Oct 29

ISRAELVALLEY. LÉGISLATIVES 2013: LES PARTIS POLITIQUES COURTISENT LA CLASSE MOYENNE. Les grandes formations politiques recrutent des candidats connus pour leur sensibilité sociale.

Authors picture

Jacques Bendelac, à Jérusalem | Économie

Headline image

Le social s’invite dans la campagne électorale israélienne. Les partis politiques ont bien compris que pour courtiser les classes moyennes et les catégories les plus défavorisées, un discours sécuritaire ne suffit plus; il leur faut adopter aussi un discours social. Et pour être crédible, rien de mieux que de recruter des candidats qui sont connus pour leur sensibilité sociale, ou qui ont œuvré en faveur des Israéliens les plus déshérités: les meneurs de la dernière “révolte des tentes” (pour Avoda), une éducatrice (pour Yesh Atid), un ex-leader politique (pour Shas), etc. Au Likoud, la désertion du ministre qui était devenu un symbole social, est désormais occultée par la fusion avec la liste Israël Beiteinou.

Le social redevient donc à la mode à l’occasion dans la campagne électorale: la lutte que vont se livrer les grands partis pour chaque séduire les électeurs ne fait que commencer.

Avoda : les leaders de la “révolte des tentes”

Les travaillistes de l’Avoda auront leurs candidats sociaux. Ils ont convaincu deux leaders de la « révolte des tentes » de l’été 2011 de les rejoindre: il s’agit d’Itsik Shmuli, le président de l’Union des Etudiants, et de Stav Shafir dont la chevelure rousse ne passait pas inaperçue parmi les manifestants de l’avenue Rothschild. Les deux nouvelles recrues vont permettre à Shelly Yehimovitz, qui préside aux destinées d’Avoda, de présenter une liste de candidats plus jeunes et motivés.

La plateforme électorale des travaillistes reprendra donc les grands slogans de la révolte sociale de l’été 2011: un logement accessible pour tous, une santé publique meilleure, une protection sociale plus efficace, etc. L’éducation sera symbolisée par Hili Tropper, un directeur d’école et éducateur portant kippa, qui vient de rejoindre les rangs de l’Avoda.

Yesh Atid : une éducatrice et des rabbins

Le parti de l’ancien journaliste Yaïr Lapid (“Yesh Atid” – un futur existe) a fait appel à deux jeunes inconnues pour incarner les préoccupations sociales de ses électeurs potentiels: Adi Kol, qui a créé et qui dirige, à l’Université de Tel Aviv, le projet “Access for All” destiné à intégrer dans un cursus universitaire les enfants issus des classes défavorisés, et l’avocate Karine Elharar, qui dirige le département de l’aide juridique à l’université Bar-Ilan.

Par ailleurs, le parti de Yaïr Lapid va présenter, sur sa liste électorale, 3 candidats religieux parmi les vingt premières places. Parmi eux: le rav Shay Piron de Petah-Tikva, qui sera le numéro deux de la liste, et le rav Dov Lipman qui habite à Bet-Shemesh et qui a combattu la discrimination contre les femmes dans sa ville.

Shas : une direction tricéphale

Finalement, Arié Dérhy a rejoint les rangs de Shas. L’accord imposé par le Rav Ovadia Yossef permet aux trois leaders du parti de conduire la campagne électorale: Ariel Attias, Elie Yshaï et Arié Dérhy. Le retour sur la liste de Shas d’Arié Dérhy, écarté après sa condamnation pour corruption, va permettre de remettre en avant les slogans sociaux dont l’ex-leader du parti séfarade s’était fait le symbole lors de ses précédentes fonctions ministérielles.

Du reste, Arié Dérhy n’a pas attendu le lancement de la campagne pour mettre les points sur les i. Le jour même de son retour à Shas, il a annoncé la couleur sur la seconde chaîne de la télévision israélienne: « Israël est un pays à deux vitesses: ceux qui ont les moyens et ceux qui n’en ont pas » et d’ajouter: « nous voulons défendre ceux qui n’ont rien ». Le retour fracassant d’Arié Dérhy est un coup dur pour son rival de toujours, Elie Yshaï, l’actuel ministre de l’Intérieur: celui-ci comptait centrer sa campagne électorale sur l’expulsion des immigres clandestins, thème que rejette catégoriquement Arié Dérhy.

Likoud-Beiteinou : un économiste séfarade

Le parti de Benyamin Netanyahou vient d’embaucher un nouveau candidat: l’économiste Shlomo Maoz. Celui-ci apportera au Likoud autant son origine séfarade que son franc-parler pour défendre les Israéliens les plus défavorisés. Récemment, Shlomo Maoz avait critiqué “l’élite ashkénaze” de la finance et les “enfants gâtés” de la révolte sociale de l’été 2011. Il vient d’indiquer que son principal combat sera de s’attaquer à la crise de l’immobilier et de résoudre la pénurie de logement. La candidature de Shlomo Maoz va permettre au Likoud de faire face à la défection du ministre Moshe Kahlon, symbole social du gouvernement, qui a renoncé à se présenter aux prochaines élections législatives.

Entretemps, la fusion de la liste du Likoud avec celle d’Israël Beiteinou va conduire Benyamin Netanyahou et Avigdor Lieberman à choisir d’autres personnalités connues pour leurs convictions sociales. Au Likoud, deux ministres se posent en candidat social. Le premier est Sylvain Shalom, ministre du Néguev et de la Galilée, qui réside à Beer-Sheva: il estime que son expérience dans le développement de la périphérie lui donne un avantage sur tout autre candidat. Le second est Youval Steinitz, l’actuel ministre des Finances: il vient de déclarer qu’au cours des quatre dernières années, son ministère avait réalisé des transformations sociales de la plus haute importance comme l’école gratuite à partir de 3 ans, la revalorisation du salaire minimum, les soins dentaires gratuits jusqu’à 12 ans, etc.

Jacques Bendelac (Jérusalem)

Toutes les études le prouvent dans l'Etat hébreu : il va manquer cruellement dans les années à venir de jeunes ayant un niveau suffisant en mathématiques. La "Startup Nation" risque de s'effondrer sans ingénieurs et scientifiques de rang international. Comment réagir ? Intel, Sandisk, Marvell Israel, Microsoft, IBM, Qualcomm, Red Hat, Amdocs, eBay, et Philips s'associent dans un programme co...

Ilana Trajman | Économie

Ce n'est pas du tout par hasard si les touristes israéliens retournent au pays après avoir acheté des quantités énormes d'alcools à l'étranger. Exemple. Depuis quinze mois les prix de l'Absolut Vodka en Israël sont de +33%. La raison : des taxes sur l'alcool imposée par le Gouvernement pour renflouer les caisses de l'Etat. ISRAELVALLEY PLUS DANS NOS ARCHIVES. Après Brooklyn, Vancouver, Ista...

Ilan Friedman-Cohen | Économie

Une forte baisse du prix des carburants vendus à la pompe est attendue en Israël début novembre dans le sillage de la baisse des cours de l’or noir. Voilà une nouvelle qui devrait réjouir l’automobiliste israélien : le prix de l’essence à la pompe va diminuer de 30 agorot pour le sans plomb 95, soit 6 centimes d’euro de moins. Cette baisse prendra effet dès le début du mois de novembre. ...

Jacques Bendelac | Économie

Des centaines de personnes faisaient la queue, hier soir au Mall de Ramat aviv pour être les premiers à acheter l’iPhone. Le nouveau modèle de base coûte NIS 3549, il est 40% plus cher qu’aux Etats-Unis. (Tel Avivre) Le Monde (Copyrights) : "Les dirigeants d’Apple peuvent être rassurés : l’iPhone reste un objet de désir capable de nourrir le chiffre d’affaires et gonfler les profits. Le g...

IsraelValley Desk | Économie

Le ralentissement de l’activité commence à toucher le marché de l’emploi : c’est surtout dans le sud d’Israël que les licenciements se multiplient. Les localités israéliennes situées dans le sud d’Israël ont toujours souffert d’un chômage chronique ; mais lorsque le ralentissement économique se généralise, les entreprises du sud du pays sont les premières à en payer le prix. Si la filière...

Jacques Bendelac | Économie

Israël souhaite encourager l'utilisation des cartes de crédit, afin de lutter contre la fraude fiscale et le blanchiment d'argent. Les transactions en liquide sont limitées à 15 000 shekels (3 176 €) pour les particuliers et 7 500 shekels (1 588 €) pour les entreprises. Le montant passera à 5 000 shekels (1 058 €) après une période initiale pas encore définie. Lors d'une interview pour le q...

Econostrum | Économie

L'OCDE note qu'un élève sur sept "n’est pas capable de prendre des décisions même simples à propos des dépenses courantes, et seulement un sur dix peut résoudre des tâches financières complexes". Pour Angel Gurría, secrétaire général de l'organisation il apparait "essentiel" de développer les compétences et connaissances financières des jeunes "responsables à un âge toujours plus précoce de ris...

Econostrum | Économie

Isabelle Puderbeutel de ActuJ (Copyrights) : "Le mouvement de protestation lancé récemment autour du prix du Milky, crème dessert garnie de Chantilly, qui vaut l'équivalent d'un shekel à Berlin et presque trois fois plus en Israël a relancé le débat sur le coût de la vie dans l'Etat hébreu. Le ministre des Finances, Yaïr Lapid, a exprimé sa sympathie pour les protestataires en déclarant : « Je ...

ActuJ | Économie

La reprise des échanges commerciaux est attendue pour 2014 : les exportations de biens et services augmenteront de 1,2% cette année, contre une hausse de 0,9% en 2013. Côté importations (défense et diamants exclus), une hausse de 3,2% est prévue pour 2014. Il s’agit d’une nette reprise après la baisse des importations de 2,7% enregistrée en 2013. ISRAELVALLEY PLUS BILLET – Yom Kippour est l...

Jacques Bendelac | Économie

Selon une estimation flash des comptes nationaux, le PIB israélien augmentera de 2,2% en 2014. Par habitant, le revenu moyen progressera de 0,3%. L’Institut de la Statistique à Jérusalem vient de publier des estimations corrigées des comptes nationaux d’Israël : en 2014, le PIB israélien augmentera de 2,2%, contre une progression de 3,2% en 2013 et de 3% en 2012. *CROISSANCE RALENTIE* ...

Jacques Bendelac | Économie

Selon francetvinfo : "La chasse aux sites de trading est ouverte. L'Autorité des Marchés Financiers (AMF) se lance à la poursuite de certains sites Internet qui proposent aux particuliers de gagner beaucoup d'argent en très peu de temps. Entre 2009 et 2012, près de 13 000 épargnants ont perdu au total près de 175 millions d’euros. Dans une liste noire, l'AMF fait état d'une centaine de sites...

IsraelValley Desk | Économie

Une course contre la montre est engagée dans le monde pour trouver un traitement anti-Ebola: les israéliens Protalix et CollPlant sont en lice. La recherche médicale israélienne pourrait contribuer à mettre au point un vaccin ou un traitement contre le virus Ebola. C’est, du moins, ce que croient de nombreux spécialistes et investisseurs qui misent sur les valeurs boursières de plusieurs s...

Jacques Bendelac | Économie

La guerre à Gaza aurait-elle dissuadé les voleurs de voitures ? Sans doute que oui : les vols de voitures ont baissé de 20% depuis le début 2014. Bien sûr, il n’y a pas que la guerre à Gaza, l’été dernier, qui ait provoqué la baisse du vol des voitures en Israël ; mais selon les experts en la matière, le conflit a renforcé la tendance à la baisse qui est observée depuis le début de 2014. ...

Jacques Bendelac | Économie

L'israélien Teddy Sagi vient de racheter pour £70-90 million une nouvelle partie de Camden. Camden Market est l'un des sites touristiques les plus visités de Londres. Chaque année ce sont plus de 40 millions de visiteurs qui déambulent dans les allées. Le centre dispose de magasins de détails, de galeries d'art , d'antiquaires et d'espaces de bureaux. Lieux emblématiques de Londres, il attir...

Youval Dinor (Paris) | Économie

Une première cargaison de matériaux de construction est entrée à Gaza en provenance d'Israël cette semaine à bord de 15 camions. Dans les semaines à venir Israël va faciliter l'exportation de produits agricoles de Gaza vers la Cisjordanie. Selon un communiqué de l'armée israélienne, le premier transfert comprendra 15 tonnes de marchandise, dont principalement des dates et des patates douces...

i24News | Économie