Partager

Au sous-sol du musée du peuple juif (La Maison de la Diaspora)Beit Hatfoutsot de Tel-Aviv, se trouvent les bureaux d’un organisme israélien hors du commun, dont beaucoup de gens ignorent l’existence. La modestie des locaux et du mobilier atteste du fait que l’association investit tout son budget ailleurs. Les bureaux sont ceux d’IsraAID, qui intervient sur les lieux de catastrophes – ouragans, tremblements de terre, tsunamis, épidémies, ou déplacements en masse de réfugiés. L’organisation apporte non seulement les secours d’urgence, mais demeure ensuite sur les lieux pour mettre en place des projets humanitaires à long terme.

Au cours de ces derniers mois, IsraAID a envoyé des équipes de volontaires pour aider les victimes des ouragans Harvey à Houston, puis Irma en Floride et à Porto Rico. Il a également répondu présent après un séisme au Mexique, un glissement de terrain en Sierra Leone et un typhon au Népal. En parallèle, l’organisme mène des projets de développement social dans 14 pays d’Afrique, d’Asie, d’Amérique centrale, du Pacifique et des Caraïbes. (Copyrights : JPost)

LE PLUS. Le Musée de la Diaspora ou Beth Hatefutsoth ( (hébreu: בית התפוצות, signifiant « La Maison de la Diaspora « ). Ce musée est également appelé dans sa version longue le « Musée Nahum Goldmann de la Diaspora « . Il est situé sur le campus de l’Université de Tel Aviv à Ramat Aviv, banlieue de la métropole de Tel Aviv en Israël. Son directeur est, en 2013, Natan Sharansky .

Selon Jta : « La Fondation Koret, basée à San Francisco, a remis au Musée du Peuple Juif Beit Hatfutsot à Tel Aviv une subvention de 10 millions de dollars – la plus importante émanant d’une fondation philanthropique américaine depuis 40 ans.

La subvention créera l’École internationale Koret pour le peuple juif, a indiqué le musée dans un communiqué. Selon le musée, l’école étendra le travail de l’École internationale pour les études du peuple juif de Beit Hatfutsot et proposera des programmes éducatifs personnalisés pour les visiteurs, les utilisateurs en ligne, les étudiants, les éducateurs et les leaders communautaires.

En plus des programmes qui sont proposés par le musée, des programmes d’apprentissage pour les écoles juives et les centres communautaires seront offerts, ainsi que des expositions itinérantes et des programmes de formation professionnelle et de certification pour les éducateurs du monde entier ». (Source : jta.org)

Partager