Oct 10

ISRAELVALLEY. ÉLECTIONS LÉGISLATIVES ANTICIPÉES: QUELLES SERONT LES RETOMBÉES POUR L'ÉCONOMIE ISRAÉLIENNE? Budget, infrastructures, éducation, fiscalité, etc.

Authors picture

Jacques Bendelac, à Jérusalem | Économie

2013 commencera sans budget: telle est la conséquence immédiate de la tenue d’élections législatives anticipées, comme l’a annoncé hier soir le Premier ministre Benyamin Netanyahou, soit avec neuf mois d’avance sur la date normale. Les retombées de cette situation exceptionnelle seront nombreuses pour l’économie israélienne: le budget de 2012 sera reconduit en 2013 sans possibilité d’aménagement, les réformes lancées seront suspendues ou reportées, le financement des infrastructures sera gelé, etc. Bref, la paralysie du gouvernement ne va pas profiter à l’économie israélienne : celle-ci va entrer dans une phase d’incertitude qui se prolongera sur une période d’environ six mois.

Le budget 2012 reconduit en 2013

L’impossibilité de trouver une majorité parlementaire pour voter le budget 2013 est la cause immédiate de la tenue d’élections anticipées. Le ministère des Finances envisageait une nouvelle coupe de 15 milliards de shekels (3 milliards d’euros) pour contenir le déficit budgétaire à 3% du PIB l’an prochain: or, cette cure d’austérité dans les principaux budgets sociaux est rejetée par de nombreux ministres au sein de la coalition gouvernementale.

Dorénavant, c’est le budget de 2012 qui sera reconduit en 2013. Chaque mois, les ministères pourront débourser un douzième (1/12) de leur budget de 2012. Cette situation exceptionnelle se prolongera environ six mois, jusqu’à l’élection d’une nouvelle Knesset et le vote d’une loi de Finances pour 2013. Paradoxalement, ce scénario est presque « idéal » pour le Premier ministre et son grand Argentier: ceux-ci éviteront les fastidieuses négociations avec les formations politiques de la coalition, pour l’augmentation de l’enveloppe budgétaire de certains ministères.

Les réformes reportées

Un budget de transition risque d’avoir des retombées problématiques sur de nombreux secteurs de la vie économique et sociale: les grandes réformes, lancées l’an dernier par la commission Trajtenberg, seront retardées ou reportées. Il s’agit notamment de la gratuité de l’école à partir de 3 ans qui a été mise en place à la rentrée de septembre 2012 ou de la reforme du logement. Pour poursuivre ces réformes, il aurait fallu voter des budgets supplémentaires pour 2013, ce qui ne sera pas le cas d’ici à janvier. Pour l’heure, c’est donc l’incertitude qui règne sur la poursuite de ces chantiers sociaux au début de 2013.

Les infrastructures gelées

Des grands travaux d’infrastructure prévus pour 2013 ne bénéficieront pas des financements qui leur sont nécessaires: il s’agit, par exemple, du réseau ferré régional de transports en commun dans la métropole de Tel Aviv, de la ligne de chemin de fer reliant Eilat au centre du pays, ou de l’achèvement de la construction de la barrière de sécurité à la frontière israélo-égyptienne. Ces travaux seront suspendus jusqu’au déblocage de nouveaux crédits.

La baisse de la fiscalité freinée

Si les coupes dans les dépenses de 2013 sont reportées jusqu’au vote du budget, la baisse des recettes fiscales a pu être freinée à temps: dès le mois d’août dernier, le gouvernement a eu la bonne idée de voter l’augmentation de la fiscalité (impôt sur le revenu et TVA) pour 2012 et 2013. Le Trésor va donc jouir de confortables recettes fiscales supplémentaires qui viendront compenser l’absence de nouvelles coupes.

Jacques Bendelac (Jérusalem)

Un nouveau mode de loisirs est en train de conquérir les Israéliens : le "Top Secret" qui consiste à acheter un service sans en connaître le détail. Voyages, restaurants, vacances, vins, etc. : le concept Top Secret se répand en Israël. Réserver un hôtel ou un restaurant dont le nom n’est révélé qu’après la réservation : ce mode de consommation, qui peut paraître saugrenu, a déjà tenté de no...

Jacques Bendelac | Économie

Le zoo de Jérusalem a perdu sa première place au classement des sites les plus visités des Israéliens ; la tension sécuritaire en serait la cause. La semaine de Pessah est propice aux promenades en famille. De nombreux Israéliens mettent à profit cette période de vacances pour s’adonner aux plaisirs de la nature, pique-niques et ballades. La visite du parc zoologique de Jérusalem (connu en a...

Jacques Bendelac | Économie

Selon la presse chypriote, l’Union Européenne prend en considération l’éventualité de développer le potentiel des champs gaziers de la Méditerranée orientale. Une telle initiative pourrait aboutir à la mise en place d’un oléoduc entre l’île d’Aphrodite et le continent européen. Un porte-parole de la Commission européenne a annoncé que “les champs gaziers de l’Est de la Méditerranée peuvent ...

Nathan Sarel (Tel Aviv) | Économie

Selon la presse russe, le gouvernement de Vladimir Poutine rechercherait à pénétrer le secteur gazier israélien par le biais d’un achat de 30% du champ Léviathan. Selon différents rapports, Gazprom, dont le capital est à 50,1% détenu par l’État, aurait jusqu’à présent avancé la meilleure offre de partenariat, devant le sud-coréen Kogas, la compagnie chinoise CNOOC et l’australien Woodside. ...

Nathan Sarel | Économie

Moins d’un mois après le cryptage généralisé des messages Whatsapp, une société israélienne passe à la vitesse supérieure en terme de protection des données personnelles. Sirin Labs, une start-up développant des smartphones hauts de gamme a récemment achevé une levée de fonds à hauteur de 72 millions de dollars. Co-fondée par Moshe Hogeg et l’entrepreneur kazakh Kenges Rakishev il y a deux ...

Nathan Sarel | Économie

Dans le domaine de la santé connectée les israéliens sont considérés, certainement à juste titre, comme des Tops leaders dans le domaine. Selon le site de la French Tech d'Israël : "La scène israélienne des technologies digitales appliquées à la santé humaine est l'une des plus dynamiques au monde. L'écosystème israélien de ce secteur foisonne de Start-ups. Il est porté par des grandes entrepr...

IsraelValley Plus | Économie

DOSSIER SPÉCIAL – La faillite de la société immobilière Inbal Or remet à l'ordre du jour une habitude israélienne : l'achat d'un logement sur plan. La première pierre n'est pas encore posée et, parfois, toutes les autorisations de construire ne sont pas encore réunies : ce qui n'empêche pas les Israéliens de se presser aux portes des promoteurs pour acquérir un logement, en déboursant une av...

Jacques Bendelac | Économie

Excellente nouvelle annoncée cette semaine par la société de notation financière internationale Fitch Ratings Ltd donne un "A" à Israël. L’agence donne crédit à la politique économique et financière du gouvernement Netanyahou et diffuse un message encourageant aux marchés internationaux à l’égard d’investisseurs potentiels en Israël. Cette promotion est d’autant plus méritoire que la tendance g...

Dan Rosh (Rehovot) | Économie

Cinq ans après son lancement, le service "Tel-Ofan" atteint sa vitesse de croisière ; en 2015, 12.000 abonnés ont évité les bouchons en pédalant. « Pourquoi marcher en ville ou rouler en voiture lorsqu’il est possible de simplement monter sur un vélo et pédaler ? » proclame le site internet de Tel-O-fun (en hébreu : Tel-Ofan). Pour convaincre de nouveaux utilisateurs, la mairie de Tel Aviv a...

Jacques Bendelac | Économie

La fête de Pessah va inciter plus d’un million d’Israéliens à prendre un peu de vacances à l’étranger. Quelles sont leurs destinations préférées ? Ce vendredi soir, les Juifs pratiquants du monde entier s’assiéront autour d’une table pour le traditionnel Seder, le repas pascal. Mais pour 1,1million d’Israéliens (14% de plus que l’an prochain), Pessah est devenu synonyme de vacances, à l’ét...

Jacques Bendelac | Économie

L'économie israélienne est très ouverte. Le commerce représente plus de 65% du PIB du pays (moyenne 2012-2014, OMC), et les exportations, épine dorsale de la croissance du pays, environ un quart du PIB. La balance commerciale d'Israël, auparavant déficitaire, a enregistré un excédent record. La situation s'est inversée depuis 2010. La balance commerciale d'Israël a affiché un déficit de ...

IsraelValley Plus | Économie

On avait enterré le kibboutz un peu vite. Si le modèle communautaire a disparu, l’industrie se porte bien ; son chiffre d’affaires s’est redressé. L’industrie kibboutzique a enregistré un chiffre d’affaires de 44 milliards de shekels en 2015 (10 milliards d’euros). La Fédération des Industries du Kibboutz vient de rendre public son rapport économique pour l’année 2015. Les données ont été ...

Jacques Bendelac | Économie

L'échange de produits contrefaits dans le monde représente plus de 300 milliards d'euros par an, soit 2,5% de l'ensemble des importations mondiales, selon un rapport de l'OCDE. Israël représente une petite goutte d'eau dans cet océan de contrefaçon. Israël est assez touché par la contrefaçon pharmaceutique. Un exemple :"Avastin, fabriqué par les laboratoires Roche, est utilisé pour traiter ...

IsraelValley Plus | Économie

Chaque année, 4 000 Israéliens travaillant dans le high tech partent à l’étranger poursuivre leur carrière: un sur cinq ne s’adapte pas et revient. Le déplacement international de main d’œuvre spécialisée, notamment des experts en haute technologie, est une tendance qui va en s’accroissant : chaque année, 3 millions d’individus dans le monde quittent leur pays pour tenter professionnellement...

Jacques Bendelac | Économie

Le Premier ministre de Singapour, Lee Hsien Loong, est arrivé lundi 18 avril en Israël pour une visite officielle de quatre jours. C’est la première fois qu’un chef de gouvernement de Singapour se rend en Israël depuis l’indépendance de la cité-État en 1965. Lors de la réception à l’Université hébraïque de Jérusalem, Lee Hsien Loong a apprécié les soutiens militaires accordés à son pays par ...

IsraelValley Plus | Économie