Partager

Près de 20 ans après sa découverte, l’Autorité Palestinienne (AP) tentera de développer le réservoir de gaz naturel marin de Gaza situé au large des côtes de la bande de Gaza. Dans le passé, l’Autorité Palestinienne a demandé à Israël l’utilisation de l’infrastructure de transport de gaz de l’Etat, et la question est actuellement en cours de discussion. Les sources ajoutent que les propriétaires des droits dans le réservoir négocient avec un opérateur de forage international pour développer et exploiter le réservoir.

Selon le plan, le gaz produit à partir du réservoir sera utilisé pour faire fonctionner la centrale électrique dans la bande de Gaza et une autre centrale de 450 mégawatts devrait être construite dans la région de Jénine. En plus de la consommation locale, les Palestiniens essaient de trouver des clients pour leur gaz dans la région afin d’atteindre une demande minimale de gaz qui justifiera le développement du réservoir. Les coûts de développement des réservoirs de gaz ont récemment diminué, facilitant ainsi la réalisation des plans.

À l’heure actuelle, les droits sur le réservoir sont répartis entre le Fonds d’investissement palestinien (FIP), la branche d’investissement de l’Autorité palestinienne et CCC, une société libano-grecque contrôlée par la famille Khoury, partenaire de British Gas depuis des années.

Des sources informent que les développeurs de réservoirs ont récemment contacté les agences gouvernementales israéliennes et leur ont demandé d’envisager la possibilité d’une utilisation future des installations de transport de gaz. Les Palestiniens envisagent de relier le réservoir à la côte en utilisant les installations de la région d’Ashkelon et d’utiliser le gazoduc israélien pour acheminer le gaz à Jénine. Une autre possibilité est l’utilisation par les Palestiniens de la plate-forme de forage Yam Tethys appartenant à Delek Group Ltd. et Noble Energy Inc. qui a été abandonnée dans la mer.

 

Source : israelValley & Globes

Partager