinienne qui a connu une relative accalmie politique ces dernières années, et combien étaient basées dans la bande de Gaza contrôlée par le Hamas, où la violence continue d’entraver la croissance économique.
Le rapport est prudemment optimiste. Bien qu’encore jeune, l’écosystème des start-up palestiniennes fait preuve d’une croissance soutenue: depuis 2009, chaque année, en moyenne, 19 lancements de startups supplémentaires ont eu lieu par rapport à l’année précédente. Selon le rapport, l’écosystème technologique palestinien se caractérise par un bassin de jeunes entrepreneurs très qualifiés mais «verts». 85% des entrepreneurs palestiniens interrogés avaient un diplôme de premier cycle et 27% avaient un diplôme d’études supérieures, mais la plupart avaient peu d’expérience en affaires.

 

L’inclusion de l’entrepreneur féminin est un autre indicateur positif pour le secteur technologique palestinien. Avec environ 20% de startups dirigées par des femmes entrepreneurs, les territoires palestiniens sont en avance sur les écosystèmes technologiques de Beyrouth (19%), New York (12%) et Singapour (10%).
Source : israelValley & Calcalist

Partager