Partager

El Al Israel Airlines Ltd. (TASE: ELAL) a demandé à la Haute Cour de justice israélienne de permettre à Air India d’exploiter des vols entre Tel Aviv et New Delhi sur l’espace aérien saoudien alors qu’il lui est interdit de survoler l’Arabie Saoudite sur son trajet entre Tel Aviv et Mumbai. La pétition a été déposée par Adv. Avigdor Klagsbald et Adv. Amir Shraga. La pétition a été déposée contre le gouvernement israélien, le Premier ministre Benjamin Netanyahu, l’Autorité de l’aviation civile, le ministre des Transports Yisrael Katz et Air India.
L’action en justice fait suite à la permission accordée la semaine dernière par l’Arabie saoudite à Air India de survoler ce pays, réduisant ainsi de deux heures le temps de vol. C’est la première fois que l’Arabie Saoudite autorise un avion commercial à survoler son territoire et à atterrir en Israël et, en tant que tel, a été salué comme une percée diplomatique. Israël espère que d’autres compagnies aériennes étrangères seront autorisées à survoler l’Arabie saoudite vers Israël, ce qui nuirait encore à El Al et rendrait difficile la concurrence de ses rivaux étrangers sur les routes asiatiques.
 
Parmi les principaux arguments juridiques soulevés par El Al dans sa pétition, le transporteur israélien souligne qu’en décembre 1994, lors de la privatisation, les conditions de la privatisation stipulaient que l’Autorité de l’aviation civile israélienne garantirait «l’égalité des chances entre les compagnies israéliennes et étrangères sur une base concurrentielle », ainsi que« encourager une concurrence saine et loyale ».
Les termes «égalité des chances» et «concurrence loyale» ont de nouveau été cités dans le prospectus d’El Al en mai 2003, sur la base duquel le gouvernement israélien a vendu le transporteur à des investisseurs privés.
El Al exige également que le gouvernement israélien se tourne vers l’Organisation de l’aviation civile internationale (OACI) et le gouvernement saoudien et exige qu’El Al soit autorisé à survoler le royaume.
El Al demande au tribunal d’émettre une injonction contre l’État d’Israël lui interdisant d’autoriser Air India à voler pour Israël au-dessus de l’Arabie saoudite alors qu’il est empêché de le faire.
 
Source : Israelvalley & Globes

Partager