Oct 10

ISRAELVALLEY - ACCES AU CAPITAL RISQUE : UNE ETUDE EUROPEENNE PLACE ISRAËL EN TRES BONNE PLACE APRES LA GRANDE-BRETAGNE ET L'ALLEMAGNE.

Authors picture

Y.L.G. | Économie

Headline image

Encore une étude qui n’étonne personne, sachant qu’Israël possède une véritable industrie de capital risque. Un article de Yann Le Galès paru récemment dans le blog du Figaro : "Une étude européenne menée par Startupbootcamp, programme paneuropéen d’accélération de startups technologiques, montre que les banquiers et les financiers brident le potentiel des entrepreneurs européens.

Cette étude menée auprès de 115 entrepreneurs, mentors et investisseurs montre que les organisations financières d’Europe ne soutiennent pas les sociétés innovantes et ne proposent pas de canaux de croissance par le biais d’offres publiques de vente.

L’étude a été réalisée en juillet et en août 2012 et révèle que malgré les très bons résultats enregistrés par l’Europe dans la mise en œuvre des conditions critiques nécessaires pour encourager les sociétés technologiques comme l’infrastructure et l’éducation, les startups technologiques européennes sont loin derrière leurs homologues américaines en termes de capital de croissance disponible et d’opportunités de sortie par des introductions en bourse et des acquisitions.

Les innovateurs, les mentors et les investisseurs ont noté les trois facteurs les plus importants pour les startups : l’infrastructure de communication (86% la définissent comme importante ou très importante), la communauté de capital-risque (85%) et l’éducation (80%).

Bien que l’Europe obtienne de meilleurs résultats que les États-Unis dans deux de ces trois catégories (communication : 93% contre 7% et éducation : 62% contre 38%), elle est loin derrière sur le thème de la communauté d’investissement et la communauté de capital-risque pour laquelle les États-Unis l’emportent à 90% contre 10% selon la communauté des mentors de startups.

En Europe, le Royaume-Uni remporte les meilleurs résultats en matière d’accès à la communauté de capital-risque. En effet, les startups, les mentors et les investisseurs l’ont tous placé en tête du classement à 85%, suivi de l’Allemagne à 10% et d’Israël à 5%.

Les États-Unis offrent aussi un meilleur environnement fiscal pour les startups, plébiscités par 62% des personnes interrogées, bien que l’Europe les devance dans les domaines du logement abordable, des bureaux, de l’infrastructure physique et du soutien des autorités gouvernementales.

Le potentiel de l’Europe en tant que creuset d’innovation et de croissance pour les sociétés technologiques est davantage mis en doute lorsque l’on parle des opportunités de sortie. Au total, 88% des personnes interrogées, des personnes qui connaissent les meilleures stratégies de sortie, citent les États-Unis comme le meilleur environnement de sortie, et ne sont que 8% à citer le Royaume-Uni, avec deux autres votes seulement pour un autre pays de l’Union européenne.

« L’étude, que nous avons menée avec nos partenaires AxiCom, confirme notre sentiment premier, à savoir le fait que dans la plupart des domaines, l’Europe a rattrapé, voire dépassé les États-Unis, apparaissant donc comme un environnement propice pour les startups, explique Alex Farcet, co-fondateur de Startupbootcamp. Mais elle a également identifié les deux principaux points faibles de l’Europe : les stratégies de sortie et le soutien financier.

Certaines institutions financières comme ABN AMRO ont clairement épousé la cause des startups et pris la mesure de l’énorme potentiel qu’elles offrent. Elles ont changé leur approche en matière de gestion des investissements. Un grand nombre d’autres fonds et institutions financières a cependant encore beaucoup de chemin à parcourir."

Source: http://blog.lefigaro.fr/legales/2012/10/les-banquiers-brident-les-start-up-innovantes.html

En ce début de mois de février, le consommateur israélien est désemparé : certains prix montent alors que d’autres sont à la baisse. Explications. Le consommateur israélien à l’habitude de la valse des étiquettes, mais rarement en février. Or, cette année, certains changements de tarifs ont été repoussés de janvier à février. La plupart des prix sont à la baisse (généralement en raison de ...

Jacques Bendelac | Économie

1. RECORD. Le marché automobile israélien se porte bien. En janvier 2015, le nombre de voitures neuves a atteint 32.000 véhicules, constituant le record absolu depuis la création de l’État d’Israël. On estime que les voitures de luxe ont représenté entre 25% et 40% de ces chiffres, avec Audi, Mercedes et BMW en tête. 2. ELBIT. Les poursuites contre les 9 pro-palestiniens qui ont violé la pro...

Coolamnews.com | Économie

En 2014, le nombre de demandeurs d’emploi est passé à 223.000, soit 5,9% de la population active. À quoi ressemblait un chômeur en Israël en 2014? 2014 aura été une bonne année pour les chiffres du chômage en Israël : en moyenne annuelle, le taux de chômage s’est établi à 5,9%, contre 6,2% en 2013. Autre tendance encourageante : le taux de chômage a marqué une baisse continue tout au long ...

Jacques Bendelac | Économie

C'est certainement le deal surprise de la semaine. Le Groupe de Chimie "Israel Chemical", actif dans le monde entier, vient d'acquérir Prolactal pour un montant estimé à 100 millions d'euros, un groupe Allemand-Autrichien présent dans le secteur des protéines laitières. ICL est l'un des joyaux israéliens actif dans un secteur clé : les engrais. Fondée en 1968, ICL (Israel Chemicals ltd), est...

Eyal Cohen-Sellam | Économie

La baisse de l’euro handicape les exportations israéliennes vers la France qui reste au 10e rang des clients d’Israël et son 12e fournisseur. Selon les chiffres transmis par les douanes israéliennes et repris par l’Institut de la Statistique, les variations des taux de change du shekel sont largement responsables des modifications dans les échanges commerciaux d’Israël en 2014. Dans le ca...

Jacques Bendelac | Économie

Face à la victoire de Syriza en Grèce, Israël espère que le changement de majorité n’ouvrira pas une nouvelle période d’instabilité dans la zone euro. Pour l’heure, ce sont les exportateurs israéliens qui s’inquiètent de la faiblesse de l’euro et pour cause : plusieurs produits israéliens sont particulièrement exposés à la crise de la monnaie européenne, notamment parce que le l’Europe est...

Jacques Bendelac | Économie

L’année 2015 a commencé au plus haut pour le secteur de la haute technologie israélienne et du rachat de start-up. Bilan de 2014 avec les 10 plus gros exit de l’année. En 2014, 3.4 milliards de dollars ont été investis dans les start-up israéliennes. C’est plus que le record de 2000 au début des années high tech et avant la crise de 2001 et 2008. Aussi le niveau d’investissement dans la haut...

Eyal Dotan (Citizen Kane) | Économie

Le secteur vinicole se porte bien en Israël. Les ventes de vins israéliens ont atteint 220 millions de $ en 2014, dont 40 millions de $ à l’export. Parmi les principaux marchés, on compte l’Amérique du nord (58% des exportations), l’Europe (33%) et l’Asie (6%). Notons que c’est la France qui importe le plus de vins israéliens en Europe. (coolamnews). GLOBES (Copyrights) : "Tel Aviv Sommelier...

Coolamnews.com | Économie

Le groupe israélien Teva aurait rejeté, selon Bloomberg, une offre de rachat de Teva par Pfizer. Cette nouvelle a fait bondir le cours de Teva à la Bourse. Pfizer est une société pharmaceutique américaine fondée en 1849. Présent dans plus de 150 pays, le groupe est, en 2013, le leader mondial dans son secteur avec un chiffre d'affaires s'élevant à 51,58 milliards de dollars US, une capitalis...

Ilana Dreyfus | Économie

ANALYSE – L’objectif des mesures prises par la BCE est de relancer la croissance en Europe; les retombées économiques pour Israël seront importantes. La Banque Centrale Européenne a lancé un programme d’assouplissement quantitatif calqué sur le modèle anglo-saxon : la BCE injectera massivement des liquidités dans les marchés en achetant de grandes quantités de titres, notamment des emprunts ...

Jacques Bendelac | Économie

Arthur de Villemandy : "Google ambitionne d’inaugurer un incubateur l’année prochaine à Séoul pour élargir sa communauté d’entrepreneurs, mais surtout pour profiter de la dynamique entrepreneuriale de la Corée du Sud. Depuis quelques années, Google montre sa volonté d’être hyperactif dans le milieu entrepreneurial avec son fonds d’investissement dédié aux startups Google Ventures, mais aussi...

IsraelValley Desk | Économie

En Israël, le sport a aussi des enjeux politiques, économiques et touristiques. Surtout lorsqu’il s’agit d’un championnat d’Europe de football. Le 18e championnat d'Europe (UEFA) de football féminin des moins de 19 ans se tiendra en Israël du 15 au 28 juillet 2015. Les joueuses nées après le 1er janvier 1996 pourront participer à la compétition. À cette occasion, le sport, l’économie et la...

Jacques Bendelac | Économie

REVELATIONS ISRAELVALLEY. La presse israélienne et nos propres sources à Tel Aviv, parlent d'un montant minima de $350 millions déboursés par Amazon pour se payer Annapurna Labs, un fleuron "caché" du high tech israélien. Selon lemondeinformatique.fr : "Depuis sa création en 2011, la start-up israélienne Annapurna Labs, qui vient d'être acquise par Amazon, était restée assez discrète sur se...

IsraelValley Desk | Économie

Microsoft a officiellement acheté Equivio, une start-up qui développe l’outil Zoom disposant d’une technologie de Machine Learning capable de structurer des documents de différentes natures autour d’un sujet précis avec une analyse poussée du texte et en rapprochant automatiquement les doublons. Au fur et à mesure les algorithmes seront en capables de mieux trier ces fichiers pour répondre p...

Citizenkane | Économie

Un nouveau produit d’exportation apparaît en Israël: la mouche. Stérilisé, l’insecte permet de lutter contre la "mouche méditerranéenne des fruits". Un nouveau mouvement migratoire se développe d’Israël vers l’Europe : il ne s’agit pas d’émigrants israéliens attirés par la vie facile d’une capitale européenne. Il s’agit d’un container de mouches qui a été expédié par avion depuis Tel Aviv ...

Jacques Bendelac | Économie