Dec 30

BILAN 2013 : l’Année du High-Tech pour l'Economie Israélienne

Authors picture

Jacques Bendelac | Économie

Headline image

L’année qui s’écoule a été une des meilleures pour les secteurs israéliens du high-tech et du bio-tech: achats étrangers, embauches en hausse, etc.

2013 aura été l’année du high-tech pour Israël. Tous les indicateurs sont au beau fixe : le secteur a levé des fonds pour un montant record, les embauches sont reparties à la hausse, les salaires versés sont en progression et la frénésie d’achats étrangers de start-up israéliennes a dépassé toutes les prévisions. Les mêmes tendances positives sont également observées pour 2014.

Les réussites du high-tech en 2013 sont d’autant plus spectaculaires que l’économie israélienne a connu une année particulièrement instable ; ce qui n’a pas empêché Google de réaliser en Israël sa transaction de l’année, ni Facebook d’investir dans un centre de recherche et de développement en Israël, ni le milliardaire mexicain Carlos Slim, le deuxième homme le plus riche au monde, de continuer à investir en Israël, en particulier dans le secteur de la santé et des télécommunications.

FRÉNÉSIE D’ACHATS ÉTRANGERS

Au cours de 2013, le secteur du high-tech israélien a été saisi par une frénésie d’achats de start-up locales de la part d’investisseurs étrangers, surtout d’origine américaine. Au total, ce sont 20 sociétés israéliennes qui ont été achetées par des étrangers en 2013, pour un montant global d’environ 5 milliards de dollars. Durant la dernière décennie (de 2004 à 2013), les étrangers ont déboursé 36 milliards de dollars pour s’offrir une technologie israélienne.

Parmi les achats étrangers de sociétés israéliennes effectués en 2013, on n’oubliera pas les transactions les plus marquantes : Google a acheté Waze (navigation GPS) pour 1,1 milliard de dollars, IBM a acquis Trusteer (logiciel de sécurité en ligne) pour 900 millions de dollars, Opko Health a acheté Prolor Biotech (biotechnologie) pour 480 millions de dollars, Cisco s’est offert Intucell (auto-optimisation de réseaux) pour 475 millions de dollars, Facebook a acheté Onavo (sécurité informatique) pour 150 millions de dollars, etc.

LEVÉES DE FONDS

Fortes de leurs succès économiques et technologiques, les sociétés israéliennes n’ont plus de difficultés à lever des fonds à l’étranger. La Terre promise des inventeurs israéliens reste l’Amérique, mais l’Europe aussi a retrouvé sa place sur la carte mondiale des places financières importantes : en 2013, trois sociétés israéliennes de high-tech ont effectué des introductions dans les bourses européennes de Londres et de Varsovie.

Sur le marché financier américain, une vingtaine d’entreprises israéliennes ont emprunté, en 2013, la somme globale de 1,6 milliard de dollars, soit la meilleure année depuis 2008. Dans le secteur du high-tech et de biomed, les levées de fonds les plus fortes ont été celles réalisées par Kerk et par Medgenics, deux sociétés israéliennes spécialisées dans le domaine de la pharmacologie. Cette levée de fonds a concerné aussi des entreprises industrielles : Statasys (impression 3D) a emprunté 481 millions de dollars et Delek (énergie) a levé 355 millions de dollars.

EMBAUCHES DE MASSE

Dopées par leurs bons résultats, les start-up israéliennes n’ont pas hésité à améliorer les rémunérations qu’elles versent à leurs salariés. En 2013, le salaire moyen du secteur du high-tech a augmenté de 4,1% mais certaines branches se sont particulièrement distinguées par leur générosité salariale: les hausses de salaire les plus fortes ont été enregistrées dans la téléphonie mobile (+ 8,5%), dans l’Internet (+ 7,5%) et dans les contrôles de qualité (+ 6,5%).

Avec la poussée des salaires, les embauches aussi sont reparties à la hausse : le high-tech a été responsable de 11% des embauches de l’économie israélienne effectuées durant l’année écoulée, soit le taux d’embauche le plus fort des cinq dernières années. L’amélioration du marché du travail dans le high-tech s’explique, sans aucun doute, par les achats étrangers qui ont dopé l’ensemble du secteur.

Jacques Bendelac (Jérusalem)

Peut-être passées inaperçues, elles ont pourtant leur importance. Quelques nouvelles qu'il ne fallait pas rater ce week-end. 1. Teva vend pour 15 milliards d’obligations : Jeudi dernier, le groupe israélien Teva a annoncé avoir vendu 15 milliards de dollars d’obligations. L’objectif ? Permettre l’acquisition de la division des génériques de la multinationale pharmaceutique ...

Nathan Sarel (Tel Aviv) | Économie

A l’occasion de la conférence “Israël, la clé du Moyen-Orient ?” organisée par Herez Israël et accueillant Olivier Rafowicz, colonel de réserve et ancien porte-parole de Tsahal, ainsi qu’Avi Pazner, ancien ambassadeur d’Israël en France, Israël Valley est allé à la rencontre de Jérôme Jarmoune et Laurent Perez associés directeur de la structure en Israël et de Dan Cal...

Nathan Sarel (Tel Aviv) | Économie

Rami Lévy, le propriétaire de la chaîne de supermarchés à bas prix qui porte son nom, a décidé de construire entre Jérusalem et Ramallah le premier centre commercial israélo-palestinien. Certaines enseignes palestiniennes comme la boulangerie Sinokrot ou les bonbons Zalatimo ont déjà retenu des emplacements. Au total, 70 magasins ouvriront dans un peu plus d'un an. Rami Lévy tab...

IsraelValley Plus | Économie

Le ministère des Finances israélien, qui a déjà fait le tour des conséquences du retrait du Royaume-Uni dans un rapport récemment publié, pense quant à lui que le Brexit peut être une chance pour Israël : „Il est possible que la sortie de la Grande-Bretagne de l’UE améliore les chances d’Israël en matière de compétitivité sur le marché européen“. En effet, Israël s...

IsraelValley Plus | Économie

Selon Investing.com : "Israël: Les marchés actions ont terminé la séance en baisse ce jeudi; le repli des secteurs Communication, Pétrole et gaz, et Immobilier a contribué à cette baisse. En clôture à Tel Aviv, l'indice Tel Aviv 25 a lâché 0,04%. La meilleure performance de la séance pour l'indice Tel Aviv 25 est à mettre au crédit du titre Mylan NV (TA:MYL) en hausse de 1,4...

IsraelValley Plus | Économie

Netanyahou et les ministre des Finances Moshé Kahlon ont décidé d’une nouvelle baisse du taux de l’impôt sur les sociétés pour le budget 2017-2018. Il devrait passer en deux étapes de 25% à 23%, ce qui est un plancher historique. LPH : "Dans le budget actuel, ce taux avait déjà été ramené de 26,5% à 25%. Cette mesure devrait encourager les investissements, créer de l’em...

IsraelValley Plus | Économie

1. L’israélien Delek lorgne sur les champs gaziers de la mer du Nord : Le Groupe Delek, géant israélien du gaz a annoncé être en négociation avec la société d’exploitation pétrolière et gazière EnQuest PLC, basée au Royaume-Uni, pour l’acquisition de 20% des droits d’exploration et les licences de production pour le champ “Kraken”. Ce dernier est situé dans les eaux...

Nathan Driot | Économie

Shikun & Binui va construire l’autoroute à péage Cundinamarca 010 de 160 km de long, près de Bogota, la capitale du pays sud-américain. Le projet – comprenant le financement, les coûts de construction, la réhabilitation, l’exploitation et la maintenance – est estimé à environ 640 millions de dollars. La société israélienne mondiale de la construction et des infrastructures...

IsraelValley Plus | Économie

Un des hommes les plus riches d'Israël s'avère être aussi l'un des hommes d'affaires les plus socialement avertis du pays. Reconnu pour sa modestie, l'industriel Stef Wertheimer a gagné des milliards dans l'industrie métallurgique et a construit son sixième parc technologique dans la ville arabe israélienne de Nazareth. Wertheimer a déjà construit cinq parcs de ce type, un en Turqui...

IsraelValley Plus | Économie

Embraer (Empresa Brasileira de Aeronáutica) va livrer 6 avions E195-E2 à Arkia pour $650 Millions (livraison dans 3 ans). Embraer est un constructeur aéronautique brésilien, spécialisé dans les avions civils de petite et de moyenne taille, utilisés dans l'aviation régionale, d'affaire et agricole. L'entreprise construit également des avions de chasse, de télédétection et de transpor...

IsraelValley Plus | Économie

Le groupe ENEL (Ente nazionale per l'energia elettrica), géant italien de l’énergie électrique, cherche à investir dans les technologies israéliennes. C’est pour cette raison que la société est sur le point d’ouvrir un centre d’innovation en Israël. Le plus grand fournisseur d’électricité en Europe (61 millions de clients) choisira 20 start-up chaque année pour leur offr...

Nathan Driot | Économie

Le consulat des Etats-Unis à Jérusalem a annoncé une nouvelle initiative dotée d’un budget de 50 millions de dollars, "Envision Gaza (Envisager Gaza)", un projet sur cinq ans centré sur l’amélioration du taux d’emploi, avec une attention particulière aux domaine, de la technologie, du textile et de l’agriculture. Le secteur agricole de Gaza compte pour une partie relativement...

IsraelValley Plus | Économie

Après plus de quarante ans d'éclipse, Israël tente de revenir sur la scène africaine. Benyamin Netanyahu a effectué une tournée sans précédent dans quatre pays d'Afrique de l'Est : le Rwanda, le Kenya, l'Ouganda et l’Ethiopie. Que cherche Israël en Afrique ? Ely Karmon travaille à l'Institut pour la lutte contre le terrorisme au Centre interdisciplinaire de Herzliya, près de Te...

IsraelValley Plus | Économie

Amit Lang, directeur général du ministère de l'économie d'Israël, revient sur les perspectives de croissance de son pays, le Brexit et les relations avec la Turquie et la France. L'OCDE a récemment publié une étude sur Israël mettant en garde contre un affaiblissement durable de la croissance. Comment réagissez-vous à ce diagnostic ? Nous prenons très au sérieux les perspecti...

IsraelValley Plus | Économie

Le Groupe BMW, Intel et Mobileye (Israël) ont annoncé vendredi leur intention d’allier leurs forces afin de rendre tangible l’idée de véhicules autonomes d’ici 2021. Selon certains analystes, un tel présage devrait stimuler les investissements dans ces technologies et confirmer Israël comme une puissance de premier plan dans ce domaine. Une conférence de presse au siège municho...

Nathan Sarel (Tel Aviv) | Économie