Partager

La France annoncera « dans les prochains jours » sa réponse à l’attaque chimique en Syrie et, si elle décide de frappes, celles-ci viseront uniquement les « capacités chimiques » du régime et en aucun cas ses « alliés » russe et iranien, a déclaré Emmanuel Macron, précisant que cette dernière option « n’est pas la position de la France, et ça ne l’a jamais été ».

 

Partager