Partager

Teva n’a apparement pas réussi à trouver un acheteur pour l’installation.

Teva va fermer son usine à Ashdod et licencier la moitié de ses employés. « Comme annoncé par Teva en décembre, le plan de Teva Ashdod est inclus dans le processus de restructuration prévu en Israël et dans le monde afin de réduire les coûts de l’entreprise en raison de sa lourde dette et de la situation économique difficile », a déclaré Teva.

« Conformément à son annonce à cette époque, Teva a examiné la possibilité de vendre l’usine au cours des derniers mois, mais n’a malheureusement trouvé aucun acheteur approprié, ce qui l’oblige à fermer Teva-Ashdod.

«C’est une décision douloureuse et attristante, mais néanmoins inévitable, car une partie de l’activité de la centrale ne fait pas partie du cœur de métier de Teva et la production de sacs intraveineux, qui représente la moitié de l’activité de l’usine, n’est pas rentable.

« Teva mettra fin à l’emploi de la moitié des 175 employés de l’usine dans les prochains mois, tandis que les employés restants pourront y travailler jusqu’à sa fermeture définitive en mars 2019. Teva agira avec respect, équité et sensibilité et accordera aux employés des conditions de départ optimales au-delà des exigences légales, ainsi que des services de placement, de formation et de consultation professionnelle.

« Teva mène un processus de dialogue et de consultation avec les représentants des employés et de la Histadrout, et espère que le dialogue sera à nouveau utile pour conclure ce difficile processus par un accord. »

 

Source : israelValley & Calcalist

Partager