Oct 28

ISRAELVALLEY – LE GROUPE OTTO DE LUC MULLER REVIENT SUR LES DEVANTS DE LA SCÈNE ISRAÉLIENNE ET PROMET D’INVESTIR DANS LES STARTUPS LOCALES À HAUTEUR DE 6-7 MILLIONS DE DOLLARS.

Authors picture

Lionel Yrhi (Netanya) | High-Tech

Headline image

Après 5 ans d’absence, le groupe allemand Otto décide de réinvestir en Israël. Selon Luc Muller, président directeur général d’Otto et membre du Cukierman Investment House, le groupe investira cette année dans 5-10 startups issues des domaines de la programmation, de l’équipement médical, ainsi que de la Biotech. L’entreprise se focalisera sur les sociétés à l’étape seed, dans lesquelles elle effectuera des financements pouvant aller de quelques centaines de milliers de dollars à 2 millions de dollars. La somme totale prévue à cet effet s’élève à 6-7 millions de dollars mais pourra varier en fonction des différents projets choisis.

Le groupe Otto, entreprise familiale, se spécialise dans trois domaines différents : l’environnement, le traitement des déchets, ainsi que le private equity (placements privés) et le capital-risque. L’entreprise supervise actuellement des placements d’une valeur totale de 200 millions de dollars à travers le monde, tandis qu’elle investit, en moyenne, dans 10-15 sociétés par an. L’année dernière, la compagnie se focalisait sur des apports financiers dans certaines startups issues de la Silicon Valley. Ses activités à travers le monde sont notamment répertoriées en Allemagne ainsi qu’à Taiwan, tandis que l’Inde semble être la prochaine cible. « Nous n’investissons pas dans des sociétés très ‘sexy’. Les entreprises qui attirent l’attention de tous les investisseurs sont trop chères. Quand la compétition est trop dure, nous nous retirons » a déclaré Muller, dans un communiqué décrivant la nature des investissements du groupe.

« Israël représente une zone géographique intéressante pour nous » a-t-il ajouté. Ces dernières années, le groupe n’a pas investi directement dans des startups israéliennes de manière à disperser les risques pris lors des trois apports versés au groupe israélien Catalyst, spécialisé dans l’investissement dans les entreprises locales avancées. Précédemment, le groupe avait investi, en Israël, dans la société Orex, rachetée par Eastman Kodak pour plus de 50 millions de dollars, ainsi que dans VCON, qui avait généré un rendement spectaculaire, et dans MTI Wireless.

Lionel Yrhi (Netanya).

Pour faire comprendre à son jeune fils les principes de l'électronique, le Dr. Boaz Almog, chercheur à l'Ecole de physique de l'Université de Tel-Aviv, a créé, en collaboration avec son doctorant Amir Saraf, un dispositif permettant aux enfants de transformer toutes leurs créations LEGO en machines motorisées capables d'accomplir des fonctions multiples, et a déjà réussi à lever plu...

Sivan Cohen-Wiesenfeld | High-Tech

Après Cimagine, d’autres start-ups israéliennes prennent leur rêve pour une réalité… augmentée. La dernière acquisition de Snapchat a jeté une nouvelle lumière sur un secteur en pleine expansion. Le réseau social américain Snapchat aurait procédé à l’acquisition de la start-up israélienne Cimagine pour 30 à 40 millions de dollars, selon le très sérieux Calcalist, le p...

IsraelValley Desk | High-Tech

La société de capital-risque de Microsoft et Qualcomm ont investi dans Team8, une start-up israélienne de cybersécurité, comme le font les grandes entreprises multinationales à l’affut de l'industrie du cyber qui est en plein essor en Israël face aux menaces croissantes. Team8, qui a également annoncé lundi un partenariat stratégique avec Citigroup pour aider à développer ses p...

Aharon Kahn | High-Tech

IBM vient de dévoiler sa liste annuelle des cinq innovations scientifiques amenées à bouleverser nos vies dans les cinq prochaines années. En se basant sur les tendances de marché et les technologies sur lesquelles planchent ses chercheurs, Big Blue prédit l’arrivée d’outils scientifiques qui rendront « l’invisible visible » et aideront notamment à surveiller notre santé mental...

IsraelValley Desk | High-Tech

Le CES, Consumer Electronics Show 2017, se tient en ce moment même à Las Vegas et rassemble 3,800 exposants et 170.000 participants. Alors que la cinquantième édition annuelle du CES commence aujourd'hui à Las Vegas, les amateurs de gadgets suivent de près les nouvelles technologies qui font leurs premiers pas. Une fois de plus, de nombreuses entreprises israéliennes participent a...

IsraelValley Desk | High-Tech

Israël affiche la seconde délégation étrangère la plus importante au Consumer Electronic Show (CES de Las Vegas). IsraelValley vous présente la liste des 16 startups en or. 1. Alango Technologies Ltd. 2. BreezoMeter 3. Digisense 4....

Eyal Kaplan (Tel Aviv) | High-Tech

BMW va tester une flotte de 40 voitures autonomes au second semestre 2017. Ces tests mettront en avant les progrès accomplis en six mois par l'alliance formée par BMW, Intel et Mobileye. BMW, Intel et Mobileye vont tester une quarantaine de voitures autonomes au second semestre 2017. Le constructeur allemand a annoncé en juillet 2016 son association avec les deux groupes technologiques vi...

IsraelValley Desk | High-Tech

La course folle vers la voiture autonome passe de plus en plus par les stands israéliens. Difficile de ne pas retrouver à Tel-Aviv ou Jérusalem un acteur de ce nouveau marché. Marques traditionnelles et géants de la technologie y puisent leurs idées et y consacrent des centaines de millions de dollars. Shai Agassi tient son auditoire. Charismatique, les yeux vifs et le sourire complice...

IsraelValley Desk | High-Tech

Basée en Israël, Flytrex a mis au point une plate-forme cloud qui permet de contrôler, gérer et suivre les trajets des drones. La jeune pousse développe également ses propres drones spécialement adaptés aux besoins des livraisons. Elle vient de finaliser un tour de table de 3 millions de dollars auprès d'un fonds de capital-risque suisse.  Fin 2013, lorsque Jeff Bezos, le patron d...

IsraelValley Desk | High-Tech

Israël affiche la seconde délégation étrangère la plus importante au Consumer Electronic Show (CES), derrière celle de la France. L’an dernier, la participation israélienne au CES a fait grand bruit. Et pour cause, Mobileye, la start-up de Jérusalem spécialisée dans les solutions anti-collusion et cotée au Nasdaq, a profité de cette grand-messe pour nouer un partenariat straté...

IsraelValley Desk | High-Tech

PREVISIONS DE EYAL BINO (FORBES). 2016 a été l'année où l'écosystème technologique israélien a continué à s'établir comme l'écosystème le plus intéressant, le plus actif et le plus original en dehors des États-Unis. Cela en soi n'est évidemment rien de nouveau, car Israël continue d'attirer l'attention des principaux fonds mondiaux à la recherche de flux à l'extérieur de ...

Aharon Kahn | High-Tech

Des chercheurs israéliens ont mis au point un dispositif muni d’une puce qui permet de détecter des composés organiques volatils présents dans l’haleine correspondant à 17 maladies, parmi lesquels de nombreux cancers mais aussi la maladie de Crohn ou celle de Parkinson. Le taux de réussite est de 86 %. Des chercheurs israéliens ont mis au point une puce capable de détecter dans...

IsraelValley Desk | High-Tech

La communauté web belge BetaGroup va soutenir les starters israéliens qui veulent venir s'installer à Bruxelles. "BetaGroup doit devenir un lien important entre Bruxelles et Tel Aviv", y déclare-t-on. La mission économique que la principale communauté web belge BetaGroup a organisée en Israël, a un prolongement. L'objectif pour les startups et investisseurs participants sera non seul...

IsraelValley Desk | High-Tech

Le système israélien EnerJet utilise un jet non thermique à haute pression pour introduire des agents de guérison ou de restructuration dans les couches cutanées de la peau. Les dermatologues ont deux options pour améliorer l'apparence de la peau marquée par des cicatrices et des rides: les appareils à base d'énergie utilisant le laser, la radiofréquence ou les ultrasons, ainsi que...

IsraelValley Desk | High-Tech

Suite à sa création en 2009, Le Bitcoin, monnaie virtuelle et cryptographique fondée par Satoshi Nakamoto, n’en finit plus d’étonner les marchés financiers jusqu’à atteindre une valeur historique de 910 dollars le mois dernier. Mais au delà de la monnaie virtuelle, c’est la technologie sur laquelle elle repose, la blockchain, qui intéresse de plus en plus le monde entier. En...

Messika Eytan | High-Tech