Oct 31

ISRAELVALLEY. FRANCE ISRAËL. PARIS MATCH DIFFUSE L'INTERVIEW DE NETANYAHOU. "Nous avons maintenu une croissance positive et nous sommes capables de mener une politique économique responsable".

Authors picture

Daniel Assayah (Tel-Aviv) | News

Headline image

Lors d’un débat lors de la conférence GO4Europe qui a eu lieu en début de semaine au Hilton de Tel-Aviv, Roger Cukierman, l’ancien Président du CRIF, dans le cadre d’une table ronde qu’il animait sur l’image d’Israël dans le monde, reprochait une certaine passivité aux leaders israéliens en matière de communication internationale. Il semble que les israéliens réagissent vraiment au manque de reactivité évident face au déluge d’articles négatifs sur Israël. La preuve. L’interview qui suit fait parler B. Netanyahou sans le censurer. Sans langue de bois.

Paris Match (Copyrights, tous droits réservés) (1). Vous avez décidé de vous rendre à Toulouse. Là, des enfants juifs ont été assassinés, en mars dernier, par un jeune musulman français qui se vantait de liens avec Al-Qaïda et avançait comme explication de ces crimes : “Les juifs ont tué nos frères et nos sœurs en Palestine.” Vous sentez-vous concerné par cet argument et quel message délivrerez-vous dans ce lieu symbolique ?

Benyamin Netanyahou. Massacrer des enfants, c’est la barbarie à l’état pur. Et toute tentative de l’expliquer, la ­justifier, l’excuser est absurde. Je vais à Toulouse pour ­exprimer ma solidarité envers les victimes du terrorisme, juives ou non, et appeler à agir contre les terroristes et les Etats qui les ­soutiennent.

Dans un livre, vous aviez prévu les événements du 11 septembre et évoquez souvent “la naïveté des juifs qui n’ont pas compris qu’il fallait quitter l’Europe à la fin des années 30”… Après l’affaire Merah et le récent démantèlement d’un réseau islamiste à Strasbourg, conseilleriez-vous aux juifs de France de partir ?

Le gouvernement français est très déterminé à combattre l’antisémitisme et fait le nécessaire contre “ses” terroristes. François Hollande m’en a assuré comme, du reste, son pré­décesseur, Nicolas Sarkozy. Les dirigeants français ont compris que ce combat n’est pas seulement important pour les citoyens juifs de France, mais aussi pour la France elle-même. Pour le reste, en tant que Premier ministre d’Israël, je souhaite évidemment que chaque juif revienne ici, chez lui, sur sa terre.

Qu’attendez-vous de ce tête-à-tête avec François Hollande ?
Depuis qu’il est président, nous avons eu des échanges téléphoniques intéressants que j’ai hâte d’approfondir. Il ne s’agit pas simplement de cimenter les relations franco-­israéliennes, mais également d’évoquer les fortes convulsions qui secouent notre région.

En premier lieu, je veux discuter avec lui des façons concrètes d’intensifier les sanctions contre l’Iran. Il va falloir aussi nous atteler ensemble pour combattre le terrorisme. Il ne faut pas résumer cela à une affaire de religion. C’est un combat entre modérés, et des radicaux qui, par la force, voudraient nous ramener à des valeurs édictées en des temps très reculés et peu joyeux…

Un choc des civilisations ?
Oui, un combat pour continuer d’aller de l’avant dans une société moderne, prospère, libre, reconnaissant les droits de tous, des femmes, des minorités, des enfants, des adolescents… Israël, qui vit dans une région aux mentalités parfois étroites, est depuis longtemps à la pointe de ce combat.

“D’ici à quatre ans, promettait le secrétaire général de la Maison-Blanche, Rahm Emanuel, en 2009, il y aura un accord permanent de coexistence entre Israël et les Palestiniens sur la base de deux Etats pour deux peuples. Et peu importe qui sera le Premier ministre alors !” Il rêvait ?

C’est vrai, ces quatre années sont des années perdues du point de vue des avancées vers la paix. Mais c’est très dif­ficile de songer à un résultat quand les Palestiniens refusent de s’asseoir à une table pour négocier sans conditions préalables. Ce n’est pas faute de le leur proposer. Une seule fois le président Abbas est venu ici, chez moi, alors qu’il n’est qu’à 7 kilo­mètres. Je lui ai proposé d’aller le voir à Ramallah, mais il a décliné. J’espère qu’il changera d’avis, car c’est autant dans son intérêt que dans le nôtre.

L’annonce, le 18 octobre, de la construction de 800 logements à Jérusalem-Est n’a pas soulevé d’objection du côté de Washington. Est-ce à dire que vous avez fait fléchir Obama ?

Pourquoi se serait-il insurgé ?
Il ne faut pas désespérer du printemps arabe. Les nouvelles technologies peuvent changer les mentalités

Parce qu’il n’a eu de cesse de vous demander de geler votre politique de construction en territoire palestinien, afin, justement, de dégeler le processus de paix…

Jérusalem n’est pas un territoire occupé. Jérusalem unifiée est, depuis trois mille ans, la capitale du peuple juif et nous sommes déterminés à ce qu’elle le reste.

Pas une seule visite de Barack Obama sur vos terres pendant son mandat alors qu’il est passé par l’Egypte. Pensez-vous qu’il n’a pas d’affection particulière pour Israël ?

Je crois que tous les présidents des Etats-Unis ont une relation particulière à Israël, ne serait-ce que parce que leur pays, leurs concitoyens ont une relation particulière au nôtre. Nous avons tant de vues et de valeurs communes !

L’attendez-vous, s’il est réélu ?
Il est le bienvenu… Mais je me garderai de tout autre commentaire concernant les élections américaines à venir.

Pour la première fois de son histoire, Israël a connu des manifestations contre la vie chère et vous avez dû vous résoudre à des mesures d’austérité. Vivez-vous dans la hantise d’un scénario catastrophe, à la grecque, et d’une sanction des agences de notation internationales ?

Beaucoup de pays ont souffert et souffrent des tur­bulences économiques sans précédent que nous traversons tous. Certaines puissances, à commencer par les Etats-Unis, ont vu leur notation dégradée. Celle de notre pays, pourtant petit, a progressé ! Cela peut durer, nous avons la capacité de maintenir une croissance positive et sommes capables de mener une politique économique responsable.

Pourquoi avoir décidé d’organiser des élections anticipées le 22 janvier 2013, neuf mois avant le terme de votre mandat ?

Face aux défis économiques qui nous attendent, il faut un nouveau Parlement apte à voter, au plus vite, sans pinailler, un budget responsable.

Alors que vous et votre parti, le Likoud, êtes en tête des sondages, pourquoi avoir lié, la semaine dernière, votre destin politique à celui d’Avigdor Lieberman, ministre des Affaires étrangères, par une alliance avec son parti ultranationaliste ? Cela signifie-t-il un virage à droite toute ?

Il y a tant de petits partis en Israël que gouverner n’est pas chose aisée. En créant de véritables blocs d’alliance, j’espère trouver la majorité stable qu’il faut pour entamer certaines réformes qui ne peuvent plus attendre, notamment sur le plan domestique. Revenir à des coalitions fortes est sain pour la démocratie.

Avigdor Lieberman est bien plus pragmatique qu’on ne l’imagine. Beaucoup de mes prédécesseurs l’ont eu dans leur gouvernement sans que cela ébranle leur politique. A mes côtés, il n’a pas refusé de faire des gestes en faveur de la paix. En ce qui concerne la politique étrangère, selon nos accords, je continuerai d’y veiller très directement, comme je l’ai fait ces quatre dernières années.

Printemps arabes, hivers islamistes ?
Il ne faut pas désespérer. Je crois que le vent de liberté porté par les nouvelles technologies peut balayer les dogmes et provoquer un vrai changement dans les mentalités au Moyen-Orient. On parle de jeunes dont les esprits ont été contrôlés, auxquels on a dénié le droit au savoir, le droit de choisir. La propagation des réseaux sociaux finira par générer les doutes, la curiosité, les questionnements nécessaires à l’ouverture de leurs esprits. Mais c’est un processus complexe, lent, qui n’ira pas sans soubresauts. Il faut rester vigilant.

Pensez-vous que Nicolas Sarkozy a bien fait de pousser la communauté internationale à agir en Libye contre le régime de Mouammar Kadhafi ?
Oui…Point final

Retrouvez l’intégralité de cet entretien exclusif dans Paris Match n°3311 du 1er au 7 novembre 2012

Source: (1) http://www.parismatch.com

Depuis l'horrible assassinat dans une église en France, on reparle des bracelets électroniques portés par un tueur. ISRAËL PIONNIER DES TECHNOLOGIES DU BRACELET. Il y a cinq ans le géant mondial 3M Corporation a acquis la société Attenti pour 230 millions de dollars. Attenti, anciennement connue sous le nom de Dmatek, fournissait des technologies de surveillance à distance des person...

Ilan Dreyfus (Ramat Aviv) | News

En 2015, les exportations françaises de biens vers Israël ont atteint 1,33 milliards d’euros, soit une hausse de 15% par rapport à l’année 2014 (1,16 milliards) et son niveau le plus élevé depuis 10 ans. La hausse a été soutenue par : - les matériels de transport qui ont connu une hausse de 46%, s’établissant à 230 millions d’euros, dont une augmentation de 54% des vé...

IsraelValley Plus | News

IsraelValley a interrogé des chrétiens de Terre Sainte qui se sont déclarés "horrifiés par les actes barbares des terroristes islamiques" de Normandie. Dans des églises de Jérusalem des habitants ont déposé des fleurs et des bougies en hommage au prêtre assassiné. Times of Israel : Benjamin Netanyahu a déclaré : « Je suis outré d’apprendre l’assassinat sauvage d’un vieux...

Dan Rosh (Tel Aviv) | News

Le ministère israélien de l’Education va lancer au niveau national un projet pilote de lutte contre le tabac. Dans le cadre de ce projet, non seulement les espaces fumeurs seront supprimés dès la rentrée d’automne dans plus de 200 écoles mais des séminaires de désaccoutumance au tabac cofinancés par les caisses maladie seront également proposés aux enseignants désireux de se dé...

IsraelValley Plus | News

Le dernier projet de l’architecte israélien Haïm Dotan, un pont en verre dans le parc national du Wulingyuan, pulvérise tous les records. Cette passerelle de verre reliant deux falaises est la plus longue et la plus haute jamais construite. Elle offrira également la plus haute plate-forme de saut à l’élastique du monde. Le parc national, célèbre pour ses piliers de grès pouvan...

IsraelValley Plus | News

REVELATION. Il fait partie des juifs les plus célèbres au monde dans la catégorie artiste-musique. Enrico Macias entre par la grande porte au Musée de la Diaspora en chantant "Zingarella". Le Musée de la Diaspora (ou Beth Hatefutsoth) présente le célèbre chanteur Enrico Macias au côté de Bob Dylan dans sa toute nouvelle aile visitée par IsraelValley cette semaine. L’artiste a souve...

Dan Rosh (Tel Aviv) | News

Donald Trump, le candidat républicain à la présidence américaine, a suscité l'indignation samedi après la publication d'un tweet s'attaquant à sa rivale démocrate, Hillary Clinton, qu'il qualifie de "candidate la plus corrompue de tous les temps". Sur ce tweet de Donald Trump, le visage d'Hillary Clinton figure à côté d'une étoile rouge à six branches dans laquelle est inscrit: ...

IsraelValley Plus | News

Young Sohn, président et chef stratégique de Samsung Electronics : « Notre souhait est de continuer à augmenter nos investissements en Israël, » a-t-il déclaré. Donc si vous avez de bonnes idées, « parlons-nous ». Times of Israel : "Environ 600 personnes ont assisté très récemment au Sommet de l’innovation de Samsung à Tel Aviv, durant lequel Young Sohn a présenté la visio...

IsraelValley Plus | News

L’actualité du dimanche 17 juillet 2016 en trois informations : 1. Moins d’impôts pour les géants du high-tech ? Le ministre des finances, Moshe Kahlon, a annoncé qu’il soutiendrait une proposition de réduction des taxes à destination des grandes sociétés de haute-technologie en Israël. Une telle mesure préviendrait selon lui la fuite des centres de développement des socié...

Nathan Sarel (Tel Aviv) | News

Le comité de construction et de planification du district de Tel Aviv a approuvé ce jeudi un plan général de couverture de l’autoroute Ayalon. D’ici à deux à quatre ans, un plan d’urbanisme devra être voté pour mettre en oeuvre cette couverture. Le coût d’un tel projet est estimé à 2 milliards de dollars, devenant ainsi le programme d’aménagement le plus important de la mu...

Avi Mondeil (Tel Aviv) | News

La télévision israélienne a consacré hier soir une émission spéciale en prime time sur l'attentat de Nice. Dans un déluge de mots venant d'un "club fermé" de journalistes israéliens qui peuvent parler de tout (Turquie, Grèce, Italie, Japon, Inde, Sécurité, Sexe, Divorce, Thorah, Shass, Chasse et pêche...) et qui connaissent la France (ils ont tous séjourné au Club Med !) enfin u...

IsraelValley Plus | News

François Hollande a annoncé, vendredi 15 juillet, la prolongation de trois mois de l’état d’urgence, qui devait initialement s’achever le 26 juillet, après l’attentat meurtrier qui a fait au moins 84 morts à Nice, jeudi. « Un projet de loi sera soumis au Parlement d’ici à la semaine prochaine », a-t-il précisé lors d’une allocution télévisée depuis le palais de l’Elys...

IsraelValley Plus | News

Chaque année, les grands oiseaux, oiseaux de proie et autres migrateurs arrivent en Israël après avoir volé des milliers de kilomètres. Certains arrivent épuisés, blessés, et ont besoin d’un traitement médical et parfois même de chirurgie. Les vétérinaires de cet hôpital ont réalisé qu’ils pourraient mieux traiter les oiseaux s’ils avaient une banque de sang pour eux par...

IsraelValley Plus | News

Ehud Olmert, actuellement en prison, s’est vu accorder un congé de 48 heures pour la première fois depuis le début de ses 18 mois de prison pour corruption et entrave à la justice en février. Après avoir rejeté ses deux précédentes demandes d’autorisation, le Service pénitentiaire israélien a déterminé qu’Olmert était admissible pour une permission de sortie où il purge sa ...

IsraelValley Plus | News

Où sont les bons et honnêtes emplois en Israël ? Le site d’informations The Times of Israel se pose la question en ces termes, alors que le secteur du high-tech, en plein essor dans l’Etat hébreu, regorge d’emplois douteux. Selon le site, 10 % des compagnies high-tech israéliennes seraient frauduleuses, ce qui représente 30 % des revenus du secteur. A son arrivée en Israël, Rya...

IsraelValley Desk | News