Oct 30

ISRAELVALLEY - 1948: LE NOUVEAU ROMAN DE YORAM KANIUK. Après avoir publié 17 romans , l’écrivain israélien retrace son parcours entant de commando durant la Guerre d'Indépendance.

Authors picture

Myriam Rosenberg (Jérusalem) | Culture

Headline image

À 82 ans, Yoram Kaniuk retranscrit, avec la verve et la naïveté du jeune homme qu’il était, son expérience de commando durant la Guerre d’Indépendance de 1948 qui assurera la création de l’État d’Israël. Par petites touches discrètes mais éclairantes, Kaniuk évoque les années précédentes et les tensions qui commencent à agiter le Yishouv, l’opposition entre Sabras et déportés, qui le mènent avant la fin du lycée à son engagement dans le PalYam, les commandos de marine de la Haganah, l’une des organisations clandestines de défense dans la Palestine Mandataire.

À la lecture, j’ai bien vite repensé à mes années collège-lycée bien éloignées de « Hartley, cœurs à vifs ». À vrai dire, même si un roublard pouvait ressembler à Costa, il n’y avait guère de Drazic ou d’Anita à l’horizon. Studieuses, consacrées à la lecture de «L’Étranger» de Camus, du «Voyage au bout de la nuit» de Céline, ou de «À l’Ouest rien de nouveau» de Erich Maria Remarque.Bien sûr, je ne cite pas ces romans par hasard… Les pages de «1948» les ont fait rejaillir presque aussi nettement qu’une madeleine raviverait les souvenirs du premier Proust venu. Car tous trois convergent autant vers l’absurde que le roman de Kaniuk. «1948» est, en effet, assez drôle, mais d’une drôlerie grinçante, de celle qui emporte le lecteur sur un versant vertigineux.

Engagé par idéologie parmi l’élite idéologique – toutes les organisations de défense du Yishouv, de la Haganah jusqu’au Lehi (le «groupe Stern»), se composaient presque plus d’idéologues que de combattants – le héros découvre le quotidien de l’ennui et de la fatigue au milieu des balles ennemies et des sacrifices des camarades. La gangue de la matière laisse bien vite peu de place à l’idéal.Ironie manifeste quand, à la nouvelle de la déclaration d’indépendance annoncée avec jubilation par un membre du commando, l’ensemble du groupe avoue ne pas comprendre le sens de la création de «l’État de Ben Gourion de Tel-Aviv» alors qu’ils sont en train de subir le siège de Jérusalem et préfère dormir.

Puissante thématique du sommeil qui traverse ce roman et toutes les années entre la fin des années 1930 et «1948». Sommeil qui est aveuglement quand est décrite la réaction hostile du Yishouv à l’arrivée des déportés, eux qui représentent par trop l’archétype du Juif méprisé par le Sabra : la victime de l’Histoire porteuse d’archaïsme religieux. Sommeil qui se veut oubli de la mort et négation du présent quand la violence quotidienne a la même (ir)réalité que les rêves. Sommeil, enfin, qui est morale effacée quand sont chassées les populations.Yoram Kaniuk ne veut pas livrer un document historique. L’Histoire est trompeuse, parce qu’elle est sèche et que les émotions se dissimulent dans des chiffres, dans des dates. La fiction assume son mensonge, parce que dans ses symboles, ses métaphores dont la signification ne s’épuisera pas, elle soutient la mémoire vivifiante.

Jonathan Aleksandrowicz.

ISRAELVALLEY PLUS

Yoram Kaniuk, né le 2, 1930, est un écrivain israélien, peintre, journaliste, et critique de théâtre. Yoram Kaniuk est né à Tel-Aviv. Son père, Moshe Kaniuk, fut le premier conservateur du musée d’arts de Tel-Aviv. Son grand père, professeur d’hébreu, faisait ses propres manuels. La mère de Kaniuk, née à Odessa, était aussi enseignante. Sa famille émigra en Palestine en 1909, année de la fondation de Tel Aviv, et s’installa à Neve Tzedek. À 17 ans, Kaniuk rejoignit le Palmach.

En 1948, pendant la guerre d’Indépendance, il fut blessé aux jambes par un Anglais. Il fut soigné à New York. Kaniuk épousa Miranda, une chrétienne. Il a obtenu en octobre 2011 que le Ministère de l’Intérieur israélien change son statut de religion “de juif” à “sans religion parce qu’il estime que le judaïsme en Israël est aujourd’hui synonyme de racisme.”

Kaniuk a publié 17 romans, un mémoire, sept recueils de nouvelles, deux livres d’essais et cinq livres pour des enfants et la jeunesse. Ses livres ont été publiés dans 25 langues et il a gagné des nombreux prix littéraires. Une conférence internationale consacrée aux œuvres de Kaniuk a été tenue à l’Université de Cambridge en mars 2006.

Source: JewPop – Copyright © . Tous droits réservés.

Le nombre d'étudiants inscrits dans des classes pour apprendre l'arabe a augmenté de 140% depuis le début de l'opération de protection "Bordure protectrice", a annoncé l'école de langues Berlitz en Israël. "Les émeutes en Cisjordanie, la violence entre les Juifs et les Arabes en Israël et la guerre de Gaza ont permis de sensibiliser le public juif sur le besoin de comprendre la langue de nos...

i24News | Culture

BREAKING NEWS CE LUNDI SOIR. Le nom du 43e soldat de Tsahal à être tombé lors de l’opération Bordure protectrice, Barak Refael Degorker, 27 ans, de Gan Yavne. DIRECT. Ce soir : Tsahal a demandé lundi soir aux habitants de Chajaya, de Zeitoun et de l'est de Jabaliya à évacuer immédiatement en direction du centre de la ville de Gaza. Ces secteurs sont respectivement situés à la périphérie est...

Erez Koren | Culture

Tandis que les Forces de défense israéliennes intensifient leurs frappes aériennes et que le Hamas poursuit ses tirs de roquettes sur Israël, Massive Attack poursuit sa tournée européenne. De passage à Dublin à l'occasion du festival Longitude, le groupe, connu pour son engagement politique, n'a pas hésité à adresser un message de soutien aux populations palestiniennes. Défenseurs de la Pale...

IsraelValley Desk | Culture

Après Neil Young la semaine dernière, le crooner canadien Paul Anka et le groupe américain Backstreet Boys ont annoncé qu'ils annulaient leurs spectacles prévus en Israël pour des raisons de sécurité. Idem pour le groupe folk rock américain America. « Il s'agit d'une grande déception pour le groupe et les fans puisqu'il s'agissait de la première visite des BSB en Israël. Nous avions hâte d'y...

IsraelValley Desk | Culture

La question que nous posons en titre laisse penser que les israéliens qui restent à la maison... font l'amour. Et bien, non ! Ils font des "jokes" (blagues). C'est devenu un véritable sport national. Qui sortira la blague la plus reprise sur Facebook devient le héros du moment. Nous avons reçu à la rédaction d'IsraelValley des dizaines de plaisanteries qui se moquent souvent des habitants de Te...

Eyal Friedman (Tel Aviv) | Culture

Un gadget fabriqué en Israël permet de laver ses tsitsith en machine sans risque de les abîmer. Dénommé « Maguen Tzitzit », l’objet, réutilisable, se présente sous la forme d’un cône en plastique bleu dans lequel un dispositif permet d’enrouler les franges rituelles. Produit dans une usine « shomeret shabath », ce dispositif, commercialisé par la société Emeth, est vendu en France pour la modiq...

A.J. | Culture

Liza Minnelli, la légendaire actrice et chanteuse interprète devrait donner un concert à Tel-Aviv, en novembre 2014, dans le cadre de sa tournée européenne. L’artiste s’était déjà produite en Israël en 2011. La longue et impressionnante carrière de Liza Minnelli s’étend sur plus de 60 ans. Fille de l’icône Judy Garland et du réalisateur Vincente Minnelli, Liza Minnelli a reçu en 1972 un Osca...

IsraelValley Desk | Culture

Une véritable mer de plastique est visible au moshav Ein Yahav, dans la région brûlante de l’Arava. Les champs du Moshav sont couverts de plus de 6 millions de m² de plastique, afin d’utiliser la puissance du soleil pour élever les températures des surfaces sous le plastique jusqu’à 55 degrés. Cette chaleur est alors utilisée comme un substitut naturel aux pesticides. Le cliché que « l...

Line Tubiana (TJ) | Culture

Fin 2012, nous en parlions alors, Thibault Verbiest  sortait son premier roman, une œuvre très originale et remarquée, Amalek, le récit passionnant de 9 soldats israéliens qui se retrouvent téléportés, à la mode science-fiction, en plein milieu de la Shoah, à quelques kilomètres d’Auschwitz.   Le roman a connu un bel accueil en France et Belgique et voilà que son auteur décide de se lancer d...

IsraelValley Desk | Culture

Dimie Cat et La Femme, en concert pour la première fois en Israël. Le jeudi 26 juin à partir de 20h, sur la place devant l’Institut français de Tel Aviv, Rothschild 7. Après avoir reçu successivement le groupe Nouvelle Vague avec le designer français Jean-Charles de Castelbajac en 2012 et le groupe les Brigitte en 2013, l’Ambassade de France et l’Institut français d’Israël poursuivent leur ...

IsraelValley Desk | Culture

Israël attire de plus en plus les stars internationales qui intègrent Tel-Aviv dans leur tournée mondiale. Fin mai, Justin Timberlake faisait une visite au Mur occidental avant son concert à Tel-Aviv, et postait une photo de lui devant le Kotel sur son compte Instagram; ce qui créa un buzz avec près de 265.915 likes!... Selon voyagerluxe.com : "Plus tôt, David Guetta avait choisi de fêter s...

IsraelValley Desk | Culture

7863 livres ont été publiés en Israël en 2013. Selon les données de la Bibliothèque nationale, 82 % des nouveaux livres ont été publiés dans leur langue originale et 18 % ont été traduits. Sur les 1257 livres pour adultes publiés en 2013, 810 ont été écrits en hébreu et 447 traduits en hébreu. Parmi les livres écrits par des israéliens et publiés dans leur langue d’origine, 686 ont été publi...

Adèle Berg | Culture

On connaissait Burning Man, cet événement qui attire chaque année des dizaines de milliers d'hurluberlus dans le désert du Nevada. Voici aujourd'hui le Midburn Festival, un rassemblement tout aussi déjanté qui s'est déroulé pour la première fois dans le désert du Néguev, en Israël, au début du mois de juin 2014. ISRAELVALLEY PLUS Le festival Burning Man est une grande rencontre artistique ...

IsraelValley Desk | Culture

Une nouvelle initiative lancée par le ministère de l’Éducation vise à augmenter le nombre d’étudiants israéliens qui contribueront au développement de Wikipedia en hébreu. Le programme a été suggéré la semaine dernière lors d’une réunion entre le ministre de l’éducation, Shay Piron, et le président de la fondation Wikimedia, Jan-Bart de Vreede. Le ministre de l’éducation a exprimé son i...

Tel Avivre | Culture

Interview exclusif d'Edna Stern, pianiste franco-israélienne à l'occasion d'un récital unique de musiqué écrite à Theresinstadt, à La Chapelle de la Fondation Eugène Napoléon. A 70 ans de la fin de la seconde guerre mondiale et dans la vague de ce qui nous interpelle comme musique des camps, Edna Stern, la pianiste franco-israélienne,, vient de donner un recital unique. Au programme : Reine...

Carmela Serfaty | Culture