Oct 12

ISRAELVALLEY. FRANCE ISRAEL. SALON E-COMMERCE ET PUBLICITE EN LIGNE. Benny Arbel, PDG de la startup MyThings basée à Tel-Aviv et Londres coopère avec ORANGE en France.

Authors picture

IsraelValley Desk | High-Tech

Headline image

Salon E-Commerce 2012 : Benny Arbel, CEO de MyThings, aborde le business du retargeting et les perspectives de reciblage publicitaire en France. A l’occasion du salon E-Commerce 2012 (19 et 20 septembre à Paris), nous avons rencontré Benny Arbel, P-DG de la société MyThings principalement basée en Israël (dans les environs de Tel-Aviv) ainsi qu’à Londres.

Accompagné d’Alexis Fortier, son directeur général en France, il est venu présenter le développement rapide de sa société sur le marché de la publicité en ligne et évoqué les innovations récentes du reciblage publicitaire et du e-commerce ainsi que son impact sur le marché français. MyThings venait juste d’effectuer une levée de fonds importante (15 millions de dollars) réalisé dans son capital par le fond d’investissement d’Orange-Publicis Venture – Iris Capital.

Cette société fournit des solutions de « retargeting publicitaire personnalisé », appelées aussi »publicité contextuelle » (un concurrent du français Criteo). D’ailleurs, la firme revendique la deuxième place au niveau européen. MyThings a plus de 7 ans d’existence et opère d’ores et déjà sur 14 marchés, dont la France.

Mettant en avant la personnalisation de ses outils de publication des publicités en ligne qui augmentent considérablement l’acquisition de nouveaux clients au travers de technologies de reciblage et de pré-ciblage, MyThings évoque dans son argumentaire la génération de taux de conversion et de croissance supérieurs de 150% à ceux de ses concurrents du retargeting.

Benny Arbel explique : « Notre but principal est de nous imposer comme leader dans le ‘performance display’ en nous appuyant sur la puissance de nos solutions de pretargeting et de retargeting. ». Interrogé sur la nature de ses relations avec Orange, suite à l’investissement massif, au printemps dernier, du fond réunissant Orange et Publicis Venture, le CEO de MyThings explique que ces relations sont au beau fixe, qu’elles sont notamment fortes en France, mais aussi en Espagne et en Amérique (nord et sud).

Que le salon E-Commerce a également été l’occasion d’annoncer l’arrivée d’un outil mobile pour Orange et pour tous les clients du e-commerce. Benny Arbel se montre très optimiste quant à l’avenir immédiat de sa firme : « Notre croissance est rapide, nous sommes profitables. Et nous profitons à la fois d’une croissance organique et géographique, dans une quinzaine de pays. La France est un pays majeur pour nous : une dizaine de personnes travaillent pour nous ici, dans plusieurs registres, et nous profitons du partenariat avec Orange pour avoir un impact maximum sur le Web français. »

En complément, Eric-Alexis Fortier explique : « Notre potentiel vient de la puissance de nos outils. Nous travaillons avec notre propre DSP [demand-side platform, ndlr] que nous avons construite en 2011, et l’on est branché sur tous les AD Exchanges existants. Cela dit, nous pouvons aussi travailler en direct avec certains éditeurs, afin d’obtenir une couverture plus large encore et atteindre une cible de clientèle maximale. »

Heureux d’avoir vu le « Real Time Bidding » et la « création dynamique » se développer rapidement en Europe et autoriser des campagnes personnalisées en temps réel, qualifiées de « rentables et évolutives », M.Arbel réitère l’ambition de son entreprise pour les prochains mois : être un leader solide et incontournable dans le domaine du retargeting. Tous les développements de la firme israélienne vont dans ce sens.

Il précise : « A l’occasion de cette conférence nous annonçons une solution de pretargeting que nous avons testé pendant six mois. Elle va permettre encore plus aux acteurs marchands sur la toile de réaliser plus d’affaires, d’améliorer drastiquement leur efficacité. »

Quand on demande à Eric-Alexis Fortier de citer de grands clients dans l’hexagone, il répond : « Numericable, Boulanger, PriceMinister, Orange, Zalando, et quelques autres ».

Interrogé sur les relations ou la concurrence de MyThings avec Google, Benny Arbel répond : « Nous ne sommes pas en concurrence frontale avec Google, mais les entreprises qui nous font confiance ont une opportunité avec nous d’améliorer leur présence et leur targeting sans forcément passer par un modèle classique. Nous ne sommes pas centrés que sur la recherche, nous nous concentrons sur la volonté d’achat. »

Et quand on le questionne sur les pistes d’évolution possibles, ou les projets R&D actuellement menés chez MyThings, le CEO évoque principalement deux grands axes : le video retargeting et la mobilité

Précisions sur le « moteur de recommandation » signé MyThings
Au cœur de la solution MyThings, il y a un « moteur de recommandation ». Faisant appel aux dernières avancées en matière d’apprentissage, il prône la diffusion uniquement d’impressions sur-mesure, micro-optimisées pour chaque prospect, le tout « en temps réel ». Autrement dit, il diffuse le produit, le service, l’offre ou la promotion ayant la plus forte probabilité d’intéresser l’internaute prospect, y compris en tenant compte d’éléments d’ordre promotionnel ou bien encore venant du cross-selling.

Résultat : MyThings évoque une pertinence accrue des campagnes « on line » et un taux de conversion infiniment supérieur à celui obtenu par « des méthodes traditionnelles ». Concrètement, lorsqu’un visiteur arrive sur le site d’un annonceur utilisant MyThings, il est aussitôt taggués avec un « smart cooki ». Au cours de ses pérégrinations sur la toile et son accès à d’autres sites, MyThings sait les identifier. Via l’agrégation de données anonymes, le moteur de recommandation sélectionne alors les offres ayant la plus forte probabilité de l’intéresser.

Une bannière personnalisée, réalisée sur-mesure, est créée aussitôt à partir des données du produit et pointant le cas échéant sur une page précise ou sur une fiche produit/service."

Source: (1) http://www.itespresso.fr/benny-arbel-mythings-publicite-contextuelle-la-france-marche-majeur-57688.html

C'est le deal de la semaine ! Cimatron, spécialiste de logiciels CAM, passe dans les mains de l'américain 3D Systems pour un montant record de plus de 97 Millions de dollars. 3D Systems est une entreprise spécialisé dans l'impression 3D. Son siège social est situé à Rock Hill en Caroline du Sud. Elle est fondée en 1986. Rien de nouveau donc sous le soleil dans la Silicon Valley israélienne :...

Eyal Cohen-Sellam | High-Tech

L’architecte et designer israélienne Neri Oxman vient de se voir attribuer le Prix Vilcek 2014 par la Fondation Vilcek, qui récompense les artistes et scientifiques ayant mis leur talent à contribution de la société américaine. La jeune femme s’est fait connaître pour son travail singulier en architecture bioclimatique ainsi qu’en morphogenèse numérique. Elle enseigne en tant que professeur...

IsraelValley Desk | High-Tech

Une start up israëlienne veut commercialiser des couches pour bébés fabriquées à base de chair de méduse. L'animal aurait pour caractéristique d'être très absorbant. Des couches-culottes faites de chair de méduse, une drôle d'idée qui pourrait bientôt être réalité. Une start-up israélienne pense avoir trouvé une nouvelle utilisation maligne de cet animal marin envahissant en l'utilisant dans...

IsraelValley Desk | High-Tech

La plus grande société de production de nanotechnologie au monde, OCSiAl, parcours le sud d’Israël à la recherche d’un site pour construire ce qui pourrait être la plus grande installation de production de nanotubes mondiale. Elle produirait jusqu’à 50 tonnes de nanotubes de carbone à paroi unique (SWCNT) par an – ce qui en ferait « la plus grande productrice de nanotubes de ce type dans le ...

Times of Israel | High-Tech

Ramot confirme un accord avec le fonds souverain Temasek basé à Singapour. Ce fonds va investir, grâce à un fonds d'investissement, plus de 5 millions de dollars dans des technologies développées par Ramot. A SAVOIR. 1. Le Temasek Holdings est un des fonds souverains de Singapour. Ce fonds a été créé en 1974 pour regrouper les participations étatiques dans les nombreuses entreprises locales ...

Eyal Dayan (Rehovot) | High-Tech

Des chercheurs israéliens de l'université de Haifa annoncent qu'ils ont réussi pour la première fois à manipuler l'activité d'une molécule, la protéine PERK, afin d'améliorer la mémoire sans nuire au fonctionnement du cerveau, rapporte le journal Haaretz. La protéine PERK est connue pour son lien avec les dysfonctionnements dus au vieillissement du cerveau dont la maladie d'Alzheimer. Il éta...

i24News | High-Tech

Un récent partenariat entre la multinationale Pfizer et CliniWorks, fondée par des Israéliens, aide les travailleurs médicaux à améliorer la valeur des données médicales et à réduire les coûts. La collaboration allie les technologies de CliniWorks qui rassemblent les données de systèmes électroniques de dossiers médicaux à l’expertise clinique et scientifique de Pfizer. « Grâce aux nombreux ...

Times of Israel | High-Tech

Et si la qualité d’un chien policier renifleur d’explosifs ne se mesurait pas au bout de son nez mais au bout de sa laisse, du côté de son maître ? Telle est l’hypothèse qu’a testée le laboratoire de neurosciences du comportement de l’institut Technion, en Israël. Ces chercheurs ont voulu savoir si l’état mental du policier influait sur l’efficacité de son acolyte à quatre pattes. Soit, en ...

IsraelValley Desk | High-Tech

Avec 732 000 appareils vendus en 3 mois, les ventes de smartphones en Israël ont bondi au cours de l'été, selon la société IDC, spécialiste en collecte de données technologique. Ce chiffre, en augmentation de 18% par rapport à l'an passé, est impressionnant pour un pays de seulement huit millions de personnes. Samsung reste le leader du marché, avec 33% des ventes suivie par l'iPhone qui to...

Avner Myers | High-Tech

Un test de lancement du système anti-missile israélien Arrow II dans la région de Palmahim, a échoué, comme l'affirmaient des rapports précédents. Les responsables de la défense israélienne et du Pentagone évoquent les différentes raisons de cet échec dimanche, rapportées par le quotidien israélien Haaretz, après qu'elles ont été gardées secrètes pendant plus de deux mois. "Parfois, l'ima...

i24News | High-Tech

Microsoft acquiert la start-up Aorato pour 200 millions de dollars. Après IBM qui a racheté l’an dernier la solution anti-fraude Trusteer pour 650 millions de dollars , et General Electric qui est entré au capital de la firme Thetaray, spécialisée dans la protection des infrastructures stratégiques contre les attaques cybernétiques, c’est au tour de Microsoft de s’offrir une pépite israélienne ...

Nathalie Hamou (Les Echos) | High-Tech

AOL, la société américaine spécialisée dans les médias et internet, a annoncé la semaine dernière qu'elle versera 5 millions de dollars pour créer un laboratoire de recherche sur les médias et internet au sein du Joan & Irwin Jacobs Technion-Cornell Innovation Institute de New York. Ce projet de recherche concerne également le Technion (Institut Israélien de Technologie basé à Haifa) et le...

Avner Myers | High-Tech

La start-up israélienne Argus Cyber-Security a déjà réuni plus de quatre millions de dollars pour mettre au point son système de protection des voitures contre le piratage. Un concept totalement nouveau qui répond aux avancées technologiques dans le secteur automobile. En effet, si certaines des voitures actuellement commercialisées sont reliées à un réseau internet pour des fonctionnalités...

IsraelValley Desk | High-Tech

NCA, ancienne compagnie américaine rachetée il y a 2 ans par Retalix dans le cadre du développement de son activité dans le secteur informatique, prévoit de licencier 180 personnes dans son agence de Raanana, selon Haaretz. Cette décision suit la perte par NCA d'un contrat clé avec la branche canadienne du géant américain Target. Il s'agit de la deuxième vague de licenciements après celle de...

i24News | High-Tech

Le Crédit Suisse a décidé de procéder au financement de startups dont les projets peuvent aider à la bonne gestion des sociétés de leurs clients, annonce le Haaretz jeudi. Chris Cottrell et Philippe Cerf, des banquiers confirmés, ont participé cette semaine à un forum sur la haute technologie. Ce n'est pas la première fois que la fameuse banque participe au financement de startups israélienn...

i24News | High-Tech