Oct 26

ISRAELVALLEY. EN ISRAËL, L'IMAGE ECONOMIQUE DE LA FRANCE SE DETERIORE. L'agence de notation Standard & Poor's a dégradé la note de trois banques françaises dont BNP Paribas.

Authors picture

Youval Barzilaï (Tel-Aviv) | Économie

Headline image

Les temps changent. Il est bien difficile de convaincre les investisseurs israéliens de placer de l’argent en France où d’y investir. Les médias économiques israéliens rapportent de plus en plus souvent les difficultés de la France dans le contexte européen et sous la Présidence de François Hollande (chômage en hausse, charges salariales et déficits de la sécurité sociale, grèves à répétition, couacs du Premier Ministre et de l’équipe gouvernementale, sécurité des juifs de France, un sentiment anti-israélien dans certains milieux, l’affaire des entrepreneurs-pigeons"…).

Auparavant le système bancaire Français était considéré comme exceptionnellement solide par les milieux d’affaires israéliens. Lorsque BNP Paribas a réduit de manière incompréhensible son staff et ses activités en Israël (alors que HSBC a continué sa progression) les milieux d’affaires israéliens ont commençé à s’intéresser plus particulièrement aux difficultés du secteur bancaire Français. Il faut le reconnaître, depuis quelques mois les banques Françaises n’ont plus la même allure.

Selon le Figaro (1) : "L’agence de notation Standard & Poor’s a dégradé la note de trois banques françaises dont BNP Paribas (de «AA-» à «A+») et Cofidis de («A-» à «BBB+»). Neuf autres banques ont vu leur note inchangée mais leur perspective passer à négative, dont BPCE, Crédit agricole, Crédit foncier, Crédit mutuel, La Banque Postale et Société générale.

Globalement, précise l’agence, le secteur bancaire français reste dans le groupe 2 de ses évaluations de l’ensemble des banques du monde (sur 10 groupes, le groupe 1 étant le plus fort). Toutefois, S&P estime que le «risque économique» sous lequel les banques françaises opèrent s’est accru, «laissant ces dernières plus exposées à une récession potentiellement plus forte en eurozone».

Selon l’agence, la France n’est plus dans une phase «d’expansion économique», ce qui devrait entraîner une stabilisation du volume des prêts et une croissance économique «proche de zéro» en 2013 et 2014. De plus, elle considère que le marché de l’immobilier est entré en «phase de correction», mais de manière «limitée». Certes, S&P prévoit une baisse des prix de l’immobilier de 10 à 15% sur les deux trois prochaines années, mais elle juge que «l’impact sur les banques et sur l’économie en général devrait être relativement limité». En effet, les critères de souscription des banques restent «relativement conservateurs», selon l’agence.

Au détour de son communiqué, on peut lire cette phrase lourde de sous-entendus: «nous continuons à juger l’économie française globalement stable mais sa résistance aux chocs extérieurs s’est réduite». Ainsi, l’agence rappelle que le pays doit supporter «le fardeau d’une dette publique élevée». La crise de la zone euro continue également d’aggraver les chiffres du chômage et de réduire la compétitivité de l’Hexagone, indique-t-elle. Par conséquent, «ce contexte économique exercera une pression sur la croissance des recettes des banques françaises en 2012-2013». Par Cyrille Lachèvre

Source: (1) http://www.lefigaro.fr/conjoncture/2012/10/25/20002-20121025ARTFIG00783-les-banques-francaises-dans-le-collimateur-de-sampp.php

La concurrence entre les deux géants israéliens de l’agroalimentaire tourne au profit d’Osem qui accroît ses profits de 7% au premier semestre 2014. Le ralentissement de l’activité, qui touche l’économie israélienne depuis le début de cette année, semble avoir épargné le secteur de l’agroalimentaire. Les deux leaders du secteur, Osem et Strauss, rivalisent pour maintenir leurs parts de march...

Jacques Bendelac | Économie

En pleine bataille budgétaire 2015, le ministre israelien des Finances, Yair Lapid, a déclaré au quotidien Yediot Aharonot qu’il préférait quitter le gouvernement que d’accepter d’augmenter les impôts. Mais pourtant, Lapid ne souhaite pas de nouvelles élections, « Je n’en ai pas peur, mais ils ne sont pas nécessaires, » a-t-il confié, ajoutant: « Je quitterai le gouvernement plutôt que d’augm...

Dan Levy (Tel Avivre) | Économie

C'est bien connu, le Groupe Intel est très actif en Israël. Le Groupe est impliqué dans la Startup Nation pratiquement dans tous les domaines possibles d'actions et cela depuis des années. Une nouvelle qui va renforcer cette image de "Intel Partenaire d'Israël" : au travers d'une entité très performante qui a été créée en 1991, Intel Capital (I.C.), la multinationale américaine possède à présen...

Eyal Ganor (Tel Aviv) | Économie

Le ministre de l'Environnement Amir Peretz ne veut plus attendre : des sacs à usages multiples remplaceront les sachets plastiques polluants. Le ministère israélien de la Protection de l’Environnement vient de conclure un accord avec les directeurs des principaux hypermarchés du pays : les sachets plastiques gratuits seront remplacés par des sacs à usages multiples : ceux-ci auront une cap...

Jacques Bendelac | Économie

Mais la hausse des prix, le manque de possibilités en matière d'emploi et les écarts entre riches et pauvres demeurent des préoccupations importantes selon un nouveau sondage du Pew Research Center. Au contraire de nombreux pays en Occident, les Israéliens sont généralement optimistes sur l'économie de leur pays, selon une récente enquête réalisée par le Pew Research Center. Menée au printe...

Avner Myers | Économie

RÉVÉLATION – Un rapport de l’OCDE lève le voile sur une tendance inquiétante de l’économie israélienne: le salaire réel est en baisse depuis sept ans. Le salaire moyen baisse en Israël alors qu’il augmente dans les pays de l’OCDE : telle est la conclusion qui se dégage pour Israël de l’édition 2014 des « Perspectives de l’Emploi » que vient de publier à Paris l’Organisation pour la Coopérati...

Jacques Bendelac | Économie

Le ministre des Finances affirme que le budget 2015 est prêt, mais le Premier ministre n’a pas encore fixé la ligne budgétaire du gouvernement. La bataille du budget 2015 est lancée : Benyamin Netanyahou entreprend ce dimanche matin des discussions-marathon avec ses principaux ministres pour réduire au minimum les points de friction qui ne permettent toujours pas le vote de la proposition ...

Jacques Bendelac | Économie

Installée face à la Bourse de Tel Aviv, la startup experte dans les transactions et technologies de sécurité du bitcoin, "Bits of Gold", dirigée par Jonathan Rouach, est préparée à la vague qui va enfin asseoir cette monnaie électronique dans la cour des grands. Le géant PayPal, qui compte plus de 150 millions de comptes actifs, devrait se lancer dans le bitcoin. Déjà une société liée à Pay...

Eyal Kaddosh (Tel Aviv) | Économie

Bonne surprise : les recettes fiscales du mois d’août ont dépassé les prévisions et le déficit public est retombé à 2,6% du PIB au début septembre. Décidément, il est difficile en Israël de faire des prévisions fiables, même à très court terme. Alors que la guerre à Gaza et la baisse de l'activité qui s'en est suivie laissaient prévoir une baisse des recettes fiscales, voilà que le Service...

Jacques Bendelac | Économie

Israël est prêt à fournir la technologie nécessaire pour aider à Moscou à réduire sa dépendance en ressources alimentaires de l’étranger. L’annonce a été faite par le ministre israélien de l’Agriculture et du développement rural, Yair Shamir, qui compte ainsi gagner des parts de marché (PDM) en Russie. « Si le gouvernement russe prend la décision de construire des fermes pour produire ceci e...

Jss News | Économie

Depuis quelques années, il est possible d'acheter une Ferrari en Israël. Bonne nouvelle donc pour les nombreux milliardaires qui peuvent tout se permettre : la nouvelle Ferrari " California T " est arrivée récemment en Israël. Son Prix Catalogue est de 1,85 millions de Shequels (moins de 400 000 euros). Ce prix de la nouvelle Ferrari est quasiment le même que celui de la porche 911 Turbo mod...

David Illouz | Économie

Après plusieurs années de travaux, la capitale israélienne dispose enfin d’une nouvelle enceinte sportive. Coût total : 398 millions de shekels. Le président Ruben (Rubi) Rivlin inaugure ce jeudi soir la nouvelle arène de Jérusalem, baptisée « Jerusalem HaPayis Hall » (en hébreu : ‎ “Heichal HaPayis Yerushalayim”). Il s’agit d’une enceinte multisports, financée en grande partie par les bén...

Jacques Bendelac | Économie

C'est ce qu'affirme un rapport de l'OCDE (Organisation de coopération et de développement économiques). Les petites entreprises payent des taux d'intérêt plus élevés que les grandes sociétés et 12% d'entre elles cessent leurs activités dans les 12 mois. Selon le rapport qui concerne les petites entreprises et la réglementation gouvernementale dans 31 pays, sur la base de 13 paramètres, les e...

Avner Myers | Économie

En août dernier, seulement 182 000 touristes ont passé leurs vacances en Israël, soit une chute de 36% : les Israéliens ont remplacé les étrangers. Le tourisme est le premier secteur à réagir à l’instabilité géopolitique et aux guerres. C’est aussi une filière économique qui se remet lentement d’un ralentissement de son activité ; le touriste étranger change rapidement de destination, et s...

Jacques Bendelac | Économie

De nouveaux billets de banque vont apparaître cette semaine dans tout le pays. Le premier qui sera mis en circulation sera celui d'un poète. En 2011 , Shaul Tchernichovsky avait été choisi pour être l’un des quatre grands poètes israéliens dont les portraits serait sur la monnaie israélienne (avec Leah Goldberg , Rachel Bluwstein , et Nathan Alterman). ISRAELVALLEY PLUS. Poète, médecin et ...

Eyal Kaddosh (Tel Aviv) | Économie