Oct 12

ISRAELVALLEY. FRANCE ISRAEL. SALON E-COMMERCE ET PUBLICITE EN LIGNE. Benny Arbel, PDG de la startup MyThings basée à Tel-Aviv et Londres coopère avec ORANGE en France.

Authors picture

IsraelValley Desk | High-Tech

Headline image

Salon E-Commerce 2012 : Benny Arbel, CEO de MyThings, aborde le business du retargeting et les perspectives de reciblage publicitaire en France. A l’occasion du salon E-Commerce 2012 (19 et 20 septembre à Paris), nous avons rencontré Benny Arbel, P-DG de la société MyThings principalement basée en Israël (dans les environs de Tel-Aviv) ainsi qu’à Londres.

Accompagné d’Alexis Fortier, son directeur général en France, il est venu présenter le développement rapide de sa société sur le marché de la publicité en ligne et évoqué les innovations récentes du reciblage publicitaire et du e-commerce ainsi que son impact sur le marché français. MyThings venait juste d’effectuer une levée de fonds importante (15 millions de dollars) réalisé dans son capital par le fond d’investissement d’Orange-Publicis Venture – Iris Capital.

Cette société fournit des solutions de « retargeting publicitaire personnalisé », appelées aussi »publicité contextuelle » (un concurrent du français Criteo). D’ailleurs, la firme revendique la deuxième place au niveau européen. MyThings a plus de 7 ans d’existence et opère d’ores et déjà sur 14 marchés, dont la France.

Mettant en avant la personnalisation de ses outils de publication des publicités en ligne qui augmentent considérablement l’acquisition de nouveaux clients au travers de technologies de reciblage et de pré-ciblage, MyThings évoque dans son argumentaire la génération de taux de conversion et de croissance supérieurs de 150% à ceux de ses concurrents du retargeting.

Benny Arbel explique : « Notre but principal est de nous imposer comme leader dans le ‘performance display’ en nous appuyant sur la puissance de nos solutions de pretargeting et de retargeting. ». Interrogé sur la nature de ses relations avec Orange, suite à l’investissement massif, au printemps dernier, du fond réunissant Orange et Publicis Venture, le CEO de MyThings explique que ces relations sont au beau fixe, qu’elles sont notamment fortes en France, mais aussi en Espagne et en Amérique (nord et sud).

Que le salon E-Commerce a également été l’occasion d’annoncer l’arrivée d’un outil mobile pour Orange et pour tous les clients du e-commerce. Benny Arbel se montre très optimiste quant à l’avenir immédiat de sa firme : « Notre croissance est rapide, nous sommes profitables. Et nous profitons à la fois d’une croissance organique et géographique, dans une quinzaine de pays. La France est un pays majeur pour nous : une dizaine de personnes travaillent pour nous ici, dans plusieurs registres, et nous profitons du partenariat avec Orange pour avoir un impact maximum sur le Web français. »

En complément, Eric-Alexis Fortier explique : « Notre potentiel vient de la puissance de nos outils. Nous travaillons avec notre propre DSP [demand-side platform, ndlr] que nous avons construite en 2011, et l’on est branché sur tous les AD Exchanges existants. Cela dit, nous pouvons aussi travailler en direct avec certains éditeurs, afin d’obtenir une couverture plus large encore et atteindre une cible de clientèle maximale. »

Heureux d’avoir vu le « Real Time Bidding » et la « création dynamique » se développer rapidement en Europe et autoriser des campagnes personnalisées en temps réel, qualifiées de « rentables et évolutives », M.Arbel réitère l’ambition de son entreprise pour les prochains mois : être un leader solide et incontournable dans le domaine du retargeting. Tous les développements de la firme israélienne vont dans ce sens.

Il précise : « A l’occasion de cette conférence nous annonçons une solution de pretargeting que nous avons testé pendant six mois. Elle va permettre encore plus aux acteurs marchands sur la toile de réaliser plus d’affaires, d’améliorer drastiquement leur efficacité. »

Quand on demande à Eric-Alexis Fortier de citer de grands clients dans l’hexagone, il répond : « Numericable, Boulanger, PriceMinister, Orange, Zalando, et quelques autres ».

Interrogé sur les relations ou la concurrence de MyThings avec Google, Benny Arbel répond : « Nous ne sommes pas en concurrence frontale avec Google, mais les entreprises qui nous font confiance ont une opportunité avec nous d’améliorer leur présence et leur targeting sans forcément passer par un modèle classique. Nous ne sommes pas centrés que sur la recherche, nous nous concentrons sur la volonté d’achat. »

Et quand on le questionne sur les pistes d’évolution possibles, ou les projets R&D actuellement menés chez MyThings, le CEO évoque principalement deux grands axes : le video retargeting et la mobilité

Précisions sur le « moteur de recommandation » signé MyThings
Au cœur de la solution MyThings, il y a un « moteur de recommandation ». Faisant appel aux dernières avancées en matière d’apprentissage, il prône la diffusion uniquement d’impressions sur-mesure, micro-optimisées pour chaque prospect, le tout « en temps réel ». Autrement dit, il diffuse le produit, le service, l’offre ou la promotion ayant la plus forte probabilité d’intéresser l’internaute prospect, y compris en tenant compte d’éléments d’ordre promotionnel ou bien encore venant du cross-selling.

Résultat : MyThings évoque une pertinence accrue des campagnes « on line » et un taux de conversion infiniment supérieur à celui obtenu par « des méthodes traditionnelles ». Concrètement, lorsqu’un visiteur arrive sur le site d’un annonceur utilisant MyThings, il est aussitôt taggués avec un « smart cooki ». Au cours de ses pérégrinations sur la toile et son accès à d’autres sites, MyThings sait les identifier. Via l’agrégation de données anonymes, le moteur de recommandation sélectionne alors les offres ayant la plus forte probabilité de l’intéresser.

Une bannière personnalisée, réalisée sur-mesure, est créée aussitôt à partir des données du produit et pointant le cas échéant sur une page précise ou sur une fiche produit/service."

Source: (1) http://www.itespresso.fr/benny-arbel-mythings-publicite-contextuelle-la-france-marche-majeur-57688.html

En quelques années, theHIVE est devenu l’accélérateur de référence pour les entrepreneurs immigrants en Israël les plus brillants. Des délégations étrangères (France, Corée, Japon, etc) viennent régulièrement pour étudier le modèle israélien et le reproduire ailleurs. Ce programme offre aux participants l’accès à: -Un haut niveau de parrainage de la part d’entrepreneurs et d’investisseurs...

Leslie Maarek | High-Tech

Plus de 1400 découvertes et inventions ont été répertoriées au cours des deux dernières années. Selon les données publiées mardi par le Bureau central de la statistique, les institutions de recherche israéliennes ont connu une hausse de 20% du nombre de leurs découvertes et autres inventions en 2012 et 2013 par rapport à l'enquête précédente réalisée pour la période 2010 et 2011. Au total c...

Avner Myers | High-Tech

Un pirate israélien « white Hat » [chapeau blanc : un expert en sécurité informatique], a découvert une faille de sécurité sérieuse chez Gmail qui aurait permis aux pirates d’accéder aux comptes des utilisateurs et à tous les services qui requièrent une authentification Google. Hafif a découvert la vulnérabilité du système, l’a étudié, l’a testé avec succès et a informé Google. Google lui a ...

Times of Israel | High-Tech

Quelque chose qui ressemble à une canette de soda pourrait être la réponse israélienne high-tech au réseau de tunnels que le Hamas a créé à Gaza. Un capteur connu comme un « géophone » peut détecter des mouvements souterrains basés sur des bruits, a fait savoir la société Elpam Electronics. Celle-ci affirme que le géophone est capable de trouver l’emplacement d’une personne pouvant ramper aussi...

Times of Israel | High-Tech

Un peu plus de cinq ans après son lancement, le site de locations entre particuliers Airbnb, non-inventé en Israël (un raté des startupistes israéliens car ce concept est tellement adapté aux mentalités du pays !) assure avoir franchi la barre des 10 millions de voyageurs hébergés. Ce site (concept né de Airbed & Breakfast - littéralement matelas gonflable et petit déjeuner) est très popula...

Ilan Friedman (Tel Aviv) | High-Tech

Le secteur des applications de messagerie instantanée, dans lequel Israël est très actif, est en plein boom et fait l'objet d'un combat acharné entre les plus grands éditeurs de la planète. Facebook compte bien en manger un gros morceau et a mis les moyens. ISRAËL. L’application de messagerie WhatsApp, récemment rachetée par Facebook pour un montant astronomique, est désormais interdite d’ut...

IsraelValley Desk | High-Tech

MadMimi est une startup israélienne basée à Brooklyn qui possède un portefeuille de plus de 250 000 clients. Elle vient de se faire racheter pour plusieurs millions de dollars par Go Daddy. Cette société est une entité américaine fondée en 1997 qui est spécialisée dans la gestion de noms de domaine sur Internet et la mise à disposition de services d'hébergement web. En 2010, la société gérait p...

Amanda Burg | High-Tech

La société israélienne 365Scores a mis en ligne une application et un site internet sous forme de plate-forme « cross-média, » qui permet aux utilisateurs de créer leur propre chaîne sportive sur n’importe quel appareil, partout dans le monde et dans toutes les langues. Les utilisateurs créent simplement une liste de leurs sportifs préférés, de leurs ligues ou de leurs clubs, et suivent les inf...

Dan Birenbaum (JSSNews) | High-Tech

Spécialisée dans le crowdsourcing pour repérer les frais cachés dans les comptes financiers, la société vient d'achever un tour de table ponctué par un financement de 6,500,000 dollars. Le fonds d'investissement du milliardaire de Hong Kong, Li Ka-shing est le principal investisseur. La société Blumberg Capital avait pris part à un premier round de financement, il y a un an pour un montant de 3...

Avner Myers | High-Tech

La start-up israélienne Superfish arrive en quatrième position sur la célèbre liste de la revue spécialisée américaine. Superfish, dont la fenêtre moteur de recherche Shopper utilise des images pour trouver des produits sur Internet, a été classée quatrième dans la liste des entreprises à croissance rapide aux États-Unis. La société est premiè...

Avner Myers | High-Tech

À peine âgée de trois ans, la startup est évaluée à plusieurs centaines de millions de dollars, et affiche un chiffre d’affaires annuel de 200 millions de dollars. La société collabore avec Microsoft, Google et Yandex. La marque la plus importante d’IronSource, InstallCore, est une plate-forme utilisée par les entreprises pour réaliser des téléchargements de logiciels pour PC et utilisateurs...

Times of Israel | High-Tech

De nombreux articles de presse saluent le lancement à Kourou de deux satellites et le décollage du programme Galileo. Très peu de gens le savent : Israël est bien impliqué dans ce programme géant. Le ministre des sciences et des technologies, Yaakov Peri, et le chef de l'Agence spatiale d'Israël, Menachem Kidron, ont signé en 2013 un accord avec les représentants de l'Union européenne afin que ...

Eyal Kaddosh (Tel Aviv) | High-Tech

Selon un sondage réalisé par le cabinet Deloitte, les investissements dans les entreprises de haute technologie augmentent aux États-Unis, depuis trois ans. Le cloud computing et la technologie mobile sont les secteurs les plus prisés. La robotique est celui qui progresse le plus. Dans l'enquête Global Venture Capital Confidence, les investisseurs ont également évalué sur une échelle de 1 à...

IsraelValley Desk | High-Tech

C'est la nouvelle de la semaine : Yahoo! vient de confirmer le rachat d'une petite startup israélienne de six employés. La firme israélienne a mis au point un software unique qui contourne habilement les systèmes automatiques de blocages de publicité. Le prix fixé par les vendeurs de la startup tourne autour de 15 millions de dollars. Clarity Ray a été rachetée par le géant américain après ...

Dan Rosh (Tel Aviv) | High-Tech

La société Medigus qui développe et commercialise des micro-caméras et des outils pour une chirurgie le moins invasive possible, a annoncé que la NASA a intégré sa dernière caméra, la Micro ScoutCam 1.2 dans un de ses robots, le VIPIR. Micro ScoutCam 1.2 est le plus petit appareil photo du monde, utilisé pour des applications médicales et industrielles, telles que la gastro-entérologie, la car...

Line Tubiana | High-Tech