Partager

EUROSATORY. En présence d’une impressionnante délégation d’israéliens, la nouvelle édition du salon de défense et de sécurité Eurosatory ouvre ses portes à Villepinte ce lundi 11 juin 2018. Les organisateurs mettent l’accent, en plus de la défense, sur la sécurité, que ce soit la lutte contre la malveillance, la sécurité civile ou encore la sécurité privée. Les grands leaders israéliens seront bien là.

Le pavillon israélien accueille des milliers de visiteurs lors du Salon. Cette année, sous l’égide du SIBAT, (Direction de la coopération industrielle du ministère de la Défense israélien), des sociétés israéliennes présentent leurs technologies, y compris dans le domaine de la robotique, des drones, des véhicules blindés, des équipements de protection pour les forces armées et des appareils électro-optiques.

Outre les sociétés qui exposent sur le  pavillon national, des entreprises israéliennes sont également présentes, ce qui fait  d’Israël l’un des exposants les plus importants ce salon. Parmi les sociétés israéliennes au pavillon : Israel Aerospace Industries (IAI), Rafael Advanced Defense Systems, Elbit Systems Ltd., Israeli Military Industries Ltd. (IMI Systems) et Israel Weapons Industries (IWI).

ANTI-TERRORISME. De hauts responsables de la sécurité venus du monde entier vont assister au « Forum mondial sur le contre-terrorisme et les menaces cybernétiques à Jérusalem ». La conférence de trois jours, prévue du 12 au 14 juin 2018, est une initiative promue par le ministre de la Sécurité publique Gilad Erdan.

Reuven Rivlin, Benjamin Netanyahu, les dirigeants des services de renseignement, de la police et des autorités militaires assisteront au colloque aux côtés des ministres de l’intérieur et de la sécurité publique des États-Unis, Canada, Allemagne, Albanie, Roumanie, Azerbaïdjan, Grèce, Bulgarie , Rwanda, Hongrie, Géorgie,… Le forum vise à former une coalition internationale contre l’incitation sur internet et contre les cyber-menaces dans le cadre de la guerre contre le terrorisme.Le chef d’état-major de Tsahal, le général Gadi Eizenkot, le directeur du Mossad, Yossi Cohen, le directeur du Shin Bet, Nadav Argaman, et d’autres hauts responsables de la sécurité devraient informer les ministres étrangers sur les stratégies israéliennes de lutte contre le terrorisme et en particulier en ce qui concerne la lutte contre les « loups solitaires », qui est un fléau mondial croissant. Les ministres seront également informés des technologies israéliennes de lutte contre le terrorisme, y compris la coopération unique et continue entre Israël et l’Allemagne. Ils pourront également observer une simulation de prise d’otage effectuée par une unité spéciale de  la police israélienne de lutte contre le terrorisme.

L’expérience d’Israël dans ce domaine en a fait un leader mondial du contre-terrorisme et son succès dans la lutte contre les loups solitaires à Jérusalem est à l’étude dans le monde entier, ce qui incite de plus en plus de pays à rechercher une collaboration avec les forces de sécurité israéliennes sur cette question.
(Source Koide9enisrael)
TSAHAL. Les technologies quantiques permettent le développement d’équipements et d’armes modernes allant de nouveaux satellites capables de suivre les aéronefs militaires jusqu’à la fissuration de codes ennemis cryptés. Israël va renforcer les renseignements militaires par la « technologie quantique ». Lors de la première convention internationale des ministres de la science à Jérusalem, Netanyahu dit nourrir l’espoir qu’Israël deviendra un leader global dans le secteur.
A SAVOIR. L’Express : « Demain, nos machines seront quantiques. Une technologie qui les rendra 100 millions de fois plus puissantes. Reste à maîtriser leur construction. La Commission européenne a récemment annoncé qu’elle est prête à investir 1 milliard d’euros dans les technologies quantiques. L’Europe souhaite être le leader de la seconde révolution quantique. En 2018, une initiative phare sera lancée pour accélérer le développement dans l’Union européenne des technologies quantiques, « à la base de la prochaine génération de supercalculateurs ». Ce projet doit précéder le déploiement à grande échelle, en 2020, d’une infrastructure européenne de calcul haute performance, de stockage des données et de réseau. Celle-ci nécessitera l’acquisition de deux prototypes de supercalculateurs de nouvelle génération, dont l’un se classerait parmi les trois meilleurs supercalculateurs au monde. Une telle infrastructure marquerait l’avènement d’un centre européen des mégadonnées (Big Data), selon Bruxelles.
LA 3D. Le développeur d’impression 3D israélien Stratasys Inc. a annoncé un accord avec le constructeur automobile allemand Audi. Le centre d’impression 3D Plastics à Ingolstadt utilisera l’imprimante 3D multicolore & multi-matériaux de Stratasys pour innover son processus de conception et accélérer la vérification de la conception. Audi s’attend à réduire les délais de prototypage jusqu’à 50% dans la production de couvre-feux arrière.
FAILLE. Pour moins d’une centaine d’euros, des sites Web proposent de réaliser des test ADN, par exemple pour en savoir davantage sur ses origines. De fait, les données qu’ils conservent sont particulièrement sensibles. MyHeritage, l’un des services les plus populaires au monde, est touché par une faille. Sur son site, l’entreprise israélienne annonce qu’un chercheur en sécurité informatique a mis la main sur un gigantesque fichier, abritant des données sur plus de 92 millions de ses clients.
Partager