Partager

Eko a développé une technologie vidéo interactive qui permet aux spectateurs de choisir comment l’intrigue se poursuivra.
La société de vidéo israélienne Eko, fondée par le PDG Yoni Bloch, conclut actuellement un accord avec le géant américain Walmart. Dans le cadre de la collaboration entre les deux sociétés, Walmart va mettre en place une plate-forme vidéo et de contenu basée sur la technologie d’Eko conçue pour concurrencer la plate-forme d’Amazon.

Eko, anciennement Interlude, a mis au point une technologie vidéo interactive qui permet aux téléspectateurs de choisir comment une intrigue se poursuivra. Au fil des ans, son modèle d’affaires a été basé sur la coopération avec des artistes créatifs, des studios et des sociétés de médias. Des sources proches d’Eko ont déclaré à « Globes » que ce modèle rendait difficile la réalisation d’un profit par Eko, l’entreprise restant incertaine malgré le succès de son contenu. L’accord avec Walmart, la première coopération de ce type pour Eko, est susceptible de s’avérer une étape importante pour l’entreprise, bien que le volume de revenus qu’elle génère ne soit pas clair.

Bloch et ses partenaires, le chef de produit Tal Zubalsky et Barak Feldman, ont fondé l’entreprise en 2009. Les trois fondateurs, tous musiciens par métier, ont commencé avec l’idée d’un clip interactif conçu pour encourager le public à voir un certain nombre de temps. L’hypothèse était que dès qu’une certaine chanson est entendue plusieurs fois de suite, elle a de meilleures chances de réussir. À cette époque, la compagnie travaillait principalement avec des artistes, remportant le clip de l’année de «Time Magazine» pour son clip de la chanson légendaire de Bob Dylan, «Like a Rolling Stone». Malgré la reconnaissance que cela a apporté, le travail d’Eko avec les artistes est considéré comme non rentable.

 

Source : israelValley & Globes

Partager