Oct 31

ISRAELVALLEY. FRANCE ISRAËL. PARIS MATCH DIFFUSE L'INTERVIEW DE NETANYAHOU. "Nous avons maintenu une croissance positive et nous sommes capables de mener une politique économique responsable".

Authors picture

Daniel Assayah (Tel-Aviv) | News

Headline image

Lors d’un débat lors de la conférence GO4Europe qui a eu lieu en début de semaine au Hilton de Tel-Aviv, Roger Cukierman, l’ancien Président du CRIF, dans le cadre d’une table ronde qu’il animait sur l’image d’Israël dans le monde, reprochait une certaine passivité aux leaders israéliens en matière de communication internationale. Il semble que les israéliens réagissent vraiment au manque de reactivité évident face au déluge d’articles négatifs sur Israël. La preuve. L’interview qui suit fait parler B. Netanyahou sans le censurer. Sans langue de bois.

Paris Match (Copyrights, tous droits réservés) (1). Vous avez décidé de vous rendre à Toulouse. Là, des enfants juifs ont été assassinés, en mars dernier, par un jeune musulman français qui se vantait de liens avec Al-Qaïda et avançait comme explication de ces crimes : “Les juifs ont tué nos frères et nos sœurs en Palestine.” Vous sentez-vous concerné par cet argument et quel message délivrerez-vous dans ce lieu symbolique ?

Benyamin Netanyahou. Massacrer des enfants, c’est la barbarie à l’état pur. Et toute tentative de l’expliquer, la ­justifier, l’excuser est absurde. Je vais à Toulouse pour ­exprimer ma solidarité envers les victimes du terrorisme, juives ou non, et appeler à agir contre les terroristes et les Etats qui les ­soutiennent.

Dans un livre, vous aviez prévu les événements du 11 septembre et évoquez souvent “la naïveté des juifs qui n’ont pas compris qu’il fallait quitter l’Europe à la fin des années 30”… Après l’affaire Merah et le récent démantèlement d’un réseau islamiste à Strasbourg, conseilleriez-vous aux juifs de France de partir ?

Le gouvernement français est très déterminé à combattre l’antisémitisme et fait le nécessaire contre “ses” terroristes. François Hollande m’en a assuré comme, du reste, son pré­décesseur, Nicolas Sarkozy. Les dirigeants français ont compris que ce combat n’est pas seulement important pour les citoyens juifs de France, mais aussi pour la France elle-même. Pour le reste, en tant que Premier ministre d’Israël, je souhaite évidemment que chaque juif revienne ici, chez lui, sur sa terre.

Qu’attendez-vous de ce tête-à-tête avec François Hollande ?
Depuis qu’il est président, nous avons eu des échanges téléphoniques intéressants que j’ai hâte d’approfondir. Il ne s’agit pas simplement de cimenter les relations franco-­israéliennes, mais également d’évoquer les fortes convulsions qui secouent notre région.

En premier lieu, je veux discuter avec lui des façons concrètes d’intensifier les sanctions contre l’Iran. Il va falloir aussi nous atteler ensemble pour combattre le terrorisme. Il ne faut pas résumer cela à une affaire de religion. C’est un combat entre modérés, et des radicaux qui, par la force, voudraient nous ramener à des valeurs édictées en des temps très reculés et peu joyeux…

Un choc des civilisations ?
Oui, un combat pour continuer d’aller de l’avant dans une société moderne, prospère, libre, reconnaissant les droits de tous, des femmes, des minorités, des enfants, des adolescents… Israël, qui vit dans une région aux mentalités parfois étroites, est depuis longtemps à la pointe de ce combat.

“D’ici à quatre ans, promettait le secrétaire général de la Maison-Blanche, Rahm Emanuel, en 2009, il y aura un accord permanent de coexistence entre Israël et les Palestiniens sur la base de deux Etats pour deux peuples. Et peu importe qui sera le Premier ministre alors !” Il rêvait ?

C’est vrai, ces quatre années sont des années perdues du point de vue des avancées vers la paix. Mais c’est très dif­ficile de songer à un résultat quand les Palestiniens refusent de s’asseoir à une table pour négocier sans conditions préalables. Ce n’est pas faute de le leur proposer. Une seule fois le président Abbas est venu ici, chez moi, alors qu’il n’est qu’à 7 kilo­mètres. Je lui ai proposé d’aller le voir à Ramallah, mais il a décliné. J’espère qu’il changera d’avis, car c’est autant dans son intérêt que dans le nôtre.

L’annonce, le 18 octobre, de la construction de 800 logements à Jérusalem-Est n’a pas soulevé d’objection du côté de Washington. Est-ce à dire que vous avez fait fléchir Obama ?

Pourquoi se serait-il insurgé ?
Il ne faut pas désespérer du printemps arabe. Les nouvelles technologies peuvent changer les mentalités

Parce qu’il n’a eu de cesse de vous demander de geler votre politique de construction en territoire palestinien, afin, justement, de dégeler le processus de paix…

Jérusalem n’est pas un territoire occupé. Jérusalem unifiée est, depuis trois mille ans, la capitale du peuple juif et nous sommes déterminés à ce qu’elle le reste.

Pas une seule visite de Barack Obama sur vos terres pendant son mandat alors qu’il est passé par l’Egypte. Pensez-vous qu’il n’a pas d’affection particulière pour Israël ?

Je crois que tous les présidents des Etats-Unis ont une relation particulière à Israël, ne serait-ce que parce que leur pays, leurs concitoyens ont une relation particulière au nôtre. Nous avons tant de vues et de valeurs communes !

L’attendez-vous, s’il est réélu ?
Il est le bienvenu… Mais je me garderai de tout autre commentaire concernant les élections américaines à venir.

Pour la première fois de son histoire, Israël a connu des manifestations contre la vie chère et vous avez dû vous résoudre à des mesures d’austérité. Vivez-vous dans la hantise d’un scénario catastrophe, à la grecque, et d’une sanction des agences de notation internationales ?

Beaucoup de pays ont souffert et souffrent des tur­bulences économiques sans précédent que nous traversons tous. Certaines puissances, à commencer par les Etats-Unis, ont vu leur notation dégradée. Celle de notre pays, pourtant petit, a progressé ! Cela peut durer, nous avons la capacité de maintenir une croissance positive et sommes capables de mener une politique économique responsable.

Pourquoi avoir décidé d’organiser des élections anticipées le 22 janvier 2013, neuf mois avant le terme de votre mandat ?

Face aux défis économiques qui nous attendent, il faut un nouveau Parlement apte à voter, au plus vite, sans pinailler, un budget responsable.

Alors que vous et votre parti, le Likoud, êtes en tête des sondages, pourquoi avoir lié, la semaine dernière, votre destin politique à celui d’Avigdor Lieberman, ministre des Affaires étrangères, par une alliance avec son parti ultranationaliste ? Cela signifie-t-il un virage à droite toute ?

Il y a tant de petits partis en Israël que gouverner n’est pas chose aisée. En créant de véritables blocs d’alliance, j’espère trouver la majorité stable qu’il faut pour entamer certaines réformes qui ne peuvent plus attendre, notamment sur le plan domestique. Revenir à des coalitions fortes est sain pour la démocratie.

Avigdor Lieberman est bien plus pragmatique qu’on ne l’imagine. Beaucoup de mes prédécesseurs l’ont eu dans leur gouvernement sans que cela ébranle leur politique. A mes côtés, il n’a pas refusé de faire des gestes en faveur de la paix. En ce qui concerne la politique étrangère, selon nos accords, je continuerai d’y veiller très directement, comme je l’ai fait ces quatre dernières années.

Printemps arabes, hivers islamistes ?
Il ne faut pas désespérer. Je crois que le vent de liberté porté par les nouvelles technologies peut balayer les dogmes et provoquer un vrai changement dans les mentalités au Moyen-Orient. On parle de jeunes dont les esprits ont été contrôlés, auxquels on a dénié le droit au savoir, le droit de choisir. La propagation des réseaux sociaux finira par générer les doutes, la curiosité, les questionnements nécessaires à l’ouverture de leurs esprits. Mais c’est un processus complexe, lent, qui n’ira pas sans soubresauts. Il faut rester vigilant.

Pensez-vous que Nicolas Sarkozy a bien fait de pousser la communauté internationale à agir en Libye contre le régime de Mouammar Kadhafi ?
Oui…Point final

Retrouvez l’intégralité de cet entretien exclusif dans Paris Match n°3311 du 1er au 7 novembre 2012

Source: (1) http://www.parismatch.com

Malgré des réels efforts, IsraelValley n'a pas eu l'information souhaitée à la question : Combien d'israéliens vont-ils assister à Marseille à la Conférence internationale pour une Communauté Euro - Méditerranéenne de l’Arbitrage International? Sont-ils ignorés ? Le 8 décembre 2014 se tiendra à la Villa Méditerranée, sous le patronage de Laurent Fabius, Ministre des affaires étrangères et du...

Ilana Trajman | News

Le 28 Novembre 2014 de nombreux israéliens (juifset arabes) vont assister au sommet des Finances Islamiques qui sera inauguré à Barcelone, théâtre de cet évènement important pour le monde de l’économie, des finances et des assurances. Ce secteur est appelé à jouer un rôle majeur dans la capitale méditerranéenne réunissant les principales institutions financières et les banques, les entrepri...

Ilan Friedman-Cohen | News

STRATASYS. La société basée en Israël, Rehovot, a déclaré que ses nouvelles imprimantes 3D haute performance et ses nouveaux matériaux seront bientôt disponibles à l'achat. Bientôt dévoilées au Salon EuroMold du 25 au 28 Novembre 2014 à Franckfort, Stratasys espère que les nouvelles lignes de produits permettront aux clients " d’améliorer leur compétitivité et d'offrir des prototypes haut de ga...

IsraelValley Desk | News

La présence d'Israël au 4ème congrès international des villes intelligentes est remarquée et plus que remarquable désormais, avec la victoire de Tel Aviv mercredi soir à la première place du prix "World Smart Cities Award" face à plus de 250 villes en compétition. Ce sont les incubateurs de plus de 700 star-ups, la dissémination de 80 bornes wifi dans la ville et surtout le dispositif Digi-...

CS | News

Dans le cadre des efforts visant à endiguer la montée de la violence le ministère des Transports a élaboré un plan afin de placer des gardes de sécurité dans les stations de bus de Jérusalem. C’est au coeur des années 2000 que, pour la première fois, Israël avait installé des gardiens dans les stations de bus. Selon le nouveau plan de sécurité, 300 gardes de sécurité seront stationnés à la g...

JSS News | News

Les scientifiques découvrent un gène qui prédispose les Juifs ashkénazes à la schizophrénie. Des scientifiques israéliens et américains ont découvert chez les Juifs ashkénazes un gène qui augmente leurs risques de souffrir de schizophrénie, de troubles schizo-affectifs et de bipolarité. Selon une étude publiée récemment dans la revue Nature Communications, ce gène augmente la probabilité de ...

Line Tubiana (TJ) | News

Du nouveau pour les Francophones à Tel Aviv Pour le plus grand plaisir des Olim français, Nicole Koskas les accompagne dans leur intégration en Israël depuis quelques mois. Le Département Intégration de la Mairie de Tel Aviv, tout comme d’autres mairies dans tout Israël, a compris que l’alyah, pour qu’elle soit réussi, devait être accompagnée par des professionnels, c’est pourquoi elle a cré...

Talia Blum | News

Ca y est ! EasyJet déclare enfin ses vols pour Israël avec des prix affiches a 60$ l'aller pour début mai 2015 ! Longtemps annoncée, sa venue, après des lignes avec Tel Aviv / Genève, Rome, Berlin ou Londres est logique et s'inscrit dans le cadre de l'accord du ciel ouvert ("open Sky") de juin 2013 entre l'Europe et Israël. Les concurrents tels que Transavia, Air Med, Arkia, ou Sundor d'El A...

Lionel Bobot (Tel aviv) | News

La ministre des Affaires étrangères de l'Union européenne Federico Mogherini a démenti lundi l'existence d'un document préparatoire sur des sanctions contre Israël, comme l'avait affirmé quelques heures plus tôt le quotidien israélien Haaretz. Selon un rapport du journal israélien, l'Union Européenne aurait rédigé un document secret prévoyant une série de sanctions contre Israël, y compris le r...

i24News | News

Ce document comprendra le noms des deux mères, ou des deux pères; une avancée énorme pour la communauté LGBT Israël se prépare à émettre de nouvelles cartes d'identité pour les enfants nés de couples du même sexe, a rapporté le site d'information Ynet, lundi. Ces nouveaux documents permettront notamment aux pères ou aux mères de ces enfants d'être enregistrés comme parents même s'ils ne s...

IsraelValley Desk | News

Depuis deux mois, le milieu des exobiologistes est en effervescence suite à une prépublication des astrophysiciens Tsvi Piran de l’Université Hébraïque de Jérusalem et Raul Jimenez de l’Université de Barcelone. Dans cet article, les astrophysiciens expliquent comment toute vie sur Terre pourrait disparaître, mais aussi, et surtout pourquoi, il y a peu de chances qu’une vie similaire à celle qu’...

Dr. Patrick Fischer | News

Les commerçants de Jérusalem font face à une baisse significative des ventes qu'ils attribuent à la dégradation de la situation sécuritaire, a révélé le quotidien Haaretz, qui donne notamment en exemple le célèbre marché "Makhané Yehouda" où la fréquentation a diminué de moitié. "Le marché est vide et le niveau des ventes s'est nettement dégradé ces dernières semaines", a confié Elkana Wisse...

i24News | News

Les volontaires de l’Opération Lunettes conduite par Gil Taïeb se sont retrouvés à Tibériade du 2 au 4 novembre dernier après avoir été confrontés, selon les mots du président de l’ASI à « un véritable scandale administratif ». Actualité juive : Pourquoi avoir choisi Hadera ? Gil Taïeb : Nous choisissons chaque année des villes dans lesquelles se trouvent des populations particulièrement dé...

Caroll Azoulay (Jérusalem) | News

Facile vainqueur de la Bosnie-Herzégovine (3-0), Israël a pris la tête du groupe B devant le pays de Galles. L'équipe de Safet Susic, quant à elle, est au plus mal. Israël s'est imposée logiquement à domicile face à la Bosnie-Herzégovine (3-0), ce dimanche soir, dans le cadre des qualifications à l'Euro 2016. La sélection d'Eli Guttman a pris les devants sur une réalisation de Vermouth, dont...

IsraelValley Desk | News

Le Parlement israélien planche en ce moment sur l'interdiction des quotidiens gratuits. Officiellement pour ne pas menacer la presse payante. Officieusement pour entraver la diffusion d'Israel Hayom, le journal très pro-Nétanyahou détenu par le milliardaire Sheldon Adelson. Sera-t-il bientôt interdit d'éditer un quotidien gratuit en Israël ? C'est en tout cas le sens d'une loi en préparation...

IsraelValley Desk | News