Oct 7

ISRAELVALLEY. UNE SEMAINE DANS LA PRESSE ISRAELIENNE. Le Premier ministre et le ministère des Affaires étrangères israélien vont tenter de convaincre l’UE d’alourdir l’embargo commercial sur l’Iran.

Authors picture

IsraelValley Desk | News

La fin de l’idylle entre le Premier ministre et son ministre de la Défense, Ehoud Barak. Nétanyahou lui reprocherait d’avoir manœuvré dans son dos lors de son déplacement aux Etats-Unis, se présentant comme un « modéré » contrastant avec les positions « radicales » du Premier ministre. Ce dernier aurait été particulièrement, furieux en apprenant que son ministre de la Défense avait rencontré à son insu Ram Emmanuel, ancien conseiller et très proche de Barak Obama. Selon le Maariv, Nétanyahou aurait même songé ces derniers jours à limoger Ehoud Barak.

Pour certains analystes, ce clash n’est rien d’autre qu’un énième « spin » monté par le « duo de choc » (Haaretz) pour engranger le plus grand nombre de voix lors du prochain scrutin. Le virage à gauche opéré par le ministre de la Défense, viserait en effet à mobiliser des électeurs du centre-gauche en sa faveur, tandis que Nétanyahou conforterait ainsi son assise auprès des ministres de la droite dure du Likoud qui réclame souvent la « peau » d’Ehoud Barak.

La classe politique a immédiatement réagi à la rumeur d’un éventuel scrutin, notent les médias. Pour le ministre des Transports Israël Katz, un proche de M. Netanyahou, « le Premier ministre tente encore de présenter un budget responsable, mais si ce n’est pas possible il y a aura des élections à la mi-février ». Le ministre de l’Intérieur, Eli Yishaï, chef du parti ultra-orthodoxe sépharade Shass, a estimé à la radio militaire que la tenue d’élections anticipées était « un fait accompli ».

Le président de la Knesset, Réouven Rivlin (Likoud) a proposé de dissoudre le parlement dès le 15 octobre prochain lors de la reprise de l’ouverture de la session d’hiver. Au sein de l’opposition, la chef de file du Parti travailliste, Shelly Yachimovitz, a déclaré au site d’informations Ynet, qu’Israël a besoin d’élections « pour trancher entre diverses alternatives ». « Le Parti travailliste est prêt pour des élections et proposera une alternative à la politique socio-économique de Nétanyahou », a-t-elle ajouté.

Le chef de Kadima, la plus grande formation d’opposition, Shaoul Mofaz, a estimé qu’il fallait « redonner de l’espoir aux Israéliens ». « Le Premier ministre a franchi trop de lignes rouges : la répartition inéquitable des tâches, la vie chère, le budget social, le règlement du conflit avec nos voisins. Tout cela a été sacrifié sur l’autel de la question unidimensionnel du nucléaire iranien », a-t-il déclaré à la radio publique.

Au-delà de la question du budget, les commentateurs estiment que le Premier ministre souhaite convoquer un scrutin anticipé pour faire une campagne courte sur les questions sécuritaires et prendre de court un bloc de centre-gauche en manque de leader charismatique et en ordre dispersé.

QUAND TOUT CHANGE, RIEN NE CHANGE / YAEL PAZ-MELAMEDMAARIV
Il faudrait un miracle pour qu’au mois de février prochain Binyamin Nétanyahou ne soit pas désigné vainqueur, qu’il ne fasse pas son entrée sous les acclamations debout des militants du Likoud scandant « Bibi, Roi d’Israël » et qu’il promettre d’être le Premier ministre de « tous les Israéliens » avant de retrouver ses alliés de l’extrême droite et les ultra-orthodoxes. Cette prophétie ne s’appuie pas sur l’évaluation des capacités de Nétanyahou en tant que Premier ministre mais sur l’absence d’alternatives réelles à son pouvoir. Aucun des chefs des partis d’opposition ne menace réellement Nétanyahou. Tel est le malheur des prochaines élections 2013.

Shelly Yachimovitz, le grand espoir du bloc de centre-gauche, ne parvient toujours pas, selon les sondages, à atteindre les sommets de la « première-ministrabilité » et ce en dépit de ses réels succès politiques. Elle est une excellente chef d’opposition, combative, mais si elle a réussi à faire renouer son parti avec un véritable ordre du jour, celui-ci est encore trop restreint.

(…) Yaïr Lapid, pourra un jour peut-être rivaliser avec Nétanyahou, mais il est encore trop tôt. Il tarde trop à mettre en place son nouveau parti et n’a toujours pas annoncer les noms de ceux qui, dans sa liste, pourraient combler son inexpérience politique.

Et Shaoul Mofaz, Livni et Ramon ? Allons donc, tout cela n’est que fantasmes d’optimistes. Dans l’absolu, si Lapid, Livni et Yachimovitch unissaient leurs forces, il serait possible de battre Nétanyahou. Mais l’actuel Premier ministre peut dormir tranquille, rien de tel ne se produira.

Intensification des sanctions contre l’Iran : le nouveau cheval de bataille de Nétanyahou

Ayant, semble-t-il, assimilé le fait qu’il ne parviendrait pas à convaincre le président américain de lancer une opération militaire contre les installations nucléaires iraniennes, ou tout du mois d’imposer au régime de Téhéran des lignes rouges claires, Nétanyahou souhaite à présent mettre l’accent sur l’intensification des sanctions, notent les médias.

La presse annonce que le cabinet du Premier ministre et le ministère des Affaires étrangères israélien vont tenter de convaincre l’UE d’alourdir l’embargo commercial sur l’Iran. Ces nouvelles sanctions, que souhaite promouvoir Nétanyahou lors de ses prochains déplacements en Europe à l’hiver 2012, prévoient, selon la presse, une rupture totale des relations bancaires avec l’Iran, ainsi que l’interdiction absolue d’échanges commerciaux de produits de première nécessité.

De telles sanctions, estime le gouvernement, feraient peser sur le régime des ayatollahs la menace d’une révolte civile capable de conduire à un renversement du pouvoir. Selon un haut responsable israélien, cité sous couvert de l’anonymat par le Maariv, il s’agit d’un « changement de paradigme au sujet de l’Iran ».

Dans différentes interviews accordées le week-end dernier, le chef de la diplomatie israélienne, Avigdor Liebermann, a estimé, citant un rapport du département de la recherche de son ministère, qu’une révolte civile pourrait intervenir en Iran avant les élections présidentielles de juin 2013.

Cette semaine, la presse a largement couvert les effets des sanctions sur l’économie iranienne (dévaluation du rial, protestations à Téhéran, etc)
Par ailleurs, le quotidien à grand tirage Yédiot Aharonoth, révèle que des centaines de parlementaires étrangers se sont réunis mardi soir à Jérusalem à l’initiative du lobby conjoint de la Knesset et de dizaines d’associations d’amitié avec Israël pour prendre des décisions contre l’Iran.

Les députés devaient voter une proposition visant à s’aligner sur la décision canadienne et d’expulser ainsi l’ambassadeur iranien de leur pays.

BATTU FROID PAR LES ETATS-UNIS, NETANYAHOU SE FOCALISE SUR L’EUROPE DANS SA CAMPAGNE ANTI-IRANIENNE / SAM SER & AP – TIMES OF ISRAEL

Le Premier ministre Binyamin Nétanyahou se rendra en Europe avant la fin de l’année pour essayer de convaincre les dirigeants européens de durcir les sanctions imposées à l’Iran. La semaine dernière, Nétanyahou avait déclaré à l’AGNU qu’il faudrait probablement stopper l’Iran avant l’été prochain, date à laquelle ce pays aura cumulé suffisamment d’uranium enrichi à 20 % pour fabriquer une bombe. Il avait indiqué ne pas exclure une frappe militaire. Toutefois, suite à l’échec qu’il a enregistré dans sa tentative de mobiliser l’Administration Obama en faveur d’une telle frappe ou de lignes rouges substantielles, les prochains voyages en Europe de Nétanyahou témoignent d’un tournant dans sa politique.

Dans un rapport récent, le ministère israélien des Affaires étrangères constatait que les sanctions portaient gravement atteinte à l’Iran et recommandait vivement d’en imposer davantage. Mardi dernier, les ambassades israéliennes en Europe ont reçu l’ordre de plaider auprès des gouvernements européens pour qu’ils prennent des sanctions plus étendues contre l’Iran. (…) Mardi, le New York Times citait sous couvert de l’anonymat un officiel israélien : « Nous avons le sentiment qu’en raison des présidentielles, on ne voit pas grand-chose côté américain, à part le colmatage de brèches utilisé par les Iraniens pour contourner les sanctions ».

Concernant ce virage vers l’Europe, l’officiel israélien a indiqué que « jusqu’présent, c’étaient les Etats-Unis qui menaient et les Européens qui suivaient ; Si l’ordre des choses devait s’inverser, soit. On doit faire avec ce qu’on a ». Et d’ajouter : « Personnellement, je ne pense pas qu’on puisse obtenir un embargo total sur le commerce avec l’Iran, mais c’est toujours bien de viser haut et voir ce qu’il en ressort ».

Source: Revue de Presse de l'Ambassade

Le Premier Ministre a été deux fois hospitalisé dans le plus grand secret (il a été "obligé" de se dissimuler pour ne pas se faire reconnaître lors de ses déplacements) à Bnei Brak (proche de Tel Aviv) dans une clinique privée. Il aurait eu un traitement expérimental pour le traitement de la prostate. ISRAELVALLEY PLUS. SELON DOCTISSIMO. "Avec l'âge, le volume de la prostate augmente naturel...

IsraelValley Desk | News

PEOPLE AND MONEY. A l'occasion de sa visite en Israël avec l'entrepreneur australien James Packer, la Pop star américaine Mariah Carey a rencontré Benyamin Netanyahu. Le couple a été accueilli par le Premier ministre pour un dîner à la résidence du Premier ministre à Jérusalem. Une déclaration du bureau du Premier ministre a décrit le repas comme " chaleureux et familial ". Mariah Carey a mo...

David Illouz | News

Extrait d'un article bien documenté dont nous avons extrait quelques enseignements (1) : "Ceux qui estimaient qu’en 2015, l’alya des Juifs de France atteindrait les 15.000 personnes risquent d’être déçus. Selon l’Agence juive, pour les cinq premiers mois de l’année, les départs sont en baisse de 20% par rapport à 2014. C’est que « l’alya de la peur » ne représente pas une bonne solution pour...

IsraelValley Desk | News

Un séisme de magnitude 5,5 a secoué samedi, vers 18h30, l’Égypte et Israël, indique l’Institut israélien de géophysique. L’épicentre du tremblement de terre, ressenti jusque dans le centre du pays et la région du Sharon, était situé à quatre kilomètres de Nuweiba, une ville côtière du sud-est de la péninsule du Sinaï, soit à 63 km d’Eilat. La secousse a été ressentie à l’aéroport Ben Gourion...

IsraPresse | News

Selon (1) : "Le magazine Américain Jetsetter a annoncé le résultat de son enquête cherchant à désigner le meilleur hôtel-boutique du monde. Situé au croisement de Nachmani et Melchett Street, l'Hôtel Norman joue la carte du Néo-rétro en plein coeur de la ville. Suffisant pour convaincre le jury du magazine. Le bâtiment Bauhaus reconverti en hôtel de luxe est à lui seul le reflet de l'architectu...

Jetsetter | News

"À 33 ans, le cofondateur de MyBrain Technologies a mis au point Melomind, un casque connecté pour se relaxer. Il compte le commercialiser à Noël". Un article de Perrine Créquy pour La Tribune (Copyrights) : "L' homme qui murmure à l'oreille des cerveaux, vous connaissez ? Yohan Attal, 33 ans, développe un casque connecté muni d'électrodes, baptisé Melomind, et conçu comme «un coach permetta...

La Tribune | News

Le magazine Forbes Israël a publié cette semaine le classement des hommes politiques israéliens les plus riches. Benjamin Netanyahou arrive en quatrième position. Avec un patrimoine estimé à près de 9,7 millions d'euros. Netanyahou possède une maison dans la ville de Césarée et un appartement dans le quartier de Rehavia à Jérusalem, qui, ensemble, sont évalués à environ 5,75 millions d'euro...

i24News | News

Un groupe international d’ex-dirigeants politiques et militaires, le CAPE de Jérusalem et le ministère des Affaires étrangères d’Israël ont depuis hier publié tour à tour des rapports favorables à Israël au sujet de l’opération Bordure protectrice à Gaza, dans ce qui semble être une offensive anticipant les critiques « anti-Israël » du rapport que s’apprête à publier le Conseil des Droits de l’...

IsraPresse | News

L’acteur américain Michael Douglas et son épouse Catherine Zeta-Jones ont atterri en Israël. L’acteur recevra jeudi le Prix Berechit lors d’une cérémonie qui aura lieu au Théâtre de Jérusalem. La soirée sera présentée par la vedette médiatique américaine Jay Leno qui sera accompagné de l’actrice israélienne Bar Refaeli. Le Prix Berechit (Genèse) n’existe que depuis une année. En 2014, il ava...

IsraPresse | News

EDITORIAL. De nombreux politiciens, chanteurs et artistes étrangers qui souhaitaient se rendre cette semaine à la Gay Pride de Tel Aviv ont reçu de nombreuses lettres du BDS. Objectif de cet organisation anti-Israël : dissuader le maximum de visiteurs étrangers de se rendre à cet évènement unique. Les lettres du BDS n'ont eu aucun effet car les hôtels de Tel Aviv sont tous complets ce week-...

Ilan Rosenthal et Dana Darom. | News

EDITORIAL. Hier soir se tenait une rencontre organisée par BusinessFrance et la Chambre de Commerce Israël France dans le cadre de la délégation de la French Tech. Sept sociétés françaises sont venues en Israël pour trouver des partenaires israéliens. Une fois leurs rendez-vous terminés ils ont tous eu l'impression qu'Israël est "LA" Start-up Nation par excellence. Lors de cette soirée q...

Talia Blum (Tel Aviv) | News

L’UNESCO a manifesté son intention de déclarer le cirque de Ramon, curiosité géologique située en contrebas de Mitzpeh Ramon, comme faisant partie du patrimoine mondial. A SAVOIR. Le site des grottes de Carmel a été désigné en 2013 au patrimoine mondial par l’Organisation des Nations-Unies pour l’Education, la Science et la Culture. Selon la déclaration officielle, "ce site présente un cadre...

IsraelValley Desk | News

C'est officiel. Stéphane Richard, le PDG de Orange, devrait être en Israël dans les prochains jours. Va t-il recevoir le même traitement chaleureux que celui fait au patron de Google ? En Israël, tout est possible... même le meilleur! (DR) IsraPresse (Copyrights) : "Le Premier ministre Netanyahou a reçu à sa résidence de Jérusalem le président de Google Éric Schmidt en visite dans le pays. L...

Dan Rosh (Tel Aviv) | News

Malgré les victimes à Gaza et les appels du pied de nombreuses ONG, Israël ne figure pas sur la "liste de la honte" de pays et de groupes ayant violé les droits des enfants lors de conflits armés. Des organisations telles que Human Rights Watch (HRW) avaient demandé au secrétaire général Ban Ki-moon d'ajouter Israël ainsi que le mouvement palestinien Hamas à cette liste. C'est grâce aux soutien...

Talia Blum (Tel Aviv) | News

Murielle Paradon (RFI) : "En visite quasi officielle, Nicolas Sarkozy a été reçu par les dirigeants israéliens et palestiniens, ce lundi 8 juin. Le chef de l'opposition en France pose d'emblée sa vision de la paix. Des négociations directes entre Israéliens et Palestiniens, comme le réclame Israël. Et il dénonce la résolution que prépare actuellement la diplomatie française à l'ONU. Une « erre...

IsraelValley Desk | News