Oct 17

ISRAELVALLEY- L’ARRIVÉE DE ISRAËL HAYOM FACE AUX TROIS PRINCIPAUX QUOTIDIENS, YEDIOTH AHARONOT, MAARIV ET HAARETZ CONTINU A FAIRE CRISE. Pareil pour l'audiovisuel: la Chaine 10 menacée de fermeture.

Authors picture

IsraelValley Desk | Culture

Headline image

Il y a dix jours, au moment des informations de 17 heures sur Reshet Bet, la principale station publique, il a duré une minute. Une minute de mutisme des journalistes de la chaîne en solidarité avec les collaborateurs de deux des principaux journaux israéliens menacés d’une restriction drastique de leurs effectifs.

Maariv, quotidien de centre droit qui tente, depuis des années, de trouver son équilibre financier devrait être vendu à Shlomo Ben-Zvi, propriétaire et rédacteur en chef de Makor Rishon, un titre proche des milieux nationalistes et religieux, à la droite du Likoud. Selon l’accord, seuls 300 employés sur les 2 000 (dont 300 journalistes) que compte Maariv, pourraient conserver leur poste. Au Haaretz, le journal de l’intelligentsia de gauche, ce sont 100 collaborateurs, soit le tiers du personnel, qui feront les frais de mesures d’économie. Décision exceptionnelle : les employés du Haaretz se sont mis en grève, supprimant pour la première fois en trente ans une édition du journal.

Dans un pays qui commence à ressentir les effets de la crise économique internationale, le marasme des médias israéliens a un air de déjà-vu. Mais à cela s’ajoute un bras de fer politique qui fait craindre une atteinte au pluralisme. Le quotidien gratuit Israel Hayom, aujourd’hui le titre le plus lu dans le pays, est le navire amiral de cette tendance. Lancé il y a cinq ans par Sheldon Adelson, un milliardaire américain proche de Benyamin Nétanyahou, il sert de porte-voix au chef du Likoud. La fortune phénoménale qu’il a réalisée grâce à ses casinos aux Etats-Unis et en Chine, Adelson l’investit en politique. Il est l’un des principaux donateurs de la campagne du candidat à la présidentielle américaine, Mitt Romney. Tabloïd à la présentation aérée, au format agréable et aux gros titres accrocheurs, « Israel Hayom a été conçu de manière intelligente et très efficace », décrit Jérôme Bourdon, professeur au département de communication de l’université de Tel-Aviv. « Il a engagé de grandes signatures de la presse israélienne comme Dan Margalit et même Yossi Beilin [ancien dirigeant du parti de gauche Meretz, ndlr], pour lui donner une apparence pluraliste. Mais le titre est très clairement dévoué à Nétanyahou et lui sert de bulletin de propagande. »

Alors que les trois principaux quotidiens, Yédioth Aharonot, Maariv et Haaretz, se partageaient avec difficulté le petit bassin des lecteurs israéliens, l’arrivée de Israel Hayom « a contribué à la ruine radicale de la presse écrite traditionnelle en Israël », souligne Jérôme Bourdon. « Adelson nous a pris des lecteurs, mais il a aussi décidé de casser les prix de la publicité dans son journal, ce qui a eu des conséquences directes sur les revenus des autres quotidiens. Il veut écraser les autres », ajoute Matan Drori, chef du service Etranger de Maariv. L’effet combiné de la puissance commerciale de Israel Hayom et de sa proximité avec le gouvernement a pour conséquence une atmosphère délétère dans la presse israélienne longtemps réputée pour sa liberté de ton.

Et cette crise touche aussi l’audiovisuel. La Chaîne 10 (privée), incapable de rembourser la dette de plus de 60 millions de shekels (12 millions d’euros) qu’elle doit à l’Etat, est menacée de fermeture. Mais à ces problèmes financiers, se mêlent d’autres plus politiques. Misant sur des émissions d’information au ton plus critique que sa concurrente, la Chaîne 2, les analystes voient dans sa difficulté à trouver un terrain d’entente sur ses finances, une volonté du pouvoir de la museler. Lors du débat à la Knesset sur une loi qui aurait permis à la chaîne d’étaler ses dettes, Benyamin Nétanyahou est intervenu directement pour empêcher le vote. Le Premier ministre n’a pas avalé la diffusion d’une enquête concernant des voyages privés qui ont suivi des visites officielles et qu’il aurait allégrement fait financer avec l’argent public.
En outre, la 10 est à l’origine d’un documentaire soupçonnant Sheldon Adelson d’avoir acquis la licence d’un casino grâce à ses liens politiques. Menacée d’une poursuite judiciaire par le magnat américain, la chaîne a présenté des excuses. Scandalisés par le procédé, trois journalistes ont présenté leur démission. De même, Keren Neubach, présentatrice d’une émission sociopolitique sur la radio Reshet Bet, s’est vue récemment imposer un coprésentateur aux opinions plus favorables au gouvernement, sous prétexte de proposer une programmation nuancée.

Face à la fronde des journalistes de la radio publique, le patron de Reshet Bet a dû faire marche arrière. « Dans un petit marché comme le nôtre, il est plus facile pour les politiciens de faire pression sur les journalistes », commente Matan Drori qui relève de « l’autocensure » chez ses confrères. Il se dit « exténué » de cette bataille menée désormais à coup de manifestations et de prises de parole. Comme un baroud d’honneur, Ben Caspit, célèbre éditorialiste de Maariv, a fulminé dans une tribune publiée la semaine dernière : « Alors voilà, Bibi [Benyamin Nétanyahou, ndlr]. Tu as les médias. J’espère que tu es fier d’eux. Nous continuerons à nous battre pour la liberté, à faire entendre notre opinion, à nous battre pour notre profession qui exige que nous critiquions, que nous fassions pression, aboyions et servions le droit du public à tout savoir. Tu gagneras peut-être quelques batailles ici ou là, mais à la fin, tu perdras la guerre. »

Aude Marcovitch

Source: Libération.fr – Copyright © . Tous droits réservés.

"All Nude Performance" est à Tel Aviv. Les publicités sur le spectacle de "Olivier Dubois Dance Company, France" signalent que le show est interdit au moins de 18 ans car les acteurs sont nus. Personne ne semble choqué par cette programmation étonnante dans un pays où tout est sujet à controverse. ISRAELVALLEY PLUS. « Drôle, insaisissable et éberluant. Autant d’adjectifs qui donnent envie de...

Amanda Burg | Culture

En se baladant dans les rues de Tel Aviv, on peut observer certains immeubles empreints d'une influence architecturale très particulière : l’architecture Bauhaus. Ce courant est né dans les années 1920-1930 en Allemagne. Fuyant le nazisme, des étudiants juifs l’ont importé à Tel Aviv, d’abord pour des raisons pratiques. En effet, l’architecture Bauhaus est très accessible, en terme de réalis...

Leslie Maarek | Culture

Pour se détendre, le Roman de l'Eté est - une fiction politique - intitulé : "Plein Feu sur le Père Bise". Son auteur est Krôll Steïnberg (Safed). Agé de 19 ans, il signe son premier web-roman. EPISODE N°4. Une brève (authentique !) du magazine Le Point a attiré le regard de nombre d'observateurs : "En Suède, Hravn Forsne, 25 ans candidat aux législatives, affirme être le fils illégitime de....

Krôll Steïnberg (Safed). | Culture

Pour se détendre, le Roman de l'Eté est - une fiction politique - intitulé : "Plein Feu sur le Père Bise". Son auteur est Krôll Steïnberg (Safed). Agé de 19 ans, il signe son premier web-roman. EPISODE N°3 : Des "ripoux" avaient lancé une fausse rumeur de "Coup d'Etat" afin d'évincer le "Président à Vie". En effet, à leur sortie de prison, trois milliardaires avaient décidé d'offrir la Prési...

Krôll Steïnberg (Safed). | Culture

Pour se détendre, le Roman de l'Eté est - une fiction politique - intitulé : "Plein Feu sur le Père Bise". Son auteur est Krôll Steïnberg (Safed). Agé de 19 ans, il signe son premier web-roman. FIN DE L'EPISODE N°1 : "A l'arrivée de Yossi Beilin dans le restaurant du Père Bise, une explosion assourdissante l'accueille. La voiture noire blindée de Beilin, qui pèse plus d'une tonne s'envole da...

Krôll Steïnberg (Safed). | Culture

Le Département de Cinéma et de Télévision de l’Université de Tel-Aviv (UTA) est classé parmi les quinze meilleures écoles de cinéma dans le monde par le magazine Hollywood Reporter*. Le Département de Cinéma de l’UTA est arrivé à la 12e place du classement du magazine hollywoodien. En première place, on trouve la National Film et Television School britannique, suivi de l’École du Film de Lod...

Tel Avivre | Culture

Pour se détendre, le Roman de l'Eté d'IsraelValley est (une fiction totale) intitulé : "Plein Feu sur le Père Bise". Son auteur est Krôll Steïnberg (Safed). Agé de 19 ans et demi, il signe son premier web-roman. INTRODUCTION. Le Père Bise est connu de tous. Situé en Haute-Savoie, ce restaurant a une particularité : il se trouve à quelques enjambées de Genève, la "Ville Sainte" où l'on signe ...

Krôll Steïnberg (Safed) | Culture

Michael Lucas, le baron de la pornographie gay, a toujours été un fervent partisan d’Israël. Le Russe juif, de son vrai nom Andrei Lvovich Trelvas, s’en est allé à New York pour bâtir un empire pornographique homosexuel sous le nom de Lucas Entertainment. C’est un citoyen israélien. Il est aussi le réalisateur de « Men of Israel » [Les hommes d’Israël], le premier film pornographique avec un...

Debra Kamin (Times of Israel) | Culture

Astérix (anciennement Astérix le Gaulois) est une série de bande dessinée franco-belge, créée le 29 octobre 1959 par le scénariste René Goscinny et le dessinateur Albert Uderzo, dans le no 1 du journal Pilote. Après la mort de René Goscinny en 1977, Albert Uderzo poursuit seul la série, puis passe la main en 2013 à Jean-Yves Ferri et Didier Conrad. Un article très intéressant est paru dans le J...

IsraelValley Desk | Culture

Le nombre d'étudiants inscrits dans des classes pour apprendre l'arabe a augmenté de 140% depuis le début de l'opération de protection "Bordure protectrice", a annoncé l'école de langues Berlitz en Israël. "Les émeutes en Cisjordanie, la violence entre les Juifs et les Arabes en Israël et la guerre de Gaza ont permis de sensibiliser le public juif sur le besoin de comprendre la langue de nos...

i24News | Culture

BREAKING NEWS CE LUNDI SOIR. Le nom du 43e soldat de Tsahal à être tombé lors de l’opération Bordure protectrice, Barak Refael Degorker, 27 ans, de Gan Yavne. DIRECT. Ce soir : Tsahal a demandé lundi soir aux habitants de Chajaya, de Zeitoun et de l'est de Jabaliya à évacuer immédiatement en direction du centre de la ville de Gaza. Ces secteurs sont respectivement situés à la périphérie est...

Erez Koren | Culture

Tandis que les Forces de défense israéliennes intensifient leurs frappes aériennes et que le Hamas poursuit ses tirs de roquettes sur Israël, Massive Attack poursuit sa tournée européenne. De passage à Dublin à l'occasion du festival Longitude, le groupe, connu pour son engagement politique, n'a pas hésité à adresser un message de soutien aux populations palestiniennes. Défenseurs de la Pale...

IsraelValley Desk | Culture

Après Neil Young la semaine dernière, le crooner canadien Paul Anka et le groupe américain Backstreet Boys ont annoncé qu'ils annulaient leurs spectacles prévus en Israël pour des raisons de sécurité. Idem pour le groupe folk rock américain America. « Il s'agit d'une grande déception pour le groupe et les fans puisqu'il s'agissait de la première visite des BSB en Israël. Nous avions hâte d'y...

IsraelValley Desk | Culture

La question que nous posons en titre laisse penser que les israéliens qui restent à la maison... font l'amour. Et bien, non ! Ils font des "jokes" (blagues). C'est devenu un véritable sport national. Qui sortira la blague la plus reprise sur Facebook devient le héros du moment. Nous avons reçu à la rédaction d'IsraelValley des dizaines de plaisanteries qui se moquent souvent des habitants de Te...

Eyal Friedman (Tel Aviv) | Culture

Un gadget fabriqué en Israël permet de laver ses tsitsith en machine sans risque de les abîmer. Dénommé « Maguen Tzitzit », l’objet, réutilisable, se présente sous la forme d’un cône en plastique bleu dans lequel un dispositif permet d’enrouler les franges rituelles. Produit dans une usine « shomeret shabath », ce dispositif, commercialisé par la société Emeth, est vendu en France pour la modiq...

A.J. | Culture