Dec 14

Le Phénomène de « Petit Monde », Clé du Succès Economique Israélien.

Authors picture

Dr Daniel Rouach et Dr Michael Bichart | Éditorial

Headline image

Depuis sa création, l’économie israélienne a cherché à mettre en valeur son capital humain. Israël profite d’une population très internationale. Plus du quart des israéliens sont nés à l’étranger (35% des juifs). Dans de nombreux cas, les réseaux diasporiques restent vivaces et favorisent les échanges commerciaux. En particulier, tout comme l’Irlande et l’Inde, Israël s’est largement appuyé sur sa diaspora américaine (en l’occurrence, les réseaux juifs américains).

Cette tendance est extrêmement visible par exemple dans le domaine du capital risque : l’Etat hébreu, à travers le programme Yozma (1992), a spécifiquement construit son capital-risque sur le savoir-faire américain. L’ex président de la banque d’Israël, M. Stanley Fisher, est lui-même issu directement de la diaspora juive.

Peu avantagée par un sol faible en ressources naturelles, Israël a su mettre en place un système éducatif efficace. Le Technion, Israel Institute of Technology, et l’Institut Weizmann ne sont que les fers de lance d’un dense réseau d’institutions qui combinent la tradition allemande d’orientation vers les sciences (la moitié des étudiants israéliens sont des scientifiques) et un mode de fonctionnement « à l’américaine » (les sphères universitaires américaines et israéliennes sont très liées).

La performance du système éducatif israélien trouve notamment son explication dans l’engagement de l’Etat en sa faveur. Avec 9,2% de son Produit Intérieur Brut, Israël figure au premier niveau mondial en matière de ressources consacrées à son système éducatif.

En plus de l’engagement de l’Etat dans la conception d’un système éducatif performant, Israël a bénéficié à diverses reprises au cours de son histoire d’une immigration considérable de personnes très qualifiées. A titre d’exemple, environ la moitié des adultes en provenance d’ex-URSS qui se sont installés dans les années 1990 en Israël a fait des études supérieures. C’est pratiquement deux fois plus que la moyenne des Israéliens avant l’immigration (28%). Dans le domaine médical, l’immigration russe a ajouté 10 000 médecins à Israël entre 1990 et 1992, ceci alors que le pays, avec 12 000 médecins, comptait déjà une des proportions de docteurs les plus élevées du monde.

La combinaison entre une immigration qualifiée et un système d’enseignement efficace produit une main d’oeuvre largement éduquée : 60% de la population active israélienne a un niveau d’études égal ou supérieur à celui du baccalauréat et 35% de celle-ci possède un diplôme universitaire. La population active israélienne est composée à 1,4% de scientifiques et d’ingénieurs, soit largement plus que dans les autres pays (le taux est de 0,88% au Japon, 0,85% aux USA et 0,60% en Allemagne).

La diversité de la population israélienne, son orientation vers l’étranger ainsi que son niveau de qualification sont des éléments majeurs du succès économique de l’état hébreu.

La culture israélienne, élément non quantifiable par excellence, occupe néanmoins un rôle majeur dans le système national d’innovation. Si le fait de posséder une population internationale et éduquée est un avantage considérable pour l’économie israélienne, son succès tient également à des éléments proprement culturels.

Par exemple, la culture israélienne est très tournée vers l’innovation technologique. Que ce soit dans les médias ou dans les sphères politiques, la population de l’état hébreu est caractérisée par une adoption rapide des nouvelles technologies. Les israéliens ont ainsi été recemment classés 2ème mondiaux (derrière le Canada) pour leur utilisation intensive d’internet. Cette ouverture aux technologies est également liée à l’apprentissage que la plupart des jeunes israéliens en font lors de leur long passage à l’armée.

Outre l’orientation vers les nouvelles technologies, le fait qu’Israël possède une population très diverses mais très connectée favorise également la créativité et l’innovation locale. En effet, de nombreux sociologues ont montré l’importance du contexte social dans la capacité individuelle d’innovation.

De fait, l’idée du « génie créatif », de l’inventeur génial déconnecté du monde et qui aurait des idées révolutionnaires seul dans son coin n’a correspondu à la réalité que dans trois cas (Collins 1998) : le métaphysicien confucéen Wang Ch’ung du premier siècle après J-C, le spiritualiste zen du 14ème siècle Bassui Tokusho et le philosophe arabe du même siècle Ibn Khaldun.

En réalité, l’énorme majorité des génies (comme Ludwig van Beethoven, Thomas David Hume ou Adam Smith), doivent beaucoup de leur créativité au contexte social, et en particulier au phénomène du « petit monde » (small world). Même si la théorie sociale du « petit monde » est plutôt compliquée, son principe est simple : une personne est d’autant plus créative/innovante qu’elle a d’attaches dans des groupes de personnes variés.

La théorie développée par Brian Uzzi et Jarrett Spiro dans leur article sur le phénomène du « petit monde » peut être (grossièrement) résumée de la manière suivante : si l’on considère deux groupes homogènes différents et qu’on crée quelques liens entre eux, on augmente la créativité de ces groupes. Si on les mélange trop, le groupe devient homogène et la créativité décroît.

Ce phénomène de « petit monde » est un élément important (bien que peu quantifiable) du succès économique israélien. En effet, à une population extrêmement diverse, Israël allie une culture d’ouverture des uns vers les autres dans la vie quotidienne. Tous les lieux publics – cafés, transports en commun, plages, etc. – sont autant d’opportunités de faire de nouvelles rencontres. Les Israéliens échangent très facilement leurs numéros de téléphone et se constituent ainsi un réseau très étoffé de connaissances variées qu’ils n’hésiteront pas à mettre à profit. Au final, le fait que ces derniers aient très souvent des attaches dans des groupes sociaux différents est un atout pour l’économie israélienne.

Ces deux traits sociaux – diversité et connections – forment ainsi un terreau fertile au développement de l’innovation en Israël. De nombreuses histoires à succès de la technologie locale sont ainsi nées de rencontres fortuites. Given Imaging, par exemple, l’inventeur de la PillCam, la capsule endoscopique – qui compte aujourd’hui plus de 300 employés de par le monde – et est le fruit de l’association d’un médecin avec un ingénieur spécialisé dans les systèmes de guidage des missiles.

Au delà de l’avantage qu’elle tire de sa population et de sa culture originale, Israël s’est dotée d’institutions qui ont pu soutenir son développement économique, et ce malgré l’environnement difficile dans lequel elles évoluaient.
Conscient de l’importance essentielle de l’éducation pour assurer la viabilité du projet sioniste, les pères fondateurs de l’état d’Israël ont investi dans la création d’universités de pointe qui placeraient l’industrie israélienne à la frontière technologique. De fait, son système universitaire est un pilier du succès économique d’Israël.

Un culot monstre. Shai Agassi que l'on croyait à la retraite anticipée à Tel Aviv lance Nezrgy. Le promoteur de Better Place, qui a fait perdre des sommes colossales à des investisseurs du monde entier (500 millions de dollars), se relance dans une nouvelle aventure dans le secteur de l'énergie. Il était à Londres pour vendre de nouveau ses rêves dans le secteur de l'énergie. Bonne chance à ses...

Dan Rosh (Tel Aviv) | Éditorial

Israël s'appuie fortement sur ses exportations. Actuellement, un tiers des exportations israéliennes vont vers l'Europe. Selon un rapport du gouvernement, 250 millions de dollars des exportations annuelles israéliennes proviennent de zones considérés "en dehors des limites" par la communauté internationale : la Cisjordanie, Jérusalem-Est et le plateau du Golan. Le ministère israélien des Fin...

A. Daniel Roth | Éditorial

Amanda Borschel-Dan (Copyrights) : "Ce polo blanc avec des rayures horizontales foncées pour enfant, composé de 65 % de coton et de 35 % de polyester, a une attrayante étoile jaune de David sur le côté gauche du polo. Ce polo porte le nom de « Sheriff » et lorsqu’on examine de près le polo, on peut effectivement voir ce mot imprimé sur l’étoile. Sur Reddit, un géant des médias sociaux, une p...

Times of Israel | Éditorial

L'Egypte a enfin trouvé la "bonne" formule pour mettre fin aux combats. Netanyahou demeure dans son bunker de Jérusalem avec ses 16 gardes du corps autur de lui. Le showman avec ses tics est détruit. Le Likoud est au bord de l'implosion. Le Chef d'Etat Major de Tsahal, son compagnon de lutte durant la guerre, est devenu "un autre homme". Il a perdu toutes ses plumes lorsqu'il a annoncé des faux...

Youval Barzilay (Tel Aviv) | Éditorial

La presse gay spécialisée fait état d'un certain intérêt de ses lecteurs non juifs pour la nouvelle loi israélienne qui concerne les couples homosexuels. En effet, selon (1) : "Le ministère de l’Intérieur israélien a publié un communiqué annonçant que les « conjoints non juifs d’homosexuels juifs » peuvent désormais accéder à la nationalité israélienne. «Le conjoint du même sexe d’une perso...

IsraelValley Desk | Éditorial

ATMOSPHERE. Les israéliens n'en peuvent plus. Et ils le disent de manière ouverte dans les blogs et articles. Un flot de critiques s'abattent sur Netanyahou. Le Chef d'Etat Major est au centre de polémiques sur sa manière de conduire les opérations. La guerre Hamas-Israël semble interminable. Dans quelques jours les enfants vont reprendre le chemin de l'école et des milliers de parents s'in...

Eyal Kaplan | Éditorial

Faudra-t-il de toute urgence ouvrir des camps de réfugiés pour juifs israéliens qui quittent en urgence les régions du Sud d'Israël ? Impensable au début du conflit Hamas-Israël. C'est devenu à présent une réalité. Des milliers de personnes se déplacent des zones de conflit et se réinstallent ailleurs. Des milliers de photos circulent sur Facebook montrant l'état dramatique de certaines fami...

Dan Rosh (Tel Aviv) | Éditorial

TEMOIGNAGE. La mariée est arrivée. Belle et resplendissante. Le marié est là, habillé en costume de Gala. Le mariage prévu depuis un an se passe dans les meilleures conditions possibles avec environ 350 personnes présentes. Le Kibboutz Mishmar Hanegev a fait les choses en grand. Spectacle Hollywoodien dès l'arrivée. Serveurs en tenue. Sonorisation des grands jours. Salle splendide. Jardins ...

Dan Rosh (Tel Aviv) | Éditorial

Depuis bien longtemps Starbucks a quitté Israël. Est arrivé à sa place COFIX (lire notre article) qui va certainement conquérir le monde. Pour l'instant Starbucks a quelques soucis : Selon (1) : "Starbucks, la plus grande chaîne multinationale de cafés, objet depuis plusieurs années d’appels au boycott de son enseigne par les organisations anti-israéliennes, a affirmé ne pas financer Israël...

IsraelValley Desk | Éditorial

HOLLANDE . Alors que le cessez-le-feu entre le Hamas et l'armée israélienne a été rompu et que les violences ont repris, François Hollande réaffirme les principes de la France, dans son interview donnée au Monde (article payant), mercredi 20 août. Le chef de l'Etat prône "la sécurité d'Israël, la protection des civils et la nécessité de trouver une solution pour Gaza". Le président de la Républ...

IsraelValley Desk | Éditorial

SIGNAUX FAIBLES. Un article a fait la Une des Journaux en Israël. Il s'agit d'une Tribune d'un faucon de la droite israélienne. Il dénonce le racisme ambiant. Dans Courrier International qui reprend le journal Haaretz : "L'ancien ministre israélien des Affaires étrangères et de la Défense, Moshé Arens, pourtant bien classé à droite, dénonce le racisme antiarabe qui s'amplifie en Israël depuis l...

Eyal Kaplan | Éditorial

Les relations difficiles entre les USA et Israël perturbent nombre d'experts politiques et économistes. Le chiffre est astronomique : les américains auraient versé à Israël depuis sa création plus de cent milliards de dollars. Ce montant, le plus important que les USA versent à aucun autre pays dans le monde, ne semble pas jouer un rôle capital dans la qualité des relations cahotiques de Netany...

Dan Rosh (Tel Aviv) | Éditorial

A la Une des journaux ce matin en Israël : un mariage inhabituel. Il ne s'agit pas d'un mariage lesbien ou gay. Tout le monde s'en moque en Israël car cela est devenu dans certains milieux une "banalité". Les juifs orthodoxes ne s'y intéressent que de manière très marginale. Un mariage qui a eu lieu hier soir a Rishon a fait l'objet d'un scandale. Selon une correspondance de Libération : "...

Igal Klatzmann (Rehovot) | Éditorial

CNN, Al Jazeera, et France 24 doivent être heureux de ne pas avoir sur leur dos un concurrent redoutable en Israël. Avi Licht, le "Deputy Attorney General" d'Israël (qui collectionne des ennemis en nombre dans tous les secteurs industriels du pays) considère que i24News est une télévision à 100% israélienne et interdit donc, en vertu d'une loi de non-concentration du business votée en 2013, la ...

Dan Rosh (Tel Aviv) | Éditorial

LE SAVIEZ-VOUS ? L'année 2014 sera historique dans les relations binationales France-Israël. Les israéliens n'en reviennent pas : le flot d'immigrants venant de France est permanent et n'a pas été bloqué par la Guerre Israël/Gaza. Le chiffre de 5 000 immigrants (estimation réaliste de l'Agence Juive) va être doublé selon nos propres estimations. Cette situation unique (de flot continuel d'i...

Sacha Cohen-Solal | Éditorial