Dec 14

Le Phénomène de « Petit Monde », Clé du Succès Economique Israélien.

Authors picture

Dr Daniel Rouach et Dr Michael Bichart | Éditorial

Headline image

Depuis sa création, l’économie israélienne a cherché à mettre en valeur son capital humain. Israël profite d’une population très internationale. Plus du quart des israéliens sont nés à l’étranger (35% des juifs). Dans de nombreux cas, les réseaux diasporiques restent vivaces et favorisent les échanges commerciaux. En particulier, tout comme l’Irlande et l’Inde, Israël s’est largement appuyé sur sa diaspora américaine (en l’occurrence, les réseaux juifs américains).

Cette tendance est extrêmement visible par exemple dans le domaine du capital risque : l’Etat hébreu, à travers le programme Yozma (1992), a spécifiquement construit son capital-risque sur le savoir-faire américain. L’ex président de la banque d’Israël, M. Stanley Fisher, est lui-même issu directement de la diaspora juive.

Peu avantagée par un sol faible en ressources naturelles, Israël a su mettre en place un système éducatif efficace. Le Technion, Israel Institute of Technology, et l’Institut Weizmann ne sont que les fers de lance d’un dense réseau d’institutions qui combinent la tradition allemande d’orientation vers les sciences (la moitié des étudiants israéliens sont des scientifiques) et un mode de fonctionnement « à l’américaine » (les sphères universitaires américaines et israéliennes sont très liées).

La performance du système éducatif israélien trouve notamment son explication dans l’engagement de l’Etat en sa faveur. Avec 9,2% de son Produit Intérieur Brut, Israël figure au premier niveau mondial en matière de ressources consacrées à son système éducatif.

En plus de l’engagement de l’Etat dans la conception d’un système éducatif performant, Israël a bénéficié à diverses reprises au cours de son histoire d’une immigration considérable de personnes très qualifiées. A titre d’exemple, environ la moitié des adultes en provenance d’ex-URSS qui se sont installés dans les années 1990 en Israël a fait des études supérieures. C’est pratiquement deux fois plus que la moyenne des Israéliens avant l’immigration (28%). Dans le domaine médical, l’immigration russe a ajouté 10 000 médecins à Israël entre 1990 et 1992, ceci alors que le pays, avec 12 000 médecins, comptait déjà une des proportions de docteurs les plus élevées du monde.

La combinaison entre une immigration qualifiée et un système d’enseignement efficace produit une main d’oeuvre largement éduquée : 60% de la population active israélienne a un niveau d’études égal ou supérieur à celui du baccalauréat et 35% de celle-ci possède un diplôme universitaire. La population active israélienne est composée à 1,4% de scientifiques et d’ingénieurs, soit largement plus que dans les autres pays (le taux est de 0,88% au Japon, 0,85% aux USA et 0,60% en Allemagne).

La diversité de la population israélienne, son orientation vers l’étranger ainsi que son niveau de qualification sont des éléments majeurs du succès économique de l’état hébreu.

La culture israélienne, élément non quantifiable par excellence, occupe néanmoins un rôle majeur dans le système national d’innovation. Si le fait de posséder une population internationale et éduquée est un avantage considérable pour l’économie israélienne, son succès tient également à des éléments proprement culturels.

Par exemple, la culture israélienne est très tournée vers l’innovation technologique. Que ce soit dans les médias ou dans les sphères politiques, la population de l’état hébreu est caractérisée par une adoption rapide des nouvelles technologies. Les israéliens ont ainsi été recemment classés 2ème mondiaux (derrière le Canada) pour leur utilisation intensive d’internet. Cette ouverture aux technologies est également liée à l’apprentissage que la plupart des jeunes israéliens en font lors de leur long passage à l’armée.

Outre l’orientation vers les nouvelles technologies, le fait qu’Israël possède une population très diverses mais très connectée favorise également la créativité et l’innovation locale. En effet, de nombreux sociologues ont montré l’importance du contexte social dans la capacité individuelle d’innovation.

De fait, l’idée du « génie créatif », de l’inventeur génial déconnecté du monde et qui aurait des idées révolutionnaires seul dans son coin n’a correspondu à la réalité que dans trois cas (Collins 1998) : le métaphysicien confucéen Wang Ch’ung du premier siècle après J-C, le spiritualiste zen du 14ème siècle Bassui Tokusho et le philosophe arabe du même siècle Ibn Khaldun.

En réalité, l’énorme majorité des génies (comme Ludwig van Beethoven, Thomas David Hume ou Adam Smith), doivent beaucoup de leur créativité au contexte social, et en particulier au phénomène du « petit monde » (small world). Même si la théorie sociale du « petit monde » est plutôt compliquée, son principe est simple : une personne est d’autant plus créative/innovante qu’elle a d’attaches dans des groupes de personnes variés.

La théorie développée par Brian Uzzi et Jarrett Spiro dans leur article sur le phénomène du « petit monde » peut être (grossièrement) résumée de la manière suivante : si l’on considère deux groupes homogènes différents et qu’on crée quelques liens entre eux, on augmente la créativité de ces groupes. Si on les mélange trop, le groupe devient homogène et la créativité décroît.

Ce phénomène de « petit monde » est un élément important (bien que peu quantifiable) du succès économique israélien. En effet, à une population extrêmement diverse, Israël allie une culture d’ouverture des uns vers les autres dans la vie quotidienne. Tous les lieux publics – cafés, transports en commun, plages, etc. – sont autant d’opportunités de faire de nouvelles rencontres. Les Israéliens échangent très facilement leurs numéros de téléphone et se constituent ainsi un réseau très étoffé de connaissances variées qu’ils n’hésiteront pas à mettre à profit. Au final, le fait que ces derniers aient très souvent des attaches dans des groupes sociaux différents est un atout pour l’économie israélienne.

Ces deux traits sociaux – diversité et connections – forment ainsi un terreau fertile au développement de l’innovation en Israël. De nombreuses histoires à succès de la technologie locale sont ainsi nées de rencontres fortuites. Given Imaging, par exemple, l’inventeur de la PillCam, la capsule endoscopique – qui compte aujourd’hui plus de 300 employés de par le monde – et est le fruit de l’association d’un médecin avec un ingénieur spécialisé dans les systèmes de guidage des missiles.

Au delà de l’avantage qu’elle tire de sa population et de sa culture originale, Israël s’est dotée d’institutions qui ont pu soutenir son développement économique, et ce malgré l’environnement difficile dans lequel elles évoluaient.
Conscient de l’importance essentielle de l’éducation pour assurer la viabilité du projet sioniste, les pères fondateurs de l’état d’Israël ont investi dans la création d’universités de pointe qui placeraient l’industrie israélienne à la frontière technologique. De fait, son système universitaire est un pilier du succès économique d’Israël.

Pour le CEO de Teva (Israël), "la stagnation est la nouvelle croissance". Le patron du numéro un mondial du médicament générique, Erez Vigodman, prépare le terrain pour 2015: pour compenser une perte de marché en termes de brevets, les acquisitions seront une composante plus importante l'année prochaine de l'activité du géant israélien. Avec la mise en œuvre d'un plan d'efficacité en févrie...

Avner Myers | Éditorial

Le quotidien économique israélien Globes a annoncé que deux nouveaux accélérateurs de startups vont voir le jour dans des villes arabes d’Israël. Le premier va s’installer à Nazareth où l’accélérateur NazareTECH est déjà opérationnel. Le second dans la ville arabe-israélienne de Baqa al-Gharbiyye. Ils coûteront 150 000 $ (121 000 €) chacun et seront financés par Citi Foundation, une associa...

Elad Ratson (SiliconWadi) | Éditorial

Israël se prépare à émettre de nouvelles cartes d'identité pour les enfants nés de couples du même sexe, a rapporté le site d'information Ynet, lundi. Ces nouveaux documents permettront notamment aux pères ou aux mères de ces enfants d'être enregistrés comme parents même s'ils ne sont pas le parent biologique. Selon l'Autorité de la population, de l'immigration et des frontières (PIBA), c...

i24News | Éditorial

Selon l'agence Bloomberg la Banque Leumi, accusée de faciliter l'évasion fiscale auprès de riches américains, devait payer une amende record de 400 millions de dollars. Depuis hier une autre annonce a été faite : le montant est revu à la baisse. Il devrait tourner autour de 355 millions de dollars. LE DOSSIER LEUMI. La banque israélienne Leumi avait indiqué récemment que sa filiale suisse ét...

Ilana Dreyfus | Éditorial

SPECIAL ISRAELVALLEY. Une banque française était récemment en Israël pour explorer les opportunités d'affaires du pays dans le domaine de la securité et la lutte internet. Il s'agissait d'une visite de découverte. En toute confidentialité les 15 personnes de la délégation ont eu l'occasion de rencontrer des personnalités incontournables du high tech de la "Start up Nation". Alors que les a...

Ilana Dreyfus | Éditorial

Des témoignages affluent à IsraelValley pour démontrer que les hommes politiques israéliens, pris dans leur "folie électorale" sont aveugles sur le drame écologique qui se déroule sous leurs yeux. Netanyahou est sous le feu des critiques : 5 jours après le drame de Evrona, il a enfin consacré quelques minutes (35 Mnutes!) pour survoler en hélicoptère la zone sinistrée. Selon i24News (Copyrig...

Ilan Friedman-Cohen | Éditorial

Le hall de l'aéroport Ben Gourion est vide. Au loin les sirènes sonnent. Et les avions atterrissent ailleurs qu'en Israël. Cette situation a eu lieu le dernier été avec la Guerre de Gaza. Hier des informations ont été transmisent à IsraelValley pour nous informer que l'aéroport Ilan Ramon (de remplacement de Ben Gourion Airport), situé à quelques kilomètres de Eilat, sera un "aéroport milit...

Daniel Rouach | Éditorial

Après 67 années passées dans la fonction publique israélienne, l'ancien président Shimon Peres peut aujourd'hui facturer ses frais d'apparition à 6 chiffres. C'est l'agence américaine Harry Walker basée à New York qui représente Peres dans le cadre de ses circuits de conférences. Si vous souhaitez réserver Shimon Peres pour votre prochaine conférence, voici ses thèmes de prédilection: Comm...

Avner Myers | Éditorial

Les députés israéliens ont voté lundi soir la dissolution du Parlement, ouvrant la voie à la tenue d'élections anticipées le 17 mars, après le limogeage de ministres centristes par le Premier ministre Benjamin Netanyahu. Quatre-vingt-treize députés ont voté en faveur de la dissolution, et aucun contre. La Knesset compte 120 parlementaires. La dissolution --soutenue par l'opposition-- a ét...

IsraelValley Desk | Éditorial

Limor Livnat, née le 22 septembre 1950 à Haifa, est une femme politique israélienne membre du Likoud. Elle réside à Tel Aviv, est mariée et a deux enfants. Ce jour elle a annoncé son départ de la scène politique. Netanyahou va la regretter. ISRAELVALLEY PLUS EN 2010. Selon un communiqué officiel reçu par IsraelValley: "A la faveur des rencontres internationales de la culture, de l’économie ...

IsraelValley Desk | Éditorial

Le secrétaire d’Etat à la formation, à la recherche et à l’innovation Mauro Dell’Ambrogio se déplacera du 6 au 10 décembre 2014 en Israël pour une mission consacrée aux start-up et aux structures de promotion. Il est accompagné par l’ambassadeur Livia Leu du Secrétariat d’Etat à l’économie SECO et d’une délégation de représentants des milieux scientifiques et économiques suisses. Le séjo...

IsraelValley Desk | Éditorial

Rihana avait utilisé une photo qui illustre notre article pour montrer à travers Tweeter que "la paix était nécessaire entre israéliens et palestiniens". Malheureusement cette photo très célèbre est un artifice (une mise en scène). Les deux garçons qui se prennet par l'épaule ne se sont pas israéliens et palestiniens. En fait selon le journal Haaretz il s'agit de deux jeunes israéliens juifs d...

IsraelValley Desk | Éditorial

La très belle Tour Electra qui loge Google Israel et Golan Telecom se trouve à quelques mètres de la Tour Azrieli et longe la route Ayalon. Les nouveaux propriétaires de la tour sont depuis cette semaine les frères Nakash. ARTICLE ARCHIVE DANS LE SITE "ACHETER EN ISRAEL". Google va déménager son centre R & D et centre d'affaires de Tel Aviv dans de nouveaux locaux dans le bâtiment Electra. ...

IsraelValley Desk | Éditorial

Parmi les 300.000 étudiants étrangers qui fréquentent les universités françaises, on compte à peine 150-200 étudiants israéliens. Par ailleurs, environ 15.000 jeunes israéliens étudient ou sont chercheurs à l'étranger et à peine 1% choisit d'aller étudier en France. Jacques Baudier, attaché scientifique auprès de l'ambassade de France en Israël, voudrait attirer davantage d'Israéliens dans les...

IsraelValley Desk | Éditorial

Le 20eème rapport annuel de l'ONG allemande Transparency International constate une fois de plus le haut niveau de corruption des pays méditerranéens. Israël se retrouve à la place Numéro 37. Econostrum (Copyrights) : "Le classement de 175 pays réalisé à partir de témoignages d'experts d'institutions internationales de type Banque Européenne d'Investissement, Banque Africaine de Développemen...

IsraelValley Desk | Éditorial