Partager
A.(1) FRANCE et ISRAËL. La belle histoire des relations du Ministre Bruno Le Maire avec Israël se poursuit. Le Ministre était en Septembre 2017 au salon DLD de Tel-Aviv avec le Secrétaire d’Etat à l’Innovation Mounir Mahjoubi. Sur son compte Twitter le Ministre Le Maire s’affiche le sourire aux lèvres avec son homologue israélien Eli Cohen, de passage à Paris, le 15 Février 2018.

Les deux ministres ont parlé de coopération commerciale et technologique entre les deux pays. Le ministre de l’Économie et de l’Industrie Eli Cohen avait récemment indiqué qu’Israël « aspirait à devenir la 15ème économie mondiale d’ici 2025. Le pouvoir d’Israël dépend de sa croissance économique ». « Le texte de Bruno Le Maire sur Twitter: « Avec le ministre de l’Economie et de l’Industrie d’ : des liens économiques forts entre nos deux pays qu’il faut continuer à renforcer ! » Auparavant Eli Cohen avait rencontré Emmanuel Macron.

A.(2). ESPACE. Des scientifiques israéliens et français travaillent ensemble sur un important projet de développement de mini-satellites qui seront lancés sur orbite pour observer le fonctionnement des nuages et leur influence sur les changements climatiques. Cette annonce a été faite lors de la Conférence Ilan Ramon sur l’Espace qui s’est tenue à Tel-Aviv avec la participation de start-ups israéliennes et de six agences spatiales dont celle de la France, avec la présence notamment du président du CNES Jean-Yves Le Gall. Il a loué l’importance de la coopération franco-israélienne dans le domaine de l’espace et déclaré que 2018 sera “une année phare dans la coopération spatiale entre les deux pays”.

B. HIGHTECH. La société de cyber-sécurité Palo Alto Networks a ouvert un nouveau site de recherche et de développement à Tel Aviv. Son équipe de recherche en Israël a considérablement augmenté au cours des 4 dernières années. Palo Alto Networks, basée à Santa-Clara, en Californie, a démarré ses activités en Israël après l’acquisition de l’israélien Cyvera et a acheté LightCyber ​. Les nouveaux bureaux hébergeront plus de 200 employés dans les domaines du développement, du support client, des ventes, des DevOps, de l’informatique, des ressources humaines, des installations et des finances, a indiqué la société dans un communiqué.

B. RECONNAISSANCE FACIALE. Des entrepreneurs israéliens ont mis au point un programme qui modifie les photos contenues dans les bases de données, pour échapper aux algorithmes de reconnaissance faciale.
Les technologies de reconnaissance faciale étant de plus en plus efficaces, leur usage se répand à grande vitesse et dans de multiples domaines, du déverrouillage des smartphones à l’identification des photos sur Facebook, en passant par la surveillance policière en Chine, suscitant de nombreuses inquiétudes en matière de respect de la vie privée. D-ID, une startup israélienne, entend répondre à ces inquiétudes, en aidant les gens, et leur visage, à rester anonyme dans un monde hyperconnecté, rapporte Reuters. L’entreprise affirme avoir développé une sorte de « pare-feu » permettant de bloquer les technologies de reconnaissance faciale.

C. VILLE DE NICE. Agents de sécurité, policiers municipaux et nationaux, soldats, tireurs d’élite, caméra de surveillance… Le carnaval de Nice est placé sous haute sécurité. Les leaders de la sécurité de la ville de Nice ont fait de nombreux voyages en Israël pour mieux saisir les modes opérationnels en matière de sécurité. Pour cette 134ème édition du carnaval, sur le thème de la conquête spatiale, près d’un million de personnes sont attendues à Nice.

Nice est la commune la plus surveillée de France et elle va l’être encore davantage grâce à l’application « Reporty ». « Cette application a pour but de nous aider à gérer les appels téléphoniques que nous recevons au centre de supervision. Nous gérons quand même 75 000 appels téléphoniques par an. Il est souvent difficile pour nous de connaître la position des appelants pour pouvoir diriger les équipages dessus. Cela va nous permettre aussi d’avoir des informations les plus précises possibles », explique Christophe Gardon, responsable adjoint du Centre de supervision urbain (CSU). « Reporty » a été développée en Israël par la start-up de l’ancien Premier ministre Ehud Barack.

Partager