Oct 31

ISRAELVALLEY. FRANCE ISRAËL. PARIS MATCH DIFFUSE L'INTERVIEW DE NETANYAHOU. "Nous avons maintenu une croissance positive et nous sommes capables de mener une politique économique responsable".

Authors picture

Daniel Assayah (Tel-Aviv) | News

Headline image

Lors d’un débat lors de la conférence GO4Europe qui a eu lieu en début de semaine au Hilton de Tel-Aviv, Roger Cukierman, l’ancien Président du CRIF, dans le cadre d’une table ronde qu’il animait sur l’image d’Israël dans le monde, reprochait une certaine passivité aux leaders israéliens en matière de communication internationale. Il semble que les israéliens réagissent vraiment au manque de reactivité évident face au déluge d’articles négatifs sur Israël. La preuve. L’interview qui suit fait parler B. Netanyahou sans le censurer. Sans langue de bois.

Paris Match (Copyrights, tous droits réservés) (1). Vous avez décidé de vous rendre à Toulouse. Là, des enfants juifs ont été assassinés, en mars dernier, par un jeune musulman français qui se vantait de liens avec Al-Qaïda et avançait comme explication de ces crimes : “Les juifs ont tué nos frères et nos sœurs en Palestine.” Vous sentez-vous concerné par cet argument et quel message délivrerez-vous dans ce lieu symbolique ?

Benyamin Netanyahou. Massacrer des enfants, c’est la barbarie à l’état pur. Et toute tentative de l’expliquer, la ­justifier, l’excuser est absurde. Je vais à Toulouse pour ­exprimer ma solidarité envers les victimes du terrorisme, juives ou non, et appeler à agir contre les terroristes et les Etats qui les ­soutiennent.

Dans un livre, vous aviez prévu les événements du 11 septembre et évoquez souvent “la naïveté des juifs qui n’ont pas compris qu’il fallait quitter l’Europe à la fin des années 30”… Après l’affaire Merah et le récent démantèlement d’un réseau islamiste à Strasbourg, conseilleriez-vous aux juifs de France de partir ?

Le gouvernement français est très déterminé à combattre l’antisémitisme et fait le nécessaire contre “ses” terroristes. François Hollande m’en a assuré comme, du reste, son pré­décesseur, Nicolas Sarkozy. Les dirigeants français ont compris que ce combat n’est pas seulement important pour les citoyens juifs de France, mais aussi pour la France elle-même. Pour le reste, en tant que Premier ministre d’Israël, je souhaite évidemment que chaque juif revienne ici, chez lui, sur sa terre.

Qu’attendez-vous de ce tête-à-tête avec François Hollande ?
Depuis qu’il est président, nous avons eu des échanges téléphoniques intéressants que j’ai hâte d’approfondir. Il ne s’agit pas simplement de cimenter les relations franco-­israéliennes, mais également d’évoquer les fortes convulsions qui secouent notre région.

En premier lieu, je veux discuter avec lui des façons concrètes d’intensifier les sanctions contre l’Iran. Il va falloir aussi nous atteler ensemble pour combattre le terrorisme. Il ne faut pas résumer cela à une affaire de religion. C’est un combat entre modérés, et des radicaux qui, par la force, voudraient nous ramener à des valeurs édictées en des temps très reculés et peu joyeux…

Un choc des civilisations ?
Oui, un combat pour continuer d’aller de l’avant dans une société moderne, prospère, libre, reconnaissant les droits de tous, des femmes, des minorités, des enfants, des adolescents… Israël, qui vit dans une région aux mentalités parfois étroites, est depuis longtemps à la pointe de ce combat.

“D’ici à quatre ans, promettait le secrétaire général de la Maison-Blanche, Rahm Emanuel, en 2009, il y aura un accord permanent de coexistence entre Israël et les Palestiniens sur la base de deux Etats pour deux peuples. Et peu importe qui sera le Premier ministre alors !” Il rêvait ?

C’est vrai, ces quatre années sont des années perdues du point de vue des avancées vers la paix. Mais c’est très dif­ficile de songer à un résultat quand les Palestiniens refusent de s’asseoir à une table pour négocier sans conditions préalables. Ce n’est pas faute de le leur proposer. Une seule fois le président Abbas est venu ici, chez moi, alors qu’il n’est qu’à 7 kilo­mètres. Je lui ai proposé d’aller le voir à Ramallah, mais il a décliné. J’espère qu’il changera d’avis, car c’est autant dans son intérêt que dans le nôtre.

L’annonce, le 18 octobre, de la construction de 800 logements à Jérusalem-Est n’a pas soulevé d’objection du côté de Washington. Est-ce à dire que vous avez fait fléchir Obama ?

Pourquoi se serait-il insurgé ?
Il ne faut pas désespérer du printemps arabe. Les nouvelles technologies peuvent changer les mentalités

Parce qu’il n’a eu de cesse de vous demander de geler votre politique de construction en territoire palestinien, afin, justement, de dégeler le processus de paix…

Jérusalem n’est pas un territoire occupé. Jérusalem unifiée est, depuis trois mille ans, la capitale du peuple juif et nous sommes déterminés à ce qu’elle le reste.

Pas une seule visite de Barack Obama sur vos terres pendant son mandat alors qu’il est passé par l’Egypte. Pensez-vous qu’il n’a pas d’affection particulière pour Israël ?

Je crois que tous les présidents des Etats-Unis ont une relation particulière à Israël, ne serait-ce que parce que leur pays, leurs concitoyens ont une relation particulière au nôtre. Nous avons tant de vues et de valeurs communes !

L’attendez-vous, s’il est réélu ?
Il est le bienvenu… Mais je me garderai de tout autre commentaire concernant les élections américaines à venir.

Pour la première fois de son histoire, Israël a connu des manifestations contre la vie chère et vous avez dû vous résoudre à des mesures d’austérité. Vivez-vous dans la hantise d’un scénario catastrophe, à la grecque, et d’une sanction des agences de notation internationales ?

Beaucoup de pays ont souffert et souffrent des tur­bulences économiques sans précédent que nous traversons tous. Certaines puissances, à commencer par les Etats-Unis, ont vu leur notation dégradée. Celle de notre pays, pourtant petit, a progressé ! Cela peut durer, nous avons la capacité de maintenir une croissance positive et sommes capables de mener une politique économique responsable.

Pourquoi avoir décidé d’organiser des élections anticipées le 22 janvier 2013, neuf mois avant le terme de votre mandat ?

Face aux défis économiques qui nous attendent, il faut un nouveau Parlement apte à voter, au plus vite, sans pinailler, un budget responsable.

Alors que vous et votre parti, le Likoud, êtes en tête des sondages, pourquoi avoir lié, la semaine dernière, votre destin politique à celui d’Avigdor Lieberman, ministre des Affaires étrangères, par une alliance avec son parti ultranationaliste ? Cela signifie-t-il un virage à droite toute ?

Il y a tant de petits partis en Israël que gouverner n’est pas chose aisée. En créant de véritables blocs d’alliance, j’espère trouver la majorité stable qu’il faut pour entamer certaines réformes qui ne peuvent plus attendre, notamment sur le plan domestique. Revenir à des coalitions fortes est sain pour la démocratie.

Avigdor Lieberman est bien plus pragmatique qu’on ne l’imagine. Beaucoup de mes prédécesseurs l’ont eu dans leur gouvernement sans que cela ébranle leur politique. A mes côtés, il n’a pas refusé de faire des gestes en faveur de la paix. En ce qui concerne la politique étrangère, selon nos accords, je continuerai d’y veiller très directement, comme je l’ai fait ces quatre dernières années.

Printemps arabes, hivers islamistes ?
Il ne faut pas désespérer. Je crois que le vent de liberté porté par les nouvelles technologies peut balayer les dogmes et provoquer un vrai changement dans les mentalités au Moyen-Orient. On parle de jeunes dont les esprits ont été contrôlés, auxquels on a dénié le droit au savoir, le droit de choisir. La propagation des réseaux sociaux finira par générer les doutes, la curiosité, les questionnements nécessaires à l’ouverture de leurs esprits. Mais c’est un processus complexe, lent, qui n’ira pas sans soubresauts. Il faut rester vigilant.

Pensez-vous que Nicolas Sarkozy a bien fait de pousser la communauté internationale à agir en Libye contre le régime de Mouammar Kadhafi ?
Oui…Point final

Retrouvez l’intégralité de cet entretien exclusif dans Paris Match n°3311 du 1er au 7 novembre 2012

Source: (1) http://www.parismatch.com

Il y a quatre ans, voulant se démarquer et offrir à leur fille un prénom original, deux parents israéliens avaient appelé leur fille « Like » en hommage à Facebook et à son fameux système « J’aime ». Bientôt c'est la rentrée à l'école pour la petite fille. Maariv : "C’est le quotidien israélien Maariv qui a rapporté l’information, dans l’article le père de la petit...

Eyal Kaplan (Tel Aviv) | News

Promixa b, dont l’existence est révélée dans un article de la revue Nature du 24 août, est la planète potentiellement habitable la plus proche jamais observée. Sa découverte avait été annoncée par le magazine allemand Der Spiegel, près de deux semaines avant l’annonce officielle. "Sensation scientifique : une possible deuxième Terre découverte dans notre voisinage", tit...

IsraelValley Desk | News

Un prix de $100 000 sera attribué qu’à une seule entreprise sur les cent qui vont participer au „International Startup Festival“ le 18 décembre prochain. Le clou du concours sera la présentation, par le ou les fondateurs, du projet dans un ascenseur, conformément au concept américain. L’idée du „Elevator World Tour“ est due au Canadien Philippe Telio qui organise les c...

IsraelValley Desk | News

SPECIAL ISRAELVALLEY. C'est un vrai Halva'Gate. C'est l'histoire d'une claque bien méritée pour le BDS qui veille à attaquer Israël par tous les moyens, même symboliques. La Halva, fabriquée en Israël, et supprimée des vols de Brussels Airlines est révélatrice de la nécessaire vigilance d'Israël sur le boycott. En Israël, le Ministre du tourisme est une fonction presque symb...

Dan Rosh (Tel Aviv) | News

Jusqu’ici, Microsoft n’avait aucune application de productivité intéressante à proposer pour HoloLens. Heureusement, la startup 8ninths a développé avec le casque de réalité augmenté de Microsoft un desktop holographique qui permet de coller un objet virtuel dans un espace physique. 8Ninths a donc mis au point un « poste de travail holographique », autrement dit un desktop phy...

IsraelValley Desk | News

Le bilan s'élève jeudi matin à 284 victimes, dont de nombreux enfants, après le puissant séisme qui a frappé le centre de l'Italie. Après le tremblement de terre qui a touché l’Italie, Binyamin Netanyahou a proposé son aide à l'Italie. Le séisme, d’une magnitude de 6,2, a frappé le centre de l’Italie, dans la région de l’Ombrie. La secousse a été ressentie jusqu’à l...

IsraelValley Desk | News

C'est la transaction la plus spectaculaire de l'été : un groupe Chinois avale un leader israélien de l'industrie spatiale. Spacecom gardera sa base en Israël mais sera la propriété de Chinois. L'autorité israélienne des télécommunications doit approuver ce deal avant sa mise en place. Spacecom (Space-Communication Ltd ), opérateur des satellites AMOS-2 et AMOS-3 co-localisés à 4...

Dan Rosh (Tel Aviv) | News

Herzliya publiera bientôt un appel d’offres international pour examiner la faisabilité de la construction d’îles artificielles le long du littoral d’Israël. L’offre comprendra l’examen de deux îles: l’une pour le logement et l’autre pour un aéroport visant les vols intérieurs. Des délégations japonaises ont visité Israël le mois dernier à ce sujet, elles ont décla...

IsraelValley Desk | News

Mobileye et Delphi, basées respectivement en Israël et en Angleterre, ont annoncé un partenariat pour développer un système de conduite automatique qui serait à la disposition des constructeurs automobiles en 2019. Selon l'AFP : "Les deux compagnies indiquent dans un communiqué conjoint allier les systèmes de vision et de capteurs de Mobileye et les logiciels de conduite automatique ...

IsraelValley Desk | News

1. L’IDC Herzliya et Mayo Clinic s’unissent pour favoriser la technologie médicale. Cet automne, un nouveau programme d’entrepreneuriat aidera les participants à mettre en œuvre leurs idées. « La coopération avec Mayo Clinic (la Mayo Clinic est une fédération hospitalo-universitaire et de recherche américaine. De réputation mondiale, le siège en est situé dans la ville de ...

IsraelValley Desk | News

CHOMAGE. Selon les derniers chiffres délivrés par l’Office central de la Statistique, le taux de chômage en Israël a baissé de 0,1% au mois de juillet. Il se situe actuellement à 4,7% de la population en âge de travailler soit le taux le plus bas qu’ai jamais connu le pays. Israël est l’un des pays de l’OCDE aux taux de chômage le plus bas. Par ailleurs, autre statistique enco...

Eyal Kaplan (Tel Aviv) | News

Un sondage effectué par l’institut « Meida shivuki » a montré que 60% des israéliens adultes ont un animal de compagnie à la maison (plus de 30% ont un chien, 19% des poissons et 15% un chat). GeekCon a organisé début 2016 une rencontre nommée "GeekCon Pets", première du genre en Israël. Durant 36 heures, les participants ont été invités à élaborer des solutions et des tech...

Dan Rosh | News

La Turquie est sur le point d’envoyer un second navire vers le bande de Gaza, en accord avec les associations locales. Le bateau quittera l’Anatolie le mois prochain, avec à son bord environ 5000 tonnes de marchandises au bénéfice des résidents gazaouis. Seront entre autres transportés de la farine, du sucre, du riz, des graines, des jouets, des vêtements ou encore des couches. Dan...

Nathan Sarel (Tel Aviv) | News

Puissant opiacé, connu pour avoir provoqué le décès du chanteur Prince, le Fentanyl voit sa consommation exploser aux Etats-Unis. En Israël seuls quelques consommateurs ont été touchés par cette drogue qui a tué aux Etats-Unis de nombreux jeunes. Les autorités israéliennes sont informées des risques. Et s'attendent au pire... Les israéliens ont (une forte) tendance à copier le...

Ilan Berger (Holon) | News

Le Togo est un pays d'Afrique de l'Ouest dont la population est estimée en 2015 à environ 7,5 millions d'habitants. Le président du Togo Faure Gnassingbé a achevé jeudi dernier une visite officielle de 4 jours en Israël, la seconde depuis 2012. Il a rencontré le président de l’Etat, Reuven Rivlin et Benyamin Netanyahou pour un dîner officiel. A l’issue de ces deux entretiens, le...

IsraelValley Desk | News