Dec 14

Le Phénomène de « Petit Monde », Clé du Succès Economique Israélien.

Authors picture

Dr Daniel Rouach et Dr Michael Bichart | Éditorial

Headline image

Depuis sa création, l’économie israélienne a cherché à mettre en valeur son capital humain. Israël profite d’une population très internationale. Plus du quart des israéliens sont nés à l’étranger (35% des juifs). Dans de nombreux cas, les réseaux diasporiques restent vivaces et favorisent les échanges commerciaux. En particulier, tout comme l’Irlande et l’Inde, Israël s’est largement appuyé sur sa diaspora américaine (en l’occurrence, les réseaux juifs américains).

Cette tendance est extrêmement visible par exemple dans le domaine du capital risque : l’Etat hébreu, à travers le programme Yozma (1992), a spécifiquement construit son capital-risque sur le savoir-faire américain. L’ex président de la banque d’Israël, M. Stanley Fisher, est lui-même issu directement de la diaspora juive.

Peu avantagée par un sol faible en ressources naturelles, Israël a su mettre en place un système éducatif efficace. Le Technion, Israel Institute of Technology, et l’Institut Weizmann ne sont que les fers de lance d’un dense réseau d’institutions qui combinent la tradition allemande d’orientation vers les sciences (la moitié des étudiants israéliens sont des scientifiques) et un mode de fonctionnement « à l’américaine » (les sphères universitaires américaines et israéliennes sont très liées).

La performance du système éducatif israélien trouve notamment son explication dans l’engagement de l’Etat en sa faveur. Avec 9,2% de son Produit Intérieur Brut, Israël figure au premier niveau mondial en matière de ressources consacrées à son système éducatif.

En plus de l’engagement de l’Etat dans la conception d’un système éducatif performant, Israël a bénéficié à diverses reprises au cours de son histoire d’une immigration considérable de personnes très qualifiées. A titre d’exemple, environ la moitié des adultes en provenance d’ex-URSS qui se sont installés dans les années 1990 en Israël a fait des études supérieures. C’est pratiquement deux fois plus que la moyenne des Israéliens avant l’immigration (28%). Dans le domaine médical, l’immigration russe a ajouté 10 000 médecins à Israël entre 1990 et 1992, ceci alors que le pays, avec 12 000 médecins, comptait déjà une des proportions de docteurs les plus élevées du monde.

La combinaison entre une immigration qualifiée et un système d’enseignement efficace produit une main d’oeuvre largement éduquée : 60% de la population active israélienne a un niveau d’études égal ou supérieur à celui du baccalauréat et 35% de celle-ci possède un diplôme universitaire. La population active israélienne est composée à 1,4% de scientifiques et d’ingénieurs, soit largement plus que dans les autres pays (le taux est de 0,88% au Japon, 0,85% aux USA et 0,60% en Allemagne).

La diversité de la population israélienne, son orientation vers l’étranger ainsi que son niveau de qualification sont des éléments majeurs du succès économique de l’état hébreu.

La culture israélienne, élément non quantifiable par excellence, occupe néanmoins un rôle majeur dans le système national d’innovation. Si le fait de posséder une population internationale et éduquée est un avantage considérable pour l’économie israélienne, son succès tient également à des éléments proprement culturels.

Par exemple, la culture israélienne est très tournée vers l’innovation technologique. Que ce soit dans les médias ou dans les sphères politiques, la population de l’état hébreu est caractérisée par une adoption rapide des nouvelles technologies. Les israéliens ont ainsi été recemment classés 2ème mondiaux (derrière le Canada) pour leur utilisation intensive d’internet. Cette ouverture aux technologies est également liée à l’apprentissage que la plupart des jeunes israéliens en font lors de leur long passage à l’armée.

Outre l’orientation vers les nouvelles technologies, le fait qu’Israël possède une population très diverses mais très connectée favorise également la créativité et l’innovation locale. En effet, de nombreux sociologues ont montré l’importance du contexte social dans la capacité individuelle d’innovation.

De fait, l’idée du « génie créatif », de l’inventeur génial déconnecté du monde et qui aurait des idées révolutionnaires seul dans son coin n’a correspondu à la réalité que dans trois cas (Collins 1998) : le métaphysicien confucéen Wang Ch’ung du premier siècle après J-C, le spiritualiste zen du 14ème siècle Bassui Tokusho et le philosophe arabe du même siècle Ibn Khaldun.

En réalité, l’énorme majorité des génies (comme Ludwig van Beethoven, Thomas David Hume ou Adam Smith), doivent beaucoup de leur créativité au contexte social, et en particulier au phénomène du « petit monde » (small world). Même si la théorie sociale du « petit monde » est plutôt compliquée, son principe est simple : une personne est d’autant plus créative/innovante qu’elle a d’attaches dans des groupes de personnes variés.

La théorie développée par Brian Uzzi et Jarrett Spiro dans leur article sur le phénomène du « petit monde » peut être (grossièrement) résumée de la manière suivante : si l’on considère deux groupes homogènes différents et qu’on crée quelques liens entre eux, on augmente la créativité de ces groupes. Si on les mélange trop, le groupe devient homogène et la créativité décroît.

Ce phénomène de « petit monde » est un élément important (bien que peu quantifiable) du succès économique israélien. En effet, à une population extrêmement diverse, Israël allie une culture d’ouverture des uns vers les autres dans la vie quotidienne. Tous les lieux publics – cafés, transports en commun, plages, etc. – sont autant d’opportunités de faire de nouvelles rencontres. Les Israéliens échangent très facilement leurs numéros de téléphone et se constituent ainsi un réseau très étoffé de connaissances variées qu’ils n’hésiteront pas à mettre à profit. Au final, le fait que ces derniers aient très souvent des attaches dans des groupes sociaux différents est un atout pour l’économie israélienne.

Ces deux traits sociaux – diversité et connections – forment ainsi un terreau fertile au développement de l’innovation en Israël. De nombreuses histoires à succès de la technologie locale sont ainsi nées de rencontres fortuites. Given Imaging, par exemple, l’inventeur de la PillCam, la capsule endoscopique – qui compte aujourd’hui plus de 300 employés de par le monde – et est le fruit de l’association d’un médecin avec un ingénieur spécialisé dans les systèmes de guidage des missiles.

Au delà de l’avantage qu’elle tire de sa population et de sa culture originale, Israël s’est dotée d’institutions qui ont pu soutenir son développement économique, et ce malgré l’environnement difficile dans lequel elles évoluaient.
Conscient de l’importance essentielle de l’éducation pour assurer la viabilité du projet sioniste, les pères fondateurs de l’état d’Israël ont investi dans la création d’universités de pointe qui placeraient l’industrie israélienne à la frontière technologique. De fait, son système universitaire est un pilier du succès économique d’Israël.

L'italien Lavazza et l'israélien Strauss Group ont fait appel aux services de banques conseil en vue de soumettre chacun une offre sur les marques françaises de café L'Or et Grand'Mère, qui pourraient être mises en vente dès le début de l'année prochaine, selon plusieurs sources proches du dossier. LONDRES (Reuters) - L'italien Lavazza et l'israélien Strauss Group ont fait appel aux service...

IsraelValley Desk | Éditorial

Hier matin, Jean-François Roubaud, Président de la CGPME, Jean-lou Blachier Médiateur National des Marchés Publics, Vice-président confédéral de la CGPME, Président de la CGPME93 et Président de l'UTPMI et Frédéric Grivot, Vice-président en charge de la coordination des branches professionnelles et Président de l'Union Nationale de la Petite et Moyenne Industrie ont reçu en leur locaux, Mr Patr...

M.H. | Éditorial

Les millionnaires israéliens ne dorment plus tranquillement. Terminé un certain laxisme des autorités israéliennes en matière de fuite des capitaux. La guerre aux fraudeurs fiscaux s'intensifie en Israël depuis quelques mois. Moshe Asher, patron des services fiscaux d'Israël va se rendre bientôt en Suisse. Il devrait rencontrer les patrons des banques de la Confédération helvétique. Cette a...

Eyal Ganim (Rehovot) | Éditorial

Israël obtient la quatrième place dans le classement annuel mondial des soins de santé publié fin août par l’agence de presse américaine Bloomberg. Hong Kong, Singapour et le Japon occupent les trois premières places. Ils sont suivis par l'Etat hébreu alors que la Suède n'arrive qu'en 10e position et les Etats-Unis en 46e place. Isabelle Puderbeutel pour Actuj.com (Copyrights) : "L'étude pu...

Isabelle Puderbeutel (AJ) | Éditorial

En France, l'Assemblée nationale a voté vendredi 10 octobre l'interdiction des sacs plastiques à usage unique à partir de 2016. Dans le cadre du projet de loi sur la transition énergétique, la chambre basse du Parlement s'est également prononcée en faveur de la prohibition de la vaisselle jetable en plastique à compter de 2020. Leur objectif est de réduire les déchets, constitués par « l'énerg...

Eyal Ganim (Rehovot) et J.B. | Éditorial

Vous avez peut-être entendu parler de « Rich Kids of Instagram » (en français : « la jeunesse dorée d'Instagram ») : un groupe de jeunes très riches qui publient des photos de voitures, yachts et montres de luxe que leurs parents leur ont achetés. Ils connaissent désormais une féroce concurrence au Moyen-Orient : le compte Instagram « Rich Kids of Tehran », qui montre le style de vie ostentatoi...

Leslie Maarek | Éditorial

Il faut le reconnaître, alors qu'Israël pourrait devenir dans les années à venir le royaume de l'impression 3D (beaucoup de statrups et iniiatives dans ce secteur), c'est bien la Corée qui a pris une longueur d'avance dans ce domaine très prometteur. Andreï Touabovitch dans Stratégie (Copyrights) : "Le ministre sud-coréen de l’Infrastructure et des technologies ainsi que son homologue du Com...

IsraelValley Desk | Éditorial

Le conflit lié à la réforme de la Poste d’Israël est terminé. Depuis le 6 octobre les employés de le Poste avaient arrêté le traitement du courrier venu de l’étranger et refusaient de traiter les courriers recommandés, de transmettre les lettres du gouvernement, de gérer les courriers de la police et le traitement des amendes (en Israël on paye ses PV à la poste). La Fédération générale du T...

IsraelValley Desk | Éditorial

Appeler des Israéliens à quitter un pays qui s'efforce précisément d'attirer le plus grand nombre de juifs du monde entier est déjà difficilement acceptable pour beaucoup. Mais, à en croire les commentaires suscités par l'initiative de ces Berlinois, exhorter des Israéliens à délaisser leur pays pour une capitale où a été organisé l'Holocauste semble confiner à l'insupportable. "Le moment es...

IsraelValley Desk | Éditorial

Israël envisage de privatiser totalement ou partiellement des entreprises publiques afin de stimuler l'efficacité, réduire la dette publique et combattre la corruption, a annoncé le ministère des Finances. Selon AFP et Le Figaro (Copyrights) : "Cette décision, approuvée par un comité interministériel, devrait rapporter 15 milliards de shekels (4,07 milliards de dollars ou 3,26 milliards d'e...

IsraelValley Desk | Éditorial

Un homme d’affaires habitant Londres, a offert la somme de 360 000 dollars à la yeshiva hassidique de Rosh Ha’ayin, le soir de Kippour. Les fidèles sont restés sans voix lorsqu’ils ont entendu le montant du don. Il a été fait par un Juif anglais, Mendy Gluck, de la Hassidout Belz, qui tenait absolument à ouvrir l’Arche Sainte pour la prière de Neïla. Il a annoncé qu’il avait l’intention de v...

Claire Dana-Picard | Éditorial

YOM KIPPOUR. La police israélienne va déployer des renforts vendredi et samedi pour éviter des « frictions » lors de la célébration le même jour des deux plus importantes fêtes du judaïsme et de l’Islam, a indiqué ce lundi la police. Les juifs vont célébrer à partir de vendredi soir Yom Kippour. Les musulmans célèbrent eux à partir de vendredi l’Aïd al-Adha. VELO. Yom Kippour est là. Il est ...

Eylan Katzev | Éditorial

Deux sondages ont été conduits auprès de la population juive israélienne pendant et après l'opération Bordure protectrice à Gaza, concernant la consommation de produits arabes. D'après l'enquête établie après la guerre, 24% des personnes interrogées ont admis refuser d'acheter des produits arabes, soit un quart de la population juive en Israël, rapporte mardi le journal financier israélien G...

i24News (Tel Aviv) | Éditorial

Aaron Frenkel est aujourd'hui l'un des agents commerciaux les plus influents dans l'espace post-soviétique. En premier lieu, il facilite, via sa société Loyd's Aviation Group (qui n'a aucun lien avec l'assureur britannique Lloyd's), la vente d'appareils de sociétés aéronautiques occidentales (Dassault, Cessna, Embraer, Pilatus) sur les marchés d'Europe de l'Est et de la communauté des Etats ind...

IsraelValley Desk | Éditorial

S'il est un sujet tabou, c'est bien l'inceste, considéré comme un acte criminel dans l'Etat Hébreu. On en parle très rarement dans la presse du pays. Depuis que les Allemands en parlent, les israéliens lèvent le voile sur ce sujet très sensible. Le Canada définit l’inceste comme un «acte criminel», passible de quatorze ans d’emprisonnement. Israël a une position très proche de celle du Canada. ...

Igal Klatzmann | Éditorial