Partager

Les nuitées touristiques ont totalisé un score de 824 000 en février, soit 18% de plus qu’en février 2017.
La tendance positive des nuitées de touristes étrangers dans les hôtels israéliens s’est poursuivie en février. Les chiffres publiés par le département économique de l’Israel Hotel Association montrent que les touristes étrangers représentaient 824 000 personnes, soit environ la moitié des 1,6 million de nuitées dans les hôtels israéliens en février. Ce chiffre représente 18% de plus que le nombre de nuitées de touristes étrangers en février 2017 et 46% de plus qu’en février 2016.
Les principaux bénéficiaires sont les hôteliers de Jérusalem et Tel Aviv; la plupart des nuitées étaient à Jérusalem (34%) et Tel Aviv (21%). Le nombre de nuitées israéliennes dans les hôtels en février était de 778 000, soit à peu près le même que le mois correspondant de l’année dernière.
Le nombre de chambres d’hôtel a également augmenté. Selon les chiffres, le nombre actuel de chambres d’hôtel disponibles est de 54 095, soit 3% de plus que l’année dernière et 6% de plus qu’en 2016. Le boom de la construction se poursuit: de nouveaux hôtels ont été récemment ouverts à Jérusalem et Tel Aviv. La construction d’un nouvel hôtel commence, après une interruption de plusieurs années.
Les subventions du ministère du Tourisme aux promoteurs ont totalisé 181 millions de NIS. Ces subventions ont impliqué la construction de 2 570 chambres dans 35 projets qui seront ouverts dans les années à venir. La plus grosse subvention, 35 millions de shekels, devrait être consacrée à la préservation et à la construction d’un hôtel low cost à Jérusalem avec 248 chambres. Les subventions ont été approuvées pour cinq projets à Jérusalem avec un total de 482 chambres.
Les plans comprennent également un hôtel de 356 chambres à Netanya, un hôtel de vacances de 240 chambres à Rishon Lezion et un hôtel à Bat Yam avec 275 suites de luxe. Les subventions pour les promoteurs sont conformes aux critères du ministère du Tourisme et à la cartographie des zones prioritaires. Ces zones n’incluent pas Tel Aviv et Herzliya.
Les taux d’occupation augmentent parallèlement au nombre de nuitées: le taux d’occupation national a atteint 62% en février, 5% de plus qu’en février 2017 et 15% de plus qu’en février 2016. Le taux d’occupation le plus élevé est celui de Tel Aviv – 69%, le plus élevé des quatre dernières années, suivi de 68% à la mer Morte. Le taux d’occupation a également atteint un sommet de 65% à Tibériade, suivi de 62% à Eilat et Jérusalem, 61% à Nazareth, 55% à Haïfa, 51% à Netanya et 49% à Herzliya.
Le nombre de nuitées en janvier-février était de 3,2 millions, soit 17% de plus que durant la même période l’année dernière et 44% de plus qu’en 2016. La moitié de ces nuitées ont été effectuées par des touristes étrangers. Tel Aviv a récemment été classée neuvième sur la liste des villes les plus chères du monde, un fait qui entrave probablement la croissance potentielle du trafic touristique entrant en Israël.
En plus des prix élevés du jour au lendemain, les prix en Israël sont généralement une surprise désagréable pour les touristes en visite, par rapport aux prix en baisse des vols. Les vacances en Israël sont considérées comme coûteuses, ce qui explique pourquoi l’objectif du ministère du Tourisme est d’encourager la construction d’hôtels de taille moyenne offrant une gamme de prix plus large.
Source : IsraelValley et www.globes.co.il

Partager