Oct 31

ISRAELVALLEY. FRANCE ISRAËL. PARIS MATCH DIFFUSE L'INTERVIEW DE NETANYAHOU. "Nous avons maintenu une croissance positive et nous sommes capables de mener une politique économique responsable".

Authors picture

Daniel Assayah (Tel-Aviv) | News

Headline image

Lors d’un débat lors de la conférence GO4Europe qui a eu lieu en début de semaine au Hilton de Tel-Aviv, Roger Cukierman, l’ancien Président du CRIF, dans le cadre d’une table ronde qu’il animait sur l’image d’Israël dans le monde, reprochait une certaine passivité aux leaders israéliens en matière de communication internationale. Il semble que les israéliens réagissent vraiment au manque de reactivité évident face au déluge d’articles négatifs sur Israël. La preuve. L’interview qui suit fait parler B. Netanyahou sans le censurer. Sans langue de bois.

Paris Match (Copyrights, tous droits réservés) (1). Vous avez décidé de vous rendre à Toulouse. Là, des enfants juifs ont été assassinés, en mars dernier, par un jeune musulman français qui se vantait de liens avec Al-Qaïda et avançait comme explication de ces crimes : “Les juifs ont tué nos frères et nos sœurs en Palestine.” Vous sentez-vous concerné par cet argument et quel message délivrerez-vous dans ce lieu symbolique ?

Benyamin Netanyahou. Massacrer des enfants, c’est la barbarie à l’état pur. Et toute tentative de l’expliquer, la ­justifier, l’excuser est absurde. Je vais à Toulouse pour ­exprimer ma solidarité envers les victimes du terrorisme, juives ou non, et appeler à agir contre les terroristes et les Etats qui les ­soutiennent.

Dans un livre, vous aviez prévu les événements du 11 septembre et évoquez souvent “la naïveté des juifs qui n’ont pas compris qu’il fallait quitter l’Europe à la fin des années 30”… Après l’affaire Merah et le récent démantèlement d’un réseau islamiste à Strasbourg, conseilleriez-vous aux juifs de France de partir ?

Le gouvernement français est très déterminé à combattre l’antisémitisme et fait le nécessaire contre “ses” terroristes. François Hollande m’en a assuré comme, du reste, son pré­décesseur, Nicolas Sarkozy. Les dirigeants français ont compris que ce combat n’est pas seulement important pour les citoyens juifs de France, mais aussi pour la France elle-même. Pour le reste, en tant que Premier ministre d’Israël, je souhaite évidemment que chaque juif revienne ici, chez lui, sur sa terre.

Qu’attendez-vous de ce tête-à-tête avec François Hollande ?
Depuis qu’il est président, nous avons eu des échanges téléphoniques intéressants que j’ai hâte d’approfondir. Il ne s’agit pas simplement de cimenter les relations franco-­israéliennes, mais également d’évoquer les fortes convulsions qui secouent notre région.

En premier lieu, je veux discuter avec lui des façons concrètes d’intensifier les sanctions contre l’Iran. Il va falloir aussi nous atteler ensemble pour combattre le terrorisme. Il ne faut pas résumer cela à une affaire de religion. C’est un combat entre modérés, et des radicaux qui, par la force, voudraient nous ramener à des valeurs édictées en des temps très reculés et peu joyeux…

Un choc des civilisations ?
Oui, un combat pour continuer d’aller de l’avant dans une société moderne, prospère, libre, reconnaissant les droits de tous, des femmes, des minorités, des enfants, des adolescents… Israël, qui vit dans une région aux mentalités parfois étroites, est depuis longtemps à la pointe de ce combat.

“D’ici à quatre ans, promettait le secrétaire général de la Maison-Blanche, Rahm Emanuel, en 2009, il y aura un accord permanent de coexistence entre Israël et les Palestiniens sur la base de deux Etats pour deux peuples. Et peu importe qui sera le Premier ministre alors !” Il rêvait ?

C’est vrai, ces quatre années sont des années perdues du point de vue des avancées vers la paix. Mais c’est très dif­ficile de songer à un résultat quand les Palestiniens refusent de s’asseoir à une table pour négocier sans conditions préalables. Ce n’est pas faute de le leur proposer. Une seule fois le président Abbas est venu ici, chez moi, alors qu’il n’est qu’à 7 kilo­mètres. Je lui ai proposé d’aller le voir à Ramallah, mais il a décliné. J’espère qu’il changera d’avis, car c’est autant dans son intérêt que dans le nôtre.

L’annonce, le 18 octobre, de la construction de 800 logements à Jérusalem-Est n’a pas soulevé d’objection du côté de Washington. Est-ce à dire que vous avez fait fléchir Obama ?

Pourquoi se serait-il insurgé ?
Il ne faut pas désespérer du printemps arabe. Les nouvelles technologies peuvent changer les mentalités

Parce qu’il n’a eu de cesse de vous demander de geler votre politique de construction en territoire palestinien, afin, justement, de dégeler le processus de paix…

Jérusalem n’est pas un territoire occupé. Jérusalem unifiée est, depuis trois mille ans, la capitale du peuple juif et nous sommes déterminés à ce qu’elle le reste.

Pas une seule visite de Barack Obama sur vos terres pendant son mandat alors qu’il est passé par l’Egypte. Pensez-vous qu’il n’a pas d’affection particulière pour Israël ?

Je crois que tous les présidents des Etats-Unis ont une relation particulière à Israël, ne serait-ce que parce que leur pays, leurs concitoyens ont une relation particulière au nôtre. Nous avons tant de vues et de valeurs communes !

L’attendez-vous, s’il est réélu ?
Il est le bienvenu… Mais je me garderai de tout autre commentaire concernant les élections américaines à venir.

Pour la première fois de son histoire, Israël a connu des manifestations contre la vie chère et vous avez dû vous résoudre à des mesures d’austérité. Vivez-vous dans la hantise d’un scénario catastrophe, à la grecque, et d’une sanction des agences de notation internationales ?

Beaucoup de pays ont souffert et souffrent des tur­bulences économiques sans précédent que nous traversons tous. Certaines puissances, à commencer par les Etats-Unis, ont vu leur notation dégradée. Celle de notre pays, pourtant petit, a progressé ! Cela peut durer, nous avons la capacité de maintenir une croissance positive et sommes capables de mener une politique économique responsable.

Pourquoi avoir décidé d’organiser des élections anticipées le 22 janvier 2013, neuf mois avant le terme de votre mandat ?

Face aux défis économiques qui nous attendent, il faut un nouveau Parlement apte à voter, au plus vite, sans pinailler, un budget responsable.

Alors que vous et votre parti, le Likoud, êtes en tête des sondages, pourquoi avoir lié, la semaine dernière, votre destin politique à celui d’Avigdor Lieberman, ministre des Affaires étrangères, par une alliance avec son parti ultranationaliste ? Cela signifie-t-il un virage à droite toute ?

Il y a tant de petits partis en Israël que gouverner n’est pas chose aisée. En créant de véritables blocs d’alliance, j’espère trouver la majorité stable qu’il faut pour entamer certaines réformes qui ne peuvent plus attendre, notamment sur le plan domestique. Revenir à des coalitions fortes est sain pour la démocratie.

Avigdor Lieberman est bien plus pragmatique qu’on ne l’imagine. Beaucoup de mes prédécesseurs l’ont eu dans leur gouvernement sans que cela ébranle leur politique. A mes côtés, il n’a pas refusé de faire des gestes en faveur de la paix. En ce qui concerne la politique étrangère, selon nos accords, je continuerai d’y veiller très directement, comme je l’ai fait ces quatre dernières années.

Printemps arabes, hivers islamistes ?
Il ne faut pas désespérer. Je crois que le vent de liberté porté par les nouvelles technologies peut balayer les dogmes et provoquer un vrai changement dans les mentalités au Moyen-Orient. On parle de jeunes dont les esprits ont été contrôlés, auxquels on a dénié le droit au savoir, le droit de choisir. La propagation des réseaux sociaux finira par générer les doutes, la curiosité, les questionnements nécessaires à l’ouverture de leurs esprits. Mais c’est un processus complexe, lent, qui n’ira pas sans soubresauts. Il faut rester vigilant.

Pensez-vous que Nicolas Sarkozy a bien fait de pousser la communauté internationale à agir en Libye contre le régime de Mouammar Kadhafi ?
Oui…Point final

Retrouvez l’intégralité de cet entretien exclusif dans Paris Match n°3311 du 1er au 7 novembre 2012

Source: (1) http://www.parismatch.com

La start-up israélienne AppsFlyer, spécialisée dans la mesure d’audience des campagnes marketing sur mobile, a bouclé un tour de table de 56 millions de dollars auprès de Qumra Capital, Deutsche Telekom Capital Partners et Goldman Sachs Private Capital Investing. Pitango Venture Capital, Magma Venture Partners et Eight Roads Ventures ont également participé à l’opération. Cet i...

IsraelValley Desk | News

Le Premier ministre Binyamin Netanyahou et le ministre des Transports Israël Katz ont inauguré ce jeudi le tunnel Harel sur l’autoroute numéro un entre Tel Aviv et Jérusalem. Il fait partie du projet de rénovation, avec le nouveau viaduc de Motsa, dont le coût a été évalué à près de 2,5 milliards de dollars. Ils permettent de réduire de façon significative la durée du trajet...

IsraelValley Desk | News

L’avocate Kathleen Kennedy Townsend, qui est la fille du sénateur de New York Robert Kennedy assassiné le 5 juin 1968 par le Palestinien Sirhan Sirhan, a effectué un séjour en Israël. Interviewée par la première chaine de la télévision israélienne, elle a avant tout exprimé son amour pour le pays qu’elle a qualifié d’extraordinaire. Elle a déclaré : « Comme vous devez l...

IsraelValley Desk | News

Vols annulés au dernier moment, passagers prévenus par SMS deux heures avant le vol, El Al va t-il traverser la semaine prochaine une nouvelle crise avec ses pilotes ? IsraeValley vous informera en temps réel. A SAVOIR. El Al demeure l'une des rares compagnies à embarquer des agents de sécurité, ou Sky marshals, dans leurs avions. Les appareils de la compagnie sont équipés d'un planc...

Ilan Berger (Holon) | News

Tel-Aviv a dévoilé dimanche son plan municipal de covoiturage qui permettra aux usagers de louer l'un des 260 véhicules qui seront dispersés dans la ville à court terme, lorsque le programme sera lancé cet automne. Les fonctionnaires ont dit espérer que le programme Tel-Auto aiderait à alléger les problèmes de circulation et les problèmes de stationnement de la ville, même si le ...

Aharon Kahn (IsraelValley) | News

La semaine dernière, une délégation marocaine s’est rendue en Israël, pour prendre part à la «Conférence de Matrouz», qui s’est tenue mardi 10 janvier à Jérusalem. L’événement est produit et animé par Orna Baziz, une universitaire israélienne née au Maroc. Elle revient avec Yabiladi sur ce colloque, initié par Mouvement Tikun, ses objectifs et ses ambitions.  La semain...

IsraelValley Desk | News

Une équipe d'archéologues dirigée par le Dr. Erez Ben-Yosef du Département d'archéologie et des cultures anciennes du Proche-Orient a découvert un mur fortifié de plusieurs centaines de mètres sur le site des anciennes mines de cuivre de la vallée de Timna (30 km au nord d'Eilat). Les fortifications, datant du Xe siècle av. JC, viennent conforter la fiabilité historique du récit bib...

Sivan Cohen-Wiesenfeld | News

La construction d’une zone de libre-échange est lancée! Il est prévu que les usines de production à bas coût, mises en concurrence avec la Chine fourniront 13 000 emplois aux Jordaniens et aux Israéliens. Lorsque le soleil est apparu jeudi dernier après plusieurs jours de pluie dans la région biblique de la vallée de Beit Shean, les sources ont étincelé avec un spectre envoûtan...

Aharon Kahn | News

LE POINT DE VUE OFFICIEL DE LA FRANCE. Pourquoi avoir lancé une initiative pour la Paix au Proche-Orient ? Parce que la situation en Israël et dans les Territoires palestiniens se dégrade en l’absence de perspective de négociations. Des menaces croissantes pèsent sur la solution des deux États, en particulier la poursuite de la colonisation, mais aussi les problèmes de sécurité au...

IsraelValley Desk | News

"Israël est rentré dans le top 20 des économies mondiales grâce au domaine de la high tech" a-t-il rappelé. Selon le géopolitologue Frederic Encel, le mouvement BDS (Boycott, Désinvestissement et Sanctions) ne parvient pas à avoir de répercussion économique sur l'Etat hébreu malgré le recours de la lutte palestinienne vers les sociétés internationales. Interrogé dans le Mag...

i24news | News

Dans le cadre du réchauffement des liens avec l'État juif, la Russie approuve l'importation des produits laitiers israéliens. Le site d'information NRG a rapporté mercredi qu’après un processus d'examen de trois ans, la Russie avait approuvé l'importation de produits laitiers israéliens. Les principaux consommateurs de ces produits, selon le rapport, devraient être des Juifs rus...

IsraelValley Desk | News

Tout ce qui touche de près ou de loin à la centrale nucléaire de Dimona dans le sud d’Israël est sensible. Le ministère israélien de l’Environnement vient d’en faire à nouveau l’expérience. Il s’est vu refuser l’envoi d’échantillons d’air prélevés par des stations de contrôle autour de la centrale pour en analyser la teneur et déterminer le niveau de pollution. ...

IsraelValley Desk | News

Une délégation marocaine est depuis hier en Israël, rapporte le site de la chaîne d’information Al Mayadeen, proche de l’Iran et du Hezbollah, qui cite une télé publique israélienne. Ils sont environ une quarantaine de personnes venus prendre part à la «Conférence de Matrouz», qui s’est tenue mardi 10 janvier à Jérusalem, et dont l’objectif est de raffermir les liens d...

IsraelValley Desk | News

Donald Trump, le candidat républicain victorieux de l’élection présidentielle, sera officiellement investi le 20 janvier 2017 lors de ce que les Américains appellent l’« Inauguration Day ». Depuis l'adoption du douzième amendement en 1933, la cérémonie d'investiture a toujours eu lieu le 20 janvier, sauf si ce jour est un dimanche. Le nouveau président sera âgé de 70 ans, ...

Aharon Kahn | News

Un grand théâtre romain a été découvert lors d'une fouille archéologique organisée par l'Université de Haïfa sur le site de Sussita (Hippos), dans les hauteurs du Golan. Le théâtre est situé à l'extérieur des murs de la ville ancienne, les archéologues pensent qu'il a été principalement utilisé pour les rites religieux plutôt que comme lieu de divertissement.   "Les fo...

David Ilouz | News