Partager

Clal Biotechnology Industries Ltd. (CBI) a annoncé aujourd’hui que le développeur de médicaments contre le cancer CureTech, détenu à hauteur de 53%, a été vendu à InSight Innovations, basé à Rehovot, pour un montant pouvant atteindre 550 millions de dollars. CureTech développe un traitement d’immunothérapie contre le cancer qui a fait l’objet d’essais cliniques avancés et qui est actuellement conçu pour traiter le BIPG, un type rare de tumeur cérébrale.
InSight paiera 50 millions de dollars immédiatement, en partie pour investir dans le développement du produit et en partie pour être partagé entre les actionnaires de la société. CBI, contrôlée par Len Blavatnik, recevra 3 millions de dollars. Avec des paiements d’étapes et des redevances, CureTech pourrait gagner jusqu’à 550 millions de dollars de la transaction.
Si le produit est finalement tel que prévu par la FDA (Food and Drug Administration) pour les indications orphelines chez les enfants et reçoit un bon pédiatrique de 150 millions de dollars bénéficier de la FDA, alors CureTech recevra 20% de la somme.
C’est la troisième fois que CureTech a vendu les droits de commercialisation du médicament. Il a d’abord été vendu à Teva Pharmaceutical Industries Ltd. (NYSE: TEVA, TASE: TEVA), qui a investi des dizaines de millions de dollars dans le développement du traitement avant de retourner CureTech à CBI en 2012, lorsque Teva était sous la direction de Jeremy Levin.
CureTech a de nouveau été vendu en 2014 à Medivation, pour une avance de 5 millions de dollars et des paiements d’étapes et des redevances qui auraient pu atteindre entre 85 et 245 millions de dollars. Medivation a été acquise par Pfizer en 2016 et en octobre dernier, CureTech a payé 20 millions de dollars pour racheter le médicament. Une partie de l’argent actuellement payé par InSight servira apparemment à payer Pfizer.
À ce jour, CureTech a dépensé 100 millions de dollars pour développer le médicament, dont 5 millions de dollars de CBI. La société de développement de médicaments InSight a récemment été acquise par la société estonienne PharmaEstica Manufacturing et son partenaire israélien Dr. Dobraslav Melamed pour 10,6 millions de shekels.
Source : Israelvalley & Globes

Partager