Partager

Le marché de l’immobilier en Israël est toujours en mouvement et les prix continuent de grimper (Source: Ba-hit), du moins dans certaines parties du pays mais heureusement les nombreux avertissements des manifestations en 2011 ont tout de même eu un effet puisque le gouvernement a décidé de prendre diverses mesures d’allègements financiers dans l’objectif de faire en sorte que le marché soit plus facilement accessible à la population, et surtout aux jeunes familles d’Israël. Le ministre des finances en Israël, Moshe Kahlon, avait promis de se pencher sur un projet de développement pour des logements plus accessibles lors de la campagne avant les élections en 2015, et c’est bon de voir qu’il a tenu sa promesse, même si cela prend du temps.

D’un autre côté les taux de taxe d’achat, qui sont partie intégrale de l’achat d’un bien immobilier, subissent des changements presque chaque année et les nouveaux viennent d’être mis en vigueur le mois dernier, en janvier. Le fait est que les taux de cette taxe ne sont pas fixes, ils changent suivant les impôts sur le revenu.

Pour le vendeur la taxe est d’environ 25% sur la différence entre la somme d’achat et la somme de vente du bien, c’est-à-dire la plus-value. Il y a diverses exonérations générales qui dépendent des cas, par exemple si le vendeur est étranger ou citoyen du pays, il y en a aussi des spéciales qui ne concernent que les héritages et donations.
Pour l’acheteur la taxe est différente mais elle non plus n’est pas fixe, elle change d’après le nombres de biens que l’acheteur a déjà achetés. Dans ces cas aussi il y a des exonérations spéciales suivant les cas.

Détails des nouveaux taux de la taxe

Les nouveaux taux que les acheteurs israéliens devront payer pour leur premier appartement sont les suivants (en shekels) :

En dessous de 1.600.175 il n’y a pas de taux à payer.
De 1.600.175 jusqu’à 1.898.005 : 3.5%
De 1878.005 jusqu’à 4.896.615 : 5%
De 4.896.615 jusqu’à 16.322.005 : 8%
Plus de 16.322.005 : 10%

Les nouveaux taux que les acheteurs israéliens devront payer pour leur résidence secondaire, ou pour les étrangers désirant acheter un appartement sont les suivants (en shekels) :

Jusqu’à 4.896.615 : 8%
Plus de 4.896.615 : 10%

La taxe d’achat pour les nouveaux immigrants (Olim Hadashim), qu’il s’agisse d’un logement ou d’un bien commercial, mais seulement s’il a été acheté 1 an avant l’Alyia et au maximum7 ans après celle-ci :

Jusqu’à 1.734.225 : 0.5%
Plus de 1.734.225 : 5%

Ces nouveaux taux ne sont valables que jusqu’en janvier 2017, il faudra alors voir s’il y a de nouveau des changements. Dans tous les cas, il vaut la peine de rappeler aux nouveaux immigrants que parfois c’est mieux de louer un logement avant d’en acheter un afin de pouvoir juger s’il convient sous tous les angles, c’est-à-dire le genre de quartier, les écoles, magasins, transports, synagogues, loisirs, ainsi que la grandeur du logement lui-même.

Partager