Oct 7

ISRAELVALLEY. UNE SEMAINE DANS LA PRESSE ISRAELIENNE. Le Premier ministre et le ministère des Affaires étrangères israélien vont tenter de convaincre l’UE d’alourdir l’embargo commercial sur l’Iran.

Authors picture

IsraelValley Desk | News

La fin de l’idylle entre le Premier ministre et son ministre de la Défense, Ehoud Barak. Nétanyahou lui reprocherait d’avoir manœuvré dans son dos lors de son déplacement aux Etats-Unis, se présentant comme un « modéré » contrastant avec les positions « radicales » du Premier ministre. Ce dernier aurait été particulièrement, furieux en apprenant que son ministre de la Défense avait rencontré à son insu Ram Emmanuel, ancien conseiller et très proche de Barak Obama. Selon le Maariv, Nétanyahou aurait même songé ces derniers jours à limoger Ehoud Barak.

Pour certains analystes, ce clash n’est rien d’autre qu’un énième « spin » monté par le « duo de choc » (Haaretz) pour engranger le plus grand nombre de voix lors du prochain scrutin. Le virage à gauche opéré par le ministre de la Défense, viserait en effet à mobiliser des électeurs du centre-gauche en sa faveur, tandis que Nétanyahou conforterait ainsi son assise auprès des ministres de la droite dure du Likoud qui réclame souvent la « peau » d’Ehoud Barak.

La classe politique a immédiatement réagi à la rumeur d’un éventuel scrutin, notent les médias. Pour le ministre des Transports Israël Katz, un proche de M. Netanyahou, « le Premier ministre tente encore de présenter un budget responsable, mais si ce n’est pas possible il y a aura des élections à la mi-février ». Le ministre de l’Intérieur, Eli Yishaï, chef du parti ultra-orthodoxe sépharade Shass, a estimé à la radio militaire que la tenue d’élections anticipées était « un fait accompli ».

Le président de la Knesset, Réouven Rivlin (Likoud) a proposé de dissoudre le parlement dès le 15 octobre prochain lors de la reprise de l’ouverture de la session d’hiver. Au sein de l’opposition, la chef de file du Parti travailliste, Shelly Yachimovitz, a déclaré au site d’informations Ynet, qu’Israël a besoin d’élections « pour trancher entre diverses alternatives ». « Le Parti travailliste est prêt pour des élections et proposera une alternative à la politique socio-économique de Nétanyahou », a-t-elle ajouté.

Le chef de Kadima, la plus grande formation d’opposition, Shaoul Mofaz, a estimé qu’il fallait « redonner de l’espoir aux Israéliens ». « Le Premier ministre a franchi trop de lignes rouges : la répartition inéquitable des tâches, la vie chère, le budget social, le règlement du conflit avec nos voisins. Tout cela a été sacrifié sur l’autel de la question unidimensionnel du nucléaire iranien », a-t-il déclaré à la radio publique.

Au-delà de la question du budget, les commentateurs estiment que le Premier ministre souhaite convoquer un scrutin anticipé pour faire une campagne courte sur les questions sécuritaires et prendre de court un bloc de centre-gauche en manque de leader charismatique et en ordre dispersé.

QUAND TOUT CHANGE, RIEN NE CHANGE / YAEL PAZ-MELAMEDMAARIV
Il faudrait un miracle pour qu’au mois de février prochain Binyamin Nétanyahou ne soit pas désigné vainqueur, qu’il ne fasse pas son entrée sous les acclamations debout des militants du Likoud scandant « Bibi, Roi d’Israël » et qu’il promettre d’être le Premier ministre de « tous les Israéliens » avant de retrouver ses alliés de l’extrême droite et les ultra-orthodoxes. Cette prophétie ne s’appuie pas sur l’évaluation des capacités de Nétanyahou en tant que Premier ministre mais sur l’absence d’alternatives réelles à son pouvoir. Aucun des chefs des partis d’opposition ne menace réellement Nétanyahou. Tel est le malheur des prochaines élections 2013.

Shelly Yachimovitz, le grand espoir du bloc de centre-gauche, ne parvient toujours pas, selon les sondages, à atteindre les sommets de la « première-ministrabilité » et ce en dépit de ses réels succès politiques. Elle est une excellente chef d’opposition, combative, mais si elle a réussi à faire renouer son parti avec un véritable ordre du jour, celui-ci est encore trop restreint.

(…) Yaïr Lapid, pourra un jour peut-être rivaliser avec Nétanyahou, mais il est encore trop tôt. Il tarde trop à mettre en place son nouveau parti et n’a toujours pas annoncer les noms de ceux qui, dans sa liste, pourraient combler son inexpérience politique.

Et Shaoul Mofaz, Livni et Ramon ? Allons donc, tout cela n’est que fantasmes d’optimistes. Dans l’absolu, si Lapid, Livni et Yachimovitch unissaient leurs forces, il serait possible de battre Nétanyahou. Mais l’actuel Premier ministre peut dormir tranquille, rien de tel ne se produira.

Intensification des sanctions contre l’Iran : le nouveau cheval de bataille de Nétanyahou

Ayant, semble-t-il, assimilé le fait qu’il ne parviendrait pas à convaincre le président américain de lancer une opération militaire contre les installations nucléaires iraniennes, ou tout du mois d’imposer au régime de Téhéran des lignes rouges claires, Nétanyahou souhaite à présent mettre l’accent sur l’intensification des sanctions, notent les médias.

La presse annonce que le cabinet du Premier ministre et le ministère des Affaires étrangères israélien vont tenter de convaincre l’UE d’alourdir l’embargo commercial sur l’Iran. Ces nouvelles sanctions, que souhaite promouvoir Nétanyahou lors de ses prochains déplacements en Europe à l’hiver 2012, prévoient, selon la presse, une rupture totale des relations bancaires avec l’Iran, ainsi que l’interdiction absolue d’échanges commerciaux de produits de première nécessité.

De telles sanctions, estime le gouvernement, feraient peser sur le régime des ayatollahs la menace d’une révolte civile capable de conduire à un renversement du pouvoir. Selon un haut responsable israélien, cité sous couvert de l’anonymat par le Maariv, il s’agit d’un « changement de paradigme au sujet de l’Iran ».

Dans différentes interviews accordées le week-end dernier, le chef de la diplomatie israélienne, Avigdor Liebermann, a estimé, citant un rapport du département de la recherche de son ministère, qu’une révolte civile pourrait intervenir en Iran avant les élections présidentielles de juin 2013.

Cette semaine, la presse a largement couvert les effets des sanctions sur l’économie iranienne (dévaluation du rial, protestations à Téhéran, etc)
Par ailleurs, le quotidien à grand tirage Yédiot Aharonoth, révèle que des centaines de parlementaires étrangers se sont réunis mardi soir à Jérusalem à l’initiative du lobby conjoint de la Knesset et de dizaines d’associations d’amitié avec Israël pour prendre des décisions contre l’Iran.

Les députés devaient voter une proposition visant à s’aligner sur la décision canadienne et d’expulser ainsi l’ambassadeur iranien de leur pays.

BATTU FROID PAR LES ETATS-UNIS, NETANYAHOU SE FOCALISE SUR L’EUROPE DANS SA CAMPAGNE ANTI-IRANIENNE / SAM SER & AP – TIMES OF ISRAEL

Le Premier ministre Binyamin Nétanyahou se rendra en Europe avant la fin de l’année pour essayer de convaincre les dirigeants européens de durcir les sanctions imposées à l’Iran. La semaine dernière, Nétanyahou avait déclaré à l’AGNU qu’il faudrait probablement stopper l’Iran avant l’été prochain, date à laquelle ce pays aura cumulé suffisamment d’uranium enrichi à 20 % pour fabriquer une bombe. Il avait indiqué ne pas exclure une frappe militaire. Toutefois, suite à l’échec qu’il a enregistré dans sa tentative de mobiliser l’Administration Obama en faveur d’une telle frappe ou de lignes rouges substantielles, les prochains voyages en Europe de Nétanyahou témoignent d’un tournant dans sa politique.

Dans un rapport récent, le ministère israélien des Affaires étrangères constatait que les sanctions portaient gravement atteinte à l’Iran et recommandait vivement d’en imposer davantage. Mardi dernier, les ambassades israéliennes en Europe ont reçu l’ordre de plaider auprès des gouvernements européens pour qu’ils prennent des sanctions plus étendues contre l’Iran. (…) Mardi, le New York Times citait sous couvert de l’anonymat un officiel israélien : « Nous avons le sentiment qu’en raison des présidentielles, on ne voit pas grand-chose côté américain, à part le colmatage de brèches utilisé par les Iraniens pour contourner les sanctions ».

Concernant ce virage vers l’Europe, l’officiel israélien a indiqué que « jusqu’présent, c’étaient les Etats-Unis qui menaient et les Européens qui suivaient ; Si l’ordre des choses devait s’inverser, soit. On doit faire avec ce qu’on a ». Et d’ajouter : « Personnellement, je ne pense pas qu’on puisse obtenir un embargo total sur le commerce avec l’Iran, mais c’est toujours bien de viser haut et voir ce qu’il en ressort ».

Source: Revue de Presse de l'Ambassade

Il n'a fallu que 11 secondes et 42 centièmes à Olga Lansky pour battre la performance réalisée par Esther Roth - Shahamorov aux Jeux Olympiques de Munich. Lors d'un meeting tenu au stade Hadar Yosef de Tel-Aviv, Olga Lansky, âgée de 21 ans a abaissé de trois centièm...

Avner Myers | News

Les Israéliens ont lu avec attention des reportages sur le Pessah d'Obama : "Cette année encore, Barack Obama a invité ses proches, famille et collaborateurs, à un dîner de Séder à la Maison Blanche, le repas rituel du premier soir de la Pâque juive, lors duquel on remémore l’exode d’Egypte et la libération des Hébreux. Il n’est pas rare aux Etats-Unis que des non-juifs prennent place à la ...

Amiram Cohen-Zenou (Jerusalem) | News

"Terminus Tel-Aviv" de Liad Shoham chez Editions les Escales (Paris). Après le noir Scandinave, place au polar israélien ! N°1 des ventes dans son pays, Liad Shoham nous entraîne dans une Tel-Aviv souterraine et marginale à travers un polar explosif sur le racisme et l'exclusion dans la société israélienne contemporaine. Quand Michal Poleg, la plus acharnée des activistes à défendre les droi...

IsraelValley Desk | News

Tara, le troisième transformateur laitier israélien, a perdu l’équivalent de 72,5 millions USD en 2013, en raison des coûts élevés liés à la mise en service, en juillet 2013, de sa nouvelle usine ultra-moderne située à Noam, près de Netivot dans le sud du pays. Celle-ci a nécessité un investissement de 200 millions EUR. Le transfert depuis l’ancienne usine située dans le centre de Tel-Aviv ...

IsraelValley Desk | News

Avec kikar habusiness retrouvez tous les dimanche soir un podcast sur l'actualité économique en Israël. Une sélection hebdomadaire d'info originales choisies sur Israel Valley et parmi les plus grands titres de la presse israélienne. QUELLE SITUATION POUR L'ÉCONOMIE ISRAÉLIENNE ? En comparaison avec l'Europe et les États-Unis, elle se porte bien. Karnit Flug se félicite des statistiques macr...

Fabrice Darmon | News

Le Président israélien Shimon Peres a rencontré son homologue chinois Xi Jinping cette semaine à Pékin. Les entretiens bilatéraux se sont tenus en présence des deux délégations chinoise et israélienne. Avant même que Shimon Pérès ait mis les pieds le 8 avril en Chine, sa présence sur Weibo a passionné les internautes chinois. En quelques jours, avec 11 messages, le président israélien y atti...

IsraelValley Desk | News

Ukraine : nette augmentation de l’immigration juive vers Israël. L’immigration des Juifs ukrainiens vers Israël a augmenté de 70% depuis le début de 2014 en raison de la crise qui secoue l’Ukraine depuis plusieurs mois. Selon les estimations de l’Agence juive, il y aurait 200.000 Juifs en Ukraine avec une immigration annuelle de 2.000 personnes. (David Banoun) ISRAELVALLEY PLUS EN FEV 2014...

IsraelValley Desk | News

Discours de André Maarek, Vice Président CCFI. "Mesdames, Messieurs, Chers amis, Bonsoir : Je vais avoir le plaisir de procéder avec vous, à la remise des trophées de la CCFI qui récompensent chaque année les contributions les plus significatives au développement des échanges économiques entre la France et Israël. Pour m’aider dans cette tache, je vais demander à notre Ministre des Affaires ...

IsraelValley Plus | News

Avec kikar habusiness retrouvez tous les dimanche soir un podcast sur l'actualité économique en Israël. Une sélection hebdomadaire d'info originales choisies sur Israel Valley et parmi les plus grands titres de la presse israélienne. DISCRIMINATION A L'EMBAUCHE.Les principales victimes sont les arabes israéliens, et les juifs ultra-orthodoxe.Les préjugés ont la vie dure chez les patrons is...

Fabrice Darmon | News

«Rising Star» est le ­programme qui l’a mis sur le devant de la scène. Keshet, société de production israélienne, proposera lors du Marché international des contenus audiovisuels (MIPTV), la semaine ­prochaine à Cannes, deux autres formats originaux. «Boom!», le premier, est basé sur des questions de culture générale. Un objectif: y répondre correctement pour éviter de faire exploser (symbol...

IsraelValley Desk | News

Le Premier ministre israélien a réagi au rapport du quotidien Haaretz sur l'expulsion de migrants africains vers le Rwanda, assurant que "tout ce qui avait été décidé, était légal d'un point de vue du Droit international", sans pour autant confirmer ni infirmer les faits, a rapporté samedi le Jerusalem Post. Il a ajouté que le gouvernement faisait son possible afin d'endiguer "le phénomène d...

i24News | News

Coup de tonnerre ce matin à l'écoute de la radio Galei Tsahal. Le patron de ALROV, Alfred Akirov, très actif en Israël et en France à travers ses investissements immobiliers (Hotel Le Lutetia), est entendu par la police. On le soupçonne d'avoir acheté le silence d'un témoin dans le dossier Ehoud Olmert. Il aurait payé Shula Zaken des milliers de shekels sans contrepartie si ce n'est son silenc...

Youval Siman-Tov. | News

Au 65ème étage d'un immeuble somptueux qui va mesurer 256 mètres de hauteur vous allez pouvoir manger et observer Israël avec un regard nouveau. Le Groupe Azorim a obtenu le feu vert pour construire la plus haute Tour d'Israël à Ramat Gan en face des Tours du Diamond Exchange. Elle sera gigantesque à l'échelle du pays. Sur le toit un restaurant va ouvrir. Si vous avez le vertige autant ne p...

Yoram Gabson (Kfar Hanassie) | News

Avec kikar habusiness retrouvez tous les dimanches soirs un podcast sur la vie économique en Israël. Une sélection hebdomadaire d'infos originales choisies sur Israel Valley et parmi les plus grands titres de la presse israélienne. OUVERTURE DES MAGASINS PENDANT CHABBAT.Le conseil municipal de Tel-Aviv se prononce en faveur d'une autorisation. La mesure doit être approuvée par le ministère d...

Fabrice Darmon | News

Elbit Cochin, une filiale de Groupe Elbit a perdu un mega-deal en Grèce. Dans ce pays l'entreprise est connue par les Autorités car ses représentants ont été omni-présents lors de tractations pour le rachat de l'ancien aéroport Hellinikon. Elbit Cochin fait partie du Groupe Elbit qui est spécialisé dans les équipements électroniques à usage militaire et civil. Ce Groupe est classé parmi les ...

IsraelValley Desk | News