Oct 12

ISRAELVALLEY. FRANCE ISRAEL. SALON E-COMMERCE ET PUBLICITE EN LIGNE. Benny Arbel, PDG de la startup MyThings basée à Tel-Aviv et Londres coopère avec ORANGE en France.

Authors picture

IsraelValley Desk | High-Tech

Headline image

Salon E-Commerce 2012 : Benny Arbel, CEO de MyThings, aborde le business du retargeting et les perspectives de reciblage publicitaire en France. A l’occasion du salon E-Commerce 2012 (19 et 20 septembre à Paris), nous avons rencontré Benny Arbel, P-DG de la société MyThings principalement basée en Israël (dans les environs de Tel-Aviv) ainsi qu’à Londres.

Accompagné d’Alexis Fortier, son directeur général en France, il est venu présenter le développement rapide de sa société sur le marché de la publicité en ligne et évoqué les innovations récentes du reciblage publicitaire et du e-commerce ainsi que son impact sur le marché français. MyThings venait juste d’effectuer une levée de fonds importante (15 millions de dollars) réalisé dans son capital par le fond d’investissement d’Orange-Publicis Venture – Iris Capital.

Cette société fournit des solutions de « retargeting publicitaire personnalisé », appelées aussi »publicité contextuelle » (un concurrent du français Criteo). D’ailleurs, la firme revendique la deuxième place au niveau européen. MyThings a plus de 7 ans d’existence et opère d’ores et déjà sur 14 marchés, dont la France.

Mettant en avant la personnalisation de ses outils de publication des publicités en ligne qui augmentent considérablement l’acquisition de nouveaux clients au travers de technologies de reciblage et de pré-ciblage, MyThings évoque dans son argumentaire la génération de taux de conversion et de croissance supérieurs de 150% à ceux de ses concurrents du retargeting.

Benny Arbel explique : « Notre but principal est de nous imposer comme leader dans le ‘performance display’ en nous appuyant sur la puissance de nos solutions de pretargeting et de retargeting. ». Interrogé sur la nature de ses relations avec Orange, suite à l’investissement massif, au printemps dernier, du fond réunissant Orange et Publicis Venture, le CEO de MyThings explique que ces relations sont au beau fixe, qu’elles sont notamment fortes en France, mais aussi en Espagne et en Amérique (nord et sud).

Que le salon E-Commerce a également été l’occasion d’annoncer l’arrivée d’un outil mobile pour Orange et pour tous les clients du e-commerce. Benny Arbel se montre très optimiste quant à l’avenir immédiat de sa firme : « Notre croissance est rapide, nous sommes profitables. Et nous profitons à la fois d’une croissance organique et géographique, dans une quinzaine de pays. La France est un pays majeur pour nous : une dizaine de personnes travaillent pour nous ici, dans plusieurs registres, et nous profitons du partenariat avec Orange pour avoir un impact maximum sur le Web français. »

En complément, Eric-Alexis Fortier explique : « Notre potentiel vient de la puissance de nos outils. Nous travaillons avec notre propre DSP [demand-side platform, ndlr] que nous avons construite en 2011, et l’on est branché sur tous les AD Exchanges existants. Cela dit, nous pouvons aussi travailler en direct avec certains éditeurs, afin d’obtenir une couverture plus large encore et atteindre une cible de clientèle maximale. »

Heureux d’avoir vu le « Real Time Bidding » et la « création dynamique » se développer rapidement en Europe et autoriser des campagnes personnalisées en temps réel, qualifiées de « rentables et évolutives », M.Arbel réitère l’ambition de son entreprise pour les prochains mois : être un leader solide et incontournable dans le domaine du retargeting. Tous les développements de la firme israélienne vont dans ce sens.

Il précise : « A l’occasion de cette conférence nous annonçons une solution de pretargeting que nous avons testé pendant six mois. Elle va permettre encore plus aux acteurs marchands sur la toile de réaliser plus d’affaires, d’améliorer drastiquement leur efficacité. »

Quand on demande à Eric-Alexis Fortier de citer de grands clients dans l’hexagone, il répond : « Numericable, Boulanger, PriceMinister, Orange, Zalando, et quelques autres ».

Interrogé sur les relations ou la concurrence de MyThings avec Google, Benny Arbel répond : « Nous ne sommes pas en concurrence frontale avec Google, mais les entreprises qui nous font confiance ont une opportunité avec nous d’améliorer leur présence et leur targeting sans forcément passer par un modèle classique. Nous ne sommes pas centrés que sur la recherche, nous nous concentrons sur la volonté d’achat. »

Et quand on le questionne sur les pistes d’évolution possibles, ou les projets R&D actuellement menés chez MyThings, le CEO évoque principalement deux grands axes : le video retargeting et la mobilité

Précisions sur le « moteur de recommandation » signé MyThings
Au cœur de la solution MyThings, il y a un « moteur de recommandation ». Faisant appel aux dernières avancées en matière d’apprentissage, il prône la diffusion uniquement d’impressions sur-mesure, micro-optimisées pour chaque prospect, le tout « en temps réel ». Autrement dit, il diffuse le produit, le service, l’offre ou la promotion ayant la plus forte probabilité d’intéresser l’internaute prospect, y compris en tenant compte d’éléments d’ordre promotionnel ou bien encore venant du cross-selling.

Résultat : MyThings évoque une pertinence accrue des campagnes « on line » et un taux de conversion infiniment supérieur à celui obtenu par « des méthodes traditionnelles ». Concrètement, lorsqu’un visiteur arrive sur le site d’un annonceur utilisant MyThings, il est aussitôt taggués avec un « smart cooki ». Au cours de ses pérégrinations sur la toile et son accès à d’autres sites, MyThings sait les identifier. Via l’agrégation de données anonymes, le moteur de recommandation sélectionne alors les offres ayant la plus forte probabilité de l’intéresser.

Une bannière personnalisée, réalisée sur-mesure, est créée aussitôt à partir des données du produit et pointant le cas échéant sur une page précise ou sur une fiche produit/service."

Source: (1) http://www.itespresso.fr/benny-arbel-mythings-publicite-contextuelle-la-france-marche-majeur-57688.html

Comment créer "the next big thing" ? Le fondateur de Waze, la start-up israélienne rachetée par Google, explique les avantages et inconvénient d'un écosystème comme celui d'Israël par rapport à la Silicon Valley. Un articlede Nora Poggi : "Noam Bardin, le fondateur de Waze, la startup israélienne rachetée par Google pour 1,1 milliard de dollars, veut faire profiter le monde de son expérien...

IsraelValley Desk | High-Tech

La start-up Pulse Play a lancé une campagne sur Indiegogo pour financer son bracelet connecté capable de remplacer l'arbitre au tennis. Les objets connectés sont déjà nombreux sur les cours de tennis : des capteurs Sony qui se fixent sur le manche de la raquette, au dispositif Shot Stats qui se fixes sur le cordage, en passant par la raquette de tennis connectée de Babolat, tous les moyens so...

Nathalie Hamou (Tel-Aviv) | High-Tech

Coca Cola Israël a conçu un algorithme permettant de générer un design différent pour 2 millions d'étiquettes apposées sur ses bouteilles de Diet Coke. L'innovation technologique, permettant l'impression de milliers d'étiquettes différentes est née en Israël, grâce à un partenariat avec la division locale de HP : Indigo. Le Diet Coke a bénéficié d'une édition limitée sur 2 millions de boutei...

IsraelValley Desk | High-Tech

Aucun hasard si le Groupe Publicis (France) est très actif en Israël en matière de veille technologique. Le "Made in Israel" prend un tournant radical dans la"AdTech". Outbrain, Taboola, IronSource, SimilarWeb, Crossrider, Matomy, Kenshoo,... vous connaissez ? Le journal Les Echos posait récemment cette question : "L'« advertising technology » (« Ad Tech ») est-elle en train de devenir la nouve...

Eyal Dayan (Tel Aviv) | High-Tech

SPECIAL ISRAELVALLEY. IronSource dans le software et Infinidat (data storage) sont deux startups israéliennes qui entrent dans le Club très fermé des 131 "Unicorn" firmes (en Français "le Groupe Licorne, startups dont la valorisation dépasse le milliard de dollars) du New York Times. IRONSOURCE. En janvier 2012, la société IronSource comptait à peine 40 employés. Ce nombre s’élève à présen...

Dan Rosh (Yavné) | High-Tech

A Beit Yanai en Israël, des villageois palestiniens vivant dans des zones désertiques sans réseau en Cisjordanie ont commencé à utiliser le biogaz fourni par des générateurs israéliens qui délivrent une énergie gratuite et propre en avalant des déchets organiques. La technologie de « digestion anaérobie » produite par la start-up israélienne HomeBioGas transforme les restes de nourriture et ...

(A.H) Ariel Aviv | High-Tech

La guerre à l’innovation et dépôts de brevets fait rage pour celui qui remportera l’industrialisation des batteries prochaine génération. Et quand on pense innovation on pense tout de suite aux USA avec ses énormes capitaux, mais aussi à Israel, un pays grand comme 3 pouces qui est l’inventeur de la clé USB et de Waze le GPS intelligent qui propose des trajets alternatifs pour éviter les embout...

IsraelValley Desk | High-Tech

Israël depuis quelques années regorge de milliardaires qui portent des Rolex de manière ostentatoire (pas tous!) et habitent dans les fameuses "Tours de Riches" de Tel Aviv. L'un d'entre eux est très célèbre : Teddy Sagi. Ses amis habitent dans a Tour "Yoo Tel Aviv" qui est un ensemble de gratte-ciel résidentiel construit à Tel Aviv de 2004 à 2007. Il est composé de deux tours (Yoo 1 de 128...

IsraelValley Desk & IsraPresse | High-Tech

Google est à l'origine d'un micro-incident diplomatique avec Israël, après avoir rebaptisé sa page pour les territoires palestiniens en "Google Palestine". Un petit détail d’affichage sur la page d’accueil du moteur de recherche, mais qui donne au territoire un statut d’État. Cette initiative a beaucoup plu aux autorités palestiniennes. Beaucoup moins aux Israéliens qui considèrent que la compa...

IsraelValley Desk | High-Tech

1. Créée par Dr. Ricardo Osiroff et Fernando Patolsky en 2007, la startup « Tracense Systems » a mis au point un système de détection par l’odeur 100 à 1000 fois supérieur à celui des chiens. Issu de la nanotechnologie, il permet d’identifier une grande variété d’explosifs ou de matières dangereuses ou interdites, même en présence d’une très faible quantité. Le système fonctionne grâce à une...

Tel Avivre | High-Tech

Israël rejoint le club des puissances coopérant en vue d'améliorer la circulation des objets dans l'espace. La coopération en matière de sécurité entre les Etats-Unis et Israël s'élargit dorénavant au domaine spatial, rapporte mardi le journal Haaretz. Les deux pays ont signé récemment un accord de coopération sur le traçage de d'objets en mouvement dans l'espace, qu'ils aient été fabriqués par...

i24News | High-Tech

Intel a annoncé que la technologie de traitement rapide en 3-D largement développée par les équipes d'Intel en Israël sera à l’origine d’une collaboration avec les équipes de Google dans le cadre du projet Tango. Ce projet est une technologie développée par Google pour utiliser les smartphones et tablettes pour enregistrer la profondeur en 3-D d’un environnement. En ajoutant de nouveaux o...

(A.H) Ariel Aviv | High-Tech

Un casque avec un affichage intégré, qui permet au conducteur de lire l'état du véhicule, sans détourner les yeux de la route, a été réalisé par les étudiants d'ingénierie pour la troisième édition des Championnats de Formule 1 du Technion Israel Institute of Technology qui se tiendra à Arno, en Italie en Septembre. C’est la troisième voiture de course construite par des étudiants du Technio...

(A.H) Ariel Aviv | High-Tech

C'est un robot capable de secourir les sinistrés sur les lieux d’un désastre, d’aider les personnes handicapées et de soigner des blessés. Son nom ? "LePartenaire". Un robot futuriste construit par des ingénieurs de l’Armée de l’Air et de la Marine israéliennes pendant leur temps libre. Au Salon Machanet (high-tech) il était impossible de manquer "LePartenaire". C’est dans ce salon que les p...

Youval Barzilaï (Holon) | High-Tech

Des jeunes « cerveaux » venus de soixante-dix pays ainsi qu’une quinzaine de prix Nobel seront en Israël du 15 au 22 août pour un rendez-vous scientifique mondial premier du genre : le Word Science Conference Israel (WSCI). Ce congrès qui aura lieu à l’Université hébraïque de Jérusalem incluera divers colloques sur des sujets scientifiques et technologiques ainsi que de nombreux séminaires. ...

Shraga Blum (LPH) | High-Tech