Partager

Le journaliste israélien Tsvika Klein a écrit un article au sujet de la politique menée depuis des années par la ministre de l’alya et de l’intégration, Sofa Landver, envers les immigrants de France. Le journaliste a publié une attaque en règle contre la gestion de l’alyah de France par le ministère de l’alya.

Son cri du coeur adressé à la Ministre Landver : « En ce qui concerne les Juifs de France, vous devriez demander des excuses à ceux qui songent à faire leur alya, à ceux qui l’ont faite et à ceux qui après être montés sont retournés en France, découragés par les probèmes d’intégration qu’ils ont rencontrés ».

Tsvika Klein déplore les promesses non tenues, les barrages bureaucratiques et notamment l’absence de reconnaissance de certains diplômes ainsi qu’un lancement en fanfare d’un programme « La France d’abord » (Tsarfat te’hila) qui aurait fait pshitt selon le journaliste spécialisé dans les communautés juives de Diaspora.

Il va jusqu’à soupçonner la ministre Sofa Landver, ancienne immigrante d’ex-URSS, de favoriser son électorat et donc les olim de la même origine qu’elle dans la répartition des budgets de son ministère. « C’est une bonne chose qu’ils aient aussi un soutien, ils en ont besoin », concède Tsivka Klein, mais poursuit-il, »vous avez manqué une occasion rêvée de faire monter des milliers de Juifs de France », qu’il décrit comme sionistes et volontaires pour apporter leur contribution au pays.

Tsvika Klein conclut son papier en déclarant la douleur qu’il ressent face à cette occasion à chaque fois manquée qui fait que le nombre d’immigrants de France va en diminuant : « L’intégration de ces olim demande des efforts et à mon grand regret, je ne vous ai pas vus, messieurs, dames du ministère de l’intégration ni celle qui vous dirige, faire ce qui est nécessaire ».

L’entourage de la ministre de l’alya et de l’intégration, a fait part de sa surprise en découvrant l’article en question: « Nous n’avons même pas été contactés par Tsvika Klein pour donner notre point de vue. La ministre Sofa Landver qui accomplit son troisième mandat de ministre de l’alya et de l’intégration, est la ministre de tous les olim! Elle ne fait aucune différence entre les origines de ces derniers lorsqu’il s’agit d’initier des programmes en faveur des olim ». La ministre, quant à elle, tient à préciser qu’elle est à l’origine de la levée de nombreux obstacles à l’intégration, même si elle reconnait que certaines professions sont encore sujettes à des réglementations particulières.

Source : http://www.lphinfo.com

 

Partager