Partager

Les autorités israéliennes ont interdit la livraison à Gaza de pneus automobiles suite à leur large utilisation par les manifestants palestiniens, a annoncé le chef palestinien de la direction locale de coordination frontalière. Lors des rassemblements qui se sont déroulées vendredi, les manifestants palestiniens ont fait brûler des milliers de pneus, espérant que la fumée masque la vue aux tireurs d’élite israéliens.

Il est clair que cette décision, si elle se confirme, ne changera strictement rien à la situation actuelle. Les habitants de Gaza utilisent des réseaux parallèles pour se procurer des pneus.

A SAVOIR. Dans JForum : « La poursuite planifiée des manifestations à la frontière de Gaza, vendredi, appelée “le Vendredi des Pneus brûlés“, par le Hamas, qui contrôle l’enclave côtière et orchestre les manifestations, va provoquer des dommages écologiques considérables dans cette zone, du fait de l’incendie planifié de milliers de pneus que l’organisation terroriste et pollueuse dit qu’elle va employer comme technique pour obscurcir la vision des soldats de Tsahal.

Bien qu’il y ait une poignée de plusieurs groupes à Gaza qui soient véritablement opposés au risque écologique grave que cela pose, on ne s’attend à aucun changement sur le déroulement de cette manifestation.

Craignant des dégâts environnementaux énormes, le Coordinateur des Activités du Gouvernement dans les Territoires, le Général-Major Yoav Mordechaï a envoyé un courrier à l’Organisation Mondiale de la Santé, dans lequel il l’exhorte à oser contredire le Hamas, quant à la “catastrophe écologique” qu’elle va probablement provoquer ».

 

Partager