Mar 9

Salon Auto Genève. Airbus dévoile Pop.Up, un concept "drone-navette".

Authors picture

IsraelValley Desk | High-Tech

Headline image

Allié à Italdesign, Airbus a dévoilé son concept de navette modulaire biplace tantôt voiture électrique, drone autonome ou capsule pour un transport terrestre à grande vitesse type Hyperloop. Le tout sera géré par une intelligence artificielle qui choisira la combinaison la plus efficace en fonction du temps de trajet et des préférences des voyageurs.

En début d’année, Airbus annonçait qu’il travaillait à un projet de voiture volante en vue de créer un service de taxi que les usagers pourraient réserver via une application mobile. Le constructeur aéronautique indiquait qu’il comptait tester un premier prototype d’ici fin 2017. En réalité, c’est sur un concept encore plus ambitieux que planche Airbus…

À l’occasion du salon international de l’automobile de Genève (Suisse), l’entreprise toulousaine a dévoilé un projet de transport multimodal baptisé Pop.Up. Conçu en partenariat avec la firme italienne Italdesign, spécialisée dans l’ingénierie pour l’industrie des transports, il s’agit d’un système de navette modulaire qui se compose de trois éléments : une capsule en fibre de carbone, pouvant accueillir deux passagers ; un châssis quatre roues à propulsion électrique ; un module aérien à huit rotors, électriques eux aussi. La capsule indépendante pourra être connectée à l’un ou l’autre de ces modules en fonction des besoins.

Selon le scénario de déplacement, la capsule pourra se transformer en voiture électrique ou en drone à pilotage autonome pour emprunter la voie des airs. Une troisième option envisagée consiste à intégrer la capsule à un système de transport à grande vitesse type Hyperloop. Dans les faits, ce système de transport, qui sera vraisemblablement proposé comme un service, s’utilisera à partir d’une application mobile. Une fois que le voyageur aura indiqué sa destination, une intelligence artificielle (IA) proposera plusieurs scénarii en tenant compte de l’état du trafic et des préférences du voyageur.

Dans le concept Pop.Up, chaque module ainsi que la capsule seront dotés de batteries et formeront un système d’alimentation unifié lorsqu’ils sont connectés les uns aux autres. © Airbus, Italdesign

POP.UP POURRAIT ENTRER EN SERVICE D’ICI UNE DIZAINE D’ANNÉES

Le trajet pourra débuter en mode voiture électrique autonome puis, à certains points, basculer sur le mode aérien avec le drone venant se fixer sur le toit de la capsule pour l’emporter dans les airs, le module terrestre retournant alors à la station Pop.Up la plus proche. Une telle combinaison pourrait par exemple être intéressante pour des personnes vivant en périphérie de grandes agglomérations. Elles rouleraient jusqu’aux portes de la ville puis voleraient pour rejoindre leur lieu de travail dans le centre.

Lors de la présentation, Airbus et Italdesign ont fourni quelques éléments techniques sur la configuration de la plateforme Pop.Up. La capsule mesurera 2,64 m de long pour 1,54 m de large et 1,41 m de haut. Elle pourra donc emporter deux personnes pour une charge totale de 200 kg. Le module terrestre mesurera 3,11 m de long pour 1,90 m de large et 68 cm de haut. Il sera propulsé par deux moteurs électriques sur les roues arrière délivrant une puissance de 60 kW.

La voiture autonome pourra rouler à 100 km/h sur une distance de 130 km. La charge des batteries se fera en 15 mn. Quant au module aérien, il sera doté de huit rotors contrarotatifs électriques d’une puissance totale de 136 kW. Une fois connecté à la capsule, il pourra voler jusqu’à 100 km/h sur une distance maximale de 100 km. Si sur le papier le concept Pop.Up semble faisable et plutôt pertinent, la mise en œuvre n’en sera pas moins complexe. Pour autant, Airbus et Italdesign estiment qu’il pourrait voir le jour d’ici une dizaine d’années.

Par Marc Zaffagni

Source: Futura-sciences

Fondé en 2014, Hexadite a monté une plateforme visant à identifier les cyberattaques imminentes et a trouvé une parade rapidement. Avec un mot d’ordre : répondons aux assauts automatisés par des solutions automatisées. « Le seul moyen d’évoluer sur le terrain », estime l’éditeur. Selon itespresso.fr :"Celui-ci exploite des solutions de détection, d’analyse et de parade fa...

Ilan Kotel (Tel Aviv) | High-Tech

En 2016, plus de 4,7 milliards de dollars ont été investis dans la Tech israélienne au travers de 659 deals (d'après IVC), le Ministère de l'économie évalue la part des investissements étrangers «entre 60 et 80%» sur l'année. «L'opération la plus emblématique est bien sûr le rachat de Mobileye par l'Américain Intel (intervenue début 2017 ndlr) », précise le ministère. (Frenc...

IsraelValley Desk | High-Tech

Selon Sage, une société britannique de gestion d’entreprise, l’université de Tel Aviv est l’une des 10 universités au monde à avoir diplômé le plus grand nombre de fondateurs de start-up privées dont la valeur se calcule en milliards de dollars, également appelées « licornes ». Parmi les licornes fondées par les alumni Israéliens figurent ForeScout Technologies, une entre...

Ilan Dreyfus | High-Tech

Bonjour Chers auditeurs de RadioJ. 1. Le secteur de la technologie automobile en Israël compte actuellement environ 350 startups, selon IVC Research Center, et leDirecteur de IVC estime qu’il pourrait dépasser l’industrie de la cybersécurité. A titre d’exemple, Argus Cyber Secutiy, basé à Tel Aviv, a annoncé au mois de janvier un partenariat avec Qualcomm Technologies pour prot...

IsraelValley Desk | High-Tech

Genomic Vision organisera un second R&D Day à l’automne 2017, au cours duquel la direction présentera les avantages uniques de sa technologie pour le marché des Sciences de la Vie, notamment pour le contrôle qualité de l’édition du génome et la réplication de l’ADN. Genomic Vision, société de biotechnologies spécialisée dans le développement de tests diagnostic in vitro po...

IsraelValley Desk | High-Tech

Dans un excellent article publié dans Globes, le patron de Google R&D en Israël, Yossi Matias, explique la stratégie du groupe et son importance en Israël. Un chiffre en ressort : en dix ans Google Israël est passé de 1 à 700 personnes Ci-joint l'article deGlobes (Copyrights) : "Most of us know quite a bit about Google Israel, which handles the business activity of global giant Google...

Eyal Koren (Tel Aviv) | High-Tech

EXCLUSIF. Wix.com, Gilat Satellite Networks et Radware sont les trois leaders hightech d'Israël qui pourraient passer, selon des analystes, comme l'a été Mobileye, dans les mains d'investisseurs étrangers. Créée en 1992, la société Gilat Satcom fait partie du groupe Eurocom, le géant israélien des télécommunications. LE PLUS. Fournisseur de solutions de communication, Gilat Sat...

Jonathan Hess (Tel Aviv) | High-Tech

Basée en Israël, Cyber-Ark Software est une société de sécurité informatique qui développe et commercialise des coffres-forts numériques dans le but de sécuriser et gérer des informations sensibles au sein de grandes entreprises. Basée sur la technologie brevetée Vaulting Technology™, les produits de Cyber-Ark comprennent: Inter-Business Vault, infrastructure sécurisée p...

Eyal Aviv | High-Tech

De la Russie à l'Espagne et du Mexique au Vietnam, des dizaines de milliers d'ordinateurs, surtout en Europe, ont été infectés par un logiciel de rançon exploitant une faille dans les systèmes Windows. Israël, très bien préparé à des attaques de grande envergures, a pour l'instant été épargné. Aucune banque où Institution publique n'a signalé une attaque massive. Selon i24N...

Dan Rosh (Tel Aviv) | High-Tech

C'est un fait indéniable. Les relations entre le Canada et Israël sont exceptionnelles. Philippe Couillard et une très importante délégation du Québec sera dans quelques jours en Israël. BIO-EXPRESS. Philippe Couillard de Lespinay, dit Philippe Couillard né le 26 juin 1957 à Montréal (Québec), est un homme politique canadien, Premier ministre du Québec depuis avril 2014. Médecin...

Dan Rosh (Tel Aviv) | High-Tech

Incroyable succès, malgré des périodes dramatiques. Amdocs,qui annonce une croissance de ses ventes en 2017, est née en Israël. Elle est spécialisée dans le logiciel et les services pour les fournisseurs de services de communication, de média et des fournisseurs de service financiers ainsi que pour les entreprises du numérique. Ses offres comprennent : business support system (BSS)...

Dan Rosch (Tel Aviv) | High-Tech

Une étude récente démontre que seuls 4% des start-ups israéliennes réussissent (IVC Research Center et REVERSEXIT dans Globes) et seulement 4 sur 500 parviennent à grandir de manière indépendante, sans passer par la case rachat. (1) LE PLUS. Les causes principales d’échec des startups (2) (Source (2) http://1001startups.fr/startup-causes-principales-echec/) # 1 – Ne pas ci...

IsraelValley Desk | High-Tech

ThetaRay (Israël) a développé, avec General Electric, une technologie de sécurité qui détecte des attaques similaires à celles du ver Stuxnet sur les systèmes d’infrastructures critiques dans le domaine de l’énergie. A SAVOIR. L’attaque informatique furtive des installations nucléaires iraniennes en 2010 par le malware Stuxnet a permis de réaliser que les systèmes industrie...

IsraelValley Desk | High-Tech

Feelanthro, l'application mobile qui met en relation les particuliers avec des associations à but non lucratif, n'est pas encore lancée. Mais son ambition est de devenir "le Airbnb de la philanthropie". A la différence du modèle du crowdunding, déjà occupé par les nouveaux acteurs de la digitalisation du secteur associatif, Feelanthro veut fonctionner comme une place de marché. ...

IsraelValley Desk | High-Tech

Par Cyril Cohen-Solal, correspondant à Tel Aviv. FrenchWeb : "Dov-E est une start-up israélienne créée en 2015 qui révolutionne l’interaction et l’engagement client en utilisant l’ultrason de courte et longue portée. Imaginez qu’en entrant dans votre supermarché préféré, un écran vous reconnaisse et vous propose des promotions personnalisées. Imaginez qu’en regardant le...

IsraelValley Desk | High-Tech