Oct 28

ISRAELVALLEY. La venue du Maccabi Tel- Aviv en France était un événement pour les fans de basket. Drapeau palestinien déployé, un spectateur fait irruption sur le terrain.

Authors picture

IsraelValley Desk | Économie

Chalon-sur-Saône a bu la tasse jeudi dernier en Euroligue en s’inclinant 90-61 sur son parquet face au Maccabi Tel-Aviv. Selon la presse régionale (1) : "La venue du Maccabi Tel- Aviv était un événement pour les fans de basket et une vraie mission pour les responsables de la police nationale. Drapeau palestinien déployé, un jeune spectateur fait irruption sur le terrain. Quelques secondes. Des agents de sécurité et des policiers en civil se précipitent pour le maîtriser. Il sera conduit manu militari dans un local sécurisé avant d’être conduit au commissariat. Une scène qui était redoutée par tout le staff en charge de la sécurité qui depuis une semaine s’était préparé à la réception du Maccabi Tel-Aviv.

Car dans le contexte mondial actuel, le déplacement de cette équipe israélienne se fait automatiquement sous haute sécurité. Le commissaire de police du commissariat de Chalon, Bruno De Bartolo, avait donc élaboré un plan d’action. d’envoi, le commissaire De Bartolo. Nous sécurisons l’intérieur et l’extérieur. »

Pour cette mission, 30 fonctionnaires de police étaient engagés jeudi soir. Des policiers expérimentés de Chalon, mais aussi de Dijon et une équipe canine venue de Strasbourg, spécialisée dans la détection d’explosif. « Notre chienne est entraînée pour reconnaître tous les types d’explosifs que l’on connaît aujourd’hui », expliquait l’un de ces deux policiers qui s’affairait à inspecter l’intérieur du bus réservé aux joueurs israéliens pendant que son collègue fouillait trappes et soutes avec sa chienne judicieusement prénommée…

Dynamite ! « On vous jure qu’on ne l’a pas rebaptisée. On l’a eue comme ça ! » Quelques petites secondes de décontraction pour ces deux hommes et leur chien qui ont inspecté à trois reprises le Colisée et l’hôtel des joueurs. Un lourd travail de 19 heures cumulées pour la chienne. Dynamite a pourtant parfaitement tenu son rôle.

Il est 19 heures quand l’intensité monte d’un cran à l’arrière du Colisée. Le bus des joueurs arrive, encadré par quatre voitures de police. Devant la porte d’entrée, un agent scrute la moindre personne inconnue. En cas de doute, les policiers sont chargés de la faire évacuer. 19 h 10, le bus ouvre ses portes et les stars de Tel-Aviv en descendent. Un cordon de policiers les conduit jusqu’à l’entrée et à leur vestiaire. Le niveau inférieur du Colisée est alors totalement sécurisé. Pour y pénétrer, il faut montrer patte blanche et badge assermenté à chaque détour de couloirs. Les contrôles sont stricts, impressionnants et les consignes appliquées à la lettre. Aucun détail n’est laissé au hasard. Pas même les effets personnels des secouristes de la Croix-Rouge, plus ou moins abandonnés dans une salle un peu trop proche des vestiaires de Tel-Aviv.

19 h 40, la salle commence à se remplir. Les premiers spectateurs installés sont les policiers en civils. Discrets, ils se fondent dans le public, le regard vissé dans les gradins. La police et la préfecture ont prévu d’installer le gros de l’effectif juste derrière le banc de touche des Israéliens. Des hommes expérimentés de la bac sont chargés de cette protection rapprochée. Et pendant la partie, à chaque temps mort, trois ou quatre agents de sécurité venaient encadrer le banc de touche des visiteurs.

Les policiers ont pu relâcher leurs efforts vers 23 h 30, quand le bus a quitté Chalon pour rejoindre l’aéroport de Genève. En tout, trois personnes ont été arrêtées, dont une avec une banderole suspecte, et le jeune homme au drapeau. Un incident dont les policiers se seraient bien passés.

Source: (1) Extrait d'un article paru dans http://www.lejsl.com

La dégringolade des places mondiales se répercute aussi à la bourse de Tel Aviv: depuis le début de l’année, l’indice TA-25 s’enfonce en perdant 9%. Depuis le début 2016, les bourses mondiales s’enfoncent, faisant resurgir les craintes d’un krach. À Tel Aviv aussi, la plupart des actions sont dans le rouge : pour la seule journée de jeudi dernier, l’indice TA-25 a perdu 2,8% et depuis le d...

Jacques Bendelac | Économie

Dans son rapport de 2015, le Ministère israélien de l’économie rapporte que 28 firmes israéliennes ont exporté leurs chocolats, pour une valeur de 10 millions de dollars, vers 42 pays dont l’Egypte, la Corée du Sud et l’Angola. La plus grande exportation chocolatière était aux Etats-Unis (50% de toutes les ventes), suivi par le Royaume Uni (1,1 million) et la France (600.000 dollars). Le mar...

IsraelValley Plus | Économie

Thiébault Dromard : "C’est l’histoire d’un amour raté entre une actionnaire, la Taïwanaise Shaw-Lan Wang, et un styliste-vedette, Alber Elbaz. En désaccord stratégique, il avait démarché de nouveaux investisseurs : elle l’a brutalement débarqué. Aujourd’hui, la maison se sent orpheline. Dans le monde feutré de la mode, la brutalité du départ a heurté, car Lanvin et Elbaz ne formaient plus qu...

IsraelValley Desk | Économie

Israël et l’Inde seraient sur le point de conclure un accord de ventes d’armes évalué à 3 milliards de dollars, un deal qui fera de l’Etat Hébreu, l’un des trois plus importants fournisseurs d’armes de l’armée indienne et de l’Inde, le premier acheteur de l’armement israélien. Au menu, des lasers de ciblage, et des bombes téléguidées, plus exactement 164 systèmes laser et 250 bombes Bunker ...

H.P. Benhamou | Économie

Jusqu’où iront les privatisations en Israël ? Dans une économie qui prône un libéralisme à outrance, aucun secteur n’échappe au retrait de l’État. « En Israël, on privatise tout ce qui bouge » : cet adage populaire va encore être prouvé si le ministère de la Santé mène à son terme son nouveau projet de privatisation de la morgue publique. En effet, le ministre Yaakov Litzman examine la pos...

Jacques Bendelac | Économie

Instabilité géopolitique, gaz, immigration, tensions sociales: l'OCDE prévoit quatre chocs potentiels susceptibles d'affecter l'économie israélienne. L'économie israélienne est résiliente: elle connaît sa 13e année consécutive de croissance, et elle fait preuve d'une capacité de résistance aux chocs extérieurs. Le dernier rapport de l’OCDE ne tarit pas d’éloge sur l’économie israélienne : ...

Jacques Bendelac | Économie

La dette publique d’Israël est tombée à 64,9% du PIB en 2015, son plus bas niveau historique; l'agence S&P confirme la note de crédit d'Israël à A+ Standard & Poor’s, l’une des trois principales agences mondiales de notation financière et économique, vient de confirmer la note « A+ » pour l’économie israélienne qui bénéfice d’une « perspective stable ». Les experts de S&P se félicitent de...

Jacques Bendelac | Économie

Shraga Blum : "Standard & Poor’s l’une des trois principales agences mondiales de notation financière et économique vient de décerner à l’économie israélienne la note « A+ » qui est la cinquième place sur une échelle de ving-trois niveaux. La note A+ est la plus haute de la catégorie « Qualité moyenne supérieure », juste avant d’accéder à la catégorie « Haute qualité ». L’agence S&P féli...

IsraelValley Desk | Économie

Le ministère de l’Economie va investir 225 millions de shekels (environ 52 millions d’euros) dans un nouveau programme de soutien en faveur des moyennes entreprises. Ce programme concerne les sociétés qui ne font pas partie du secteur de la haute technologie et dont le chiffre d’affaires annuel est compris entre 10 et 100 millions de shekels. „Les petites et moyennes entreprises sont le...

IsraelValley Desk | Économie

L’accord de partenariat transpacifique donnera naissance à la plus vaste zone de libre-échange de la planète ; et Israël aussi en profitera. Jeudi dernier, les représentants des douze nations ayant finalisé, l’an dernier, l’accord de partenariat transpacifique ou TPP, se sont retrouvés à Auckland en Nouvelle-Zélande, pour signer formellement le grand pacte commercial. Dorénavant, l’Austra...

Jacques Bendelac | Économie

C'est la news'éco d'Israël qui a fait bondir la bourse de Tel Aviv. Nestlé (Suisse) devrait racheter 100% de Osem. Le montant versé par Nestlé €752m ($840m) pour prendre le contrôle total de la société israélienne. Nestlé est une entreprise suisse, et l'un des principaux acteurs de l'agroalimentaire dans le monde. Selon la presse Suisse : "Nestlé a conclu avec le conseil d'administration du...

IsraelValley Desk | Économie

En 2015, 91% des Israéliens ont fait des emplettes en ligne ; les sites de vente chinois caracolent en tête des sites préférés des Israéliens. La consommation en ligne se développe rapidement en Israël. En 2015, ce sont 91% des Israéliens adultes qui ont effectué au moins un achat sur Internet : c’est ce qu’il ressort d’une enquête réalisée par l’institut de sondages TRI. Les sites chinois...

Jacques Bendelac | Économie

Le Premier Ministre israélien ne laissera pas le BDS occuper le terrain médiatique. A la Knesset Yarden Vatikai (un ex des services de sécurité) a laissé entrevoir la réponse d'Israël au BDS. Il a annoncé que 35 personnes (tous recrutés cette année) vont rejoindre le "Strategic Affairs Ministry". Par ailleurs, Ayelet Shaked, ministre de la Justice prépare un projet de loi permettant de faire co...

Ludwig Walter | Économie

La crise du logement en Israël n'épargne pas les étudiants : si 49% d'entre eux louent un logement, 36% habitent toujours chez leurs parents. Les 310 000 étudiants israéliens ont de plus en plus de mal à se loger ; un bon tiers de ceux qui habitent en location, est obligé de déménager en cours d’études, et cela en raison de la cherté de la location. C’est ce que révèle une récente enquête ...

Jacques Bendelac | Économie

Le chef du ministère de la Défense politique, Amos Gilad, s’est exprimé dans un interview à la radio militaire, ce matin, et a annoncé que les Etats-Unis participent au montant de plus de 100 millions de $ dans le projet technologique israélien qui vise à identifier les tunnels dans la bande de Gaza. Amos Gilad a ajouté que, selon les évaluations du renseignement, aucun tunnels n’a traversé la...

IsraelValley Desk | Économie