Oct 7

ISRAELVALLEY. UNE SEMAINE DANS LA PRESSE ISRAELIENNE. Le Premier ministre et le ministère des Affaires étrangères israélien vont tenter de convaincre l’UE d’alourdir l’embargo commercial sur l’Iran.

Authors picture

IsraelValley Desk | News

La fin de l’idylle entre le Premier ministre et son ministre de la Défense, Ehoud Barak. Nétanyahou lui reprocherait d’avoir manœuvré dans son dos lors de son déplacement aux Etats-Unis, se présentant comme un « modéré » contrastant avec les positions « radicales » du Premier ministre. Ce dernier aurait été particulièrement, furieux en apprenant que son ministre de la Défense avait rencontré à son insu Ram Emmanuel, ancien conseiller et très proche de Barak Obama. Selon le Maariv, Nétanyahou aurait même songé ces derniers jours à limoger Ehoud Barak.

Pour certains analystes, ce clash n’est rien d’autre qu’un énième « spin » monté par le « duo de choc » (Haaretz) pour engranger le plus grand nombre de voix lors du prochain scrutin. Le virage à gauche opéré par le ministre de la Défense, viserait en effet à mobiliser des électeurs du centre-gauche en sa faveur, tandis que Nétanyahou conforterait ainsi son assise auprès des ministres de la droite dure du Likoud qui réclame souvent la « peau » d’Ehoud Barak.

La classe politique a immédiatement réagi à la rumeur d’un éventuel scrutin, notent les médias. Pour le ministre des Transports Israël Katz, un proche de M. Netanyahou, « le Premier ministre tente encore de présenter un budget responsable, mais si ce n’est pas possible il y a aura des élections à la mi-février ». Le ministre de l’Intérieur, Eli Yishaï, chef du parti ultra-orthodoxe sépharade Shass, a estimé à la radio militaire que la tenue d’élections anticipées était « un fait accompli ».

Le président de la Knesset, Réouven Rivlin (Likoud) a proposé de dissoudre le parlement dès le 15 octobre prochain lors de la reprise de l’ouverture de la session d’hiver. Au sein de l’opposition, la chef de file du Parti travailliste, Shelly Yachimovitz, a déclaré au site d’informations Ynet, qu’Israël a besoin d’élections « pour trancher entre diverses alternatives ». « Le Parti travailliste est prêt pour des élections et proposera une alternative à la politique socio-économique de Nétanyahou », a-t-elle ajouté.

Le chef de Kadima, la plus grande formation d’opposition, Shaoul Mofaz, a estimé qu’il fallait « redonner de l’espoir aux Israéliens ». « Le Premier ministre a franchi trop de lignes rouges : la répartition inéquitable des tâches, la vie chère, le budget social, le règlement du conflit avec nos voisins. Tout cela a été sacrifié sur l’autel de la question unidimensionnel du nucléaire iranien », a-t-il déclaré à la radio publique.

Au-delà de la question du budget, les commentateurs estiment que le Premier ministre souhaite convoquer un scrutin anticipé pour faire une campagne courte sur les questions sécuritaires et prendre de court un bloc de centre-gauche en manque de leader charismatique et en ordre dispersé.

QUAND TOUT CHANGE, RIEN NE CHANGE / YAEL PAZ-MELAMEDMAARIV
Il faudrait un miracle pour qu’au mois de février prochain Binyamin Nétanyahou ne soit pas désigné vainqueur, qu’il ne fasse pas son entrée sous les acclamations debout des militants du Likoud scandant « Bibi, Roi d’Israël » et qu’il promettre d’être le Premier ministre de « tous les Israéliens » avant de retrouver ses alliés de l’extrême droite et les ultra-orthodoxes. Cette prophétie ne s’appuie pas sur l’évaluation des capacités de Nétanyahou en tant que Premier ministre mais sur l’absence d’alternatives réelles à son pouvoir. Aucun des chefs des partis d’opposition ne menace réellement Nétanyahou. Tel est le malheur des prochaines élections 2013.

Shelly Yachimovitz, le grand espoir du bloc de centre-gauche, ne parvient toujours pas, selon les sondages, à atteindre les sommets de la « première-ministrabilité » et ce en dépit de ses réels succès politiques. Elle est une excellente chef d’opposition, combative, mais si elle a réussi à faire renouer son parti avec un véritable ordre du jour, celui-ci est encore trop restreint.

(…) Yaïr Lapid, pourra un jour peut-être rivaliser avec Nétanyahou, mais il est encore trop tôt. Il tarde trop à mettre en place son nouveau parti et n’a toujours pas annoncer les noms de ceux qui, dans sa liste, pourraient combler son inexpérience politique.

Et Shaoul Mofaz, Livni et Ramon ? Allons donc, tout cela n’est que fantasmes d’optimistes. Dans l’absolu, si Lapid, Livni et Yachimovitch unissaient leurs forces, il serait possible de battre Nétanyahou. Mais l’actuel Premier ministre peut dormir tranquille, rien de tel ne se produira.

Intensification des sanctions contre l’Iran : le nouveau cheval de bataille de Nétanyahou

Ayant, semble-t-il, assimilé le fait qu’il ne parviendrait pas à convaincre le président américain de lancer une opération militaire contre les installations nucléaires iraniennes, ou tout du mois d’imposer au régime de Téhéran des lignes rouges claires, Nétanyahou souhaite à présent mettre l’accent sur l’intensification des sanctions, notent les médias.

La presse annonce que le cabinet du Premier ministre et le ministère des Affaires étrangères israélien vont tenter de convaincre l’UE d’alourdir l’embargo commercial sur l’Iran. Ces nouvelles sanctions, que souhaite promouvoir Nétanyahou lors de ses prochains déplacements en Europe à l’hiver 2012, prévoient, selon la presse, une rupture totale des relations bancaires avec l’Iran, ainsi que l’interdiction absolue d’échanges commerciaux de produits de première nécessité.

De telles sanctions, estime le gouvernement, feraient peser sur le régime des ayatollahs la menace d’une révolte civile capable de conduire à un renversement du pouvoir. Selon un haut responsable israélien, cité sous couvert de l’anonymat par le Maariv, il s’agit d’un « changement de paradigme au sujet de l’Iran ».

Dans différentes interviews accordées le week-end dernier, le chef de la diplomatie israélienne, Avigdor Liebermann, a estimé, citant un rapport du département de la recherche de son ministère, qu’une révolte civile pourrait intervenir en Iran avant les élections présidentielles de juin 2013.

Cette semaine, la presse a largement couvert les effets des sanctions sur l’économie iranienne (dévaluation du rial, protestations à Téhéran, etc)
Par ailleurs, le quotidien à grand tirage Yédiot Aharonoth, révèle que des centaines de parlementaires étrangers se sont réunis mardi soir à Jérusalem à l’initiative du lobby conjoint de la Knesset et de dizaines d’associations d’amitié avec Israël pour prendre des décisions contre l’Iran.

Les députés devaient voter une proposition visant à s’aligner sur la décision canadienne et d’expulser ainsi l’ambassadeur iranien de leur pays.

BATTU FROID PAR LES ETATS-UNIS, NETANYAHOU SE FOCALISE SUR L’EUROPE DANS SA CAMPAGNE ANTI-IRANIENNE / SAM SER & AP – TIMES OF ISRAEL

Le Premier ministre Binyamin Nétanyahou se rendra en Europe avant la fin de l’année pour essayer de convaincre les dirigeants européens de durcir les sanctions imposées à l’Iran. La semaine dernière, Nétanyahou avait déclaré à l’AGNU qu’il faudrait probablement stopper l’Iran avant l’été prochain, date à laquelle ce pays aura cumulé suffisamment d’uranium enrichi à 20 % pour fabriquer une bombe. Il avait indiqué ne pas exclure une frappe militaire. Toutefois, suite à l’échec qu’il a enregistré dans sa tentative de mobiliser l’Administration Obama en faveur d’une telle frappe ou de lignes rouges substantielles, les prochains voyages en Europe de Nétanyahou témoignent d’un tournant dans sa politique.

Dans un rapport récent, le ministère israélien des Affaires étrangères constatait que les sanctions portaient gravement atteinte à l’Iran et recommandait vivement d’en imposer davantage. Mardi dernier, les ambassades israéliennes en Europe ont reçu l’ordre de plaider auprès des gouvernements européens pour qu’ils prennent des sanctions plus étendues contre l’Iran. (…) Mardi, le New York Times citait sous couvert de l’anonymat un officiel israélien : « Nous avons le sentiment qu’en raison des présidentielles, on ne voit pas grand-chose côté américain, à part le colmatage de brèches utilisé par les Iraniens pour contourner les sanctions ».

Concernant ce virage vers l’Europe, l’officiel israélien a indiqué que « jusqu’présent, c’étaient les Etats-Unis qui menaient et les Européens qui suivaient ; Si l’ordre des choses devait s’inverser, soit. On doit faire avec ce qu’on a ». Et d’ajouter : « Personnellement, je ne pense pas qu’on puisse obtenir un embargo total sur le commerce avec l’Iran, mais c’est toujours bien de viser haut et voir ce qu’il en ressort ».

Source: Revue de Presse de l'Ambassade

CHINE. Les entreprises chinoises cumulent une dette de 700 millions de dollars vis-à-vis de leurs fournisseurs israéliens, a mis en garde lundi la Compagnie Israélienne d’Assurance pour le Commerce Extérieur. Selon l’agence gouvernementale, le recouvrement de la dette est incertain en raison de la crise économique chinoise et du système de protection chinois des entreprises endettées. Depuis...

IsraelValley Desk | News

Réduire trafic et pollution, favoriser tourisme et modernité: Jérusalem veut son système de vélos en partage comme New York ou Paris, mais les ultra-orthodoxes juifs s'opposent à ce qu'on circule à deux roues dans la ville sainte le jour du shabbat. AFP : "C'est la dernière en date des querelles provoquées par la confrontation entre les règles du judaïsme et les réalités de la vie moderne. E...

IsraelValley Desk | News

"Les négociations avec Israël sont en cours et ne s'arrêteront pas", déclare le ministre égyptien de l'Energie. La découverte d'un énorme gisement de gaz au large des côtes égyptiennes ne remet pas en question l'achat de gaz naturel israélien et chypriote, a indiqué mardi le ministre égyptien de l'Energie Sharif Ismaïl. La compagnie italienne ENI avait annoncé dimanche la découverte d'un cha...

i24News | News

Netflix, a lancé une enquête sur Internet auprès des ménages israéliens pour déterminer leurs habitudes en ce qui concerne la télévision et le prix qu’ils seraient prêts à payer pour le service que l’entreprise propose. Si la société entrait dans le marché du divertissement local, Netflix représenterait une réelle concurrence pour Hot et YES, les deux entreprises qui se partagent actuellement l...

IsraelValley Desk | News

Sans avoir à se cacher, les boycotteurs d'Israël pourront à présent acheter les merveilleux produits "Ahava". Ils pourront s'en passer plain le corps sans crier des slogans racistes et antisémites. (Dan Rosh) Arié Azoulay : "Le conglomérat de Chine continentale, Fosun International, qui respecte le "Made In Israel", va finalement acquérir la société israélienne de cosmétique Ahava. Fosun a ...

Arié Azoulay | News

Julien Bahloul est journaliste et présentateur à i24news : "Ce week-end, le journal Le Monde titrait en pleine page : “Être gay en Israël : un combat de tous les jours”. En y regardant de plus près on se rend compte que la citation exacte de la militante interviewée était : “Être gay à Jérusalem est un combat de tous les jours”. Au-delà de cette manipulation malhonnête des mots de la part du jo...

Julien Bahloul | News

Que deviennent les messages innombrables inscrits sur un bout de papier et glissés entre les pierres du Kotel par des fidèles ou des visiteurs, israéliens ou touristes ? La place manque et il faut donc, de temps à autre, les retirer pour laisser la place à d’autres plus récents. Mais que fait-on de ces vœux que les visiteurs placent avec tant de ferveur dans le Mur ? Ils sont régulièrement d...

Claire Dana-Picard | News

Benjamin Netanyahu a été critiqué ce mardi par des orthodoxes juifs pour avoir mangé dans un restaurant non-casher lors d’un voyage en Italie. Des membres de la Liste unifiée de la Torah, l’un des partis ultra-orthodoxe formant la majorité gouvernementale, ont dénoncé une transgression « inacceptable » de la part d’un Premier ministre israélien, a indiqué un site d’information ultra-orthodox...

IsraelValley Desk | News

La Suisse a exprimé des regrets après que son ambassadeur en Iran a utilisé un dessin représentant deux colombes déféquant sur la tête du Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu. C'est à l'occasion d'un discours adressé à des centaines de responsables économiques suisses et iraniens dans un hôtel de Zurich que l'ambassadeur Giulio Haas a montré la caricature qui a choqué Israël. Le Départ...

IsraelValley Desk | News

Les professionnels de la mode ont distingué l’école Shenkar comme étant "l’école la plus influente au monde hors New York ou Londres", et la place au 11ème rang à l’échelle mondiale. Un des élèves célèbres est Alber Elbaz, un créateur de mode israélo-américainn, reconnu par le milieu de la mode pour son travail effectué dans la maison Lanvin. Il a été nommée aux Globes de Cristal en 2015 dans l...

IsraelValley Desk | News

Des troupes de spectacles de théâtre venant du monde entier ont eu l'occasion d'exposer à Tel Aviv la nudité des acteurs et actrices. La presse israélienne parle assez sobrement du "Festival de Performances de Nudité urbaine" qu a lieu actuellement en Suisse. La ville suisse de Bienne, connue comme la capitale mondiale de l’industrie horlogère et de la mécanique de précision, s’est converti...

Eyal Dayan (Tel Aviv) | News

Le président de l’Autorité palestinienne, Mahmoud Abbas, lance la construction d'un nouveau siège de l’Autorité palestinienne. La construction du "Palais d’Abbas" durera deux ans et atteindra une superficie de 27.000 mètres carrés de terrain pour un bâtiment de 4.700 mètres carrés. Non loin du siège de l'AP, se tiendra un autre bâtiment pour l’administration présidentielle et les gardes. Deux...

IsraelValley Desk | News

Le rapport 2015 du The Earth Institute à l’Université Columbia a été publié. Le bonheur est mesuré par une variété de paramètres, dont l’espérance de vie, la mortalité infantile, le statut socio-économique et l’éducation. Selon le professeur John Helliwell, économiste à l’Université Columbia qui a rédigé le rapport, l’indice de bonheur s’est amélioré entre 2005 et aujourd’hui. Selon jerusal...

IsraelValley Desk | News

La semaine dernière, les voyageurs ont été attristés d'apprendre que American Airlines supprimait sa ligne Tel Aviv-Philadelphie, l’unique vol direct de la compagnie aérienne vers les États-Unis. La compagnie aérienne a déclaré que la décision était financière, mais un article dans The Marker, citant des sources anonymes "dans l'industrie de l'aviation", a affirmé que la décision était polit...

(A.H) Ariel Aviv | News

Spécial IsraelValley Buzz. La course est lancée dans la capitale économique d'Israël. De nombreux jeunes experts israéliens de la CyberTech (le pays en regorge) tentent de gagner une prime de $500 000 promise par la police de Toronto. Selon Presse Citron :" A moins que vous ayez passé votre week-end dans une grotte, vous devez certainement déjà être au courant que des pirates ont volé des d...

IsraelValley Desk | News