Oct 7

ISRAELVALLEY. UNE SEMAINE DANS LA PRESSE ISRAELIENNE. Le Premier ministre et le ministère des Affaires étrangères israélien vont tenter de convaincre l’UE d’alourdir l’embargo commercial sur l’Iran.

Authors picture

IsraelValley Desk | News

La fin de l’idylle entre le Premier ministre et son ministre de la Défense, Ehoud Barak. Nétanyahou lui reprocherait d’avoir manœuvré dans son dos lors de son déplacement aux Etats-Unis, se présentant comme un « modéré » contrastant avec les positions « radicales » du Premier ministre. Ce dernier aurait été particulièrement, furieux en apprenant que son ministre de la Défense avait rencontré à son insu Ram Emmanuel, ancien conseiller et très proche de Barak Obama. Selon le Maariv, Nétanyahou aurait même songé ces derniers jours à limoger Ehoud Barak.

Pour certains analystes, ce clash n’est rien d’autre qu’un énième « spin » monté par le « duo de choc » (Haaretz) pour engranger le plus grand nombre de voix lors du prochain scrutin. Le virage à gauche opéré par le ministre de la Défense, viserait en effet à mobiliser des électeurs du centre-gauche en sa faveur, tandis que Nétanyahou conforterait ainsi son assise auprès des ministres de la droite dure du Likoud qui réclame souvent la « peau » d’Ehoud Barak.

La classe politique a immédiatement réagi à la rumeur d’un éventuel scrutin, notent les médias. Pour le ministre des Transports Israël Katz, un proche de M. Netanyahou, « le Premier ministre tente encore de présenter un budget responsable, mais si ce n’est pas possible il y a aura des élections à la mi-février ». Le ministre de l’Intérieur, Eli Yishaï, chef du parti ultra-orthodoxe sépharade Shass, a estimé à la radio militaire que la tenue d’élections anticipées était « un fait accompli ».

Le président de la Knesset, Réouven Rivlin (Likoud) a proposé de dissoudre le parlement dès le 15 octobre prochain lors de la reprise de l’ouverture de la session d’hiver. Au sein de l’opposition, la chef de file du Parti travailliste, Shelly Yachimovitz, a déclaré au site d’informations Ynet, qu’Israël a besoin d’élections « pour trancher entre diverses alternatives ». « Le Parti travailliste est prêt pour des élections et proposera une alternative à la politique socio-économique de Nétanyahou », a-t-elle ajouté.

Le chef de Kadima, la plus grande formation d’opposition, Shaoul Mofaz, a estimé qu’il fallait « redonner de l’espoir aux Israéliens ». « Le Premier ministre a franchi trop de lignes rouges : la répartition inéquitable des tâches, la vie chère, le budget social, le règlement du conflit avec nos voisins. Tout cela a été sacrifié sur l’autel de la question unidimensionnel du nucléaire iranien », a-t-il déclaré à la radio publique.

Au-delà de la question du budget, les commentateurs estiment que le Premier ministre souhaite convoquer un scrutin anticipé pour faire une campagne courte sur les questions sécuritaires et prendre de court un bloc de centre-gauche en manque de leader charismatique et en ordre dispersé.

QUAND TOUT CHANGE, RIEN NE CHANGE / YAEL PAZ-MELAMEDMAARIV
Il faudrait un miracle pour qu’au mois de février prochain Binyamin Nétanyahou ne soit pas désigné vainqueur, qu’il ne fasse pas son entrée sous les acclamations debout des militants du Likoud scandant « Bibi, Roi d’Israël » et qu’il promettre d’être le Premier ministre de « tous les Israéliens » avant de retrouver ses alliés de l’extrême droite et les ultra-orthodoxes. Cette prophétie ne s’appuie pas sur l’évaluation des capacités de Nétanyahou en tant que Premier ministre mais sur l’absence d’alternatives réelles à son pouvoir. Aucun des chefs des partis d’opposition ne menace réellement Nétanyahou. Tel est le malheur des prochaines élections 2013.

Shelly Yachimovitz, le grand espoir du bloc de centre-gauche, ne parvient toujours pas, selon les sondages, à atteindre les sommets de la « première-ministrabilité » et ce en dépit de ses réels succès politiques. Elle est une excellente chef d’opposition, combative, mais si elle a réussi à faire renouer son parti avec un véritable ordre du jour, celui-ci est encore trop restreint.

(…) Yaïr Lapid, pourra un jour peut-être rivaliser avec Nétanyahou, mais il est encore trop tôt. Il tarde trop à mettre en place son nouveau parti et n’a toujours pas annoncer les noms de ceux qui, dans sa liste, pourraient combler son inexpérience politique.

Et Shaoul Mofaz, Livni et Ramon ? Allons donc, tout cela n’est que fantasmes d’optimistes. Dans l’absolu, si Lapid, Livni et Yachimovitch unissaient leurs forces, il serait possible de battre Nétanyahou. Mais l’actuel Premier ministre peut dormir tranquille, rien de tel ne se produira.

Intensification des sanctions contre l’Iran : le nouveau cheval de bataille de Nétanyahou

Ayant, semble-t-il, assimilé le fait qu’il ne parviendrait pas à convaincre le président américain de lancer une opération militaire contre les installations nucléaires iraniennes, ou tout du mois d’imposer au régime de Téhéran des lignes rouges claires, Nétanyahou souhaite à présent mettre l’accent sur l’intensification des sanctions, notent les médias.

La presse annonce que le cabinet du Premier ministre et le ministère des Affaires étrangères israélien vont tenter de convaincre l’UE d’alourdir l’embargo commercial sur l’Iran. Ces nouvelles sanctions, que souhaite promouvoir Nétanyahou lors de ses prochains déplacements en Europe à l’hiver 2012, prévoient, selon la presse, une rupture totale des relations bancaires avec l’Iran, ainsi que l’interdiction absolue d’échanges commerciaux de produits de première nécessité.

De telles sanctions, estime le gouvernement, feraient peser sur le régime des ayatollahs la menace d’une révolte civile capable de conduire à un renversement du pouvoir. Selon un haut responsable israélien, cité sous couvert de l’anonymat par le Maariv, il s’agit d’un « changement de paradigme au sujet de l’Iran ».

Dans différentes interviews accordées le week-end dernier, le chef de la diplomatie israélienne, Avigdor Liebermann, a estimé, citant un rapport du département de la recherche de son ministère, qu’une révolte civile pourrait intervenir en Iran avant les élections présidentielles de juin 2013.

Cette semaine, la presse a largement couvert les effets des sanctions sur l’économie iranienne (dévaluation du rial, protestations à Téhéran, etc)
Par ailleurs, le quotidien à grand tirage Yédiot Aharonoth, révèle que des centaines de parlementaires étrangers se sont réunis mardi soir à Jérusalem à l’initiative du lobby conjoint de la Knesset et de dizaines d’associations d’amitié avec Israël pour prendre des décisions contre l’Iran.

Les députés devaient voter une proposition visant à s’aligner sur la décision canadienne et d’expulser ainsi l’ambassadeur iranien de leur pays.

BATTU FROID PAR LES ETATS-UNIS, NETANYAHOU SE FOCALISE SUR L’EUROPE DANS SA CAMPAGNE ANTI-IRANIENNE / SAM SER & AP – TIMES OF ISRAEL

Le Premier ministre Binyamin Nétanyahou se rendra en Europe avant la fin de l’année pour essayer de convaincre les dirigeants européens de durcir les sanctions imposées à l’Iran. La semaine dernière, Nétanyahou avait déclaré à l’AGNU qu’il faudrait probablement stopper l’Iran avant l’été prochain, date à laquelle ce pays aura cumulé suffisamment d’uranium enrichi à 20 % pour fabriquer une bombe. Il avait indiqué ne pas exclure une frappe militaire. Toutefois, suite à l’échec qu’il a enregistré dans sa tentative de mobiliser l’Administration Obama en faveur d’une telle frappe ou de lignes rouges substantielles, les prochains voyages en Europe de Nétanyahou témoignent d’un tournant dans sa politique.

Dans un rapport récent, le ministère israélien des Affaires étrangères constatait que les sanctions portaient gravement atteinte à l’Iran et recommandait vivement d’en imposer davantage. Mardi dernier, les ambassades israéliennes en Europe ont reçu l’ordre de plaider auprès des gouvernements européens pour qu’ils prennent des sanctions plus étendues contre l’Iran. (…) Mardi, le New York Times citait sous couvert de l’anonymat un officiel israélien : « Nous avons le sentiment qu’en raison des présidentielles, on ne voit pas grand-chose côté américain, à part le colmatage de brèches utilisé par les Iraniens pour contourner les sanctions ».

Concernant ce virage vers l’Europe, l’officiel israélien a indiqué que « jusqu’présent, c’étaient les Etats-Unis qui menaient et les Européens qui suivaient ; Si l’ordre des choses devait s’inverser, soit. On doit faire avec ce qu’on a ». Et d’ajouter : « Personnellement, je ne pense pas qu’on puisse obtenir un embargo total sur le commerce avec l’Iran, mais c’est toujours bien de viser haut et voir ce qu’il en ressort ».

Source: Revue de Presse de l'Ambassade

Le ministère israélien de l’Education va lancer au niveau national un projet pilote de lutte contre le tabac. Dans le cadre de ce projet, non seulement les espaces fumeurs seront supprimés dès la rentrée d’automne dans plus de 200 écoles mais des séminaires de désaccoutumance au tabac cofinancés par les caisses maladie seront également proposés aux enseignants désireux de se dé...

IsraelValley Plus | News

Le dernier projet de l’architecte israélien Haïm Dotan, un pont en verre dans le parc national du Wulingyuan, pulvérise tous les records. Cette passerelle de verre reliant deux falaises est la plus longue et la plus haute jamais construite. Elle offrira également la plus haute plate-forme de saut à l’élastique du monde. Le parc national, célèbre pour ses piliers de grès pouvan...

IsraelValley Plus | News

REVELATION. Il fait partie des juifs les plus célèbres au monde dans la catégorie artiste-musique. Enrico Macias entre par la grande porte au Musée de la Diaspora en chantant "Zingarella". Le Musée de la Diaspora (ou Beth Hatefutsoth) présente le célèbre chanteur Enrico Macias au côté de Bob Dylan dans sa toute nouvelle aile visitée par IsraelValley cette semaine. L’artiste a souve...

Dan Rosh (Tel Aviv) | News

Donald Trump, le candidat républicain à la présidence américaine, a suscité l'indignation samedi après la publication d'un tweet s'attaquant à sa rivale démocrate, Hillary Clinton, qu'il qualifie de "candidate la plus corrompue de tous les temps". Sur ce tweet de Donald Trump, le visage d'Hillary Clinton figure à côté d'une étoile rouge à six branches dans laquelle est inscrit: ...

IsraelValley Plus | News

Young Sohn, président et chef stratégique de Samsung Electronics : « Notre souhait est de continuer à augmenter nos investissements en Israël, » a-t-il déclaré. Donc si vous avez de bonnes idées, « parlons-nous ». Times of Israel : "Environ 600 personnes ont assisté très récemment au Sommet de l’innovation de Samsung à Tel Aviv, durant lequel Young Sohn a présenté la visio...

IsraelValley Plus | News

L’actualité du dimanche 17 juillet 2016 en trois informations : 1. Moins d’impôts pour les géants du high-tech ? Le ministre des finances, Moshe Kahlon, a annoncé qu’il soutiendrait une proposition de réduction des taxes à destination des grandes sociétés de haute-technologie en Israël. Une telle mesure préviendrait selon lui la fuite des centres de développement des socié...

Nathan Sarel (Tel Aviv) | News

Le comité de construction et de planification du district de Tel Aviv a approuvé ce jeudi un plan général de couverture de l’autoroute Ayalon. D’ici à deux à quatre ans, un plan d’urbanisme devra être voté pour mettre en oeuvre cette couverture. Le coût d’un tel projet est estimé à 2 milliards de dollars, devenant ainsi le programme d’aménagement le plus important de la mu...

Avi Mondeil (Tel Aviv) | News

La télévision israélienne a consacré hier soir une émission spéciale en prime time sur l'attentat de Nice. Dans un déluge de mots venant d'un "club fermé" de journalistes israéliens qui peuvent parler de tout (Turquie, Grèce, Italie, Japon, Inde, Sécurité, Sexe, Divorce, Thorah, Shass, Chasse et pêche...) et qui connaissent la France (ils ont tous séjourné au Club Med !) enfin u...

IsraelValley Plus | News

François Hollande a annoncé, vendredi 15 juillet, la prolongation de trois mois de l’état d’urgence, qui devait initialement s’achever le 26 juillet, après l’attentat meurtrier qui a fait au moins 84 morts à Nice, jeudi. « Un projet de loi sera soumis au Parlement d’ici à la semaine prochaine », a-t-il précisé lors d’une allocution télévisée depuis le palais de l’Elys...

IsraelValley Plus | News

Chaque année, les grands oiseaux, oiseaux de proie et autres migrateurs arrivent en Israël après avoir volé des milliers de kilomètres. Certains arrivent épuisés, blessés, et ont besoin d’un traitement médical et parfois même de chirurgie. Les vétérinaires de cet hôpital ont réalisé qu’ils pourraient mieux traiter les oiseaux s’ils avaient une banque de sang pour eux par...

IsraelValley Plus | News

Ehud Olmert, actuellement en prison, s’est vu accorder un congé de 48 heures pour la première fois depuis le début de ses 18 mois de prison pour corruption et entrave à la justice en février. Après avoir rejeté ses deux précédentes demandes d’autorisation, le Service pénitentiaire israélien a déterminé qu’Olmert était admissible pour une permission de sortie où il purge sa ...

IsraelValley Plus | News

Où sont les bons et honnêtes emplois en Israël ? Le site d’informations The Times of Israel se pose la question en ces termes, alors que le secteur du high-tech, en plein essor dans l’Etat hébreu, regorge d’emplois douteux. Selon le site, 10 % des compagnies high-tech israéliennes seraient frauduleuses, ce qui représente 30 % des revenus du secteur. A son arrivée en Israël, Rya...

IsraelValley Desk | News

Elie Wiesel, est mort samedi, a annoncé le mémorial de l’Holocauste Yad Vashem à Jérusalem. Un porte-parole du mémorial a confirmé à l’AFP le décès de ce célèbre écrivain juif américain aux 57 livres, dont « La Nuit », publié en 1955, dans lequel il relate la mort de sa famille dans les camps nazis. Il est mort à l’âge de 87 ans et vivait aux Etats-Unis. Adolescent, i...

IsraelValley Plus | News

Au Salon Viva Technology Via a été sans cesse citée comme "startup de l'avenir". La start-up israélienne a bouclé une levée de 100 millions de dollars. Forte de son succès à New York, Via affiche des ambitions mondiales pour sa solution technologique. Selon la startup VIA (Israël) : “Avec les infrastructures de transport existantes qui s’efforcent et parfois échouent à satisf...

IsraelValley Plus | News

Depuis que les autorités ont autorisé les entreprises de sécurité israéliennes à utiliser des drones pour localiser les voitures volées, la société Ituran a enregistré ses premiers succès : l’un de ses drones a, entre autres, localisé une voiture volée dans les territoires sous administration de l’autorité palestinienne, ce qui a permis de la récupérer et de la rendre à son...

IsraelValley Plus | News