Oct 7

ISRAELVALLEY. UNE SEMAINE DANS LA PRESSE ISRAELIENNE. Le Premier ministre et le ministère des Affaires étrangères israélien vont tenter de convaincre l’UE d’alourdir l’embargo commercial sur l’Iran.

Authors picture

IsraelValley Desk | News

La fin de l’idylle entre le Premier ministre et son ministre de la Défense, Ehoud Barak. Nétanyahou lui reprocherait d’avoir manœuvré dans son dos lors de son déplacement aux Etats-Unis, se présentant comme un « modéré » contrastant avec les positions « radicales » du Premier ministre. Ce dernier aurait été particulièrement, furieux en apprenant que son ministre de la Défense avait rencontré à son insu Ram Emmanuel, ancien conseiller et très proche de Barak Obama. Selon le Maariv, Nétanyahou aurait même songé ces derniers jours à limoger Ehoud Barak.

Pour certains analystes, ce clash n’est rien d’autre qu’un énième « spin » monté par le « duo de choc » (Haaretz) pour engranger le plus grand nombre de voix lors du prochain scrutin. Le virage à gauche opéré par le ministre de la Défense, viserait en effet à mobiliser des électeurs du centre-gauche en sa faveur, tandis que Nétanyahou conforterait ainsi son assise auprès des ministres de la droite dure du Likoud qui réclame souvent la « peau » d’Ehoud Barak.

La classe politique a immédiatement réagi à la rumeur d’un éventuel scrutin, notent les médias. Pour le ministre des Transports Israël Katz, un proche de M. Netanyahou, « le Premier ministre tente encore de présenter un budget responsable, mais si ce n’est pas possible il y a aura des élections à la mi-février ». Le ministre de l’Intérieur, Eli Yishaï, chef du parti ultra-orthodoxe sépharade Shass, a estimé à la radio militaire que la tenue d’élections anticipées était « un fait accompli ».

Le président de la Knesset, Réouven Rivlin (Likoud) a proposé de dissoudre le parlement dès le 15 octobre prochain lors de la reprise de l’ouverture de la session d’hiver. Au sein de l’opposition, la chef de file du Parti travailliste, Shelly Yachimovitz, a déclaré au site d’informations Ynet, qu’Israël a besoin d’élections « pour trancher entre diverses alternatives ». « Le Parti travailliste est prêt pour des élections et proposera une alternative à la politique socio-économique de Nétanyahou », a-t-elle ajouté.

Le chef de Kadima, la plus grande formation d’opposition, Shaoul Mofaz, a estimé qu’il fallait « redonner de l’espoir aux Israéliens ». « Le Premier ministre a franchi trop de lignes rouges : la répartition inéquitable des tâches, la vie chère, le budget social, le règlement du conflit avec nos voisins. Tout cela a été sacrifié sur l’autel de la question unidimensionnel du nucléaire iranien », a-t-il déclaré à la radio publique.

Au-delà de la question du budget, les commentateurs estiment que le Premier ministre souhaite convoquer un scrutin anticipé pour faire une campagne courte sur les questions sécuritaires et prendre de court un bloc de centre-gauche en manque de leader charismatique et en ordre dispersé.

QUAND TOUT CHANGE, RIEN NE CHANGE / YAEL PAZ-MELAMEDMAARIV
Il faudrait un miracle pour qu’au mois de février prochain Binyamin Nétanyahou ne soit pas désigné vainqueur, qu’il ne fasse pas son entrée sous les acclamations debout des militants du Likoud scandant « Bibi, Roi d’Israël » et qu’il promettre d’être le Premier ministre de « tous les Israéliens » avant de retrouver ses alliés de l’extrême droite et les ultra-orthodoxes. Cette prophétie ne s’appuie pas sur l’évaluation des capacités de Nétanyahou en tant que Premier ministre mais sur l’absence d’alternatives réelles à son pouvoir. Aucun des chefs des partis d’opposition ne menace réellement Nétanyahou. Tel est le malheur des prochaines élections 2013.

Shelly Yachimovitz, le grand espoir du bloc de centre-gauche, ne parvient toujours pas, selon les sondages, à atteindre les sommets de la « première-ministrabilité » et ce en dépit de ses réels succès politiques. Elle est une excellente chef d’opposition, combative, mais si elle a réussi à faire renouer son parti avec un véritable ordre du jour, celui-ci est encore trop restreint.

(…) Yaïr Lapid, pourra un jour peut-être rivaliser avec Nétanyahou, mais il est encore trop tôt. Il tarde trop à mettre en place son nouveau parti et n’a toujours pas annoncer les noms de ceux qui, dans sa liste, pourraient combler son inexpérience politique.

Et Shaoul Mofaz, Livni et Ramon ? Allons donc, tout cela n’est que fantasmes d’optimistes. Dans l’absolu, si Lapid, Livni et Yachimovitch unissaient leurs forces, il serait possible de battre Nétanyahou. Mais l’actuel Premier ministre peut dormir tranquille, rien de tel ne se produira.

Intensification des sanctions contre l’Iran : le nouveau cheval de bataille de Nétanyahou

Ayant, semble-t-il, assimilé le fait qu’il ne parviendrait pas à convaincre le président américain de lancer une opération militaire contre les installations nucléaires iraniennes, ou tout du mois d’imposer au régime de Téhéran des lignes rouges claires, Nétanyahou souhaite à présent mettre l’accent sur l’intensification des sanctions, notent les médias.

La presse annonce que le cabinet du Premier ministre et le ministère des Affaires étrangères israélien vont tenter de convaincre l’UE d’alourdir l’embargo commercial sur l’Iran. Ces nouvelles sanctions, que souhaite promouvoir Nétanyahou lors de ses prochains déplacements en Europe à l’hiver 2012, prévoient, selon la presse, une rupture totale des relations bancaires avec l’Iran, ainsi que l’interdiction absolue d’échanges commerciaux de produits de première nécessité.

De telles sanctions, estime le gouvernement, feraient peser sur le régime des ayatollahs la menace d’une révolte civile capable de conduire à un renversement du pouvoir. Selon un haut responsable israélien, cité sous couvert de l’anonymat par le Maariv, il s’agit d’un « changement de paradigme au sujet de l’Iran ».

Dans différentes interviews accordées le week-end dernier, le chef de la diplomatie israélienne, Avigdor Liebermann, a estimé, citant un rapport du département de la recherche de son ministère, qu’une révolte civile pourrait intervenir en Iran avant les élections présidentielles de juin 2013.

Cette semaine, la presse a largement couvert les effets des sanctions sur l’économie iranienne (dévaluation du rial, protestations à Téhéran, etc)
Par ailleurs, le quotidien à grand tirage Yédiot Aharonoth, révèle que des centaines de parlementaires étrangers se sont réunis mardi soir à Jérusalem à l’initiative du lobby conjoint de la Knesset et de dizaines d’associations d’amitié avec Israël pour prendre des décisions contre l’Iran.

Les députés devaient voter une proposition visant à s’aligner sur la décision canadienne et d’expulser ainsi l’ambassadeur iranien de leur pays.

BATTU FROID PAR LES ETATS-UNIS, NETANYAHOU SE FOCALISE SUR L’EUROPE DANS SA CAMPAGNE ANTI-IRANIENNE / SAM SER & AP – TIMES OF ISRAEL

Le Premier ministre Binyamin Nétanyahou se rendra en Europe avant la fin de l’année pour essayer de convaincre les dirigeants européens de durcir les sanctions imposées à l’Iran. La semaine dernière, Nétanyahou avait déclaré à l’AGNU qu’il faudrait probablement stopper l’Iran avant l’été prochain, date à laquelle ce pays aura cumulé suffisamment d’uranium enrichi à 20 % pour fabriquer une bombe. Il avait indiqué ne pas exclure une frappe militaire. Toutefois, suite à l’échec qu’il a enregistré dans sa tentative de mobiliser l’Administration Obama en faveur d’une telle frappe ou de lignes rouges substantielles, les prochains voyages en Europe de Nétanyahou témoignent d’un tournant dans sa politique.

Dans un rapport récent, le ministère israélien des Affaires étrangères constatait que les sanctions portaient gravement atteinte à l’Iran et recommandait vivement d’en imposer davantage. Mardi dernier, les ambassades israéliennes en Europe ont reçu l’ordre de plaider auprès des gouvernements européens pour qu’ils prennent des sanctions plus étendues contre l’Iran. (…) Mardi, le New York Times citait sous couvert de l’anonymat un officiel israélien : « Nous avons le sentiment qu’en raison des présidentielles, on ne voit pas grand-chose côté américain, à part le colmatage de brèches utilisé par les Iraniens pour contourner les sanctions ».

Concernant ce virage vers l’Europe, l’officiel israélien a indiqué que « jusqu’présent, c’étaient les Etats-Unis qui menaient et les Européens qui suivaient ; Si l’ordre des choses devait s’inverser, soit. On doit faire avec ce qu’on a ». Et d’ajouter : « Personnellement, je ne pense pas qu’on puisse obtenir un embargo total sur le commerce avec l’Iran, mais c’est toujours bien de viser haut et voir ce qu’il en ressort ».

Source: Revue de Presse de l'Ambassade

Lors d'une visite à Sderot, le ministre des Finances a détaillé les mesures spéciales. «Notre travail est de vous fournir un Dôme de fer économique sur lequel vous pouvez compter," a déclaré le ministre des Finances Yair Lapid aujourd'hui lors d’une visite à Sderot et aux villages voisins de la bande de Gaza. Il était accompagné de hauts fonctionnaires du ministère des F...

Julie Klein | News

Les États-Unis ont officiellement demandé à leurs ressortissants d'éviter de se rendre en Israël et à Gaza en raison du conflit qui y fait rage. Site internet de RTL (Copyrights) : "Les Etats-Unis ont émis ce lundi un avertissement demandant à leurs ressortissants de ne pas se rendre en Israël, dans la bande de Gaza ou en Cisjordanie, en raison des vives tensions qui secouent la région. "...

IsraelValley Desk | News

La Chambre de Commerce Israël-France à Tel Aviv accueille cet été cinq jeunes stagiaires de Grandes Ecoles qui, pour certains d'entre eux, sont en Israël pour la première fois. Ils habitent le centre de Tel Aviv et se rendent (pour deux d'entre eux) tous les matins à l'incubateur TheHive de Gvahim situé sur le campus de l'Université de Tel Aviv. Nous leur avons demandé de témoigner, s'ils le s...

Yaël Haouzi | News

L'aide totale à Israël pour le système antimissile approuvée cette semaine par les Etats-Unis s'élève à 621 millions de dollars. Le sous-comité du Senat américain affecté à la défense a approuvé le transfert de 351 millions de dollars à Israël pour le système de défense antimissile Dôme de fer. Le transfert intervient alors que l'opération « bordure protect...

Julie Klein | News

Un peu après 18h, les forces israéliennes ont confirmé la mort de 13 soldats du bataillon d'infanterie Golani. La presse internationale s'était déjà fait l'écho de ce bilan meurtrier dans la matinée. ISRAELVALLEY BREAKING NEWS. Ce matin un tournant de la guerre s'opère de manière dramatique. Selon le site internet Ynet (qui est en liaison directe avec la censure militaire), un bataillon ...

Youval Barzilay (Tel Aviv) | News

L’organisation « The Face of Israel » s’applique depuis quelques années à mettre en œuvre des campagnes de diplomatie publique estimant que « l’État hébreu demeure l’un des pays les plus mal compris dans le monde » explique Michel Azoulay un des responsables. À travers des programmes de visite, elle entend montrer aux personnes et aux groupes d’influence, comme aux correspondants des médias...

Eric Shiran (Tel Aviv) | News

Est-ce le signe d’un éclatement de la coalition ou celui de la reprise en main du gouvernement par le premier ministre ? Depuis quelques semaines certains ministres se lançaient dans des déclarations personnelles intempestives pour critiquer la politique suivie par Benjamin Netanyahou et même menacer de quitter leur poste si certaines conditions n’...

Jacques BENILLOUCHE | News

Les roquettes palestiniennes n’étaient pas envoyées pour tuer ou pour détruire mais pour tester la défense israélienne et la qualité de réaction du système Dôme de fer. À la demande de Téhéran. Après plus d’une semaine de conflit militaire entre le Hamas et Israël, les stratèges et les analystes de l’État-major israélien essaient de comprendre pourquoi le Hamas s’est lancé dans une aventure ...

Jacques BENILLOUCHE | News

21h. Une première tête qui tombe. Décision Brutale et Irrévocable : Le Premier Ministre Netanyahou, ne pouvant se séparer pour des raisons politiques de son Ministre des Affaires étrangères, demande à Danny Dannon de quitter le Gouvernement immédiatement. Ses critiques publiques du Premier Ministre lui auront été fatales. Il avait déclaré la semaine dernière au cours de la réunion du Cabine...

Eyal Friedman (Tel Aviv) | News

Tsidkat-Eliaou est une association officielle qui aide les familles les plus démunies vivant dans des conditions particulièrement précaires à Jérusalem. Tsidkat-Eliaou possède également une antenne d’aide et de soutien aux soldats de Tsahal. Les actions de soutien sont les suivantes : distribution de beignets pour Hanouka, de pizzas et boissons chaudes, de paniers « M...

IsraelValley Desk | News

Quand les canons grondent, les naissances sont plus nombreuses. L'hôpital Soroka de Beersheba a découvert cette semaine que les bombardement dans les villes du Sud ont entraîné une augmentation de 10% du nombre des naissances. L'hôpital attribuent la hausse des naissances à la tension et au stress dont sont victimes les femmes enceintes... Le professeur Eyal Sheiner, directeur adjoint de l'h...

David Illouz (Tel Aviv) | News

Le premier ministre canadien Stephen Harper a fait aujourd'hui la déclaration suivante en réponse à la situation en Israël : "Les tirs de roquettes aveugles sur Israël à partir de la bande de Gaza sont des actes terroristes, pour lesquels il n'existe aucune justification. Il est évident que le Hamas utilise délibérément des boucliers humains pour faire avancer le terroriste dans la région." ...

IsraelValley Plus | News

BREAKING NEWS. Les premières forces terrestres de Tsahal pénètrent dans Gaza. Ce sont les commandos marins "Shayetet 13", groupe d'élite de la marine, qui sont les premiers sur le terrain. On déplore déjà des blessés légers selon Ynet. Selon Le Monde : "Une fusillade a éclaté, dimanche 13 juillet, entre des combattants du Hamas et des membres d'un commando de la marine israélienne dans la...

Eyal Kaddosh (Tel Aviv) | News

Le conflit israélo-palestinien s'envenime de jour en jour. Les bombes tombent sur des quartiers d'habitation d'un côté comme de l'autre de la frontière. Les humains vivent dans la terreur et, visiblement, les animaux aussi. On sait que, dans la nature, les éléphants, qui vivent en groupe, sont très protecteurs envers leurs petits. Un instinct qu'ils ne perdent pas en captivité. Cela se passa...

IsraelValley Desk | News

Benjamin Netanyahou : "Le Hamas et d’autres organisations terroristes à Gaza, tirent des roquettes sur toutes les villes d’Israël : Tel-Aviv, Jérusalem, Haïfa, Beer Sheva, Sdérot, et bien d’autres encore. Aucun pays au monde ne saurait rester les bras croisés devant un tel déluge (des centaines) de roquettes qui s’abattent sur ses propres villes et Israël ne diffère en rien du reste du monde....

NosNondits | News