Oct 19

Thales avec Elbit (Israël), face à Safran : Guerre des Drones.

Authors picture

Dan Assayah (Tel-Aviv) | Défense

Headline image

Lors du prochain séjour de François Hollande en Israël (17et 18 Novembre), il est quasi certain qu’à un moment donné un sujet va être mis sur la table : la coopération franco-israélienne en matière de drone. Les israéliens vont tout faire pour valoriser le savoir-faire du pays en la matière. (D.A)

Challenges (Copyrights) : "On pensait la guerre des drones dans le rétroviseur. Erreur: elle est repartie de plus belle, glissant d’un duel EADS-Dassault à une lutte entre Thales et Safran. Certes, sur le segment des MALE (drones Moyenne Altitude, Longue Endurance), la France a finalement fait le choix du drone américain Reaper, développé par General Atomics, au détriment du Heron TP de l’israélien IAI. Les deux premiers des douze exemplaires prévus seront déployés d’ici la fin de l’année au Sahel, les premiers pilotes français s’entraînant actuellement sur la base de l’US Air Force de Holloman, au Nouveau-Mexique.

Mais cet épilogue ne concerne que les drones MALE. Un nouveau front est désormais ouvert entre Thales et Safran sur le segment inférieur, les drones dits “tactiques”, pour le remplacement des Sperwer actuellement en service dans les forces françaises. Ces engins n’ont pas les capacités ni le rayon d’action d’un MALE, mais ils permettent des missions d’observation, de surveillance du champ de bataille ou de réglage de tir d’artillerie. Un rôle essentiel sur les théâtres d’opérations extérieures, où la flotte de Sperwer a été mise à rude épreuve.

Acheter le même drône que les britanniques ?

Le marché, sans être gigantesque, a de quoi aiguiser les appétits: le Livre blanc prévoit une cible d’ “une trentaine de drones tactiques”, et la loi de programmation militaire 2014-2019 envisage deux systèmes à l’horizon 2020, soit 14 drones. Deux drones s’affrontent : Thales apparaît depuis trois ans comme le favori, avec son Watchkeeper. Sagem, filiale de Safran, mène une implacable guérilla, encore plus intense depuis le salon du Bourget, pour placer son Patroller. Comme un remake de la guerre EADS-Dassault sur le projet mort-né de drone MALE 100% européen il y a quelques années.

Jusqu’à très récemment, l’affaire semblait entendue : l’armée de terre française porterait son choix sur le Watchkeeper, une variante du drone israélien Hermes 450 (Elbit Systems). Ce drone, “européanisé” par la filiale britannique de Thales, a déjà été commandé à 54 exemplaires par les forces britanniques. Dans le cadre de la coopération lancée par le traité de Lancaster House le 2 novembre 2010, l’idée est d’aligner les deux armées sur le même matériel. L’armée de terre française a testé la machine à Istres cet été, la France devait logiquement embrayer sur une commande de Watchkeeper à Thales.

Le rival du Watchkeeper s’appelle Patroller

Le schéma n’apparaît désormais plus si évident. Pour une raison simple : la campagne d’essais du Watchkeeper en France s’est très moyennement passée. “Les résultats ne sont pas encore ceux que nous espérions”, reconnaissait le chef d’état-major des armées Edouard Guillaud le 12 septembre dernier devant les sénateurs de la commission de la défense. Le délégué général pour l’armement Laurent Collet-Billon était encore plus clair le 2 octobre, devant la commission de la défense de l’Assemblée nationale: “S’agissant des drones tactiques, nous avons évalué le Watchkeeper de Thales Royaume-Uni, et nous estimons que cet appareil manque à ce stade de maturité”, assurait-il sans fard.

Les propos ne sont pas tombés dans l’oreille d’un sourd : Safran s’agite de plus belle en coulisses pour pousser une solution alternative, le drone Patroller. Cet engin, un dérivé d’un motoplaneur développé par le groupe allemand Stemme, est beaucoup plus gros que son concurrent israélo-britannique, ce qui en fait une sorte de « mini drone MALE » : 680 kg de masse à vide contre 327 kg au Watchkeeper, et une charge utile de 250 kilos contre seulement 80 kg au concurrent israélo-britannique. Il vole plus haut (25.000 pieds contre 16.000), plus vite (220 km/h contre 157) et tient mieux face au vent de travers, comme l’avait souligné le Sénat en novembre 2012.

Un drône quasiment 100% français

Mais c’est avant tout l’argument du Made in France que Sagem s’emploie à brandir : la cellule est allemande, mais une bonne partie des équipements est conçue par Sagem lui-même (boule optronique, station-sol…). La R&D est faite à Eragny, en région parisienne, la fabrication le serait à Montluçon, comme pour le Sperwer. Les boules optroniques sont fabriquées à Dijon, et les cartes électroniques en Bretagne, à Fougères, dans l’ancienne usine de téléphones mobiles reconvertie dans les équipements militaires.

Même Thales pourrait être embarqué sur le drone. Sagem assure en outre, comme l’avait dévoilé Air et Cosmos en juin, que des armements pourraient être embarqués sur le Patroller, comme le petit missile antichar Brimstone de MBDA, ou des roquettes guidées par laser.

A l’inverse, souligne-t-on chez Safran, le Watchkeeper est conçu sur une cellule israélienne de l’industriel Elbit Systems (le Hermes 450), et l’essentiel du travail sur la charge utile serait faite au Royaume-Uni, la boule optronique étant même faite par Elbit en Israël. Autre point faible de l’offre Watchkeeper, Thales se débat avec des problèmes techniques qui ont engendré un retard de trois ans sur le calendrier initial de livraisons aux forces britanniques.

De quoi faire réfléchir dans l’aréopage de la défense. La commission de la défense du Sénat milite même ouvertement pour l’ouverture d’un appel d’offres, ce qui, assure-t-on à Challenges, agace beaucoup la DGA. Les sénateurs avaient déjà montré leur pouvoir d’influence ces dernières années sur le sujet des drones, en dézinguant le Heron-TP du tandem Dassault-IAI au profit du Reaper américain. Une nouvelle guerre des drones risque bien d’avoir lieu".

Source: http://www.challenges.fr/entreprise/20131018.CHA5842/pour-vendre-ses-drones-a-l-armee-francaise-safran-joue-la-fibre-patriotique.html

La Pologne a acheté il y a quelques années 1000 missiles Spike Antitank à Rafael, dans le cadre d’un contrat d’une valeur de $150 millions . Les polonais pourraient, selon Ynet, commander à nouveau une quantité supplémentaire de ces missiles israéliens. (jforum.fr) ISRAELVALLEY PLUS. Spike est un missile antichars guidé de 4e génération développé par la firme israélienne Raf...

IsraelValley Desk | Défense

La Pologne a annoncé avoir fait la demande à l’Administration américaine d’informations supplémentaires concernant la proposition de Raytheon, associé à l'israélien Rafael, pour l’achat d’un nouveau système de défense anti-aérien. L’achat de huit batteries Patriot pourrait atteindre le prix de $7,5 milliards. La part de Rafael dans ce schéma à concrétiser atteindrait ...

IsraelValley Desk | Défense

Le site militaire Global Firepower a publié le classement mondial des armées de 127 pays en fonction de leur puissance en hommes et en matériel ainsi que plusieurs autres critères. Israël arrive en 15ème position. Les pays qui précèdent l’Etat hébreu sont dans l’ordre: les USA, la Russie, la Chine, l’Inde, la France, la Grande-Bretagne, le Japon, la Turquie, l’Allemagne, l...

IsraelValley Desk | Défense

L’expérience israélienne en matière de lutte contre le terrorisme intéresse particulièrement les politiques et experts français. Le rôle des citoyens israéliens est mis en avant, ces derniers étant sensibilisés dès le plus jeune âge à cette prévention. Les citoyens israéliens sont contraints de vivre au quotidien avec la menace terroriste. L’Etat d’Israël a connu sept g...

IsraelValley Desk | Défense

"En Israël, où 200 000 civils portent une arme en permanence. Il existe des brigades d'intervention spécialisées dans les attentats. Pour éviter les attaques, la législation anti-terroriste va très loin. Vous allez aussi découvrir une école qui forme des agents de sécurité. Ils reçoivent un entraînement quasi-militaire. Un maillon essentiel de la sécurité d'Israël". - (Emission ...

BFM | Défense

James Norman Mattis est un général américain issu du corps des Marines, en service entre 1969 et 2013. Il a notamment servi lors de la guerre du Golfe, de la guerre d’Afghanistan et de la guerre d'Irak où il commande la 1re division des Marines et la I Marine Expeditionary Force. Il occupe également plusieurs grands commandements au sein des Forces armées des États-Unis (United States ...

Dan Rosch (Paris) | Défense

Un rapport de la Défense publié à Paris détaille l'utilisation à venir d'armes autonomes sur les théâtres d'opérations. En Israël, pour Tsahal, l’objectif du futur est clair, et "il consiste au développement du pilotage automatique. L’introduction de véhicules sans conducteur et robots sur le champs de bataille changera de manière radicale le visage de la guerre urbaine, menant ...

Ilanit Goldberg | Défense

Le nombre de startups israéliennes qui ont conquis le monde ne cesse de croître. Nous avons sélectionné deux qui, sans aucun doute, représentent deux secteurs porteurs du hightech israélien. SECURITE. 1. Créée par Dr. Ricardo Osiroff et Fernando Patolsky en 2007, la startup « Tracense Systems » a mis au point un système de détection par l’odeur 100 à 1000 fois supérieur à c...

Daniel Rouach | Défense

Les relations entre l'Inde et Israël sont devenues extraordinaires. Israeli Aircraft Industries a annoncé la conclusion d’un accord d’envergure historique avec l’armée indienne. Le montant de la transaction s’élève à $2 milliards. Il s’agit du plus grand contrat jamais signé par IAI. Ce contrat porte sur la livraison par Israël de systèmes de DCA de type MRSAM à l’armé...

IsraelValley Desk | Défense

Doreen Gold, experte humanitaire israélien, mène une équipe de 200 volontaires juifs, arabes et chrétiens israéliens pour faire passer des fournitures humanitaires essentielles aux ONG syriennes. Les missions transfrontalières dangereuses menées par Il4Syrians fournissent de la nourriture, des médicaments, du matériel médical, des trousses d’hygiène, des graines, et même de la...

IsraelValley Desk | Défense

Juste quelques policiers municipaux et un portique de sécurité pour protéger l'entrée du Centre universitaire méditerranéen (CUM) à Nice. Face aux bancs de velours rouge de l'amphithéâtre du CUM, ils vont défiler toute la journée : experts israéliens de la sécurité, élus, ­patrons de start-up innovantes dans la lutte contre le terrorisme. Arié Bensemhoun, directeur d'Eln...

IsraelValley Desk | Défense

TEMOIGNAGE. C'était à Tel Aviv dans les beaux quartiers. Poussé par un ami qui ne "lâche jamais sa proie", j'ai eu l'occasion de passer (comme spectateur amical) récemment une soirée avec Amir Peretz (affable et souriant) et ses amis. Lors de son allocution en Anglais (très moyen) et face à une vingtaine de personnes l'ex-Ministre de la Défense Amir Peretz a donné l'impression que...

Daniel Rouach | Défense

Les contrats conclus par les entreprises israéliennes d’armement ont enregistré une hausse de 14% en 2016 par rapport à l’année précédente pour atteindre 6,5 milliards de dollars, a indiqué le ministère de la Défense. L’année 2016 est la deuxième année consécutive au cours laquelle le montant des contrats conclus à l’étranger a progressé, a ajouté le ministère dans ...

IsraelValley Desk | Défense

L'Allemand MTU Aero Engines vient de signer un accord avec un motoriste israélien. MTU est une entreprise allemande qui fait partie de l’indice boursier MDAX, attachée à la conception et à la production de composants de propulsion aéronautique. La firme a signé un accord très important en long terme avec Beth Shemesh Engines. Travaillant en partie sous forme de consortiums, elle pa...

Ilan Kotel (Tel Aviv) | Défense

Selon nos informations IsraelValley, ELTA de IAI a remporté un contrat de $200 Millions en Asie. Le nom du pays qui a contracté avec Elta n'a pas été mentionné par IAI. Une information qui se trouve dans les archives de IsraelValley et qui pourrait donner une indication intéressante sur un pays d'Asie intéressé par ELTA : "La récente visite début du Général Hlaing en Israël marq...

Eyal Aviv (Kikar hamedina) | Défense