Oct 27

ISRAELVALLEY - Le récent sommet européen a-t-il fait avancer l’Europe ? L’Union bancaire est-elle vraiment en marche ? Le danger de l’explosion de la zone euro a-t-il disparu ?

Authors picture

Roger Cukierman | Économie

Headline image

Fin de la crise de l’euro. Le danger de l’explosion de la zone euro a-t-il disparu ? Oui, l’Europe semble sortie de la crise de sa monnaie. Mais on n’est sorti ni de la crise économique, ni de la crise de l’Europe. On aurait pu en 2008 mettre en œuvre une unification de la politique fiscale. C’est aujourd’hui impossible car les écarts se sont approfondis au point que l’Allemagne veut réduire les impôts au moment où la France les accroît.

Le récent sommet européen a-t-il fait avancer l’Europe ?
A ce sommet Hollande voulait obtenir l’Union bancaire et Merkel voulait le contrôle des budgets nationaux. Les 27 devaient traiter aussi des modalités d’intervention en Espagne. Comment aider ce pays tout en évitant l’intervention de la Troïka et particulièrement du FMI dont l’Espagne ne veut pas. Il devait enfin décider d’un nouveau délai pour la Grèce. Rien n’a vraiment été tranché sur tous ces points. Mais des progrès en direction de l’Union bancaire ont été réalisés.

L’Union bancaire est-elle vraiment en marche ?
Oui, cette Union bancaire est destinée à mettre en œuvre une solidarité entre les 6.200 banques européennes. L’Allemagne souhaitait limiter la suprématie de la BCE aux seules banques systémiques ce qui permettait d’écarter les banques régionales allemandes. Elle a abandonné cette demande. Certes on accélère l’Union bancaire en fixant une échéance au 1° janvier 2013 pour la mise en place du dispositif. Mais le vrai démarrage de l’Union bancaire ne se fera qu’au courant de l’année 2014. L’Espagne qui espérait faire recapitaliser ses banques par le MES devra supporter sur son budget ces recapitalisations.

Le projet d’Union bancaire comporte plusieurs aspects sur lesquels des décisions doivent encore être prises: quel sera le mode d’emploi en cas de difficultés, comment recapitaliser les banques en évitant les pertes de temps, va-t-on instituer un système unique de protection des dépôts des clients. Il faudra aussi décider une fois pour toutes si on scinde les banques entre activités commerciales et activités de marché.

Et qu’a-t-on décidé en matière de contrôle des budgets nationaux ?
Cette idée d’un contrôle des budgets nationaux par l’Europe, chère à Madame Merkel, n’est pas admise par François Hollande qui ne l’envisagerait que si des ressources supplémentaires étaient allouées par l’Europe ou si on créait les eurobonds. C’est dans cette perspective que Wolfgang Schauble, le ministre des finances de Madame Merkel, avait évoqué la possibilité de créer un ministère européen des finances qui aurait un droit de regard sur les budgets des 27 états. M. Schauble aurait sans doute été un excellent candidat pour cette fonction. Mais l’Allemagne devra patienter.

L’Europe est sortie de la phase dangereuse du danger existentiel. Mais d’autres menaces ne vont-elles pas apparaître ?

Oui et pour commencer l’opposition potentielle entre les contributeurs nets Allemagne, Royaume Uni, Suède, Finlande, Pays Bas et Autriche et les cigales du sud. David Cameron a déjà menacé d’utiliser son veto alors qu’il bénéficie d’un rabais sur les cotisations de son pays.

Deuxième risque : l’opposition entre les 17 de la zone euro et les dix autres pays qui sont dans l’Union mais pas dans l’euro. Ainsi les banques de la zone euro sont privilégiées par le MES, mais les pays ou des de cette zone seront seuls soumis à la taxe sur les transactions financières. Le marché financier européen a cessé d’être homogène et la prééminence de la City londonienne est en danger.

Les propositions de Louis Gallois sont-elle compatibles avec cette évolution européenne ?

J’irais plus loin. La marche forcée vers la compétitivité qu’il propose me paraît indispensable au maintien de la France au niveau des pays moteurs de l’Europe. Louis Gallois, ancien patron de la SNCF et de EADS, dont je rappelle que ce rapport lui a été demandé par le gouvernement socialiste, propose de créer un choc de compétitivité étalé sur deux ou trois ans de 30 milliards.

Les cotisations patronales seraient diminuées de 20 milliards et les cotisations salariales de 10 milliards. Parallèlement il propose une baisse massive des dépenses publiques bien supérieures aux 10 milliards prévus dans le projet de budget. Ces mesures seraient accompagnées d’une hausse légère de la CSG et de la TVA. Il rejoint sur cette proposition la conclusion du rapport de la Cour des Comptes dont la rigueur et l’objectivité n’ont jamais été contestés.

Gallois ajoute aussi une taxe écologique sur le diesel mais annonce clairement que la France doit s’appuyer sur deux ressources énergétiques essentielles, le nucléaire et le gaz de schiste. Enfin, dans une sorte de compensation politique, les syndicats obtiendraient d’avoir une voix délibérative dans les conseils d’administration.

Le gouvernement aura-t-il le courage de prendre en compte les sages recommandations de Louis Gallois ? Quand on voit le triste sort réservé par de précédents gouvernements aux rapports Attali sur les réformes ou Pébereau sur la dette, on peut craindre que le conservatisme l’emporte …comme d’habitude !

Source: Chronique économique de Roger Cukierman sur RCJ 94.8 le 28 octobre 2012

Alstom Israël aurait, selon le journal économique Globes, l'intention d'attaquer les Autorités israéliennes (Israel Railways), qui n'appliqueraient pas les règles d'un appel d'offres international sur l'électrification du rail israélien. Le Canadien Bombardier semble être sur la même longueur d'ondes avec le géant Français. Les Chinois CNR et CSR qui ont fusionné depuis peu (ce qui aurait dû...

Ilan Friedman (Tel Aviv) | Économie

Le consortium Strauss est présent sur 11 segments d’activités dont surtout les produits laitiers avec 14 000 employés dans 22 pays et plus de 8 milliards de shekels de chiffre d’affaires, dont près de la moitié en Israël (1). Strauss contrôle 12% du marché israélien de l’agroalimentaire. Ses produits phares sont le café et les salades préparées, dont le célèbre houmous. En 2014, le groupe S...

IsraelValley Desk | Économie

Mahmoud Abbas et Shimon Péres se sont rencontrés au Forum économique du Moyen-Orient et de l’Afrique du Nord qui se tenait en Jordanie. Abbas a expliqué que "la communauté internationale conservera la motivation d’implanter une solution à deux états pour résoudre le conflit arabo-israélien". Péres a déclaré à la tribune que la majorité des Israéliens sont favorables à une solution à deux Etats....

Jo Zisman (JSS News) | Économie

L’usine Touv Taam de Dimona rique de fermer. L’usine créée il y a 15 ans, emploie 70 personnes et produit quelque 15 000 plats alimentaires par jour, livrés dans des écoles et bureaux gouvernementaux. En 2009, le ministère de l’Économie avait demandé à l’administration domaniale israélienne d’accorder un terrain exempté de taxes à l’usine pour construire un édifice de 12 000 m², devant comprend...

IsraPresse | Économie

Heidi Klum, la célèbre mannequin allemande, devient l’ambassadrice de Wix, une plateforme en ligne qui facilite la création de son propre site Internet. Wix est une compagnie israélienne qui compte plus de 58 millions d’utilisateurs enregistrés dans le monde. Dans cette nouvelle publicité, Heidi Klum dévoile la genèse de son nouveau business tout en créant son site internet avec Wix. (CoolIsrae...

IsraelValley Desk | Économie

L’homme d’affaires israélien Teddy Sagui a été sacré « Entrepreneur de l’année 2015″ en Grande-Bretagne lors de la cérémonie des PROPS organisé par l’association Variety basée à Londres. Le natif de Tel-Aviv devient ainsi le premier Israélien à obtenir cette prestigieuse récompense. Teddy Sagui a été récompensé pour son rachat de Camden Market, l’un des centres commerciaux les plus visités de l...

IsraPresse | Économie

Depuis sa création en 1948, la spontanéité des choix politiques et industriels opérés par l’état d’Israël permettent d'expliquer ses succès économiques en matière d’innovation technologique. Considérée à juste titre comme « la Start-up Nation », Israël possède à ce jour, la plus grande concentration de start-up par tête dans le monde, avec près d'un millier de nouvelles entreprises lancées c...

Daniel Abitbol | Économie

Jérusalem avec une population relativement jeune, compte 850 000 habitants (soit 10% de la population israélienne) installés sur les 200 km2 gérés par la municipalité. Vitalité économique : 3 300 nouvelles entreprises ont vu le jour en 2014 dans la ville. La mairie y accorde de l’importance et y consacre un budget conséquent. Construction : l’année 2014 a été fructueuse. Jérusalem reste ...

Coolamnews | Économie

Les Israéliens célèbreront dimanche Chavouot en dégustant fromages et yogourts. Cette année, les produits laitiers s’ouvrent à la concurrence. Une des traditions de la fête de Chavouot est de prendre un repas lacté. D’où l’importance économique de la fête pour un important secteur de l’agroalimentaire. En Israël, le marché des produits laitiers est un des plus monopolistiques au monde. Da...

Jacques Bendelac | Économie

Le goût des Israéliens en termes de produits lactés vit depuis quelques années une véritable métamorphose. Cela se traduit par l’arrivée constante sur le marché de nouveaux yaourts, crèmes et fromages provenant aussi bien de l’étranger que de plusieurs dizaines de laiteries et fromageries locales. On trouve des fromageries de ce type à travers le pays, du Golan au nord au Néguev dans le sud en ...

Gabriel Geller (Israpresse) | Économie

En 2014, Israël a exporté des équipements médicaux pour un montant de 2 milliards de dollars. Destination : l’Amérique du nord, l’Europe et l’Asie. L’année qui vient de s’écouler a été un bon cru pour la production israélienne d’équipements médicaux. Les exportations se sont montées à 2 milliards de dollars, soit 11% de plus qu’en 2013. *AMÉRIQUE DU NORD ET EUROPE* Parmi les plus imp...

Jacques Bendelac | Économie

Cent jours de grâce ? Le Conseil des ministres a décidé de s'octroyer jusqu'au 5 novembre pour faire voter le budget 2015 et 2016 par les députés. Le premier Conseil des ministres du 4ème gouvernement Netanyahou s'est réuni exceptionnellement hier mardi, au lieu du dimanche traditionnel. Au menu: les prérogatives du ministère des Finances et la préparation du prochain budget qui couvrira d...

Jacques Bendelac | Économie

Le jean à 29 shekels (environ 6.5 euros) en Israël ? oui, ce sera possible. Le top model Bar Refaeli vient d’ouvrir une chaine de magasins de mode distribuant des articles à des prix défiant toute concurrence. Le premier magasin de la chaine, nommée « Urbanica » s’est ouvert lundi à Rishon Letzion, dans le centre du pays et propose de la mode pour tous, accessible à tous les portefeuilles. B...

Isranews.com | Économie

Le Canada et Israël maintiennent non seulement de bonnes relations politiques mais aussi économiques. De nombreux deals suivent une bonne relation entre les deux pays. La preuve. La semaine démarre bien pour Frutarom (Israël) qui a annoncé avoir acquis BSA (très actif en Inde) au Canada pour $35 Millions. La presse économique Canadienne a consacré de nombreux articles à ce deal. La multi...

Dan Rosh (Tel Aviv) | Économie

Le gouvernement israélien a présenté ses dix-huit lignes directrices : douze d’entre elles concernent les défis économiques et sociétaux à venir. Que fera le quatrième gouvernement de Benyamin Netanyahou en matière économique, sociale et écologique ? La réponse à cette lancinante question se trouve dans un document de deux pages déposé à la Knesset en fin de semaine dernière. En Israël,...

Jacques Bendelac | Économie