Partager

Sara, une amie francophone installée en Israël depuis deux ans, bosse pour un restaurant en bord de plage à Ashdod. Au début, lorsqu’elle m’affirme être payée « rien du tout », je crois à un euphémisme signifiant qu’elle est payée des cacahuètes.

Mais non, l’établissement où elle travaille 40 heures par semaine ne lui verse pas une agorot (centime) ! Comme tous les autres serveurs en Israël, Sara n’est payée qu’aux pourboires.

Certains y trouvent leur compte et reçoivent parfois jusqu’à 40 ou 50 shekels de l’heure avec les tips. « Il vaut mieux chercher les coins hyper-touristiques si on veut s’en tirer à bon compte. Mais le plus dur, c’est que nous sommes payés à la semaine, difficile donc de prévoir un budget mensuel », prévient Sara.

C’est pour cette raison que les serveurs israéliens sont globalement prévenants et aimables : ils savent que tout leur salaire dépend du client. Une fois que j’ai assimilé la notion, j’essaye de toujours laisser en tip au moins 15% de l’addition… qui s’avère vite salée à ce compte-là. En Israël, manger au restaurant est un luxe réservé aux privilégiés et aux touristes. (Source : https://uneanneeatelaviv.wordpress.com/category/sur-la-route/page/1/)

Dans Rootsisrael : « As-tu déjà remarqué que le serveur vient te poser un pot de cure-dents et parfois de lingettes alors que tu es en plein milieu de ton plat ? La première fois ça surprend, tu te demandes si ce n’est pas parce qu’il t’a vu sourire et que tu as un bout d’entrecôte coincé entre tes deux incisives… mais non, c’est juste pour te montrer une marque d’attention. Sérieusement, nous sommes vraiment curieux de savoir pourquoi TOUS les serveurs en Israël apportent ce fameux pot en milieu de repas. C’est un jeu ? Un pari entre eux ? Est-on sensé dire « merci » alors que l’on a à peine attaqué le plat ? » (http://rootsisrael.com)

Dans eretzaujourdhui.com :  Le montant des pourboires en Israël

Voici un petit récapitulatif des montants des pourboires à donner en Israël. Beaucoup de touristes hésitent car ils ne connaissent pas les usages dans le pays et il est donc important de faire ce petit rappel.

Au restaurant : De 10 à 15% du montant de l’addition. Votre pourboire est important car les serveurs sont souvent des jeunes étudiants et leur salaire fixe est très bas. Ce sont vos pourboires qui leur permettent de gagner leur vie. Prévoyez de la monnaie, même si vous payez votre addition par carte bancaire, car l’usage est de ne pas ajouter le pourboire sur votre carte et de le payer en espèces

Dans un bar : 10% du montant de la boisson ou plus si le serveur s’est bien occupé de vous.

Personne qui monte vos bagages à l’hôtel : Entre 20 et 50 shekels  selon le nombre de bagages

Partager