Partager

Plus tôt ce mois-ci, le gouvernement israélien a approuvé une augmentation des taxes sur les sources d’énergie non renouvelables telles que le charbon et a présenté un plan pour remplacer le gazole par du gaz naturel comme principale source d’énergie pour le système de transport du pays.

Le ministère israélien des Infrastructures nationales, de l’Energie et des Ressources hydrauliques a annoncé un programme de subventions de 28,5 millions de dollars (100 millions de shekels) pour les entreprises souhaitant intégrer l’infrastructure de ravitaillement en gaz naturel comprimé (GNC). dans les stations-service publiques ainsi que dans les stations qui alimentent les flottes de véhicules lourds.

Plus tôt ce mois-ci, le gouvernement israélien a approuvé une augmentation des taxes sur les sources d’énergie non renouvelables telles que le charbon et a présenté un plan pour remplacer le gazole par du gaz naturel comme principale source d’énergie pour le système de transport du pays. Dans le cadre de ce plan, l’État a annulé les avantages fiscaux pour les taxis, les autobus et les véhicules utilitaires qui utilisent du carburant diesel, une mesure visant à encourager les propriétaires de véhicules publics à passer à l’énergie renouvelable.

L’utilisation du gaz naturel peut réduire la pollution et améliorer la santé publique tout en permettant aux propriétaires de véhicules d’économiser beaucoup d’argent à long terme, a indiqué le ministère dans un communiqué.

D’ici 2030, l’Etat d’Israël sera débarrassé des carburants polluants, a déclaré le ministre israélien de l’Energie Yuval Steinitz dans un communiqué.

 

Source : israelValley & Calcalist

Partager