Oct 7

ISRAELVALLEY. UNE SEMAINE DANS LA PRESSE ISRAELIENNE. Le Premier ministre et le ministère des Affaires étrangères israélien vont tenter de convaincre l’UE d’alourdir l’embargo commercial sur l’Iran.

Authors picture

IsraelValley Desk | News

La fin de l’idylle entre le Premier ministre et son ministre de la Défense, Ehoud Barak. Nétanyahou lui reprocherait d’avoir manœuvré dans son dos lors de son déplacement aux Etats-Unis, se présentant comme un « modéré » contrastant avec les positions « radicales » du Premier ministre. Ce dernier aurait été particulièrement, furieux en apprenant que son ministre de la Défense avait rencontré à son insu Ram Emmanuel, ancien conseiller et très proche de Barak Obama. Selon le Maariv, Nétanyahou aurait même songé ces derniers jours à limoger Ehoud Barak.

Pour certains analystes, ce clash n’est rien d’autre qu’un énième « spin » monté par le « duo de choc » (Haaretz) pour engranger le plus grand nombre de voix lors du prochain scrutin. Le virage à gauche opéré par le ministre de la Défense, viserait en effet à mobiliser des électeurs du centre-gauche en sa faveur, tandis que Nétanyahou conforterait ainsi son assise auprès des ministres de la droite dure du Likoud qui réclame souvent la « peau » d’Ehoud Barak.

La classe politique a immédiatement réagi à la rumeur d’un éventuel scrutin, notent les médias. Pour le ministre des Transports Israël Katz, un proche de M. Netanyahou, « le Premier ministre tente encore de présenter un budget responsable, mais si ce n’est pas possible il y a aura des élections à la mi-février ». Le ministre de l’Intérieur, Eli Yishaï, chef du parti ultra-orthodoxe sépharade Shass, a estimé à la radio militaire que la tenue d’élections anticipées était « un fait accompli ».

Le président de la Knesset, Réouven Rivlin (Likoud) a proposé de dissoudre le parlement dès le 15 octobre prochain lors de la reprise de l’ouverture de la session d’hiver. Au sein de l’opposition, la chef de file du Parti travailliste, Shelly Yachimovitz, a déclaré au site d’informations Ynet, qu’Israël a besoin d’élections « pour trancher entre diverses alternatives ». « Le Parti travailliste est prêt pour des élections et proposera une alternative à la politique socio-économique de Nétanyahou », a-t-elle ajouté.

Le chef de Kadima, la plus grande formation d’opposition, Shaoul Mofaz, a estimé qu’il fallait « redonner de l’espoir aux Israéliens ». « Le Premier ministre a franchi trop de lignes rouges : la répartition inéquitable des tâches, la vie chère, le budget social, le règlement du conflit avec nos voisins. Tout cela a été sacrifié sur l’autel de la question unidimensionnel du nucléaire iranien », a-t-il déclaré à la radio publique.

Au-delà de la question du budget, les commentateurs estiment que le Premier ministre souhaite convoquer un scrutin anticipé pour faire une campagne courte sur les questions sécuritaires et prendre de court un bloc de centre-gauche en manque de leader charismatique et en ordre dispersé.

QUAND TOUT CHANGE, RIEN NE CHANGE / YAEL PAZ-MELAMEDMAARIV
Il faudrait un miracle pour qu’au mois de février prochain Binyamin Nétanyahou ne soit pas désigné vainqueur, qu’il ne fasse pas son entrée sous les acclamations debout des militants du Likoud scandant « Bibi, Roi d’Israël » et qu’il promettre d’être le Premier ministre de « tous les Israéliens » avant de retrouver ses alliés de l’extrême droite et les ultra-orthodoxes. Cette prophétie ne s’appuie pas sur l’évaluation des capacités de Nétanyahou en tant que Premier ministre mais sur l’absence d’alternatives réelles à son pouvoir. Aucun des chefs des partis d’opposition ne menace réellement Nétanyahou. Tel est le malheur des prochaines élections 2013.

Shelly Yachimovitz, le grand espoir du bloc de centre-gauche, ne parvient toujours pas, selon les sondages, à atteindre les sommets de la « première-ministrabilité » et ce en dépit de ses réels succès politiques. Elle est une excellente chef d’opposition, combative, mais si elle a réussi à faire renouer son parti avec un véritable ordre du jour, celui-ci est encore trop restreint.

(…) Yaïr Lapid, pourra un jour peut-être rivaliser avec Nétanyahou, mais il est encore trop tôt. Il tarde trop à mettre en place son nouveau parti et n’a toujours pas annoncer les noms de ceux qui, dans sa liste, pourraient combler son inexpérience politique.

Et Shaoul Mofaz, Livni et Ramon ? Allons donc, tout cela n’est que fantasmes d’optimistes. Dans l’absolu, si Lapid, Livni et Yachimovitch unissaient leurs forces, il serait possible de battre Nétanyahou. Mais l’actuel Premier ministre peut dormir tranquille, rien de tel ne se produira.

Intensification des sanctions contre l’Iran : le nouveau cheval de bataille de Nétanyahou

Ayant, semble-t-il, assimilé le fait qu’il ne parviendrait pas à convaincre le président américain de lancer une opération militaire contre les installations nucléaires iraniennes, ou tout du mois d’imposer au régime de Téhéran des lignes rouges claires, Nétanyahou souhaite à présent mettre l’accent sur l’intensification des sanctions, notent les médias.

La presse annonce que le cabinet du Premier ministre et le ministère des Affaires étrangères israélien vont tenter de convaincre l’UE d’alourdir l’embargo commercial sur l’Iran. Ces nouvelles sanctions, que souhaite promouvoir Nétanyahou lors de ses prochains déplacements en Europe à l’hiver 2012, prévoient, selon la presse, une rupture totale des relations bancaires avec l’Iran, ainsi que l’interdiction absolue d’échanges commerciaux de produits de première nécessité.

De telles sanctions, estime le gouvernement, feraient peser sur le régime des ayatollahs la menace d’une révolte civile capable de conduire à un renversement du pouvoir. Selon un haut responsable israélien, cité sous couvert de l’anonymat par le Maariv, il s’agit d’un « changement de paradigme au sujet de l’Iran ».

Dans différentes interviews accordées le week-end dernier, le chef de la diplomatie israélienne, Avigdor Liebermann, a estimé, citant un rapport du département de la recherche de son ministère, qu’une révolte civile pourrait intervenir en Iran avant les élections présidentielles de juin 2013.

Cette semaine, la presse a largement couvert les effets des sanctions sur l’économie iranienne (dévaluation du rial, protestations à Téhéran, etc)
Par ailleurs, le quotidien à grand tirage Yédiot Aharonoth, révèle que des centaines de parlementaires étrangers se sont réunis mardi soir à Jérusalem à l’initiative du lobby conjoint de la Knesset et de dizaines d’associations d’amitié avec Israël pour prendre des décisions contre l’Iran.

Les députés devaient voter une proposition visant à s’aligner sur la décision canadienne et d’expulser ainsi l’ambassadeur iranien de leur pays.

BATTU FROID PAR LES ETATS-UNIS, NETANYAHOU SE FOCALISE SUR L’EUROPE DANS SA CAMPAGNE ANTI-IRANIENNE / SAM SER & AP – TIMES OF ISRAEL

Le Premier ministre Binyamin Nétanyahou se rendra en Europe avant la fin de l’année pour essayer de convaincre les dirigeants européens de durcir les sanctions imposées à l’Iran. La semaine dernière, Nétanyahou avait déclaré à l’AGNU qu’il faudrait probablement stopper l’Iran avant l’été prochain, date à laquelle ce pays aura cumulé suffisamment d’uranium enrichi à 20 % pour fabriquer une bombe. Il avait indiqué ne pas exclure une frappe militaire. Toutefois, suite à l’échec qu’il a enregistré dans sa tentative de mobiliser l’Administration Obama en faveur d’une telle frappe ou de lignes rouges substantielles, les prochains voyages en Europe de Nétanyahou témoignent d’un tournant dans sa politique.

Dans un rapport récent, le ministère israélien des Affaires étrangères constatait que les sanctions portaient gravement atteinte à l’Iran et recommandait vivement d’en imposer davantage. Mardi dernier, les ambassades israéliennes en Europe ont reçu l’ordre de plaider auprès des gouvernements européens pour qu’ils prennent des sanctions plus étendues contre l’Iran. (…) Mardi, le New York Times citait sous couvert de l’anonymat un officiel israélien : « Nous avons le sentiment qu’en raison des présidentielles, on ne voit pas grand-chose côté américain, à part le colmatage de brèches utilisé par les Iraniens pour contourner les sanctions ».

Concernant ce virage vers l’Europe, l’officiel israélien a indiqué que « jusqu’présent, c’étaient les Etats-Unis qui menaient et les Européens qui suivaient ; Si l’ordre des choses devait s’inverser, soit. On doit faire avec ce qu’on a ». Et d’ajouter : « Personnellement, je ne pense pas qu’on puisse obtenir un embargo total sur le commerce avec l’Iran, mais c’est toujours bien de viser haut et voir ce qu’il en ressort ».

Source: Revue de Presse de l'Ambassade

Le réseau social le plus populaire au monde est censé retirer de la toile de tels contenus, mais beaucoup d'entre eux demeurent sur le web. Voici comment les signaler. Facebook, qui est l'un des sites internet les plus populaires au monde, ne permet pas la diffusion de contenus haineux sur ses pages. Pourtant, malgré avoir reçu de nombreuses plaintes de ses utilisateurs, Facebook ne procède...

Avner Myers | News

Jérusalem - Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a affirmé samedi à la télévision qu'Israël avait accepté de cesser les hostilités à Gaza pour garder des ressources face à d'autres menaces régionales potentielles. AFP (Copyrighst) : "Nous avons combattu 50 jours et nous aurions pu combattre 500 jours, mais nous sommes dans une situation où nous avons l'Etat islamique aux portes ...

IsraelValley Desk | News

Le défi viral du ALS (Sclérose latérale amyotrophique) Ice Bucket a atteint Israël, où certains ont été contraints de faire la mise à jour en ” Défi ALS Ice Bucket Israël (sous les tirs de roquettes)” en se versant rapidement le seau de glace sur la tête avant de courir aux abris. L’animateur de télévision Guy Lerer fait monter les enchères en s’affublant d’un gilet pare-balles et d’un casqu...

IsraelValley Desk | News

Hier soir à Jérusalem s'est tenu un concert du célèbre chanteur israélien Eyal Golan. 20 heures: La salle commence à se remplir: il s'agit de la Sultan's Pool, une immense salle en plein air dotée d'une acoustique exceptionnelle et avec une capacité d'accueil de 6 000 personnes. Située au coeur la vieille ville, elle est entourée de murailles. 21h15 : Le concert commence avec le tube "El...

Leslie Maarek | News

L’entretien et l’accès aux lieux saints de Jérusalem, la ville dite trois fois sainte, est une source de tension politico-religieuse depuis toujours. Il serait présomptueux de penser vouloir régler ce problème d’un coup de baguette magique, mais cela n’empêche aucunement que des hommes de bonne volonté œuvrent dans ce sens. Aussi, malgré le tumulte, l’esprit de Jérusalem prime, ne serait-ce que...

Gilles Mangin | News

REVUE DE PRESSE. Il y aurait environ 8.000 chrétiens et 4.000 juifs au sein de la population marocaine. Ces chiffres sont fournis par le rapport 2013 du département d’Etat américain consacré à la liberté religieuse. Un rapport qui note que le royaume marocain accorde une pleine liberté de la pratique religieuse à sa communauté juive. Mais le même rapport souligne qu’il n’en va pas de même pour ...

IsraelValley Desk | News

Selon nos informations, des importateurs israéliens qui cherchent à se distinguer des concurrents, s'intéressent à acheter du riz de Fukushima. Depuis le 22 août, il est possible, à Singapour, d'acheter du riz de Fukushima. Selon (1) : "La Fédération japonaise des coopératives agricoles a en effet annoncé recommencer à exporter ce mois-ci du riz de la préfecture de Fukushima, pour la premiè...

IsraelValley Desk | News

Les conséquences des activités humaines sur le réchauffement climatique ne sont plus à démontrer. Mais, si certains phénomènes comme le mécanisme d’action des gaz à effet de serre sont relativement bien compris, d’autres demeurent un véritable mystère. C’est notamment le cas de l’effet des aérosols anthropiques sur la formation des nuages et leurs conséquences sur le climat. A quel point les aé...

MAE/ADIT BE Israël | News

En Israël, la chute du Gouvernement Valls a été une surprise totale. Les chroniqueurs de la radio (Galei Tsahal) ont simplement annoncé la nouvelle sans commentaires. Très peu de politiciens israéliens élus à la Knesset connaissent Manuel Valls et son entourage direct. Le seul Ministre dont le visage est connu dans le pays est Laurent Fabius. Manuel Valls est considéré comme un ami d'Israël...

IsraelValley Desk | News

Vous avez essuyé des pertes de revenus en raison du conflit ? Êtes-vous admissible à une indemnisation ? Est-ce qu'un employé qui s'absente du travail en raison de la situation sécuritaire a droit à sa rémunération ? Petit florilège des questions-réponses essentielles par The Marker. Est-ce qu'un parent qui s'absente du travail pour prendre soin de ses enfants lors de l'opération Bordure de ...

Avner Myers | News

Insolite. Les images de la télévision israélienne hier soir ont surpris : Steve Wozniak, la légende vivante de Apple, était en visite depuis hier dans les zones frontalières entre Gaza et Israël. A un moment les sirènes d'alerte ont sonné et des bruits de roquettes se font entendre au loin. Obligé de plonger à terre derrière un mur, il observe avec flegme la situation. ISRAELVALLEY PLUS. B...

Dan Friedman | News

BUDGET : Un rapport du Haaretz indique que le budget israélien de la Défense devrait être revu à la hausse et atteindre 70 milliards de shekels (environ 14 milliards d'euros) en raison des dépenses supplémentaires occasionnées par l’opération Bordure protectrice dans la bande de Gaza. Le ministère israélien de la Défense a réclamé une augmentation de 11 milliards de shekels (près de 2.2 mil...

IsraelValley Desk | News

Un garçon de quatre ans, Daniel Tregerman, a été tué vendredi en début de soirée suite à l’explosion d’un obus de mortier sur une voiture dans un kibboutz de la région Shaar Hanegev au sud d’Israël. L’engin avait été tiré de la région de Shejajiah (Gaza). i24News : "L’enfant a succombé à ses blessures quelques instants après l’explosion. La branche armée du Hamas a revendiqué quelques minut...

i24News et IsraelValley | News

La confiance des Israéliens envers leur Premier ministre Benyamin Netanyahou a fortement baissé depuis le début de la guerre menée contre le Hamas dans la bande de Gaza, selon un sondage rendu public jeudi. Le pourcentage de personnes qui jugent positivement l'action du Premier ministre est tombé à 53%, alors que les Israéliens qui jugent négativement Benyamin Netanyahou atteint 33%, le rest...

i24News | News

TROISIEME EDITION. L'homme d'affaires franco-israélien Edouard Cukierman est hyperactif. Un fonds spécial, Catalyst CEL, a été crée récemment par ses soins pour alimenter des investissements en Israël. Une première annonce d'investissement a été faite en juillet et qui concerne Lamina Technologies (Israël). Lamina est un fabricant suisse d’outils de coupe en carbure spécialisé dans la produ...

Youval Barzilay (Tel Aviv) | News