Oct 11

ISRAELVALLEY JERUSALEM. SPECIAL INTERVIEW. Le ministre israélien du tourisme, Stas Mislejnikov : "En 2011, environ 300 000 visiteurs français sont entrés dans le pays".

Authors picture

IsraelValley Desk | Tourisme

Du 10 au 14 octobre 2012, le SNAV régions Centre Est et Rhône Alpes organise son congrès. Les 49 participants feront une escapade en Israël, Jordanie et Palestine. Ils ont été accueillis, mercredi 10 octobre 2012, à Jérusalem, par le ministre israélien du tourisme, Stas Mislejnikov. L’occasion de faire le point avec lui sur les atouts de la destination et sa vision du marché français.

TourMaG.com – Vous accueillez ce soir des professionnels français du tourisme. Que leur diriez-vous afin de les inciter à commercialiser et vendre la destination Israël ?

Stas Mislejnikov : “Il existe de nombreux pays, dans le monde, pour effectuer des vacances balnéaires. Il y a également beaucoup d’endroits qui permettent un tourisme culturel. Mais il n’existe qu’une seule terre sainte et, en son centre, se trouve Jérusalem. Nous sommes actuellement là où, des siècles auparavant, marchaient des rois et des prophètes. Peu importe qu’on soit religieux ou athée, venir en Israël représente une expérience unique. C’est un voyage mystique et spirituel que peuvent y effectuer les touristes.”

TM.com – D’un point de vue strictement touristique, quels sont les atouts d’Israël ?

S.M. : "Israël propose une offre touristique considérable. Sur une superficie relativement petite, 26 000 km², se trouvent 4 mers et 7 zones climatiques différentes. On y trouve également des déserts, des montagnes, des villes modernes et de monuments historiques millénaires. En une journée, en février par exemple, il est possible de profiter du soleil au bord de la mer et, en moins de 7 heures de route, d’aller skier dans la station d’Hermon.

Les voyageurs peuvent ensuite se rendre dans le lieu le plus bas du monde, la Mer Morte. Puis, ensuite, aller au bord de la Méditerranée pour visiter des villes modernes ou historiques. Tel Aviv, par exemple, est une cité très dynamique qui, désormais, vit 24 heures sur 24. En Israël, il est également possible de faire des escapades en jeep dans le désert ou les montagnes, de prendre le même bateau que celui qu’a pris Jésus en son temps, de goûter de bons vins produits localement ou même de découvrir une partie du pays à vélo.

Le gouvernement a d’ailleurs mis en place un plan quinquennal afin de développer le cyclotourisme dans la destination."

TM.com – Que représente le marché français pour Israël ?

S.M. : "La France est le 3e marché émetteur pour Israël. En 2011, environ 300 000 visiteurs français sont entrés dans le pays. Le ministère israélien du tourisme fait beaucoup pour attirer la clientèle hexagonale. Nous avons ainsi recours à des parutions publicitaires dans la presse, nous avons lancé un site Internet en français et un film de promotion en langue française est actuellement en cours de préparation.

Par ailleurs, nous investissons beaucoup dans nos infrastructures afin d’accueillir au mieux les touristes. Qu’ils soient des pèlerins ou des voyageurs balnéaires. De plus, Israël compte près d’un million de personnes francophones. Pour nous, l’arrivée de touristes étrangers est un message de paix et de tolérance entre les religions qui se côtoient dans les pays."

Rédigé par Pierre Coronas à Jérusalem le Jeudi 11 Octobre 2012

Source: http://www.tourmag.com/Israel-le-marche-francais-fait-partie-des-priorites_a54615.html

La nouvelle n’aura pas surpris. Michael O’Leary vise désormais une nouvelle étape du développement de sa compagnie et envisage un grand projet pour Tel-Aviv. Selon pagtour.net (Copyrights) : "Rien de vraiment surprenant dans cette perspective. En effet, Ryanair opère aujourd’hui 300 avions (des Boeing 737-800 de 189 sièges) sur un réseau essentiellement européen et marocain. Mais à l’horizon...

IsraelValley Desk | Tourisme

Malgré la situation sécuritaire qui a atteint de plein fouet l'industrie touristique en Israël, la chaîne Fattal Hotels souhaite ouvrir à Ashdod un hôtel Leonardo. L'objectif affiché est de faire de cette ville du sud d'Israël, au cœur de l'actualité et touchée durement par les roquettes, une Riviera du sud. Selon les chiffres du gouvernement, les arrivées de touristes en Israël ont chuté de...

Avner Myers | Tourisme

La chaîne des hôtels Dan est la plus grande et la plus ancienne chaîne d'hôtels de luxe en Israël. Elle comprend 13 hôtels et est certainement la plus connue dans l’industrie hôtelière israélienne. Selon nos informations, la Chaîne Dan construit à Bengalore en Inde un établissement de 230 chambres pour un investissement de 70 millions de dollars. Bangalore est une ville du sud de l'Inde et ...

Amanda Burg | Tourisme

C’est un site touristique luxuriant et verdoyant. Les plages de plus de douze kilomètres de long sont magnifiques, le sable est blond et très fin. La ville est composée de quartiers résidentiels tels que Barnéa, Afridar et de nouveaux faubourgs comme Néot Ashkelon, la City, névé Dkalim et possède de vastes jardins. C’est une ville aérée aux larges avenues. En 12 ans cette ville a absorbé 55...

IsraelValley Desk | Tourisme

EXCLUSIF. La ville de Bethléem fait partie des villes les moins accueillantes du monde. C’est en tout cas ce qu’affirme le dernier classement du magazine américain "Condé Nast Traveler". Bethléem est une ville située à environ 10 km au sud de Jérusalem, qui compte 30 000 habitants, essentiellement des Palestiniens musulmans. La ville compte une petite communauté de chrétiens palestiniens, un...

Eyal Kaddosh (Tel Aviv) | Tourisme

Idée Vacances : Avec la trêve salutaire de 72 heures, nous republions un article diffusé par IsraelValley la fin du premier semestre 2014. Objectif de la rédaction : soutenir le business du Sud d'Israël. LIONEL BOBOT. Le Groupe Fattal vient d'annoncer l'ouverture d'un nouvel hôtel, Leonardo, en juillet à Ashkelon pour investissement de 15 millions NIS. Cet hôtel a été développé dans une zon...

Lionel Bobot | Tourisme

Les acteurs du secteur touristique israélien se mobilisent pour sauver la saison d'été après le conflit de Gaza qui a fortement impacté l'activité touristique du pays(500 millions de $). Le prix du billet d'avion étant un élément clé de décision, les comparateurs de prix de vols (Edreams, Opodo, Govoyages..) s'intéressent entre autres à la destination Israël. Plus particulierement, le site Airt...

Lionel Bobot | Tourisme

Apres un mois de conflit qui a touché notamment durement le secteur touristique israélien avec une perte de 500 Millions de dollars (Israel Hotel Association), les compagnies aériennes a travers le net décident de passer a l'offensive afin de sauver la saison d'été. Ainsi fleurissent sur la toile des slogans "Israël dés 221€ - Vol Israel pas cher - govoyages.com" ou " Vol Israël pas cher dès...

Lionel Bobot | Tourisme

Effet de la guerre Israël-Hamas. Cette année ne sera pas la bonne pour Taglit. Selon nos informations les dirigeants de ce programme font face à une situation totalement inattendue : plus de 30 à 40% des inscrits dans le monde annulent leur voyage en Israël. (Pour les jeunes Français nous n'avons pas eu les chiffres réels). Incroyable. Pour ceux qui débarquent dans le "pays où coule le lait et ...

Eyal Kaddosh (Tel Aviv) | Tourisme

Le gouvernement israélien a annoncé qu'il autorisait l'emploi de 1500 Jordaniens supplémentaires dans la station balnéaire d'Eilat sur la mer Rouge. L'introduction de ces nouveaux travailleurs sur le marché local se fera progressivement à raison de 500 par an, jusqu'au plafond de 1500. Ils s'ajouteront aux 300 Jordaniens déjà employés à Eilat. Eilat souffre d’un manque endémique de personnel...

Isabelle Puderbeutel | Tourisme

Le pèlerinage national des étudiants en Terre sainte, prévu du 23 juillet au 3 août, est annulé, a annoncé mardi 15 juillet la Conférence des évêques de France. Ce pèlerinage, auquel devaient participer 2 200 étudiants et aumôniers français, accompagnés par 21 évêques, est reporté « en raison de l’aggravation et de l’évolution très incertaine du conflit en Israël/Palestine », expliquent les ...

IsraelValley Desk | Tourisme

De plus en plus de personnes (du côté de Gaza où de Sdérot) tentent de se rapprocher des zons de combats. Certains pour "comprendre sur le terrain". D'autres pour des raisons bien difficiles à comprendre. Le tourisme de guerre est une forme de tourisme qui a pour destination des zones de guerre en cours comme Gaza et Sdérot. Il consiste à visiter des lieux à haut risque ou des vestiges de ba...

Itay Frishman (Tel Aviv) | Tourisme

L'année 2014 était en passe d'être le meilleur cru de toute l'histoire d'Israël en matière touristique. Les prévisions affichaient une croissance de 10% par rapport à l'an dernier. Mais en quelques jours, l'opération Bordure Protectrice a mis un terme à ce dynamisme. La plus forte baisse enregistrée en matière de taux d'occupation concerne les hôtels du ...

Avner Myers | Tourisme

TEMOIGNAGE. Alors qu'une pluie de roquettes s'abat depuis plusieurs jour sur Israël, les habitants s'efforcent de vivre normalement. Ce matin, vendredi 11 juillet, les missiles lancés depuis Gaza continuent à tomber sur le pays et notamment sur Tel Aviv où notre agence de voyages « selectisrael.com » tente de travailler...

Gilles Sitruk (Tel Aviv) | Tourisme

Le Figaro (Copyrights) : "Le SETO (Syndicat français des entreprises du tour-opérating) a recommandé aux voyagistes de reporter les séjours de leurs clients en Israël, indiquant dans un communiqué que les départs programmés jusqu'au 31 juillet sont reportables sans frais ou échangeable contre une autre destination. Ces conseils n'ont pas valeur de contrainte, mais comme l'explique Stéphanie...

IsraelValley Desk | Tourisme