Oct 9

ISRAELVALLEY. PORTRAIT DU NOUVEAU PRIX NOBEL 2012. DANS LE JOURNAL LE MONDE, "LE PROF SERGE HAROCHE, EST NE D'UN PERE JUIF MAROCAIN, ET D'UNE MERE D'ORIGINE RUSSE".

Authors picture

IsraelValley Desk | Économie

Headline image

Le Prix Nobel 2012, le Professeur Serge Haroche a eu l’occasion d’inviter dans son laboratoire à Paris le très brillant Professeur Asher Peres du Technion Institute (Haifa), disparu en 2005. Une conférence avait été même réalisée il y a une dizaine d’années sur le thème : " L’information quantique et la relativité".

Récemment, le profil du Prix Nobel 2012 avait été fait par le journal “Le Monde” dans l’une des ses éditions : "Serge Haroche a été récompensé du prix Nobel de physique 2012, avec l’Américain David Wineland, pour ses travaux en optique quantique.

Dans son bureau de l’Ecole normale supérieure (ENS), un tableau couvert de schémas et de formules bizarroïdes. Lui parle de peinture, d’opéra. Ses autres passions. Entre la science et l’art, il sent des “résonances”. L’une et l’autre produisent “des choses mystérieuses”. L’astronomie de Galilée est soeur des clairs-obscurs du Caravage. Profitant d’un congrès scientifique à Vienne, il vient de revoir les toiles de Schiele et de Klimt. L’"effervescence" et l’"inquiétude" qui les habitent sont les mêmes que celles qui entourent l’éclosion de la physique quantique, dans l’Europe tourmentée du début du XXe siècle.

Serge Haroche ne regarde pas la réalité avec les mêmes yeux que nous. Pour lui, une chose n’est pas blanche ou noire. Elle peut être simultanément blanche et noire. Mieux, elle ne se trouve pas ici ou là, mais peut-être à la fois ici et là. Chez lui, une porte n’est pas ouverte ou fermée. Elle peut être en même temps ouverte et fermée, aux deux extrémités de la pièce. Auprès de lui, un être n’est pas vivant ou mort. Il peut être dans le même temps vivant et mort, quelque part et ailleurs… Bienvenue dans le monde déroutant de la physique quantique !

Dans cet univers paradoxal, où les certitudes sont aléatoires et les vérités contre-intuitives, un fait reste sûr : ici et maintenant, Serge Haroche est le lauréat de la médaille d’or du CNRS, la plus prestigieuse distinction scientifique française. Retour dans le monde normal.

Cheveu noir piqué de blanc, veste sombre sur chemise claire, geste ferme et verbe fluide, le chercheur n’a pas son pareil pour vous prendre par la main et vous guider, un “passeur d’idées”, disent ses collègues, de l’un à l’autre de ces deux mondes. L’expérience est aussi radicale que le passage de l’impressionnisme au cubisme. D’un côté, les lois de la physique classique, qui décrivent la nature à notre mesure et à celle, plus grande encore, des planètes et des galaxies. De l’autre, les principes de la physique quantique, qui s’appliquent aux atomes, aux particules élémentaires et à l’infiniment petit.

A cette échelle, explique-t-il, la matière peut être en “superposition”, dans plusieurs niveaux d’énergie à la fois. Et, du fait de sa double nature de corpuscule et d’onde, être localisée en différents endroits. La diablerie est que toute intervention extérieure – à commencer par une mesure scientifique – lève l’ambiguïté, en forçant la matière à adopter un état ou une position unique. C’est la “décohérence”. Voilà pourquoi, dans la vie courante, où un corps est soumis à l’influence de son environnement, les états superposés sont si fugaces qu’ils sont insaisissables. En sorte qu’une chose est soit blanche soit noire, une porte tantôt ouverte et tantôt fermée, un être jamais mort-vivant.

La superposition et la “décohérence”, Serge Haroche les a connues enfant. Né à Casablanca d’un père juif marocain, avocat, et d’une mère d’origine russe, enseignante, il quitte le Maroc à 12 ans, quand le pays obtient son indépendance. Sa famille préfère ses attaches avec la France, tissées par ses grands-parents, directeurs de l’Alliance française.

Reçu major à l’X, il opte, plutôt que pour une carrière de grand capitaine d’industrie ou de grand commis de l’Etat, pour la recherche, à Normale-Sup l’ENS. Il s’intéresse aux interactions entre atomes et rayonnement : une façon de “comprendre le monde au niveau le plus fondamental, puisque toutes les informations que nous recevons de notre environnement passent par la lumière”. C’est l’époque, les années 1960, où la science optique vit une révolution, où les physiciens apprennent à piéger et à manipuler la matière avec la lumière. Sa thèse portera sur “l’atome habillé”, jolie formule décrivant comment une particule interagit avec les grains de lumière (les photons) qui l’entourent.

ll est à l’école des meilleurs : Alfred Kastler (Nobel de physique en 1966), Jean Brossel, Claude Cohen-Tannoudji (Nobel en 1997). Recruté au CNRS à 23 ans, il est bientôt nommé professeur à l’université Pierre-et- Marie-Curie. La physique quantique n’en est plus à ses balbutiements, la théorie est solidement établie. Ce qui est nouveau, c’est que les outils modernes permettent de la vérifier.

Les grands anciens, Einstein, Bohr et les autres, en étaient réduits à des “expériences de pensée” virtuelles. Comme celle, fameuse, de Schrödinger, où un chat est suspendu entre la vie et la mort. Serge Haroche, lui, réussit à apprivoiser atomes et photons. Il parvient à mettre en boîte une superposition quantique et à suivre en temps réel sa perte de cohérence. Puis à détecter un photon sans le détruire : un tour de force, puisqu’un grain de lumière disparaît aussitôt qu’il est vu par notre oeil ou par un capteur, qui le transforment en signal chimique ou électrique.

Son laboratoire, un caveau au sous-sol de l’ENS, a tout de l’atelier du bricoleur, bardé de tuyaux, de tubes et de cylindres enveloppés de papier aluminium. Mais il recèle un bijou de technologie. Un boîtier aux parois ultraréfléchissantes, refroidi à une température proche du zéro absolu, où un photon peut être emprisonné suffisamment longtemps – 13 centièmes de seconde, le temps de rebondir plus de 1 milliard de fois et de parcourir 40 000 km, soit la circonférence de la Terre – pour provoquer un infime décalage dans le battement (la transition entre deux niveaux d’énergie) d’atomes injectés, à la queue leu leu, dans le réceptacle. Et manifester ainsi son existence. “Un travail collectif”, insiste Serge Haroche, impossible sans l’équipe constituée avec deux de ses anciens élèves, Jean-Michel Raimond et Michel Brune.

L’Electrodynamique quantique en cavité, dont il est l’un des chefs de file, pourrait déboucher sur les systèmes d’information et de cryptage de demain. Mais, à ses yeux, “la recherche ne se justifie pas par ses retombées économiques, comme le système d’attribution des crédits pousse à le faire”. Il s’agit, pense-t-il, “d’une marque de culture et de civilisation, aussi noble que l’art”.

Voilà pourquoi un gouvernement devrait “favoriser la recherche fondamentale”. Ne pas décourager “l’enthousiasme des jeunes chercheurs” par des conditions matérielles “misérables”. Et “mettre beaucoup d’argent dans la formation”. Une tâche prioritaire qui, à l’heure où se développe “un inquiétant esprit antiscientifique”, fait des enseignants “les dépositaires, bien plus que les banquiers, de la richesse d’un pays”.

Loin de s’enfermer dans sa cavité d’ivoire, Serge Haroche possède, de l’honnête homme, “la curiosité pour ses semblables, la hauteur de vue, et l’humour”, disent ses proches. Il le doit pour beaucoup, dit-il, à son épouse, anthropologue et sociologue. La superposition quantique ne manque finalement pas de cohérence". Pierre Le Hir (Copyrights Le Monde)

Dans son rapport annuel pour l'année 2016, la Banque d'Israël a noté que: - Le produit intérieur brut a atteint un record de 337 milliards de dollars - Israël a atteint un record de 12,4 milliards de dollars d'excédent de sa balance des paiements courants - Le chômage est tombé à 4,8% en 2016 - La dette publique a chute à son plus bas niveau de tous les temps avec 62,8% du...

David Illouz | Économie

L’Iran a décidé de sanctionner quinze sociétés américaines pour leur soutien à Israël et « aux actions terroristes de ce régime », a rapporté dimanche 26 mars l’agence de presse officielle iranienne IRNA, citant un communiqué du ministère des affaires étrangères. « Toute transaction est interdite avec ces sociétés, leurs biens seront saisis et leurs responsables ne pourron...

IsraelValley Desk | Économie

La forêt de Yatir, le plus grand espace forestier planté en Israël situé dans le désert du Néguev à quelques 20 km au nord-est de BeerShéva, est déjà reconnue comme un miracle écologique Cependant cette forêt a acquis un atout inattendu. On y produit un vin de qualité appréciable tiré des vignobles improbables qui poussent sur les coteaux boisés du désert. Le Yatir Fores...

IsraelValley Desk | Économie

Coca-Cola a ouvert sa première usine dans la bande de Gaza, qui va offrir du travail à des centaines de personnes dans l’enclave palestinienne close hermétiquement. La compagnie, qui a investi 20 millions de dollars (19 millions d’euros) pour cette usine, va créer 120 postes dans l’immédiat, puis éventuellement 270 autres, selon un communiqué de la compagnie. Il existe trois autres...

IsraelValley Desk | Économie

Israël est devenu un expert dans l’utilisation ingénieuse de l’eau afin de surmonter les problèmes de pénurie. Cette année, les expositions et conférences WATEC, qui se tiendront en Septembre à Tel -Aviv, devraient attirer 10.000 intervenants provenant de 90 pays, qui recherchent les solutions israéliennes pour les questions d’eau. Israël investit 2,2 milliards $ chaque ann...

IsraelValley Desk | Économie

Avec des partenaires de premier plan, Herez (gestion de patrimoine) se prépare à lancer un évènement majeur en Juillet 2017 à Tel Aviv. IsraelValley sera le partenaire média de cet évènement. Avec un milliard d’euros d’actifs financiers conseillés, Herez est un des leaders français indépendants de la Gestion de patrimoine, de la Gestion de Fortune et du Family Office. Élu...

Eyal Aviv (Kikar hamedina) | Économie

1. La police Israélienne a arrêté mardi plusieurs membres d'un gang spécialisé dans le vol d'informations relatives aux cartes de crédit, ces individus, tous des résidents étrangers en provenance de Roumanie, installaient des équipements électroniques sur les distributeurs ATM dans le but de voler des informations et des mots de passe. 2. Le magazine Forbes a publié sa liste des m...

IsraelValley Desk | Économie

Binyamin Netanyahou est en Chine avec une importante délégation à l’occasion du 25e anniversaire de l’instauration de relations diplomatiques entre Pékin et Jérusalem. Dans le cadre de ce séjour, il a rencontré 11 patrons des coopératives les plus importantes de Chine dont certaines investissent déjà en Israël. Netanyahou a souligné que ces investissements chinois en Israël ...

IsraelValley Desk | Économie

Le secteur des importations de voitures en Israël présente peu de concurrence et des marges bénéficiaires exceptionnelles, selon l’économiste en chef du ministère des Finances. Les achats de véhicules neufs ont progressé depuis 2007 et les 12 importateurs de véhicules ont accumulé un bénéfice global de 14,1 milliards de NIS entre 2007-2014, soit une moyenne annuelle de 1,6 mill...

IsraelValley Desk | Économie

Israël lorgne sur le potentiel d'expansion commerciale constitué par les pays africains: l'Afrique ne représente aujourd'hui que 2% de son commerce extérieur, de même que l'État hébreu cherche à s'assurer du soutien des pays africains dans les institutions internationales. Israël et la Banque mondiale (BM) prévoient d'étendre la coopération dans les domaines de l'eau, de la cyber...

IsraelValley Desk | Économie

Surprise pour les analystes qui n'en reviennent pas. Selon des chiffres publiés par les Autorités à Jérusalem, Israël a investi plus de deux milliards de dollars au Mexique l'an dernier. L’économie du Mexique a été classée douzième parmi les économies mondiales avec un produit intérieur brut 1 788 milliards $, mesuré en parité de pouvoir d'achat. Le Mexique possède une écon...

IsraelValley Desk | Économie

"L’économie israélienne a progressé de 4% en 2016, dépassant les taux d’autres pays Etats membres de l'OCDE dont la moyenne est de 1,7% de croissance", a déclaré jeudi, le Bureau central de statistique israélien. La croissance du produit national brut d’Israël se situait à 2,5% en 2015 et 3,2% en 2014. Le secteur des affaires du pays a connu 4,2% de croissance en 2016 par rapp...

IsraelValley Desk | Économie

Seuls 47% des consommateurs ont tendance à vérifier systématiquement leur ticket de caisse. 55% du public pense que les entreprises ne les traitent pas de manière équitable. Selon une enquête menée par l’Autorité internationale des consommateurs à l’occasion de la Journée internationale du consommateur, il apparaît que 77% des clients de supermarchés ayant regardé leur ticke...

IsraelValley Desk | Économie

Le 23 mars prochain le "Gindi Fashion Mall", premier centre commercial de Tel Aviv dédié entièrement à la mode, va ouvrir ses portes au public. Pour la mode, en plus de H&M ET Zara (Femme, Homme et enfant) qui vont y ouvrir leur Flag Store, on peut noter la présence du premier magasin COS d’Israël ou encore de Lacoste, Longchamps et Calvin Klein. (https://happyintlv.net) Zara est la ...

IsraelValley Desk | Économie

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu a rencontré le PDG d'Intel, Brian Krzanich, et les fondateurs de Mobileye, Prof. Amnon Shashua et Ziv Aviram, au bureau du Premier ministre à Jérusalem. Le ministre de l'Économie, Eli Cohen, a également assisté à la réunion.   Le Premier ministre Netanyahu : "C'est la fête pour l'économie israélienne et pour Jérusalem. Israël devient rapide...

Aharon Kahn | Économie