Partager

L’Autorité des aéroports d’Israël (AAI) a interdit une publicité disant aux femmes qu’elles ne peuvent pas être contraintes de changer de sièges parce qu’un homme Haredi (juif ultra-orthodoxe) ne souhaite pas s’asseoir à côté d’elles.

Le panneau d’affichage, qui scandait le slogan : «Mesdames, prenez votre place et gardez-la», a été préparé par le Centre d’Action Religieuse d’Israël (CARI) pour la période de vacances, alors que l’aéroport Ben Gurion est le plus achalandé. L’annonce explique: «Il est illégal d’obliger un passager à changer de place en raison de son sexe, un agent de bord ne peut pas vous obliger à changer de place pour éviter les mélanges hommes-femmes».

Cependant, quatre jours avant le jour férié, l’AAI a dit au CARI que l’annonce ne serait pas diffusée parce qu’elle faisait partie d’un débat politique source de divisions. Le directeur exécutif du CARI, Anat Hoffman, a déclaré à « The Guardian » que demander aux passagères de changer de place était discriminatoire, déshumanisant et illégal.

L’année dernière, le CARI représentait Renée Rabinowitz, une avocate de 83 ans, qui avait été contrainte de déplacer des passagers à bord d’un vol El Al Israel Airlines Ltd.  entre New York et Tel Aviv. Le tribunal de district de Tel-Aviv a jugé que le fait de demander à un passager de changer de place pour éviter la situation ou un homme est assis a coté d’une femme était illégal et a accordé 6 500 NIS de dommages et intérêts à Rabinowitz.

Hoffman a dit : « Depuis la décision, nous pensons que cela se passe encore. Les femmes ne savent toujours pas si c’est casher ou pas casher. La dynamique est qu’un homme haredi [ultra-orthodoxe] refuse de prendre sa place, alors que d’autres passagers, au lieu de lui dire de s’asseoir, se concentrent sur la femme, en lui demandant de bouger ».

Source : israelValley & Globes

Partager