Dec 14

Le Phénomène de « Petit Monde », Clé du Succès Economique Israélien.

Authors picture

Dr Daniel Rouach et Dr Michael Bichart | Éditorial

Headline image

Depuis sa création, l’économie israélienne a cherché à mettre en valeur son capital humain. Israël profite d’une population très internationale. Plus du quart des israéliens sont nés à l’étranger (35% des juifs). Dans de nombreux cas, les réseaux diasporiques restent vivaces et favorisent les échanges commerciaux. En particulier, tout comme l’Irlande et l’Inde, Israël s’est largement appuyé sur sa diaspora américaine (en l’occurrence, les réseaux juifs américains).

Cette tendance est extrêmement visible par exemple dans le domaine du capital risque : l’Etat hébreu, à travers le programme Yozma (1992), a spécifiquement construit son capital-risque sur le savoir-faire américain. L’ex président de la banque d’Israël, M. Stanley Fisher, est lui-même issu directement de la diaspora juive.

Peu avantagée par un sol faible en ressources naturelles, Israël a su mettre en place un système éducatif efficace. Le Technion, Israel Institute of Technology, et l’Institut Weizmann ne sont que les fers de lance d’un dense réseau d’institutions qui combinent la tradition allemande d’orientation vers les sciences (la moitié des étudiants israéliens sont des scientifiques) et un mode de fonctionnement « à l’américaine » (les sphères universitaires américaines et israéliennes sont très liées).

La performance du système éducatif israélien trouve notamment son explication dans l’engagement de l’Etat en sa faveur. Avec 9,2% de son Produit Intérieur Brut, Israël figure au premier niveau mondial en matière de ressources consacrées à son système éducatif.

En plus de l’engagement de l’Etat dans la conception d’un système éducatif performant, Israël a bénéficié à diverses reprises au cours de son histoire d’une immigration considérable de personnes très qualifiées. A titre d’exemple, environ la moitié des adultes en provenance d’ex-URSS qui se sont installés dans les années 1990 en Israël a fait des études supérieures. C’est pratiquement deux fois plus que la moyenne des Israéliens avant l’immigration (28%). Dans le domaine médical, l’immigration russe a ajouté 10 000 médecins à Israël entre 1990 et 1992, ceci alors que le pays, avec 12 000 médecins, comptait déjà une des proportions de docteurs les plus élevées du monde.

La combinaison entre une immigration qualifiée et un système d’enseignement efficace produit une main d’oeuvre largement éduquée : 60% de la population active israélienne a un niveau d’études égal ou supérieur à celui du baccalauréat et 35% de celle-ci possède un diplôme universitaire. La population active israélienne est composée à 1,4% de scientifiques et d’ingénieurs, soit largement plus que dans les autres pays (le taux est de 0,88% au Japon, 0,85% aux USA et 0,60% en Allemagne).

La diversité de la population israélienne, son orientation vers l’étranger ainsi que son niveau de qualification sont des éléments majeurs du succès économique de l’état hébreu.

La culture israélienne, élément non quantifiable par excellence, occupe néanmoins un rôle majeur dans le système national d’innovation. Si le fait de posséder une population internationale et éduquée est un avantage considérable pour l’économie israélienne, son succès tient également à des éléments proprement culturels.

Par exemple, la culture israélienne est très tournée vers l’innovation technologique. Que ce soit dans les médias ou dans les sphères politiques, la population de l’état hébreu est caractérisée par une adoption rapide des nouvelles technologies. Les israéliens ont ainsi été recemment classés 2ème mondiaux (derrière le Canada) pour leur utilisation intensive d’internet. Cette ouverture aux technologies est également liée à l’apprentissage que la plupart des jeunes israéliens en font lors de leur long passage à l’armée.

Outre l’orientation vers les nouvelles technologies, le fait qu’Israël possède une population très diverses mais très connectée favorise également la créativité et l’innovation locale. En effet, de nombreux sociologues ont montré l’importance du contexte social dans la capacité individuelle d’innovation.

De fait, l’idée du « génie créatif », de l’inventeur génial déconnecté du monde et qui aurait des idées révolutionnaires seul dans son coin n’a correspondu à la réalité que dans trois cas (Collins 1998) : le métaphysicien confucéen Wang Ch’ung du premier siècle après J-C, le spiritualiste zen du 14ème siècle Bassui Tokusho et le philosophe arabe du même siècle Ibn Khaldun.

En réalité, l’énorme majorité des génies (comme Ludwig van Beethoven, Thomas David Hume ou Adam Smith), doivent beaucoup de leur créativité au contexte social, et en particulier au phénomène du « petit monde » (small world). Même si la théorie sociale du « petit monde » est plutôt compliquée, son principe est simple : une personne est d’autant plus créative/innovante qu’elle a d’attaches dans des groupes de personnes variés.

La théorie développée par Brian Uzzi et Jarrett Spiro dans leur article sur le phénomène du « petit monde » peut être (grossièrement) résumée de la manière suivante : si l’on considère deux groupes homogènes différents et qu’on crée quelques liens entre eux, on augmente la créativité de ces groupes. Si on les mélange trop, le groupe devient homogène et la créativité décroît.

Ce phénomène de « petit monde » est un élément important (bien que peu quantifiable) du succès économique israélien. En effet, à une population extrêmement diverse, Israël allie une culture d’ouverture des uns vers les autres dans la vie quotidienne. Tous les lieux publics – cafés, transports en commun, plages, etc. – sont autant d’opportunités de faire de nouvelles rencontres. Les Israéliens échangent très facilement leurs numéros de téléphone et se constituent ainsi un réseau très étoffé de connaissances variées qu’ils n’hésiteront pas à mettre à profit. Au final, le fait que ces derniers aient très souvent des attaches dans des groupes sociaux différents est un atout pour l’économie israélienne.

Ces deux traits sociaux – diversité et connections – forment ainsi un terreau fertile au développement de l’innovation en Israël. De nombreuses histoires à succès de la technologie locale sont ainsi nées de rencontres fortuites. Given Imaging, par exemple, l’inventeur de la PillCam, la capsule endoscopique – qui compte aujourd’hui plus de 300 employés de par le monde – et est le fruit de l’association d’un médecin avec un ingénieur spécialisé dans les systèmes de guidage des missiles.

Au delà de l’avantage qu’elle tire de sa population et de sa culture originale, Israël s’est dotée d’institutions qui ont pu soutenir son développement économique, et ce malgré l’environnement difficile dans lequel elles évoluaient.
Conscient de l’importance essentielle de l’éducation pour assurer la viabilité du projet sioniste, les pères fondateurs de l’état d’Israël ont investi dans la création d’universités de pointe qui placeraient l’industrie israélienne à la frontière technologique. De fait, son système universitaire est un pilier du succès économique d’Israël.

Pas de jour férié, pas de mobilisation syndicale et peu de cortèges: le 1e mai est à peine marqué en Israël. En Israël, le 1er mai n'a jamais été un jour chômé. En revanche, de nombreuses manifestations publiques ont longtemps marqué la fête du Travail. Le 1er mai tombe un dimanche, jour ouvré en Israël. *UNE TRADITION EN ZIGZAG* Jusqu'au début des années 1980, le 1er mai était considé...

Jacques Bendelac | Éditorial

Un test échographique a démontré qu'en raison de sa vétusté, le coeur du réacteur nucléaire israélien de Dimona (Néguev) présente 1.537 défauts et/ou dysfonctionnements, révèle le journal Haaretz se basant sur les conclusions d'un rapport présentées par des scientifiques. Le coeur du réacteur en aluminium enrobé de ciment renferme les barres de combustible utilisées dans le processus de fiss...

i24News | Éditorial

Fort d’un maillage de près de 300 startups dans le secteur de IoT, (Internet des objets IdO ou IoT pour Internet of Things en Anglais), Israël a un grand potentiel dans l’IoT. Une société à capital risque nommée TVL Partners a réalisé un paysage des sociétés en pointe dans le domaine. Selon (1) : "De plus en plus de startups misent sur l’IoT. Les entreprises israéliennes ont prouvé leurs m...

IsraelValley Plus | Éditorial

Un négociant en diamants de premier plan est soupçonné d'avoir détourné près de 65 millions de dollars dans ce qui a été décrit comme étant la plus grande affaire de fraude dans l'histoire de l'industrie du diamant israélien. La police du district de Tel-Aviv a lancé une enquête sur Hanan Abramovich, un diamantaire vétéran sur le marché israélien, suite à une plainte déposée par la Diamond E...

David Illouz | Éditorial

VISITE OFFICIELLE DU 1ER MINISTRE DE SINGAPOUR. Les coopérations entre Israël et les pays asiatiques s’intensifient ces derniers mois. Les dirigeants de Singapour et Israël ont discuté de la coopération économique et d'investissements futurs. Ils ont tenu une réunion en tête-à-tête durant laquelle ils ont discuté de la coopération dans les domaines de la cyber sécurité, la défense et les relati...

i24News | Éditorial

„Le marché israélien des start-ups est incroyablement intéressant“ a déclaré Chantal Landis à la fin de son voyage de cinq jours au pays de la haute technologie. La cheffe de bureau d’International Advertising Association est venue en Israël début avril avec Andreas Widmer, PDG d‘Y&R Group Switzerland, Claus Bornholt COO Y&R Group Switzerland, Bernhard Brechbühl, PDG de Storyfilter, Thomas Kais...

Jennifer Bligh | Éditorial

Le nouvel album de Renaud, qu’il juge lui-même comme son meilleur album, est sorti. C’est l’album de la renaissance, et le clip de son titre phare, « Toujours debout » est visible sur YouTube depuis un moment déjà. On parle aussi beaucoup de sa réconciliation avec la communauté juive, qui lui en voulait, à cause de ses positions politiques, hostiles à Israël, et une chanson serait à l’origine d...

IsraelValley Desk | Éditorial

La nomination de Volodymyr Boryssovytch Hroïsman (en ukrainien : Володи́мир Бори́сович Гро́йсман), n'étonne pas les israéliens qui ont confiance en lui. Né le 20 janvier 1978 à Vinnytsia, en Ukraine soviétique, il est un homme d'État ukrainien. Sa nomination au poste de Premier ministre, le 14 avril 2016, a mis fin à la crise politique déclenchée par la démission d'Arseni Iatseniouk. Il est...

IsraelValley Plus | Éditorial

A Edimbourg, j'ai obtenu les félicitations du jury pour un diplôme de maitrise en Perse, Arabe et Histoire islamique. A Cambridge, j'ai consacré mon doctorat à un moment de l'histoire religieuse iranienne du 19ème siècle. J'ai enseigné ensuite la traduction arabe-anglais et la civilisation islamique à l'Université du Maroc, puis j'ai tenu un séminaire d'arabe et d'études islamiques à l'univ...

Dr Denis MacEoin | Éditorial

REPORTAGE SPECIAL. Franc succès pour la première rencontre de l’innovation Lyon-Israël lancée par la Métropole de Lyon et qui a eu lieu sous très haute sécurité le 5 avril 2016 dans le cadre somptueux de la Skyroom OnlyLyon de la Tour Oxygène. En présence de Yvon Dechamps, Président de la Chambre de Commerce France Israël Rhône-Alpes; du Secrétaire Général Alain Partouche; de Cédric Grignar...

Nathan Sahel (Lyon) | Éditorial

Le Vietnam a présenté récemment le HS-6L, son drone le plus performant, indique The Diplomat (Japon)​, reprenant des informations publiées dans la revue spécialisée IHS Jane’s Defense Weekly. Réalisé conjointement par l’Académie des sciences et de l’industrie et le ministère de la Défense, le drone est équipé de radars et de matériel de surveillance et de mesure, précise The Diplomat. Il dip...

IsraelValley Desk | Éditorial

"J’ai passé un week-end dans ma ville natale, Haïfa, et je suis arrivé à cette conclusion très simple : si l’Etat d’Israël a un avenir, il s’écrit actuellement dans les rues qui courent au pied du mont Carmel. La ville juive de mon enfance n’existe plus. Ce n’est pas une raison de se lamenter, mais plutôt de se réjouir. Haïfa marque la fin de l’entreprise sioniste telle que nous l’avons con...

IsraelValley Desk | Éditorial

Actualité Juive annonce que le député Gilbert Collard (Rassemblement Bleu Marine), se rendra au mois de juin en Israël, "en vue d’une normalisation des relations entre Israël et le Front National". Selon Actualité Juive, il s’agit notamment de préparer "un éventuel voyage de Marine Le Pen à Jérusalem". (Source : medias-presse) A SAVOIR. En novembre 2014, il s'oppose au projet de résolution p...

IsraelValley Desk | Éditorial

Un article de Nathalie Hamou (Copyrights) pour la Revue L'Etudiant : "Les universités israéliennes ont été parmi les premières au monde à se doter de bureaux de transfert de technologies. Chaque année, la valorisation de la recherche universitaire du pays génère 250 millions d'euros de royalties. Retour sur les clés du succès d'Israël dans ce domaine, en amont de la Learning Expédition dans...

IsraelValley Desk | Éditorial

Dans l’enquête sur la dissimulation de fortunes dans des paradis fiscaux, on trouve des centaines d’entreprises israéliennes et plus de 850 actionnaires israéliens qui auraient des comptes offshore selon les 11,5 millions documents divulgués dans l’affaire « Panama Paper ». Responsables politiques ou personnalités du monde de la finance du show-biz ou du sport, du monde entier figurent dan...

Roger Haddad (Tel-Avivre) | Éditorial