Partager

La Cyberweek, conférence annuelle sur la cyber-sécurité s’est tenue à l’Université de Tel-Aviv du 17 au 21 juin 2018 et a réuni plus de 9 000 participants de 60 pays. Organisée par le Centre Blavatnik de recherche interdisciplinaire sur la cyber-sécurité de l’Université et présidée par son directeur, le Prof. Itzhak Ben Israël, en coopération avec et la Direction nationale israélienne pour la Cyber-sécurité auprès du Cabinet du Premier Ministre, la Cyberweek est l’un des plus grands rendez-vous internationaux entre experts en cyber-sécurité, et réunit industriels, startups, investisseurs, universitaires, diplomates et autres responsables gouvernementaux.

« Nous devons unir nos forces pour protéger le présent et assurer l’avenir »

Lors de la première session plénière, le Premier Ministre Benjamin Netanyahu y a prononcé un discours dont voici des extraits: « L’un des plus grands défis auxquels l’humanité est confrontée, est la sécurisation de nos équipements, de nos avions et de nos réseaux », a-t-il déclaré. Pour illustrer la menace, il a présenté la simulation d’une attaque informatique de la conférence par un pays non loin d’Israël, annonçant aux participants le piratage de leurs comptes bancaires et de leurs données et conversations privées. « Le scénario n’est pas extravagant », a-t-il dit. « Les États peuvent faire bien pire encore. Ils peuvent paralyser nos installations les plus sensibles et en prendre le contrôle ».

Décrivant la déconcertante facilité avec laquelle un très petit groupe de personnes pourrait arriver à menacer l’humanité, il a appelé les nations à collaborer contre les menaces croissantes en matière de cyber-sécurité:  » C’est une course permanente, et le résultat n’est pas garanti. Nous devons continuer à prendre de l’avance pour rester en tête. Nous sommes résolument décidés à nous défendre contre ces défis. Israël reçoit aujourd’hui près de 20 % des investissements privés dans le monde dans le secteur de la cyber-sécurité, ce qui nous place environ 200 fois au-dessus de notre poids dans la population mondiale. Mon but était de faire d’Israël l’une des cinq premières cyber-puissances. Nous avons atteint cet objectif et nous l’avons même dépassé. L’industrie israélienne de cyber-sécurité a exporté pour un montant de 3,8 milliards de dollars l’an dernier. Nous avons 420 entreprises de cyber-sécurité, 50 centres internationaux de R&D et nous nous classons parmi les 10 premiers pays pour la recherche universitaire dans le domaine ».

« L’ère numérique créé la croissance, la richesse, et des bénéfices inimaginables. Nous nous pouvons retourner en arrière vers un monde de leviers, de poulies et de messagers postaux. Mais nous sommes absolument vulnérables dans chacun de ces domaines. Ainsi nous avons devant nous à la fois des opportunités incroyables mais aussi des défis énormes que nous devons affronter. Il n’y aura pas de solution miracle. La seule façon de relever ce défi est de continuer d’aller de l’avance, de plus en plus vite. C’est un test primordiale pour notre civilisation qui va être mise à l’épreuve non seulement par des organisations criminelles et par des terroristes et aussi par d’autres États. Nous devons unir nos forces pour protéger le présent et assurer l’avenir ».

La prochaine édition de la cyber-week se déroulera du 23 au 27 juin 2019 à l’Université de Tel-Aviv.

Source : http://www.ami-universite-telaviv.com/index.php/2013-05-26-08-41-51/recherche/sciences/informatique/904-table-ronde-france-isra%C3%ABl-sur-la-cyber-s%C3%A9curit%C3%A9-%C3%A0-l-universit%C3%A9-de-tel-aviv

Partager