Oct 31

ISRAELVALLEY. FRANCE ISRAËL. PARIS MATCH DIFFUSE L'INTERVIEW DE NETANYAHOU. "Nous avons maintenu une croissance positive et nous sommes capables de mener une politique économique responsable".

Authors picture

Daniel Assayah (Tel-Aviv) | News

Headline image

Lors d’un débat lors de la conférence GO4Europe qui a eu lieu en début de semaine au Hilton de Tel-Aviv, Roger Cukierman, l’ancien Président du CRIF, dans le cadre d’une table ronde qu’il animait sur l’image d’Israël dans le monde, reprochait une certaine passivité aux leaders israéliens en matière de communication internationale. Il semble que les israéliens réagissent vraiment au manque de reactivité évident face au déluge d’articles négatifs sur Israël. La preuve. L’interview qui suit fait parler B. Netanyahou sans le censurer. Sans langue de bois.

Paris Match (Copyrights, tous droits réservés) (1). Vous avez décidé de vous rendre à Toulouse. Là, des enfants juifs ont été assassinés, en mars dernier, par un jeune musulman français qui se vantait de liens avec Al-Qaïda et avançait comme explication de ces crimes : “Les juifs ont tué nos frères et nos sœurs en Palestine.” Vous sentez-vous concerné par cet argument et quel message délivrerez-vous dans ce lieu symbolique ?

Benyamin Netanyahou. Massacrer des enfants, c’est la barbarie à l’état pur. Et toute tentative de l’expliquer, la ­justifier, l’excuser est absurde. Je vais à Toulouse pour ­exprimer ma solidarité envers les victimes du terrorisme, juives ou non, et appeler à agir contre les terroristes et les Etats qui les ­soutiennent.

Dans un livre, vous aviez prévu les événements du 11 septembre et évoquez souvent “la naïveté des juifs qui n’ont pas compris qu’il fallait quitter l’Europe à la fin des années 30”… Après l’affaire Merah et le récent démantèlement d’un réseau islamiste à Strasbourg, conseilleriez-vous aux juifs de France de partir ?

Le gouvernement français est très déterminé à combattre l’antisémitisme et fait le nécessaire contre “ses” terroristes. François Hollande m’en a assuré comme, du reste, son pré­décesseur, Nicolas Sarkozy. Les dirigeants français ont compris que ce combat n’est pas seulement important pour les citoyens juifs de France, mais aussi pour la France elle-même. Pour le reste, en tant que Premier ministre d’Israël, je souhaite évidemment que chaque juif revienne ici, chez lui, sur sa terre.

Qu’attendez-vous de ce tête-à-tête avec François Hollande ?
Depuis qu’il est président, nous avons eu des échanges téléphoniques intéressants que j’ai hâte d’approfondir. Il ne s’agit pas simplement de cimenter les relations franco-­israéliennes, mais également d’évoquer les fortes convulsions qui secouent notre région.

En premier lieu, je veux discuter avec lui des façons concrètes d’intensifier les sanctions contre l’Iran. Il va falloir aussi nous atteler ensemble pour combattre le terrorisme. Il ne faut pas résumer cela à une affaire de religion. C’est un combat entre modérés, et des radicaux qui, par la force, voudraient nous ramener à des valeurs édictées en des temps très reculés et peu joyeux…

Un choc des civilisations ?
Oui, un combat pour continuer d’aller de l’avant dans une société moderne, prospère, libre, reconnaissant les droits de tous, des femmes, des minorités, des enfants, des adolescents… Israël, qui vit dans une région aux mentalités parfois étroites, est depuis longtemps à la pointe de ce combat.

“D’ici à quatre ans, promettait le secrétaire général de la Maison-Blanche, Rahm Emanuel, en 2009, il y aura un accord permanent de coexistence entre Israël et les Palestiniens sur la base de deux Etats pour deux peuples. Et peu importe qui sera le Premier ministre alors !” Il rêvait ?

C’est vrai, ces quatre années sont des années perdues du point de vue des avancées vers la paix. Mais c’est très dif­ficile de songer à un résultat quand les Palestiniens refusent de s’asseoir à une table pour négocier sans conditions préalables. Ce n’est pas faute de le leur proposer. Une seule fois le président Abbas est venu ici, chez moi, alors qu’il n’est qu’à 7 kilo­mètres. Je lui ai proposé d’aller le voir à Ramallah, mais il a décliné. J’espère qu’il changera d’avis, car c’est autant dans son intérêt que dans le nôtre.

L’annonce, le 18 octobre, de la construction de 800 logements à Jérusalem-Est n’a pas soulevé d’objection du côté de Washington. Est-ce à dire que vous avez fait fléchir Obama ?

Pourquoi se serait-il insurgé ?
Il ne faut pas désespérer du printemps arabe. Les nouvelles technologies peuvent changer les mentalités

Parce qu’il n’a eu de cesse de vous demander de geler votre politique de construction en territoire palestinien, afin, justement, de dégeler le processus de paix…

Jérusalem n’est pas un territoire occupé. Jérusalem unifiée est, depuis trois mille ans, la capitale du peuple juif et nous sommes déterminés à ce qu’elle le reste.

Pas une seule visite de Barack Obama sur vos terres pendant son mandat alors qu’il est passé par l’Egypte. Pensez-vous qu’il n’a pas d’affection particulière pour Israël ?

Je crois que tous les présidents des Etats-Unis ont une relation particulière à Israël, ne serait-ce que parce que leur pays, leurs concitoyens ont une relation particulière au nôtre. Nous avons tant de vues et de valeurs communes !

L’attendez-vous, s’il est réélu ?
Il est le bienvenu… Mais je me garderai de tout autre commentaire concernant les élections américaines à venir.

Pour la première fois de son histoire, Israël a connu des manifestations contre la vie chère et vous avez dû vous résoudre à des mesures d’austérité. Vivez-vous dans la hantise d’un scénario catastrophe, à la grecque, et d’une sanction des agences de notation internationales ?

Beaucoup de pays ont souffert et souffrent des tur­bulences économiques sans précédent que nous traversons tous. Certaines puissances, à commencer par les Etats-Unis, ont vu leur notation dégradée. Celle de notre pays, pourtant petit, a progressé ! Cela peut durer, nous avons la capacité de maintenir une croissance positive et sommes capables de mener une politique économique responsable.

Pourquoi avoir décidé d’organiser des élections anticipées le 22 janvier 2013, neuf mois avant le terme de votre mandat ?

Face aux défis économiques qui nous attendent, il faut un nouveau Parlement apte à voter, au plus vite, sans pinailler, un budget responsable.

Alors que vous et votre parti, le Likoud, êtes en tête des sondages, pourquoi avoir lié, la semaine dernière, votre destin politique à celui d’Avigdor Lieberman, ministre des Affaires étrangères, par une alliance avec son parti ultranationaliste ? Cela signifie-t-il un virage à droite toute ?

Il y a tant de petits partis en Israël que gouverner n’est pas chose aisée. En créant de véritables blocs d’alliance, j’espère trouver la majorité stable qu’il faut pour entamer certaines réformes qui ne peuvent plus attendre, notamment sur le plan domestique. Revenir à des coalitions fortes est sain pour la démocratie.

Avigdor Lieberman est bien plus pragmatique qu’on ne l’imagine. Beaucoup de mes prédécesseurs l’ont eu dans leur gouvernement sans que cela ébranle leur politique. A mes côtés, il n’a pas refusé de faire des gestes en faveur de la paix. En ce qui concerne la politique étrangère, selon nos accords, je continuerai d’y veiller très directement, comme je l’ai fait ces quatre dernières années.

Printemps arabes, hivers islamistes ?
Il ne faut pas désespérer. Je crois que le vent de liberté porté par les nouvelles technologies peut balayer les dogmes et provoquer un vrai changement dans les mentalités au Moyen-Orient. On parle de jeunes dont les esprits ont été contrôlés, auxquels on a dénié le droit au savoir, le droit de choisir. La propagation des réseaux sociaux finira par générer les doutes, la curiosité, les questionnements nécessaires à l’ouverture de leurs esprits. Mais c’est un processus complexe, lent, qui n’ira pas sans soubresauts. Il faut rester vigilant.

Pensez-vous que Nicolas Sarkozy a bien fait de pousser la communauté internationale à agir en Libye contre le régime de Mouammar Kadhafi ?
Oui…Point final

Retrouvez l’intégralité de cet entretien exclusif dans Paris Match n°3311 du 1er au 7 novembre 2012

Source: (1) http://www.parismatch.com

Pour répondre aux problèmes d'antisémitisme en Europe, un coiffeur israélien a inventé une kippa invisible, faite à la demande, à partir d'un échantillon de cheveux du client. "J'en ai eu assez d'entendre que de nombreux Juifs européens ne pouvaient plus porter une kippa dans la rue ou au travail', raconte Shalom Koresh, inventeur de la "Kippa Magique". "Cette kippa est faite de cheveux n...

i24News | News

C'est la news people du jour qui a été reprise par toute la presse économique et d'affaires du pays. Neto est un très gros importateur de produits alimentaires en Israël. Son propriétaire est Adi Ezra (40 ans). Il vient de prendre pour épouse Bar Refaeli. Bar Refaeli (en hébreu ; בר רפאלי), née le 4 juin 1985 à Hod Hasharon, est un mannequin israélien. Elle est représentée par l'Agence Maril...

Eyal Dayan (Rehovot) | News

Deux soldats israéliens ont été tués ce matin dans l’attaque du Hezbollah contre un convoi de véhicules de Tsahal qui patrouillaient le long de la frontière israélo-libanaise (nord), a déclaré l’armée dans un communiqué. Le nom des deux soldats a été autorisé à la publication mercredi soir, il s'agit du commandant Yohaï Kalangel, du battalion "Tzabar", 25 ans, de Har Gilo et le sergent Dor C...

i24News | News

Yissum, la structure valorisation de l'Université Hébraïque de Jérusalem a signé un accord exceptionnel avec Phyto Medical (basé en Australie) qui va lui permettre d'engranger des millions de dollars de royalties. Cet accord concerne le développement d'un nouveau processus d'administration du cannabis médical. Le cannabis médical (appelé aussi cannabis thérapeutique, marijuana médicale ou ma...

Eyal Ganim (Rehovot) | News

Les symptômes de la grippe aviaire ou H5N1 ont été observés sur les dindes d'une ferme de la région de Sharon en Israël. Le ministère de l'Agriculture a immédiatement commencé l'abattage des 40.000 volailles et l'établissement a été fermé. La découverte du virus H5N1 dans cette ferme intervient moins d'une semaine après qu'un autre élevage de dinde a été contaminé dans le nord d'Israël lundi...

i24News | News

Après des pressions politiques, finalement Steimatzky ne vendra pas en magasin Charlie. Les employés israéliens de Stematzky ne sont pas d'accord pour "mettre leur vie en danger". C'est une évidence pour tous : les caricatures de Mahomet passent mal dans l'Etat Hébreu. Les israéliens n'ont pas du tout la culture "Charlie Hebdo". i24News : "Steimatzky, principale chaîne de librairie israélien...

i24News | News

REVELATIONS ISRAELVALLEY. A Jérusalem on regrette beaucoup que l'ex-Roi d'Arabaie Saoudite avait dit "non" aux israéliens. Des fausses rumeurs avaient laissé entendre que du hightech israélien avait été utilisé par les Saoudiens. Avec l'aide de la France et de nombreux autres pays, l'Arabie saoudite a achevé la construction d'une épaisse clôture (très similaire à celle existante entre les t...

Eyal Kaplan | News

Les autorités saoudiennes ont annoncé, vendredi 23 janvier, la mort du roi Abdallah, âgé de plus de 90 ans. Nous reproduisons un article très intéressant qui avait été publié par TJ avant la mort du Roi d'Arabie ce vendredi. TJ : "Le grand pèlerinage annuel draine une foule qu’on estime supérieure à 5 millions de fidèles, et cela nécessite un service d’ordre hors pair. Cela fait plusieurs année...

Line Tubiana (TJ) | News

Impossible de ne pas voir une sacrée dose d'hypocrisie dans les louanges d'Israël au Roi d'Arabie Saoudite mort le 23 Janvier. Selon RFI et sa correspondante à Jérusalem, Murielle Paradon (Copyrights) : "Parmi la pluie d'hommages au roi Abdallah d'Arabie saoudite décédé vendredi 23 janvier 2015, celle d'Israël se distingue dans la mesure où les deux pays n'entretenaient pas de relations diploma...

Dan Rosh (Tel Aviv) | News

Benjamin Netanyahu a signé un décret visant à faire passer la taxe sur les voitures de sport de 83% à 19.2%. Une bonne nouvelle couplée à une autre: selon les statistiques révélées par la police, le nombre de vols de voitures serait en baisse dans les grandes villes du pays : Tel-Aviv (-16,6%), Haïfa (-12,5%), Netanya (-38,5%). A Eilat, 39 véhicules ont été dérobés en 2014, c’est 42,6% de moin...

JSS News | News

Message de Patrick Maisonnave, ambassadeur de France en Israël, suite à l’attaque terroriste à Tel Aviv (21/01/2015). « J’ai appris avec horreur l’attaque qui a eu lieu ce matin à Tel Aviv, faisant 13 blessés, dont certains grièvement. Quelques jours après les attaques qui ont endeuillé Paris, la France condamne avec force ce nouvel attentat terroriste. Au nom de mon pays, je veux assurer les a...

Talia Blum | News

Le court-métrage « Aya » des réalisateurs israéliens Oded Binnun and Mihal Brezis (élèves de l’école de cinéma et de télévision Sam Spiegel de Jérusalem) est nominé pour les Oscars 2015 du cinéma, dans la catégorie du meilleur court-métrage de fiction. Produit notamment par l’actrice israélienne Yael Abecassis (Va, vis et deviens), ce court-métrage met en scène l’actrice franco-israélienne ...

Coolisrael | News

L'acteur Michael Douglas a reçu le prix Genesis, communément surnommé le " Prix Nobel Juif " pour ses efforts visant à promouvoir la culture juive. Le Premier ministre Benjamin Netanyahu et le président de l'Agence juive Natan Sharansky remettront le prix ainsi qu'un chéque de 1.000.000 de dollars a la star lors d'une cérémonie qui se déroulera à Jérusalem le 18 Juin... Le prix a été inaugu...

IsraelValley Desk | News

Barack Obama vient de nommer David Cohen (51 ans) directeur adjoint de la CIA, la plus légendaire enseigne des services secrets américains. Il remplace à ce poste Avril Haines qui rejoint la Maison-Blanche comme conseiller à la sécurité. C’est la première fois qu’un citoyen juif accède à un poste aussi élevé au sein de la CIA, réputée depuis sa fondation être un bastion WASP (pour White, Anglo-...

IsraelValley Desk | News

Après la prise d'otage de l'Hyper Cacher dans laquelle quatre Juifs ont été tués par Amedy Coulibaly, le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a rappelé aux Juifs de France qu'Israël était "leur foyer" et a annoncé sa volonté d'encourager l'immigration de juifs français en Israël. "Mais si Wolinski [dont la mère état juive] était venu en Israël et avait ouvert un Charlie Hebdo ici, i...

Courrier International | News