Oct 10

ISRAELVALLEY. ÉLECTIONS LÉGISLATIVES ANTICIPÉES: QUELLES SERONT LES RETOMBÉES POUR L'ÉCONOMIE ISRAÉLIENNE? Budget, infrastructures, éducation, fiscalité, etc.

Authors picture

Jacques Bendelac, à Jérusalem | Économie

2013 commencera sans budget: telle est la conséquence immédiate de la tenue d’élections législatives anticipées, comme l’a annoncé hier soir le Premier ministre Benyamin Netanyahou, soit avec neuf mois d’avance sur la date normale. Les retombées de cette situation exceptionnelle seront nombreuses pour l’économie israélienne: le budget de 2012 sera reconduit en 2013 sans possibilité d’aménagement, les réformes lancées seront suspendues ou reportées, le financement des infrastructures sera gelé, etc. Bref, la paralysie du gouvernement ne va pas profiter à l’économie israélienne : celle-ci va entrer dans une phase d’incertitude qui se prolongera sur une période d’environ six mois.

Le budget 2012 reconduit en 2013

L’impossibilité de trouver une majorité parlementaire pour voter le budget 2013 est la cause immédiate de la tenue d’élections anticipées. Le ministère des Finances envisageait une nouvelle coupe de 15 milliards de shekels (3 milliards d’euros) pour contenir le déficit budgétaire à 3% du PIB l’an prochain: or, cette cure d’austérité dans les principaux budgets sociaux est rejetée par de nombreux ministres au sein de la coalition gouvernementale.

Dorénavant, c’est le budget de 2012 qui sera reconduit en 2013. Chaque mois, les ministères pourront débourser un douzième (1/12) de leur budget de 2012. Cette situation exceptionnelle se prolongera environ six mois, jusqu’à l’élection d’une nouvelle Knesset et le vote d’une loi de Finances pour 2013. Paradoxalement, ce scénario est presque « idéal » pour le Premier ministre et son grand Argentier: ceux-ci éviteront les fastidieuses négociations avec les formations politiques de la coalition, pour l’augmentation de l’enveloppe budgétaire de certains ministères.

Les réformes reportées

Un budget de transition risque d’avoir des retombées problématiques sur de nombreux secteurs de la vie économique et sociale: les grandes réformes, lancées l’an dernier par la commission Trajtenberg, seront retardées ou reportées. Il s’agit notamment de la gratuité de l’école à partir de 3 ans qui a été mise en place à la rentrée de septembre 2012 ou de la reforme du logement. Pour poursuivre ces réformes, il aurait fallu voter des budgets supplémentaires pour 2013, ce qui ne sera pas le cas d’ici à janvier. Pour l’heure, c’est donc l’incertitude qui règne sur la poursuite de ces chantiers sociaux au début de 2013.

Les infrastructures gelées

Des grands travaux d’infrastructure prévus pour 2013 ne bénéficieront pas des financements qui leur sont nécessaires: il s’agit, par exemple, du réseau ferré régional de transports en commun dans la métropole de Tel Aviv, de la ligne de chemin de fer reliant Eilat au centre du pays, ou de l’achèvement de la construction de la barrière de sécurité à la frontière israélo-égyptienne. Ces travaux seront suspendus jusqu’au déblocage de nouveaux crédits.

La baisse de la fiscalité freinée

Si les coupes dans les dépenses de 2013 sont reportées jusqu’au vote du budget, la baisse des recettes fiscales a pu être freinée à temps: dès le mois d’août dernier, le gouvernement a eu la bonne idée de voter l’augmentation de la fiscalité (impôt sur le revenu et TVA) pour 2012 et 2013. Le Trésor va donc jouir de confortables recettes fiscales supplémentaires qui viendront compenser l’absence de nouvelles coupes.

Jacques Bendelac (Jérusalem)

C’est le chiffre officiel qui vient d’être publié : en 2015, 6.628 juifs de France ont fait leur aliya, soit un effectif semblable à celui de 2014. En 2015, 27 908 nouveaux immigrants (« olim ») des quatre continents ont quitté définitivement leur pays d’origine pour venir s’installer en Israël. C’est 16% de plus qu’en 2014 (24.120 immigrants) et 65% de plus qu’en 2013 (16.900 immigrants). ...

Jacques Bendelac | Économie

Les applications de mobilité bénéficient d’une côte certaine chez les constructeurs automobiles. En début d’année l’américain General Motors avait investi 500 millions de dollars dans Lyft, qui propose des solutions de covoiturage entre particuliers dans la plupart des villes américaines. C’est désormais au tour de Toyota et de Volkswagen de se placer sur le marché en s’alliant respectiveme...

Nathan Sarel (Tel Aviv) | Économie

Le dimanche 22 mai s’est tenu le salon du Mariage à Netanya, la ville côtière israélienne a accueilli près de cent prestataires, mettant en avant leur savoir-faire. Parmi eux, Yona Events, agence de wedding-planner gérée par deux sœurs originaires de Nice, Yohanna et Yael. Organisé en plein air dans les jardins de la salle El Yam De Ramat Poleg, ce sont environ 2000 francophones qui sont ven...

Nathan Sarel (Tel Aviv) | Économie

Xura, anciennement Comverse, l’une des plus importantes sociétés israéliennes de haute-technologie a conclu un accord définitif pour son rachat par des filiales de Siris Capital Group. Un rachat à hauteur de 25 dollars par action et comprenant 19,2% de remise sur les titres de clôture. Le montant total de l’accord s’élève à environ 643 millions de dollars. En fin d’année dernière, Comverse f...

Nathan Sarel (Tel Aviv) | Économie

Yuval Steinitz, ancien ministre des renseignements israéliens et actuel ministre de l'énergie, a le sens de la formule choc. "Aba tzadak", papa avait raison, a-t-il répondu en clin d'oeil à Manuel Valls lors du déjeuner en présence de l'importante délégation d'affaires conduite par Henri Cukierman, président de la CCFI. Le père de Steinitz avait donc raison lorsqu'il disait en connaissance de c...

IsraelValley | Économie

Les entreprises tchèques souhaitent investir dans plusieurs projets en Israël, dont la modernisation des routes ferroviaires ou l’exploitation du gaz naturel. De nouvelles opportunités de coopération économique entre les deux pays ont fait l’objet de discussions entre le Premier ministre Bohuslav Sobotka accompagné de sept autres ministres tchèques et des représentants israéliens ce dimanche lo...

IsraelValley Desk | Économie

En Israël, des milliers de juifs croyants se rendent ce soir sur la tombe de Rabbi Shimon Bar Yohaï à Méron, pour y célébrer son anniversaire. Ce mercredi soir, les célébrations traditionnelles de Lag Ba’Omer vont s’ouvrir et elles se prolongeront durant les 36 heures à venir. En Israël, Lag Ba’Omer est l’occasion pour les juifs croyants d’effectuer un pèlerinage sur la tombe de Rabbi Shim...

Jacques Bendelac | Économie

Hier, et pour la dernière journée de visite de la délégation française en Israël, Manuel Valls a eu l’occasion de rencontrer les équipes de Keyrus Israël et Keyrus Innovation Factory, l’accélérateur de start-up du Groupe. Keyrus était alors représenté par son vice-président en charge de l’Innovation Internationale de Keyrus Israel, Cyril Cohen Solal. Le Groupe Keyrus est spécialisé dans les ...

Nathan Sarel (Tel Aviv) | Économie

Hier, au cœur de l'Université de Tel Aviv se tenait le "Start-Up Nation Show", destiné à présenter l'environnement israélien de l'innovation et quelques-unes des meilleures start-up du pays. Axelle Lemaire a pris la parole (dans un anglais "Oxfordien") pour expliquer aux 180 participants d'un Forum "France-Israël" l'excellence Française en matière digitale. LA START UP NATION. Axelle Lemaire...

Nathan Sarel (Tel Aviv) | Économie

Le Premier ministre français a visité dimanche 22 mai une centrale solaire et un incubateur de start-up à Tel-Aviv. Pendant ces quelques heures consacrées aux relations d'affaires, Manuel Valls a vanté le dynamisme économique de la France. Avec notre envoyée spéciale à Tel Aviv, Valérie Gas C’est un des messages que Manuel Valls aime faire passer lors de ses déplacements à l’étranger : « ...

IsraelValley Plus | Économie

La session d’été de la Knesset s’ouvre cette semaine ; après la trêve de Pessah, plusieurs dossiers économiques attendent les 120 députés israéliens. La fin de la trêve de Pessah et de Yom Haatsmaout a sonné pour les 120 députés israéliens. La session parlementaire d’été s’ouvre à Jérusalem ce 23 mai 2016 et elle se prolongera jusqu’au 7 août. Cette session démarre alors que la coalition ...

Jacques Bendelac | Économie

Après l’annulation de la "clause de stabilité" par la Cour Suprême, le gouvernement israélien et les sociétés gazières ont concocté un nouvel accord. Nouvel (et dernier ?) épisode dans la saga du gaz israélien : le Conseil des ministres hebdomadaire avalise la nouvelle version de l’accord gazier. Réuni à Jérusalem ce dimanche matin, le gouvernement israélien vote l’amendement à l’accord ga...

Jacques Bendelac | Économie

BHI Bank Hapoalim et Business Leaders ont le plaisir de vous accueillir pour leur prochain Business Breakfast. Avec le Dr Nadine Baudot-Trajtenberg, Gouverneur adjointe de la Banque centrale d'Israël sur le Thème : L’Economie Innovatrice : le cas d’Israel Le Mercredi 25 Mai 2016 de 8h30 à 11h00 Salon Hoche 9, avenue Hoche 75008 Paris Réservation obligatoire : Pour confirmer votre parti...

IsraelValley Plus | Économie

L'entrée d'Israël Beteinou dans la coalition gouvernementale en Israël ne laisse pas envisager d'importants changements dans la politique économique. L'élargissement de la coalition gouvernementale au parti "Israël Beiteinou" d'Avigdor Lieberman a fait l'effet d'une mini-bombe politique. L'entrée du parti de la droite nationaliste dans le gouvernement de Benyamin Netanyahou va peser sur les ...

Jacques Bendelac | Économie

Si les ressources substantielles affectées à l’armée et aux services de sécurité ont des retombées positives sur le développement économique civil, elles représentent un coût considérable. Les dépenses publiques de personnel et d’équipement consacrées à la défense sont aujourd’hui nettement inférieures aux pics atteints précédemment, mais elles demeurent relativement élevées, atteignant env...

IsraelValley Desk | Économie