Apr 22

Archéologie: découverte d'un culte à l'époque du roi David

Authors picture

IsraelValley Desk | Culture

Headline image

Le Professeur Yosef Garfinkel, titulaire de la chaire Yigal Yadin d’Archéologie à l’Institut d’Archéologie de l’Université de Jérusalem, a annoncé la découverte d’objets qui, pour la première fois, font la lumière sur la façon dont un culte a été organisé en Juda à l’époque du roi David. Au cours des dernières fouilles archéologiques de Khirbet Qeiyafa, ville fortifiée de Juda située près de la vallée d’Elah, Garfinkel et ses collègues ont découvert de riches assemblages de poterie, des outils en pierre et en métal, de nombreux objets artistiques et destinés au culte. Il s’agit notamment de trois grandes salles qui ont servi de sanctuaires cultuels et qui, dans leur architecture correspondent à la description biblique d’un culte à l’époque du roi David.

Cette découverte est extraordinaire car c’est la première fois que des sanctuaires remontant à l’époque des premiers rois bibliques ont été découverts. Comme ces sanctuaires sont antérieurs de 30 à 40 ans à la construction du temple de Salomon à Jérusalem, ils fournissent la première preuve physique d’un culte à l’époque du roi David, et ont des implications significatives pour l’archéologie, l’histoire, les études bibliques et religieuses .

Sarre Ganor, co-directeur l’Autorité des Antiquités d’Israël a participé à ces fouilles de Khirbet Qeiyafa qui ont été effectuées pendant six semaines chaque été depuis 2007. Les résultats ‘révolutionnaires’ de ces cinq années de travail sont présentés aujourd’hui dans un livre, ‘Footsteps of King David in the Valley of Elah ’, publié par le Yedioth Ahronoth.

Situé à environ 30 km au sud-ouest de Jérusalem, dans la vallée d’Elah, Khirbet Qeiyafa était une ville frontière du royaume de Juda en face de la ville philistine de Gath. La ville, datée par 10 mesures radiométriques (au Carbone14) faites à l’Université d’Oxford sur des noyaux d’olives brûlées, a existé pendant une courte période, approximativement entre 1020 et 980 avant notre ère, puis a été violemment détruite.

Dans la tradition biblique, le peuple d’Israël pratique un culte différent de toutes les autres nations du Proche-Orient Ancien: il monothéiste et n’a pas idoles (interdisant la reproduction de figures humaines ou animales).Toutefois, il n’est on ne sait pas précisément si ces pratiques remontent au temps de la monarchie (10-6ème siècles avant JC), ou sont plus tardives (époques hellénistique ou persane).

L’absence d’objets cultuels représentant l’homme ou des animaux dans les trois sanctuaires fournit la preuve que les habitants du lieu, observant une interdiction sur les images, pratiquaient un culte différent de celui des Cananéens ou les Philistins.

Les fouilles de Khirbet Qeiyafa indiquent également qu’un style architectural élaboré existait dès l’époque du roi David. Ces constructions sont typiques d’une activité royale et montrent la réalité d’un État constitué avec mise en place d’une élite, l’existence de classes sociales et d’un réel urbanisme dans cette région aux temps des premiers rois d’Israël. Ces découvertes renforcent la vérité historique de la tradition biblique et la description que donne la Bible de l’architecturale du Palais et du Temple de Salomon.

Selon le professeur Garfinkel, « C’est la première fois que les archéologues ont découvert une ville fortifiée en Juda datant de l’époque du roi David. Même à Jérusalem, nous n’avons pas une évidence claire d’une ville fortifiée de cette époque. Ainsi, les écrits qui nient complètement la tradition biblique en ce qui concerne le roi David et prétendent qu’il était un personnage mythologique, ou tout simplement un chef de file d’une petite tribu, sont maintenant réfutés. » Garfinkel poursuit « Au fil des ans, des milliers d’ossements d’animaux ont été découverts, dont des moutons, des chèvres et des bovins, mais pas de porcs. Nous avons maintenant découvert trois chambres cultuelles, contenant divers accessoires cultuels, mais aucune figurine humaine ou animale n’y a été trouvée. Ceci suggère que la population de Khirbet Qeiyafa observait les interdictions bibliques relatives au porc et aux images et pratiquait ainsi un culte différent de celui des Cananéens ou les Philistins. »

Description des résultats et leur signification :

Les trois sanctuaires font partie de complexes bâtis plus grands ; de ce fait, on peut considérer qu’ils correspondent à un culte différent de ceux pratiqués par les Cananéens ou Philistins, pour lesquels les temples étaient des bâtiments séparés et dédiés uniquement à des rituels. La tradition biblique a décrit ces pratiques au temps du roi David: «Il prit l’Arche de Dieu dans une maison privée à Kyriat Yearim et l’apporta à Jérusalem dans une maison privée» (2 Samuel 6).

Les objets de culte comprennent cinq pierres verticales (Massebot), deux autels en basalte, deux ustentiles de libation en poterie et deux sanctuaires portables. Aucune figurine humaine ou animale n’a été trouvée, ce qui suggère qu’à Khirbet Qeiyafa les habitants respectaient l’interdiction biblique sur des images.

Deux sanctuaires portables (ou “modèles de sanctuaire”) ont été trouvés, l’une en poterie (environ 20 cm de haut) et l’autre en pierre (35 cm de haut). Ce sont des boîtes en forme de temple, pouvant être fermées par des portes.

Le sanctuaire d’argile est orné d’une façade élaborée, avec deux lions comme gardiens, deux piliers, une porte principale, des poutres pour la toiture, du textile plié et trois oiseaux se tenant debout sur le toit. Deux de ces éléments se retrouvent dans la description du Temple de Salomon: les deux piliers (Yachin et Boaz) et le textile (Parochet).

Le sanctuaire de pierre est en calcaire tendre et est peint en rouge. Sa façade est décorée par deux éléments. Le premier consiste en sept groupes de poutres de toit, de trois planches chacun. Cet élément architectural, le «triglyphe», est connu dans les temples classiques grecs, comme le Parthénon à Athènes. Son apparition à Khirbet Qeiyafa est le plus ancien exemple connu, sculpté dans la pierre et constitue un jalon dans l’architecture mondiale.

Le second élément décoratif est en retrait de la porte. Ce type de portes ou de fenêtres est connu dans l’architecture des temples, des palais et des tombeaux royaux du Proche-Orient Ancien. Ce fut un symbole typique de la divinité et de la royauté à l’époque.

Le modèle en pierre nous aide à comprendre les termes techniques obscurs de la description du palais de Salomon décrit dans la Bible (1 Rois 7, 1-6). Le texte utilise le terme «Slaot » qui a été interprété à tort comme pilier et peut maintenant être compris comme triglyphe. Le texte utilise également le terme «Sequfim », qui était généralement compris comme neuf fenêtres du palais, et peut maintenant être compris comme «porte encastrée triple ».

Des triglyphes similaires et des portes encastrées peuvent être trouvés dans la description du temple de Salomon (1 Rois 6, versets 5, 31-33), et dans la description d’un temple par le prophète Ezéchiel (41:6). Ces textes bibliques sont remplis de termes techniques obscurs qui ont perdu leur sens originel au fil des millénaires. Maintenant, grâce au modèle de pierre découvert à Khirbet Qeiyafa, le texte biblique est clarifié. Pour la première fois dans l’histoire, nous avons des objets réels datant de l’époque de David, pouvant être liés aux monuments décrits dans la Bible.

Source: http://ffhu.org/index.php/quoi-de-neuf/archeologie/114-un-culte-au-temps-du-roi-david--la-decouverte-dun-archeologue-de-luhj

Privés par l'histoire de leur temple, les juifs se rassemblent dans une maison commune, la synagogue. Explications de Jean-Christophe Attias dans cette vidéo. Qu'est-ce qu'une synagogue ? On a souvent tendance à mettre ce lieu de culte sur le même plan que l'église chrétienne. Elle est pourtant bien différente, comme l’explique Jean-Christophe Attias, professeur à l'École pratiqu...

IsraelValley Desk | Culture

Karim Rashid est un designer canado-américain d'origine égyptienne, né au Caire le 18 septembre 1960; il fut élevé en Angleterre et au Canada. Il est le frère de Hani Rashid. Il obtient en 1982 un diplôme en Design industriel délivré par l’université d’Ottawa (Canada). Puis Il poursuivit ensuite avec des études supérieures en Design à Naples (Italie), en compagnie d’Ettore...

Eyal Aviv | Culture

Jeudi 23 mars 2017, 19h30, Moadon Wizo "Maurice Houta", 35, rue King Georges, 2ème étage, Tel Aviv Isaac Attia n’est pas un inconnu des francophones d’Israël. Docteur en lettres et en Histoire, professeur de littérature et spécialiste de la littérature concentrationnaire, il est depuis son Alya en 1996 historien de la Shoah à Yad Vashem. Lorsqu’en 2006 la société isra...

IsraelValley Desk | Culture

Le Festival du Cinéma Israélien soufflera cette année sa dix septième bougie. Lors de sa création en 2000, par Charles Zrihen, personne ne pouvait parier sur sa longévité. Aujourd’hui, son succès a dépassé toutes les espérances. Cette année, le grand public aura le plaisir de découvrir 15 longs-métrages dont un must see : le dernier jour d’Yitzhak Rabin présenté en ouvert...

IsraelValley Desk | Culture

Gérard Depardieu et Fanny Ardant seront en Israël pour deux représentations de La Musica deuxième de Marguerite Duras, le samedi 18 mars à 20h30 au Heichal Ha’Tarbout – Auditorium Charles Bronfman, et le dimanche 19 mars à 20h à l’Opéra de Tel Aviv, 19 bd. Shaul Ha’melech, Tel Aviv.   « La Musica deuxième, c'est la triste histoire d'un amour perdu, enseveli sous le poids d...

IsraelValley Desk | Culture

La justice israélienne pourra demander à Facebook, mais aussi à YouTube ou Google, de supprimer certains contenus publiés par des particuliers. Le Parlement israélien examine actuellement un projet de loi controversé. La « loi Facebook », c'est ainsi que l'on nomme ce texte qui a déjà adopté en première lecture à la Knesset début janvier, permet à la justice israélienne d'ord...

IsraelValley Desk | Culture

Le Premier ministre Binyamin Netanyahou a assisté à la lecture de la Meguila dans la grande synagogue de Césarée. Avant le début de la lecture, il s’est adressé au public et surtout aux enfants présents: « Pourquoi fêtons-nous Pourim? De quoi nous souvenons-nous…? Les enfants ont tous répondu « Parce qu’on a voulu tuer les Juifs! ». « Et où a-t-on voulu tuer les Juifs? » co...

Shraga Blum | Culture

Lors d'un récent débat à la Knesset, la députée Stav Shaffir avait les épaules largement dénudées. Ceci a crée une marée de critiques provenant surtout des partis religieux. Stav Shafir, née le 17 mai 1985 à Netanya, est une femme politique israélienne. Elle est l'une des principales organisatrices du mouvement social de 2011 et fait partie du Parti travailliste. En 2012, le ...

Eyal Koren | Culture

Pourim tombe cette année dimanche 12 pour tout Israël, et lundi 13 Mars pour Jérusalem. Pourim est une fête juive d'origine biblique et d'institution rabbinique, qui commémore les événements relatés dans le Livre d'Esther. Pourim ce n’est pas seulement les déguisements, nous devons pendant cette fête, faire 4 actions importantes : La lecture de la Méguila l’histoire d’Est...

Aharon Kahn | Culture

Ses romans sont traduits dans plus de 20 langues. Son beststeller "Vie amoureuse“ a été porté à l’écran dans le cadre d’une co-production germano-israélienne. La célèbre auteure israélienne a reçu le „Prix littéraire Welt 2012“ du journal allemand „Die Welt“. „L’oeuvre complète de cette magnifique auteure témoigne de cet instinct de survie qui s’exprime g...

IsraelValley Desk | Culture

Le musicien électronique Jean-Michel Jarre a confirmé à l'AFP qu'il donnera un concert unique en Israël le 6 avril prochain sur un site antique qui surplombe la mer Morte pour "faire prendre conscience au monde" du danger que connait ce lac, menacé d’assèchement. La dégradation environnementale de la mer Morte, dont le niveau baisse de plus d'un mètre tous les ans, inquiète les ex...

IsraelValley Desk | Culture

3 000 couples sont venus d’Israël mais aussi des pays du monde arabe pour s’unir à Chypre en 2016. La fréquentation des touristes français dans ce pays a progressé de +16,8% par rapport à 2015, celle des britanniques de +11% et des russes de +49 %. Mais ce sont les touristes israéliens qui battent tous les records avec une fréquentation de plus de 51% par rapport à l’an derni...

IsraelValley Desk | Culture

Ce commentaire de la loi juive est le corpus fondamental du judaïsme vivant, celui qui forme et interroge. Explications en vidéo de Jean-Christophe Attias. Qu'est-ce que le Talmud ? Le texte le plus fondamental du judaïsme avec la Torah, celui qui lui permet d'évoluer en même temps que le monde. Comme l'explique Jean-Christophe Attias, professeur à l'École pratique des hautes études ...

IsraelValley Desk | Culture

Il y a plus de quinze ans, j’avais interviewé David Rubinger pour Radio J, dans sa maison de la Moshava Germanit à Jérusalem. Le photographe le plus célèbre d’Israël avait, disait-il plus d’un demi-million de photos dans ses archives. Mais je me suis tout de même hasardée à poser une question-fleuve. ” Quelle est la photo que vous préférez” ? ” Ah, je ne peux pas...

IsraelValley Desk | Culture

Pour la pâte 3 verres de farine 250 grammes de margarine 1/2 verre de sucre 2 jaunes d’œufs 1 cuillère de jus de citron 2 cuillères d’eau Mélanger margarine ramollie et farine, ensuite rajouter tous les ingrédients et mélanger bien le tout sans trop pétrir. Faire une boule et la laisser reposer 1/2 heure au réfrigérateur. Ensuite étaler la pâte au rouleau environ 5 mm d...

Aharon Kahn | Culture