Partager

Selon un nouveau programme gouvernemental, les start-up israéliennes qui souhaitent piloter leur technologie pourront bientôt le faire en collaboration avec des entreprises publiques dans des secteurs pertinents.

L’Autorité des entreprises du gouvernement israélien (GCA) et l’Israel Innovation Authority (IIA) ont annoncé le nouveau programme de 2,8 millions de dollars. Le programme fournira une aide au développement de produits aux entreprises technologiques et une aide financière de l’ordre de 20% à 60% des dépenses de recherche et développement des entreprises. Les entreprises seront tenues de rembourser l’investissement sous forme de redevances.
Les startups qui souhaitent participer au programme doivent offrir une technologie susceptible d’améliorer les performances commerciales et économiques des entreprises publiques. En échange, les startups auraient accès aux données et informations collectées par les entreprises du gouvernement et à la possibilité de tester leur technologie dans le cadre des opérations quotidiennes des entreprises.
Un représentant de l’IIA a déclaré dimanche à Calcalist que l’initiative était conçue comme un moyen d’aider les entreprises israéliennes à s’épanouir dans l’écosystème local au lieu d’être acquises à un stade précoce. La recherche et le développement de pointe nécessitent des environnements opérationnels qui ne sont souvent disponibles que pour les entreprises publiques, telles que les réseaux électriques ou les systèmes ferroviaires. Le programme permettra aux startups participantes d’effectuer des tests initiaux tels que la validation de principe et les simulations de marché cible, a-t-il expliqué, ajoutant que les entreprises publiques bénéficieraient également des avantages des technologies innovantes.
L’IIA consacre une grande partie de son attention à la promotion et au lancement de telles initiatives, en partant du principe que l’innovation est la clé de la croissance économique et de la productivité, a déclaré Ami Appelbaum, président de l’Autorité israélienne de l’innovation.

 

Source : israelValley & Calcalist

Partager