Oct 7

ISRAELVALLEY. UNE SEMAINE DANS LA PRESSE ISRAELIENNE. Le Premier ministre et le ministère des Affaires étrangères israélien vont tenter de convaincre l’UE d’alourdir l’embargo commercial sur l’Iran.

Authors picture

IsraelValley Desk | News

La fin de l’idylle entre le Premier ministre et son ministre de la Défense, Ehoud Barak. Nétanyahou lui reprocherait d’avoir manœuvré dans son dos lors de son déplacement aux Etats-Unis, se présentant comme un « modéré » contrastant avec les positions « radicales » du Premier ministre. Ce dernier aurait été particulièrement, furieux en apprenant que son ministre de la Défense avait rencontré à son insu Ram Emmanuel, ancien conseiller et très proche de Barak Obama. Selon le Maariv, Nétanyahou aurait même songé ces derniers jours à limoger Ehoud Barak.

Pour certains analystes, ce clash n’est rien d’autre qu’un énième « spin » monté par le « duo de choc » (Haaretz) pour engranger le plus grand nombre de voix lors du prochain scrutin. Le virage à gauche opéré par le ministre de la Défense, viserait en effet à mobiliser des électeurs du centre-gauche en sa faveur, tandis que Nétanyahou conforterait ainsi son assise auprès des ministres de la droite dure du Likoud qui réclame souvent la « peau » d’Ehoud Barak.

La classe politique a immédiatement réagi à la rumeur d’un éventuel scrutin, notent les médias. Pour le ministre des Transports Israël Katz, un proche de M. Netanyahou, « le Premier ministre tente encore de présenter un budget responsable, mais si ce n’est pas possible il y a aura des élections à la mi-février ». Le ministre de l’Intérieur, Eli Yishaï, chef du parti ultra-orthodoxe sépharade Shass, a estimé à la radio militaire que la tenue d’élections anticipées était « un fait accompli ».

Le président de la Knesset, Réouven Rivlin (Likoud) a proposé de dissoudre le parlement dès le 15 octobre prochain lors de la reprise de l’ouverture de la session d’hiver. Au sein de l’opposition, la chef de file du Parti travailliste, Shelly Yachimovitz, a déclaré au site d’informations Ynet, qu’Israël a besoin d’élections « pour trancher entre diverses alternatives ». « Le Parti travailliste est prêt pour des élections et proposera une alternative à la politique socio-économique de Nétanyahou », a-t-elle ajouté.

Le chef de Kadima, la plus grande formation d’opposition, Shaoul Mofaz, a estimé qu’il fallait « redonner de l’espoir aux Israéliens ». « Le Premier ministre a franchi trop de lignes rouges : la répartition inéquitable des tâches, la vie chère, le budget social, le règlement du conflit avec nos voisins. Tout cela a été sacrifié sur l’autel de la question unidimensionnel du nucléaire iranien », a-t-il déclaré à la radio publique.

Au-delà de la question du budget, les commentateurs estiment que le Premier ministre souhaite convoquer un scrutin anticipé pour faire une campagne courte sur les questions sécuritaires et prendre de court un bloc de centre-gauche en manque de leader charismatique et en ordre dispersé.

QUAND TOUT CHANGE, RIEN NE CHANGE / YAEL PAZ-MELAMEDMAARIV
Il faudrait un miracle pour qu’au mois de février prochain Binyamin Nétanyahou ne soit pas désigné vainqueur, qu’il ne fasse pas son entrée sous les acclamations debout des militants du Likoud scandant « Bibi, Roi d’Israël » et qu’il promettre d’être le Premier ministre de « tous les Israéliens » avant de retrouver ses alliés de l’extrême droite et les ultra-orthodoxes. Cette prophétie ne s’appuie pas sur l’évaluation des capacités de Nétanyahou en tant que Premier ministre mais sur l’absence d’alternatives réelles à son pouvoir. Aucun des chefs des partis d’opposition ne menace réellement Nétanyahou. Tel est le malheur des prochaines élections 2013.

Shelly Yachimovitz, le grand espoir du bloc de centre-gauche, ne parvient toujours pas, selon les sondages, à atteindre les sommets de la « première-ministrabilité » et ce en dépit de ses réels succès politiques. Elle est une excellente chef d’opposition, combative, mais si elle a réussi à faire renouer son parti avec un véritable ordre du jour, celui-ci est encore trop restreint.

(…) Yaïr Lapid, pourra un jour peut-être rivaliser avec Nétanyahou, mais il est encore trop tôt. Il tarde trop à mettre en place son nouveau parti et n’a toujours pas annoncer les noms de ceux qui, dans sa liste, pourraient combler son inexpérience politique.

Et Shaoul Mofaz, Livni et Ramon ? Allons donc, tout cela n’est que fantasmes d’optimistes. Dans l’absolu, si Lapid, Livni et Yachimovitch unissaient leurs forces, il serait possible de battre Nétanyahou. Mais l’actuel Premier ministre peut dormir tranquille, rien de tel ne se produira.

Intensification des sanctions contre l’Iran : le nouveau cheval de bataille de Nétanyahou

Ayant, semble-t-il, assimilé le fait qu’il ne parviendrait pas à convaincre le président américain de lancer une opération militaire contre les installations nucléaires iraniennes, ou tout du mois d’imposer au régime de Téhéran des lignes rouges claires, Nétanyahou souhaite à présent mettre l’accent sur l’intensification des sanctions, notent les médias.

La presse annonce que le cabinet du Premier ministre et le ministère des Affaires étrangères israélien vont tenter de convaincre l’UE d’alourdir l’embargo commercial sur l’Iran. Ces nouvelles sanctions, que souhaite promouvoir Nétanyahou lors de ses prochains déplacements en Europe à l’hiver 2012, prévoient, selon la presse, une rupture totale des relations bancaires avec l’Iran, ainsi que l’interdiction absolue d’échanges commerciaux de produits de première nécessité.

De telles sanctions, estime le gouvernement, feraient peser sur le régime des ayatollahs la menace d’une révolte civile capable de conduire à un renversement du pouvoir. Selon un haut responsable israélien, cité sous couvert de l’anonymat par le Maariv, il s’agit d’un « changement de paradigme au sujet de l’Iran ».

Dans différentes interviews accordées le week-end dernier, le chef de la diplomatie israélienne, Avigdor Liebermann, a estimé, citant un rapport du département de la recherche de son ministère, qu’une révolte civile pourrait intervenir en Iran avant les élections présidentielles de juin 2013.

Cette semaine, la presse a largement couvert les effets des sanctions sur l’économie iranienne (dévaluation du rial, protestations à Téhéran, etc)
Par ailleurs, le quotidien à grand tirage Yédiot Aharonoth, révèle que des centaines de parlementaires étrangers se sont réunis mardi soir à Jérusalem à l’initiative du lobby conjoint de la Knesset et de dizaines d’associations d’amitié avec Israël pour prendre des décisions contre l’Iran.

Les députés devaient voter une proposition visant à s’aligner sur la décision canadienne et d’expulser ainsi l’ambassadeur iranien de leur pays.

BATTU FROID PAR LES ETATS-UNIS, NETANYAHOU SE FOCALISE SUR L’EUROPE DANS SA CAMPAGNE ANTI-IRANIENNE / SAM SER & AP – TIMES OF ISRAEL

Le Premier ministre Binyamin Nétanyahou se rendra en Europe avant la fin de l’année pour essayer de convaincre les dirigeants européens de durcir les sanctions imposées à l’Iran. La semaine dernière, Nétanyahou avait déclaré à l’AGNU qu’il faudrait probablement stopper l’Iran avant l’été prochain, date à laquelle ce pays aura cumulé suffisamment d’uranium enrichi à 20 % pour fabriquer une bombe. Il avait indiqué ne pas exclure une frappe militaire. Toutefois, suite à l’échec qu’il a enregistré dans sa tentative de mobiliser l’Administration Obama en faveur d’une telle frappe ou de lignes rouges substantielles, les prochains voyages en Europe de Nétanyahou témoignent d’un tournant dans sa politique.

Dans un rapport récent, le ministère israélien des Affaires étrangères constatait que les sanctions portaient gravement atteinte à l’Iran et recommandait vivement d’en imposer davantage. Mardi dernier, les ambassades israéliennes en Europe ont reçu l’ordre de plaider auprès des gouvernements européens pour qu’ils prennent des sanctions plus étendues contre l’Iran. (…) Mardi, le New York Times citait sous couvert de l’anonymat un officiel israélien : « Nous avons le sentiment qu’en raison des présidentielles, on ne voit pas grand-chose côté américain, à part le colmatage de brèches utilisé par les Iraniens pour contourner les sanctions ».

Concernant ce virage vers l’Europe, l’officiel israélien a indiqué que « jusqu’présent, c’étaient les Etats-Unis qui menaient et les Européens qui suivaient ; Si l’ordre des choses devait s’inverser, soit. On doit faire avec ce qu’on a ». Et d’ajouter : « Personnellement, je ne pense pas qu’on puisse obtenir un embargo total sur le commerce avec l’Iran, mais c’est toujours bien de viser haut et voir ce qu’il en ressort ».

Source: Revue de Presse de l'Ambassade

EasyJet : Paris-Tel Aviv, 58 euros le vol simple. La Direction Générale de l’Aviation Civile (DGAC), au terme d’une période de consultation d’un mois comme le demande la procédure légale, accorde définitivement à easyJet l’autorisation d’opérer dès avril 2015 trois vols par semaine reliant Paris-Charles de Gaulle à Tel Aviv tout au long de l’année : lundi, mercredi et samedi . Dès aujourd’hu...

Tribune Juive | News

1. RISQUE. La dissolution du gouvernement israélien et les guerres internes qui galvanisent ces derniers jours la politique israélienne, n'attisent pas la cote financière du pays aux yeux du monde, bien au contraire, indique lundi une étude de la société d'analyse financière d'organes gouvernementaux Moody's Investors Services, relayée par le quotidien israélien Haaretz. "Les turbulences pol...

i24News | News

Adi Altschuler a reçu de nombreuses récompenses et distinctions. Récemment le magazine Time l’a élue parmi 6 jeunes dans le monde ayant accompli des œuvres remarquables sur le plan social. Adi a créé le mouvement de jeunesse Krembo Wings pour aider les enfants dans le besoin et « Memories@Home », projet dans lequel des jeunes invitent chez eux des survivants de l’Holocauste, pour perpétuer la ...

IsraelValley Desk | News

Le Groupe Steimatzky (présent dans 68 villes, incluant Londres et Los Angeles), incontournable en Israël dans la vente de livres au détail, se relance en Israël. Plus de 170 magasins, dont cinq à l'Aéroport de Tel Aviv, seront en 2015 en activité en Israël. Le groupe Steimattzky qui avait eu de grandes difficultés financières avait été racheté recemment par des investisseurs. Steimatzky a ét...

Dan Rosh (Tel Aviv) | News

EXCLUSIF. Cette semaine le groupe américain Allflex a décidé de finaliser le rachat de la firme SCR basée à Netanya (Israël) pour 250 millions de dollars. Il est a noter que le groupe Allflex est très actif en France (une usine ultra-moderne). Allflex est un fabricant d’équipements d’identification d’animaux d’élevage qui prennent notamment la forme de « tags » placés dans les oreilles de v...

Eyal Dayan (Rehovot) | News

A partir du 15 décéembre, la bourse de Tel Aviv fait peau neuve et écarte sans ménagements Cellcom et Partner qui ont été les fleurons de la téléphonie mobile israélienne. C'est au tour de Frutarom et Ofer de rentrer dans l'arène du TASE. Les principaux indices boursiers israéliens sont le TA-25 (équivalent israélien du CAC 40) et le TA-100. Ces indices représentent respectivement les 25 et ...

Dan Assayah (Tel-Aviv) | News

Selon Romandie : "La Pologne a autorisé à nouveau l'abattage rituel, banni depuis près de deux ans, la Cour constitutionnelle jugeant que son interdiction n'était pas conforme à la loi fondamentale qui affirme la liberté de religion. La Cour avait été saisie fin août par la communauté juive de Pologne... La garantie constitutionnelle de la liberté de religion s'étend à toutes les activités, ...

IsraelValley Desk | News

Une liste commune regroupant le Parti travailliste et le parti Hatnuah de l'ancien ministre de la Justice israélienne Tzipi Livni a été annoncée mercredi soir. Le chef de l'opposition Yitzhak Herzog et Mme Livni ont indiqué qu'ils se partageraient le pouvoir s'ils remportaient le scrutin. Si nous gagnons "je serai Premier ministre pour les deux premières années, et Tzipi Livni sera Premier m...

i24News | News

Israël a mis à jour ses lois anti-spam afin d'y inclure les appels téléphoniques spam. La nouvelle loi parrainée par la député Adi Koll (Yesh Atid ) et Mickey Rosenthal va rendre les appels téléphoniques de Spam illégales. Le projet est passé en deuxième et troisième lectures. En conséquence, les robots qui appellent pour passer des messages pré-enregistrés seront illégaux à moins que le destin...

IsraelValley Desk | News

Le Premier ministre sortant revendique des dons en provenance des États-Unis et d'Espagne. Pas un shekel ne vient d'Israël. Le Premier ministre Benjamin Netanyahu a levé environ 375 000 shekels ($ 95,600) de donations pour sa campagne des primaires au sein du Likoud le mois prochain. L'élection interne qui se déroulera la mois prochain a donné lieu à des donations en provenance des États-Uni...

Avner Myers | News

La presse économique israélienne retransmet tous les jours l'état des désaccords entre les deux actionnaires de IDB, Eduardo Elsztain et Ben-Moshe qui avaient écarté Noch Dankner, l'ancien patron de ce groupe. Selon le Haaretz les deux propriétaires vont se séparer car ils ne s'entendent pas sur la stratégie de IDB. A la bourse de Tel Aviv l'action IDB est en chute libre. ISRAELVALLEY PLUS. ...

Eyal Ganim (Rehovot) | News

Un accord entre la France et les Etats-Unis a été signé pour immuniser la SNCF contre des poursuites sur le territoire américain visant sa responsabilité dans la Shoah. La France a fini par trouver un accord avec Washington sur la question épineuse de l’indemnisation des Américains transportés vers les camps de concentration durant la Seconde Guerre mondiale. La SNCF versera 60 millions de ...

IsraelValley Desk | News

C'est un signal fort que viennent d'envoyer plusieurs centaines de personnalités israéliennes, dont des auteurs de renom, tels que Amos Oz, David Grossman et A. B. Yehoshua, en appelant dans une lettre les parlements de plusieurs pays européens à reconnaître l'Etat palestinien. D'après le quotidien israélien Haaretz, près de 800 personnalités de tous horizons se sont associées dans un appel...

IsraelValley Desk | News

La police de Tel Aviv a lancé une action massive contre les travailleurs illégaux africains en fermant plus de 30 bars a proximité de l'ancienne gare routière de Tel-Aviv. Plus de 150 agents de police, des enquêteurs du fisc, ainsi que des représentants de la municipalité, de l'autorité du gaz et de la compagnie d'électricité ont participé à l'opération contre les illégaux Jeudi, peu apr...

David Illouz | News

Selon nouvelobs.com : "Les juifs, ça a de l'argent". C'est de cette manière que trois hommes se sont justifiés d'avoir violemment agressé un couple de confession juive, mercredi 3 décembre, à Créteil. Selon le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve, "le caractère antisémite de l'agression semble avéré". Pour le sociologue Michel Wieviorka, auteur de "L'antisémitisme expliqué aux jeunes" (...

IsraelValley Desk | News