Dec 14

Le Phénomène de « Petit Monde », Clé du Succès Economique Israélien.

Authors picture

Dr Daniel Rouach et Dr Michael Bichart | Éditorial

Headline image

Depuis sa création, l’économie israélienne a cherché à mettre en valeur son capital humain. Israël profite d’une population très internationale. Plus du quart des israéliens sont nés à l’étranger (35% des juifs). Dans de nombreux cas, les réseaux diasporiques restent vivaces et favorisent les échanges commerciaux. En particulier, tout comme l’Irlande et l’Inde, Israël s’est largement appuyé sur sa diaspora américaine (en l’occurrence, les réseaux juifs américains).

Cette tendance est extrêmement visible par exemple dans le domaine du capital risque : l’Etat hébreu, à travers le programme Yozma (1992), a spécifiquement construit son capital-risque sur le savoir-faire américain. L’ex président de la banque d’Israël, M. Stanley Fisher, est lui-même issu directement de la diaspora juive.

Peu avantagée par un sol faible en ressources naturelles, Israël a su mettre en place un système éducatif efficace. Le Technion, Israel Institute of Technology, et l’Institut Weizmann ne sont que les fers de lance d’un dense réseau d’institutions qui combinent la tradition allemande d’orientation vers les sciences (la moitié des étudiants israéliens sont des scientifiques) et un mode de fonctionnement « à l’américaine » (les sphères universitaires américaines et israéliennes sont très liées).

La performance du système éducatif israélien trouve notamment son explication dans l’engagement de l’Etat en sa faveur. Avec 9,2% de son Produit Intérieur Brut, Israël figure au premier niveau mondial en matière de ressources consacrées à son système éducatif.

En plus de l’engagement de l’Etat dans la conception d’un système éducatif performant, Israël a bénéficié à diverses reprises au cours de son histoire d’une immigration considérable de personnes très qualifiées. A titre d’exemple, environ la moitié des adultes en provenance d’ex-URSS qui se sont installés dans les années 1990 en Israël a fait des études supérieures. C’est pratiquement deux fois plus que la moyenne des Israéliens avant l’immigration (28%). Dans le domaine médical, l’immigration russe a ajouté 10 000 médecins à Israël entre 1990 et 1992, ceci alors que le pays, avec 12 000 médecins, comptait déjà une des proportions de docteurs les plus élevées du monde.

La combinaison entre une immigration qualifiée et un système d’enseignement efficace produit une main d’oeuvre largement éduquée : 60% de la population active israélienne a un niveau d’études égal ou supérieur à celui du baccalauréat et 35% de celle-ci possède un diplôme universitaire. La population active israélienne est composée à 1,4% de scientifiques et d’ingénieurs, soit largement plus que dans les autres pays (le taux est de 0,88% au Japon, 0,85% aux USA et 0,60% en Allemagne).

La diversité de la population israélienne, son orientation vers l’étranger ainsi que son niveau de qualification sont des éléments majeurs du succès économique de l’état hébreu.

La culture israélienne, élément non quantifiable par excellence, occupe néanmoins un rôle majeur dans le système national d’innovation. Si le fait de posséder une population internationale et éduquée est un avantage considérable pour l’économie israélienne, son succès tient également à des éléments proprement culturels.

Par exemple, la culture israélienne est très tournée vers l’innovation technologique. Que ce soit dans les médias ou dans les sphères politiques, la population de l’état hébreu est caractérisée par une adoption rapide des nouvelles technologies. Les israéliens ont ainsi été recemment classés 2ème mondiaux (derrière le Canada) pour leur utilisation intensive d’internet. Cette ouverture aux technologies est également liée à l’apprentissage que la plupart des jeunes israéliens en font lors de leur long passage à l’armée.

Outre l’orientation vers les nouvelles technologies, le fait qu’Israël possède une population très diverses mais très connectée favorise également la créativité et l’innovation locale. En effet, de nombreux sociologues ont montré l’importance du contexte social dans la capacité individuelle d’innovation.

De fait, l’idée du « génie créatif », de l’inventeur génial déconnecté du monde et qui aurait des idées révolutionnaires seul dans son coin n’a correspondu à la réalité que dans trois cas (Collins 1998) : le métaphysicien confucéen Wang Ch’ung du premier siècle après J-C, le spiritualiste zen du 14ème siècle Bassui Tokusho et le philosophe arabe du même siècle Ibn Khaldun.

En réalité, l’énorme majorité des génies (comme Ludwig van Beethoven, Thomas David Hume ou Adam Smith), doivent beaucoup de leur créativité au contexte social, et en particulier au phénomène du « petit monde » (small world). Même si la théorie sociale du « petit monde » est plutôt compliquée, son principe est simple : une personne est d’autant plus créative/innovante qu’elle a d’attaches dans des groupes de personnes variés.

La théorie développée par Brian Uzzi et Jarrett Spiro dans leur article sur le phénomène du « petit monde » peut être (grossièrement) résumée de la manière suivante : si l’on considère deux groupes homogènes différents et qu’on crée quelques liens entre eux, on augmente la créativité de ces groupes. Si on les mélange trop, le groupe devient homogène et la créativité décroît.

Ce phénomène de « petit monde » est un élément important (bien que peu quantifiable) du succès économique israélien. En effet, à une population extrêmement diverse, Israël allie une culture d’ouverture des uns vers les autres dans la vie quotidienne. Tous les lieux publics – cafés, transports en commun, plages, etc. – sont autant d’opportunités de faire de nouvelles rencontres. Les Israéliens échangent très facilement leurs numéros de téléphone et se constituent ainsi un réseau très étoffé de connaissances variées qu’ils n’hésiteront pas à mettre à profit. Au final, le fait que ces derniers aient très souvent des attaches dans des groupes sociaux différents est un atout pour l’économie israélienne.

Ces deux traits sociaux – diversité et connections – forment ainsi un terreau fertile au développement de l’innovation en Israël. De nombreuses histoires à succès de la technologie locale sont ainsi nées de rencontres fortuites. Given Imaging, par exemple, l’inventeur de la PillCam, la capsule endoscopique – qui compte aujourd’hui plus de 300 employés de par le monde – et est le fruit de l’association d’un médecin avec un ingénieur spécialisé dans les systèmes de guidage des missiles.

Au delà de l’avantage qu’elle tire de sa population et de sa culture originale, Israël s’est dotée d’institutions qui ont pu soutenir son développement économique, et ce malgré l’environnement difficile dans lequel elles évoluaient.
Conscient de l’importance essentielle de l’éducation pour assurer la viabilité du projet sioniste, les pères fondateurs de l’état d’Israël ont investi dans la création d’universités de pointe qui placeraient l’industrie israélienne à la frontière technologique. De fait, son système universitaire est un pilier du succès économique d’Israël.

Maria Podgaezky, inspecteur national du ministère des affaires sociales et des services sociaux pour les personnes sans-abri en Israël, a présenté une étude qui évalue 800 à 900 SDF vivant dans les rues. Selon Podgaezky, 450 SDF reçoivent de l’aide et des traitements des unités municipales, mais continuent à vivre dans la rue. 65% des SDF israéliens souffrent de problèmes liés à l’alcool ou ...

JSS News | Éditorial

Sur le listing des firmes Françaises en Israël, Alcatel-Lucent (qui a eu une superbe activité industrielle durant des années dans la Startup Nation) va disparaître depuis la création de Nokia Corporation. L'ex- Alcatel Lucent a ouvert en 2013 un centre de premier plan dédié à la recherche et au développement dans le domaine du cloud près de Tel Aviv. Dans IsraelValley il y a deux ans : "Mi...

Dan Assayah (Tel-Aviv) | Éditorial

Jonathan Pollard, arrêté en 1985 et condamné à la prison à vie en 1987 aux Etats-Unis, va être remis en liberté le 20 novembre, ont annoncé ce mardi ses avocats. "La Commission de libération conditionnelle a émis un avis accordant la remise en liberté à notre client pro bono Jonathan J. Pollard", ont précisé ses avocats Eliot Lauer et Jacques Semmelman, dans un communiqué, précisant qu'il devra...

L'Express | Éditorial

Peu importe qui a raison où tort. L'évacuation musclée qui a eu lieu dans la nuit (lire ci-dessous) choque les israéliens qu'ils soient de droite où de gauche. Fallait-il vraiment, dans un climat de tension extraordinaire dans les implantations, utiliser des moyens démesurés pour évacuer des israéliens qui de toute manière reviendront le lendemain? La répons e est négative. (DR) IsraPresse :...

Dan Assayah (Tel-Aviv) | Éditorial

ISRAELVALLEY SOUTIEN GOLAN TELECOM. Du jamais vu. L'intensité des attaques (rumeurs relayées par une presse à la recherche de scoops) menées contre Golan Telecom surprennent ceux qui ne connaissent pas l'environnement israélien. The Maker, Globes, Calcalist qui, au départ, avaient salué la venue de Michael Golan sur la scène économique israélienne et lui reprochent en coeur de "ne pas jouer ...

Dan Rosh (Tel Aviv) | Éditorial

Mike Huckabee, un des prétendants républicains à la Maison Blanche, a accusé le président Obama "d'amener les Israéliens aux portes des fours crématoires" avec l'accord sur le nucléaire iranien. M. Huckabee fait allusion, dans son interview au site conservateur Breitbart, à l'extermination de millions de juifs par les nazis. Dans les camps d'extermination, les bourreaux gazaient les victimes...

IsraelValley Desk | Éditorial

Au même titre que la France, Etats-Unis, Allemagne, Grande-Bretagne, Israël est l'un des pays au monde où une véritable expertise existe. Celle de la prédiction économique basée sur des web-technologies innovantes et souvent de rupture. Les économistes israéliens, armés de tout un bagage technique se sont donc "amusés" à prédire les conséquences d'une très grave crises potentielle avec l'Europe...

Dan Rosh (Tel Aviv) | Éditorial

Un projet révolutionnaire et d'une grande complexité a été lancé hier en Israël. Ce projet va marquer pour toujours la ville de Tel Aviv. Des architectes et urbanistes travaillent sur la couverture de l'autoroute Ayalon par des parcs. Le montant de l'investissement nécessaire sera de $525 Millions. L'autoroute 20, plus communément appelée autoroute Ayalon, est une autoroute de la métropole d...

Ilan Rosenthal (Tel Aviv) | Éditorial

Webdocumentaire - Israël : Voyage en terre Tech par Thomas Bourdeau. "La start-up Nation - c'est le surnom de Tel-Aviv - rivalise d'idées et de coups technos avec sa consœur californienne depuis des années. Le gros coup médiatique fut le rachat de Waze par Google, mais l'écosystème israélien surprend et fait fureur depuis longtemps chez les initiés. Les rachats sont incessants, les échange...

IsraelValley Desk | Éditorial

C'est au cours d'un déjeuner que Roger Cukierman accompagné du Bureau exécutif du CRIF a souhaité dire au revoir à Yossi Gal, Ambassadeur d'Israël en France depuis 2010, celui-ci terminera son mandat à Paris au cours de l'été, ainsi que Zvi Tal, Ministre plénipotentiaire à l'Ambassade et Elad Radson, Directeur des relations publiques. Au cours de ce déjeuner, auquel participaient également ...

CRIF | Éditorial

Tous les ans, un reporter d'IsraelValley prend son maillot, ses tongs et sa serviette, et réalise une longue visite sur les plages d'Israël. Objectif : vérifier si la propagande israélienne sur les merveilles du pays est conforme à la réalité. Nous allons démarrer par le Hilton et sa plage. VARSOVIE. En plein coeur de l'été la plage du Hilton est pleine. Les professionnels sont assez heureu...

Ilan Rosenthal | Éditorial

Selon Coolamnews : "La présidente du Meretz, Zahava Galon, a déclaré aux médias qu’elle savait pertinemment qu’Itzhak Herzog était sur le point de rejoindre le gouvernement. “Je sais que les Travaillistes vont entrer dans le gouvernement et que l’accord nucléaire est juste un crochet pour que l’entente entre Netanyahou et Herzog soit verrouillée,” a-t-elle déclaré à la radio de l’Armée. Le...

Dan Rosh (Tel Aviv) | Éditorial

Très apprécié par la communauté francophone d’Israël, Lionel Bobot (Zal) était unanimement reconnu pour sa gentillesse, sa simplicité et son professionnalisme. L’annonce de son décès intervenu à l’âge de 43 ans, dans la nuit du 11 au 12 juillet suite à un cancer du poumon fulgurant, a donc provoqué une onde de choc ainsi qu’en témoignent les centaines de messages laissés sur les réseaux soci...

Caroll Azoulay (Journaliste) | Éditorial

Près de 75% de la population israélienne estime que l’accord sur le nucléaire iranien conclu mardi entre Téhéran et les grandes puissances n’empêchera par la République islamique de se doter d’armes nucléaires au cours de la prochaine décennie, a révélé un sondage réalisé mercredi par l’Institut Sarid pour la chaîne privée Aroutz 10. Seulement 10% des sondés ont dit faire «confiance» aux Éta...

IsraPresse | Éditorial

Echec (temporaire ?) flagrant pour Benjamin Netanyahou sur la scène internationale (le Président Obama devra passer par la case Congrès, avant l’application de son accord). L'américain John Kerry a gagné une première manche. Israël est sous le choc, même si tout le monde politique israélien s'attendait avec résignation à la signature d'un compromis avec l'Iran. Le candidat à la primaire rép...

Eyal Dayan (Rehovot) | Éditorial