Partager

« L’Israélien juif qui a incendié une maison palestinienne à Douma en 2015, tuant un bébé et ses parents, mérite la peine de mort », a déclaré le Premier ministre Benjamin Netanyahu lors d’un débat à la Knesset mercredi. Netanyahu a défendu une législation qui permettrait à un tribunal militaire de condamner à mort des terroristes.

Le projet de loi a été approuvé à 52 voix contre 49 lors de sa lecture préliminaire par la Knesset. Actuellement, les tribunaux militaires ont le pouvoir de procéder à des exécutions seulement si un panel de trois juges militaires adopte une sentence à l’unanimité. Le nouveau projet de loi abaisserait cette exigence à la majorité simple. Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a déclaré qu’il soutenait la peine de mort dans des « situations extrêmes », soulignant l’attaque terroriste de Halamish en juillet 2017, au cours de laquelle trois membres d’une famille israélienne ont été poignardés par un terroriste palestinien durant leur repas de Shabbat.

Le député Ahmad Tibi (Liste commune) a demandé à Netanyahou si le projet de loi s’appliquerait au tueur de Douma, et le Premier ministre a répondu: « En principe, oui. »

Amiram Ben-Uliel a été inculpé en janvier 2016 sous trois chef d’accusation : meurtre, tentative de meurtre, incendie criminel et conspiration pour commettre un crime à caractère raciste, pour l’incendie criminel de la maison de la famille Dawabsha en juillet 2015 qui a tué Ali, 18 mois et ses parents, Sa’ad et Riham. Un mineur dont le nom n’est pas autorisé à la publication a également été accusé.

Deux ans plus tard, aucun verdict n’a encore été rendu pour Amiram Ben Uliel. Des audiences ont eu lieu à huis clos, à la demande de l’agence de sécurité Shin Bet. Le leader de l’opposition, Isaac Herzog (Union Sioniste), a demandé à Robert Ilatov, député de Yisrael Beytenu, qui proposait le projet de loi sur la peine de mort s’il s’appliquait au meurtrier de Muhammad Abu Khdeir, un adolescent palestinien assassiné et brûlé à mort en 2014.

Robert Ilatov a répondu: « Oui, un terroriste est un terroriste ». Cependant, le meurtrier d’Abu Khdeir, Yosef Haim Ben-David, a déjà été reconnu coupable et condamné à la prison à vie.

Source : Jpost – jns.org

Copyright: Alliance

Partager