Oct 17

ISRAELVALLEY- L’ARRIVÉE DE ISRAËL HAYOM FACE AUX TROIS PRINCIPAUX QUOTIDIENS, YEDIOTH AHARONOT, MAARIV ET HAARETZ CONTINU A FAIRE CRISE. Pareil pour l'audiovisuel: la Chaine 10 menacée de fermeture.

Authors picture

IsraelValley Desk | Culture

Headline image

Il y a dix jours, au moment des informations de 17 heures sur Reshet Bet, la principale station publique, il a duré une minute. Une minute de mutisme des journalistes de la chaîne en solidarité avec les collaborateurs de deux des principaux journaux israéliens menacés d’une restriction drastique de leurs effectifs.

Maariv, quotidien de centre droit qui tente, depuis des années, de trouver son équilibre financier devrait être vendu à Shlomo Ben-Zvi, propriétaire et rédacteur en chef de Makor Rishon, un titre proche des milieux nationalistes et religieux, à la droite du Likoud. Selon l’accord, seuls 300 employés sur les 2 000 (dont 300 journalistes) que compte Maariv, pourraient conserver leur poste. Au Haaretz, le journal de l’intelligentsia de gauche, ce sont 100 collaborateurs, soit le tiers du personnel, qui feront les frais de mesures d’économie. Décision exceptionnelle : les employés du Haaretz se sont mis en grève, supprimant pour la première fois en trente ans une édition du journal.

Dans un pays qui commence à ressentir les effets de la crise économique internationale, le marasme des médias israéliens a un air de déjà-vu. Mais à cela s’ajoute un bras de fer politique qui fait craindre une atteinte au pluralisme. Le quotidien gratuit Israel Hayom, aujourd’hui le titre le plus lu dans le pays, est le navire amiral de cette tendance. Lancé il y a cinq ans par Sheldon Adelson, un milliardaire américain proche de Benyamin Nétanyahou, il sert de porte-voix au chef du Likoud. La fortune phénoménale qu’il a réalisée grâce à ses casinos aux Etats-Unis et en Chine, Adelson l’investit en politique. Il est l’un des principaux donateurs de la campagne du candidat à la présidentielle américaine, Mitt Romney. Tabloïd à la présentation aérée, au format agréable et aux gros titres accrocheurs, « Israel Hayom a été conçu de manière intelligente et très efficace », décrit Jérôme Bourdon, professeur au département de communication de l’université de Tel-Aviv. « Il a engagé de grandes signatures de la presse israélienne comme Dan Margalit et même Yossi Beilin [ancien dirigeant du parti de gauche Meretz, ndlr], pour lui donner une apparence pluraliste. Mais le titre est très clairement dévoué à Nétanyahou et lui sert de bulletin de propagande. »

Alors que les trois principaux quotidiens, Yédioth Aharonot, Maariv et Haaretz, se partageaient avec difficulté le petit bassin des lecteurs israéliens, l’arrivée de Israel Hayom « a contribué à la ruine radicale de la presse écrite traditionnelle en Israël », souligne Jérôme Bourdon. « Adelson nous a pris des lecteurs, mais il a aussi décidé de casser les prix de la publicité dans son journal, ce qui a eu des conséquences directes sur les revenus des autres quotidiens. Il veut écraser les autres », ajoute Matan Drori, chef du service Etranger de Maariv. L’effet combiné de la puissance commerciale de Israel Hayom et de sa proximité avec le gouvernement a pour conséquence une atmosphère délétère dans la presse israélienne longtemps réputée pour sa liberté de ton.

Et cette crise touche aussi l’audiovisuel. La Chaîne 10 (privée), incapable de rembourser la dette de plus de 60 millions de shekels (12 millions d’euros) qu’elle doit à l’Etat, est menacée de fermeture. Mais à ces problèmes financiers, se mêlent d’autres plus politiques. Misant sur des émissions d’information au ton plus critique que sa concurrente, la Chaîne 2, les analystes voient dans sa difficulté à trouver un terrain d’entente sur ses finances, une volonté du pouvoir de la museler. Lors du débat à la Knesset sur une loi qui aurait permis à la chaîne d’étaler ses dettes, Benyamin Nétanyahou est intervenu directement pour empêcher le vote. Le Premier ministre n’a pas avalé la diffusion d’une enquête concernant des voyages privés qui ont suivi des visites officielles et qu’il aurait allégrement fait financer avec l’argent public.
En outre, la 10 est à l’origine d’un documentaire soupçonnant Sheldon Adelson d’avoir acquis la licence d’un casino grâce à ses liens politiques. Menacée d’une poursuite judiciaire par le magnat américain, la chaîne a présenté des excuses. Scandalisés par le procédé, trois journalistes ont présenté leur démission. De même, Keren Neubach, présentatrice d’une émission sociopolitique sur la radio Reshet Bet, s’est vue récemment imposer un coprésentateur aux opinions plus favorables au gouvernement, sous prétexte de proposer une programmation nuancée.

Face à la fronde des journalistes de la radio publique, le patron de Reshet Bet a dû faire marche arrière. « Dans un petit marché comme le nôtre, il est plus facile pour les politiciens de faire pression sur les journalistes », commente Matan Drori qui relève de « l’autocensure » chez ses confrères. Il se dit « exténué » de cette bataille menée désormais à coup de manifestations et de prises de parole. Comme un baroud d’honneur, Ben Caspit, célèbre éditorialiste de Maariv, a fulminé dans une tribune publiée la semaine dernière : « Alors voilà, Bibi [Benyamin Nétanyahou, ndlr]. Tu as les médias. J’espère que tu es fier d’eux. Nous continuerons à nous battre pour la liberté, à faire entendre notre opinion, à nous battre pour notre profession qui exige que nous critiquions, que nous fassions pression, aboyions et servions le droit du public à tout savoir. Tu gagneras peut-être quelques batailles ici ou là, mais à la fin, tu perdras la guerre. »

Aude Marcovitch

Source: Libération.fr – Copyright © . Tous droits réservés.

Samedi dernier a été remis à Paris le Prix des Femmes de Lettres Simone Veil récompensant un ouvrage écrit par une femme (roman, essai, histoire) révélant le destin d’une héroïne de son époque. Il est doté par la Fondation Daniel Iagolnitzer. Et c'est Isabelle Spaak, romancière et journaliste belge, auteur d'"Une allure folle" aux éditions Equateurs, qui remporte cette année le Prix des Femm...

IsraelValley | Culture

Les sœurs israélo-yéménites du groupe A-WA seront dans les prochains jours en tournée européenne qui devrait les amener en Belgique, en Suisse et en France. Le public pourra découvrir également un autre élément qui habille le succès du groupe féminin : leurs tenues. Selon "Al Masdar", le groupe des trois sœurs a été séduit par les créations du designer marocain Hassan Hajjaj qui a été chois...

IsraelValley Plus | Culture

Rarissime ! Dans le cadre du Festival de Jérusalem, le théâtre de Jérusalem accueille la pièce « More than naked » de la chorégraphe autrichienne Doris Uhlich. Durant cette pièce, les douze acteurs sont intégralement nus. La pièce a attirer de fortes critiques d'hommes politiques (un ex député du Shass). LE PLUS. Jérusalem: le festival des lumières colore les murs de la ville La ville de Jé...

IsraelValley Plus | Culture

Elton John sera en Israël jeudi prochain pour un quatrième concert. Sir Elton Hercules John, né Reginald Kenneth Dwight le 25 mars 1947 à Pinner, dans le Middlesex, est un chanteur, pianiste et compositeur pop-rock anglais. En plus de quarante ans de carrière, Elton John a vendu plus de 300 millions d'albums et 100 millions de singles soit 400 millions de disques. En 1993, il bat le recor...

Ilan Dreyfus | Culture

La France n'a pas gagné. C'est bien dommage. Depuis des années la France n'avait pas eu un aussi bon classement final à l'Eurovision. L’Ukraine a remporté samedi 14 mai le 61e concours de l’Eurovision qui se déroulait à Stockholm, en Suède, devant l’Australie (2e), préférée par les jurys professionnels, et le favori des parieurs, la Russie (3e). Selon Le Monde :"La France, représentée par l...

IsraelValley Plus | Culture

Le célèbre photographe allemand Roland Fischer a photographié les visages de plus d'un millier d'étudiants de l'Université de Tel-Aviv et les a rassemblé sous forme de mosaïque géante pour réaliser un portrait collectif de la jeune société israélienne. Le projet, réalisé en janvier 2015, a été présenté en novembre en plein cœur de la ville de Munich et sera exposé à partir du 8 mars prochain su...

IsraelValley Desk | Culture

Le musée de l’Islam. Situé près du Théâtre de Jérusalem, le musée de l’Islam est une institution ancienne et respectable qui a été récemment massivement rénovée et mise à jour. Il est considéré actuellement comme l’un des meilleurs musées du genre. Il propose une rétrospective de l’art islamique du VIIe siècle à nos jours, en soulignant des détails spécifiques et en exposant des collections ...

IsraelValley Plus | Culture

Les prémices de l’art spécifiquement israélien remontent aux premières années du XXe siècle, à une époque où le projet d’établir un Etat juif en Terre d’Israël commençait à prendre forme. L’académie Bezalel des beaux-arts et de design, ancienne Ecole Bezalel d’art et d’artisanat, doit sa création en 1906 au sculpteur Boris Schatz. A cette institution, premier grand jalon de l’histoire de l’...

IsraelValley Plus | Culture

Selon une information du site “Les amis français de l’Université de Tel-Aviv”, l'École de Cinéma et Télévision de l’Université sera présente au 69ème Festival de Cannes. L'École Steve Tisch pourra profiter du premier Pavillon officiel du Cinéma israélien au village international du Festival, celui-ci se déroulant du 11 au 22 mai 2016. C’est en effet la première fois qu’Israël sera représenté...

Nathan Sarel (Tel Aviv) | Culture

En évaluant statistiquement les habitudes de "consommation" pornographique, le site de vidéos pour adultes Pornhub vient de dévoiler les catégories préférées des millions de femmes qui visitent au quotidien la plateforme à travers le monde. Les israéliennes choisissent en grande majorité la catégorie "lesbienne". LE PLUS La sexualité (hébreu moderne : מיניות (miniout) ; classique : ביאה (bi...

Eyal Model | Culture

Un articlede Jonah Mandel (Tel-Aviv) - Lorsque le saxophoniste Eli Degibri a quitté Israël à 18 ans pour étudier le jazz au prestigieux Berklee College of Music américain, il avait la conviction qu'il reviendrait vivre dans son pays. Quinze ans plus tard, après avoir joué avec les plus grands noms du jazz --de Herbie Hancock au batteur favori de Miles Davis, Al Forster--, Eli Degibri est de ...

IsraelValley Plus | Culture

“Ce soir c’est le premier soir de Pessah, la fête qui célèbre l’émancipation des juifs de l’esclavage, la fête qui raconte aussi comment ils ont survécu en tant que réfugiés et se sont reconstruit comme immigrant dans une terre nouvelle” a posté le PDG de Facebook. Il a ajouté : “Chaque année, ma famille se réunit pour dire merci pour notre liberté et remercier ceux qui ont souffert pour qu’on...

IsraelValley Plus | Culture

C'est dans un brûlant mélange de chants yéménites ancestraux et de rythmes hip-hop que les trois soeurs israéliennes du groupe A-WA enflamment en langue arabe aussi bien Israéliens qu'Arabes et Européens. Telles des héroïnes modernes des contes des Mille et une nuits, robes brodées traditionnelles et baskets clinquantes aux pieds, les trois soeurs recréent à chaque concert l'ambiance énergis...

IsraelValley Plus | Culture

En arrivant à Moscou, le candidat israélien de l’Eurovision 2016 a provoqué les moqueries des fonctionnaires, qui ont déchiré son passeport. Le représentant d’Israël pour l’Eurovision de cette année, Hovi Star, a fait part du traitement humiliant qu’il a reçu quand il est passé par l’aéroport de Moscou dans le cadre d’une tournée Eurovision il y a environ 15 jours, probablement en raison de ...

Eretzaujourdhui | Culture

Etgar Keret (en hébreu אתגר קרת), né le 20 août 1967 (48 ans) à Tel-Aviv, est un écrivain, scénariste de bande dessinée et cinéaste israélien et polonais, de parents ayant survécu à l'holocauste en Pologne. Son œuvre littéraire, principalement composée de nouvelles, est publiée en français aux éditions Actes Sud. Selon (1) : "Les propriétaires de « tiny houses », ces maisons minuscules dont ...

IsraelValley Plus | Culture