Partager

Le modèle israélien de défense a fait ses preuves et l’expérience de l’Etat Hébreu est très riche dans le domaine des drones. Un article de Libération annonce une action « évidente » pour les israéliens : « Paris va emboîter le pas aux Etats-Unis, à Israël et au Royaume-Uni. La ministre des Armées, Florence Parly, a annoncé ce mardi que la France allait se doter de drones armés. «J’ai décidé d’engager le processus d’armement de nos drones de renseignement et de surveillance», a-t-elle déclaré devant un parterre de militaires et de parlementaires à l’Université d’été de la Défense, à Toulon.

Les Etats-Unis et Israël ont été les précurseurs dans ce domaine, suivis du Royaume-Uni. En Europe, l’Italie a obtenu en 2015 l’autorisation des Etats-Unis d’armer ses drones américains Reaper.

La France possède actuellement six Reaper dans une version non armée. La ministre a insisté sur le fait qu’il ne s’agirait pas de «robots tueurs» et qu’ils seraient utilisés avec les mêmes règles d’engagement que les armes actuelles.

Selon la ministre, les armées françaises gagneront en «efficacité» dans les opérations et «limiteront le risque de dégâts collatéraux». Au Moyen-Orient, les drones armés seraient également utilisés par l’Arabie Saoudite ou la Turquie, selon un rapport parlementaire. D’autres pays en sont équipés ou envisagent de le faire, de la Chine à l’Asie centrale ».

LE PLUS.

Florence Parly est une dirigeante d’entreprise, femme politique et haute fonctionnaire française. Membre de la direction du Budget puis conseillère dans différents cabinets ministériels, elle intègre en 1997 le cabinet du Premier ministre Lionel Jospin, qui la nomme secrétaire d’État au Budget de 2000 à 2002.

Elle poursuit sa carrière chez Air France, où elle est notamment directrice générale adjointe de 2008 à 2014, avant d’intégrer la direction de SNCF, d’abord comme directrice générale stratégies et finances du Groupe public ferroviaire, avant de devenir au 1er mai 2016 directrice générale de SNCF Voyageurs. Elle est nommée ministre des Armées le 21 juin 2017 dans le deuxième gouvernement Édouard Philippe, sous la présidence d’Emmanuel Macron.

Partager