Oct 7

ISRAELVALLEY. UNE SEMAINE DANS LA PRESSE ISRAELIENNE. Le Premier ministre et le ministère des Affaires étrangères israélien vont tenter de convaincre l’UE d’alourdir l’embargo commercial sur l’Iran.

Authors picture

IsraelValley Desk | News

La fin de l’idylle entre le Premier ministre et son ministre de la Défense, Ehoud Barak. Nétanyahou lui reprocherait d’avoir manœuvré dans son dos lors de son déplacement aux Etats-Unis, se présentant comme un « modéré » contrastant avec les positions « radicales » du Premier ministre. Ce dernier aurait été particulièrement, furieux en apprenant que son ministre de la Défense avait rencontré à son insu Ram Emmanuel, ancien conseiller et très proche de Barak Obama. Selon le Maariv, Nétanyahou aurait même songé ces derniers jours à limoger Ehoud Barak.

Pour certains analystes, ce clash n’est rien d’autre qu’un énième « spin » monté par le « duo de choc » (Haaretz) pour engranger le plus grand nombre de voix lors du prochain scrutin. Le virage à gauche opéré par le ministre de la Défense, viserait en effet à mobiliser des électeurs du centre-gauche en sa faveur, tandis que Nétanyahou conforterait ainsi son assise auprès des ministres de la droite dure du Likoud qui réclame souvent la « peau » d’Ehoud Barak.

La classe politique a immédiatement réagi à la rumeur d’un éventuel scrutin, notent les médias. Pour le ministre des Transports Israël Katz, un proche de M. Netanyahou, « le Premier ministre tente encore de présenter un budget responsable, mais si ce n’est pas possible il y a aura des élections à la mi-février ». Le ministre de l’Intérieur, Eli Yishaï, chef du parti ultra-orthodoxe sépharade Shass, a estimé à la radio militaire que la tenue d’élections anticipées était « un fait accompli ».

Le président de la Knesset, Réouven Rivlin (Likoud) a proposé de dissoudre le parlement dès le 15 octobre prochain lors de la reprise de l’ouverture de la session d’hiver. Au sein de l’opposition, la chef de file du Parti travailliste, Shelly Yachimovitz, a déclaré au site d’informations Ynet, qu’Israël a besoin d’élections « pour trancher entre diverses alternatives ». « Le Parti travailliste est prêt pour des élections et proposera une alternative à la politique socio-économique de Nétanyahou », a-t-elle ajouté.

Le chef de Kadima, la plus grande formation d’opposition, Shaoul Mofaz, a estimé qu’il fallait « redonner de l’espoir aux Israéliens ». « Le Premier ministre a franchi trop de lignes rouges : la répartition inéquitable des tâches, la vie chère, le budget social, le règlement du conflit avec nos voisins. Tout cela a été sacrifié sur l’autel de la question unidimensionnel du nucléaire iranien », a-t-il déclaré à la radio publique.

Au-delà de la question du budget, les commentateurs estiment que le Premier ministre souhaite convoquer un scrutin anticipé pour faire une campagne courte sur les questions sécuritaires et prendre de court un bloc de centre-gauche en manque de leader charismatique et en ordre dispersé.

QUAND TOUT CHANGE, RIEN NE CHANGE / YAEL PAZ-MELAMEDMAARIV
Il faudrait un miracle pour qu’au mois de février prochain Binyamin Nétanyahou ne soit pas désigné vainqueur, qu’il ne fasse pas son entrée sous les acclamations debout des militants du Likoud scandant « Bibi, Roi d’Israël » et qu’il promettre d’être le Premier ministre de « tous les Israéliens » avant de retrouver ses alliés de l’extrême droite et les ultra-orthodoxes. Cette prophétie ne s’appuie pas sur l’évaluation des capacités de Nétanyahou en tant que Premier ministre mais sur l’absence d’alternatives réelles à son pouvoir. Aucun des chefs des partis d’opposition ne menace réellement Nétanyahou. Tel est le malheur des prochaines élections 2013.

Shelly Yachimovitz, le grand espoir du bloc de centre-gauche, ne parvient toujours pas, selon les sondages, à atteindre les sommets de la « première-ministrabilité » et ce en dépit de ses réels succès politiques. Elle est une excellente chef d’opposition, combative, mais si elle a réussi à faire renouer son parti avec un véritable ordre du jour, celui-ci est encore trop restreint.

(…) Yaïr Lapid, pourra un jour peut-être rivaliser avec Nétanyahou, mais il est encore trop tôt. Il tarde trop à mettre en place son nouveau parti et n’a toujours pas annoncer les noms de ceux qui, dans sa liste, pourraient combler son inexpérience politique.

Et Shaoul Mofaz, Livni et Ramon ? Allons donc, tout cela n’est que fantasmes d’optimistes. Dans l’absolu, si Lapid, Livni et Yachimovitch unissaient leurs forces, il serait possible de battre Nétanyahou. Mais l’actuel Premier ministre peut dormir tranquille, rien de tel ne se produira.

Intensification des sanctions contre l’Iran : le nouveau cheval de bataille de Nétanyahou

Ayant, semble-t-il, assimilé le fait qu’il ne parviendrait pas à convaincre le président américain de lancer une opération militaire contre les installations nucléaires iraniennes, ou tout du mois d’imposer au régime de Téhéran des lignes rouges claires, Nétanyahou souhaite à présent mettre l’accent sur l’intensification des sanctions, notent les médias.

La presse annonce que le cabinet du Premier ministre et le ministère des Affaires étrangères israélien vont tenter de convaincre l’UE d’alourdir l’embargo commercial sur l’Iran. Ces nouvelles sanctions, que souhaite promouvoir Nétanyahou lors de ses prochains déplacements en Europe à l’hiver 2012, prévoient, selon la presse, une rupture totale des relations bancaires avec l’Iran, ainsi que l’interdiction absolue d’échanges commerciaux de produits de première nécessité.

De telles sanctions, estime le gouvernement, feraient peser sur le régime des ayatollahs la menace d’une révolte civile capable de conduire à un renversement du pouvoir. Selon un haut responsable israélien, cité sous couvert de l’anonymat par le Maariv, il s’agit d’un « changement de paradigme au sujet de l’Iran ».

Dans différentes interviews accordées le week-end dernier, le chef de la diplomatie israélienne, Avigdor Liebermann, a estimé, citant un rapport du département de la recherche de son ministère, qu’une révolte civile pourrait intervenir en Iran avant les élections présidentielles de juin 2013.

Cette semaine, la presse a largement couvert les effets des sanctions sur l’économie iranienne (dévaluation du rial, protestations à Téhéran, etc)
Par ailleurs, le quotidien à grand tirage Yédiot Aharonoth, révèle que des centaines de parlementaires étrangers se sont réunis mardi soir à Jérusalem à l’initiative du lobby conjoint de la Knesset et de dizaines d’associations d’amitié avec Israël pour prendre des décisions contre l’Iran.

Les députés devaient voter une proposition visant à s’aligner sur la décision canadienne et d’expulser ainsi l’ambassadeur iranien de leur pays.

BATTU FROID PAR LES ETATS-UNIS, NETANYAHOU SE FOCALISE SUR L’EUROPE DANS SA CAMPAGNE ANTI-IRANIENNE / SAM SER & AP – TIMES OF ISRAEL

Le Premier ministre Binyamin Nétanyahou se rendra en Europe avant la fin de l’année pour essayer de convaincre les dirigeants européens de durcir les sanctions imposées à l’Iran. La semaine dernière, Nétanyahou avait déclaré à l’AGNU qu’il faudrait probablement stopper l’Iran avant l’été prochain, date à laquelle ce pays aura cumulé suffisamment d’uranium enrichi à 20 % pour fabriquer une bombe. Il avait indiqué ne pas exclure une frappe militaire. Toutefois, suite à l’échec qu’il a enregistré dans sa tentative de mobiliser l’Administration Obama en faveur d’une telle frappe ou de lignes rouges substantielles, les prochains voyages en Europe de Nétanyahou témoignent d’un tournant dans sa politique.

Dans un rapport récent, le ministère israélien des Affaires étrangères constatait que les sanctions portaient gravement atteinte à l’Iran et recommandait vivement d’en imposer davantage. Mardi dernier, les ambassades israéliennes en Europe ont reçu l’ordre de plaider auprès des gouvernements européens pour qu’ils prennent des sanctions plus étendues contre l’Iran. (…) Mardi, le New York Times citait sous couvert de l’anonymat un officiel israélien : « Nous avons le sentiment qu’en raison des présidentielles, on ne voit pas grand-chose côté américain, à part le colmatage de brèches utilisé par les Iraniens pour contourner les sanctions ».

Concernant ce virage vers l’Europe, l’officiel israélien a indiqué que « jusqu’présent, c’étaient les Etats-Unis qui menaient et les Européens qui suivaient ; Si l’ordre des choses devait s’inverser, soit. On doit faire avec ce qu’on a ». Et d’ajouter : « Personnellement, je ne pense pas qu’on puisse obtenir un embargo total sur le commerce avec l’Iran, mais c’est toujours bien de viser haut et voir ce qu’il en ressort ».

Source: Revue de Presse de l'Ambassade

La communauté juive d’Espagne a entamé une procédure délicate. Elle demande à l’Eglise catholique espagnole de lui restituer l’antique synagogue de Séville, transformée en église et appelée depuis lors Santa Maria la Blanca. Cette magnifique et luxueuse synagogue avait été construite en 1300 par la communauté juive locale et était la plus grande et plus importante synagogu...

Shraga Blum | News

En quête d'une solution "régionale" pour régler le conflit israélo-palestinien, les Etats-Unis encouragent la formation d'un front uni entre l'Etat hébreu et les puissances arabes sunnites contre l'Iran chiite, leur bête noire commune. La première rencontre cette semaine à la Maison Blanche entre Donald Trump et le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a été dominée par l...

IsraelValley Desk | News

BONJOUR CHERS AUDITEURS DE RADIO J. BONJOUR PHILIPPE SAINT CLAIR 1. CYBER EVENT. Le mercredi 15 mars 2017 -16è Rencontres Economiques et Technologiques France-Israël 2017. Pr Eli Biham, Head of the new Technion Cyber Security Research Center Shai Blitzblau, President and co-founder of Israeli cyber security company Maglan 2. Le département des Affaires Economiques et Scientifiques ...

IsraelValley | News

Ce sera la première fois qu'un Premier ministre israélien fait une visite officielle dans ces deux pays A peine rentré des Etats-Unis où il a rencontré le président Trump, le Premier ministre israélien Benyamin Netanyahou s'envole dimanche après-midi à Singapour, avant de se rendre en Australie mardi. Ce sera la première fois qu'un Premier ministre israélien fait une visite offici...

i24news | News

La magazine Forbes s’interroge sur le nombre de sandwichs Falafel que l’on peut obtenir pour 10 dollars. On s’aperçoit que l’on peut acheter 17 sandwichs falafel à Gaza, contre 7 au Liban, 4 à Rabat au Maroc et seulement 2 à Haifa, Tel Aviv . (Agathe Edery / Source Cool Israel) Les falafels (arabe : فلافل, hébreu : פלאפל) ou tamiya sont une spécialité culinaire levan...

IsraelValley Desk | News

Depuis son passage aux Etats-Unis, les réseaux sociaux hurlent de joie. En portant un costume rose bonbon sur le perron de la White House, Sarah Netanyahou est devenue, encore une fois, et bien malgré elle, la risée des réseaux sociaux. Son nouveau nom : "Miss Piggy". A Savoir : Piggy la cochonne (miss Piggy est une des principales marionnettes de la série télévisée Muppets). Épris...

Eyal Koren | News

La superbe compagnie El Al, va avoir un nouveau concurrent originaire de Hongrie. Wizz Air, qui va ouvrir de nouvelles lignes Tel Aviv-Londres, est une Compagnie aérienne à bas prix originaire de Hongrie qui dessert 140 destinations à partir de 22 bases situées en Europe centrale (Pologne, République tchèque, Hongrie, Serbie) et en Europe de l'Est (Bulgarie, Roumanie, Lettonie, Lituanie, ...

Ilan Dreyfus | News

Après huit ans de relations tendues avec Obama, le Premier ministre israélien se prépare à un changement d’atmosphère. Quel Donald Trump reçois aujourd'hui, à la Maison Blanche, Benyamin Netanyahu, à l'occasion de la première visite du Premier ministre israélien ? Celui qui déclarait pendant sa campagne en mars dernier « personne n'est plus pro­-Israël que moi » ? Ou celui q...

i24news | News

Le classement se base sur le nombre et la taille des arbres situés dans une zone géographique spécifique. La ville de Tel Aviv est arrivée en 7ème position du classement des "villes les plus vertes" au monde, publié lundi, et réalisé par des chercheurs du Massachusetts Institute of Technology (MIT) en collaboration avec le Forum Economique mondial. Cette étude a permis la créat...

IsraelValley Desk | News

C'est la Une du journal télévisé de la "10". Le Maire de Kfar Saba, Yehuda Ben-Hamo, est en prison. Il est soupçonné de corruption. Kfar Saba (en hébreu : כפר סבא), dont le nom signifie « village du grand-père », est une ville israélienne située dans le District Central. Sa population était en 2010 de 85 400 habitants, à 99,9 % d'origine juive. NE A KFAR SABA. Harel Sk...

Eyal Koren | News

Une réplique de la couronne impériale russe de Catherine II sertie de 11.352 diamants de toutes tailles trône en vedette cette semaine à la bourse israélienne du diamant de Ramat Gan dans la banlieue de Tel Aviv. Elle a été placée à l'entrée d'une énorme salle où des centaines de diamantaires venus d'une trentaine de pays négocient l'achat de pierres précieuses à l'occasion de...

IsraelValley Desk | News

La chaîne d’information internationale i24NEWS se lance, en français et en anglais, aux Etats-Unis. Ses programmes seront diffusés depuis ses studios de New York, Washington, Tel Aviv et Paris à destination des téléspectateurs des États-Unis et du monde entier. Il s’agit d’une étape importante pour la chaîne, dirigée par l'entrepreneur franco-israélien Patrick Drahi, qui ...

i24news | News

Un projet de loi déposé à la Kneset vise à interdire aux mosquées d'utiliser des haut-parleurs pour l'appel à la prière tôt le matin et tard le soir. Le muezzin est le membre de la mosquée chargé de lancer l'appel à la prière, au moins cinq fois par jour, souvent depuis le sommet d'un des minarets de la dite mosquée. Cet appel par la voix a semble-t-il été choisi pour se d...

IsraelValley | News

Le Premier ministre russe Dmitri Medvedev va effectuer cette semaine un voyage en Israël. Il a prévu de se rendre également à Ramallah. Cette visite, qui survient après plusieurs rencontres entre le Premier ministre israélien Binyamin Netanyahou et le président russe Vladimir Poutine qui ont porté sur la situation en Syrie, semble annoncer un nouveau rapprochement entre Jérusalem et...

IsraelValley Desk | News

Le gouvernement Israélien a décidé de rompre définitivement ses liens avec le Sénégal et la Nouvelle Zélande car les ambassadeurs de ces deux pays ont été rappelés et il ne semble pas question pour l'instant d'en envoyer d'autres. Les USA vont pour leur part prendre des mesures. Rappelons que le Sénégal et la Nouvelle Zélande ont parrainé la présentation devant l'Assemblée ...

David ILLOUZ | News