Oct 7

ISRAELVALLEY. UNE SEMAINE DANS LA PRESSE ISRAELIENNE. Le Premier ministre et le ministère des Affaires étrangères israélien vont tenter de convaincre l’UE d’alourdir l’embargo commercial sur l’Iran.

Authors picture

IsraelValley Desk | News

La fin de l’idylle entre le Premier ministre et son ministre de la Défense, Ehoud Barak. Nétanyahou lui reprocherait d’avoir manœuvré dans son dos lors de son déplacement aux Etats-Unis, se présentant comme un « modéré » contrastant avec les positions « radicales » du Premier ministre. Ce dernier aurait été particulièrement, furieux en apprenant que son ministre de la Défense avait rencontré à son insu Ram Emmanuel, ancien conseiller et très proche de Barak Obama. Selon le Maariv, Nétanyahou aurait même songé ces derniers jours à limoger Ehoud Barak.

Pour certains analystes, ce clash n’est rien d’autre qu’un énième « spin » monté par le « duo de choc » (Haaretz) pour engranger le plus grand nombre de voix lors du prochain scrutin. Le virage à gauche opéré par le ministre de la Défense, viserait en effet à mobiliser des électeurs du centre-gauche en sa faveur, tandis que Nétanyahou conforterait ainsi son assise auprès des ministres de la droite dure du Likoud qui réclame souvent la « peau » d’Ehoud Barak.

La classe politique a immédiatement réagi à la rumeur d’un éventuel scrutin, notent les médias. Pour le ministre des Transports Israël Katz, un proche de M. Netanyahou, « le Premier ministre tente encore de présenter un budget responsable, mais si ce n’est pas possible il y a aura des élections à la mi-février ». Le ministre de l’Intérieur, Eli Yishaï, chef du parti ultra-orthodoxe sépharade Shass, a estimé à la radio militaire que la tenue d’élections anticipées était « un fait accompli ».

Le président de la Knesset, Réouven Rivlin (Likoud) a proposé de dissoudre le parlement dès le 15 octobre prochain lors de la reprise de l’ouverture de la session d’hiver. Au sein de l’opposition, la chef de file du Parti travailliste, Shelly Yachimovitz, a déclaré au site d’informations Ynet, qu’Israël a besoin d’élections « pour trancher entre diverses alternatives ». « Le Parti travailliste est prêt pour des élections et proposera une alternative à la politique socio-économique de Nétanyahou », a-t-elle ajouté.

Le chef de Kadima, la plus grande formation d’opposition, Shaoul Mofaz, a estimé qu’il fallait « redonner de l’espoir aux Israéliens ». « Le Premier ministre a franchi trop de lignes rouges : la répartition inéquitable des tâches, la vie chère, le budget social, le règlement du conflit avec nos voisins. Tout cela a été sacrifié sur l’autel de la question unidimensionnel du nucléaire iranien », a-t-il déclaré à la radio publique.

Au-delà de la question du budget, les commentateurs estiment que le Premier ministre souhaite convoquer un scrutin anticipé pour faire une campagne courte sur les questions sécuritaires et prendre de court un bloc de centre-gauche en manque de leader charismatique et en ordre dispersé.

QUAND TOUT CHANGE, RIEN NE CHANGE / YAEL PAZ-MELAMEDMAARIV
Il faudrait un miracle pour qu’au mois de février prochain Binyamin Nétanyahou ne soit pas désigné vainqueur, qu’il ne fasse pas son entrée sous les acclamations debout des militants du Likoud scandant « Bibi, Roi d’Israël » et qu’il promettre d’être le Premier ministre de « tous les Israéliens » avant de retrouver ses alliés de l’extrême droite et les ultra-orthodoxes. Cette prophétie ne s’appuie pas sur l’évaluation des capacités de Nétanyahou en tant que Premier ministre mais sur l’absence d’alternatives réelles à son pouvoir. Aucun des chefs des partis d’opposition ne menace réellement Nétanyahou. Tel est le malheur des prochaines élections 2013.

Shelly Yachimovitz, le grand espoir du bloc de centre-gauche, ne parvient toujours pas, selon les sondages, à atteindre les sommets de la « première-ministrabilité » et ce en dépit de ses réels succès politiques. Elle est une excellente chef d’opposition, combative, mais si elle a réussi à faire renouer son parti avec un véritable ordre du jour, celui-ci est encore trop restreint.

(…) Yaïr Lapid, pourra un jour peut-être rivaliser avec Nétanyahou, mais il est encore trop tôt. Il tarde trop à mettre en place son nouveau parti et n’a toujours pas annoncer les noms de ceux qui, dans sa liste, pourraient combler son inexpérience politique.

Et Shaoul Mofaz, Livni et Ramon ? Allons donc, tout cela n’est que fantasmes d’optimistes. Dans l’absolu, si Lapid, Livni et Yachimovitch unissaient leurs forces, il serait possible de battre Nétanyahou. Mais l’actuel Premier ministre peut dormir tranquille, rien de tel ne se produira.

Intensification des sanctions contre l’Iran : le nouveau cheval de bataille de Nétanyahou

Ayant, semble-t-il, assimilé le fait qu’il ne parviendrait pas à convaincre le président américain de lancer une opération militaire contre les installations nucléaires iraniennes, ou tout du mois d’imposer au régime de Téhéran des lignes rouges claires, Nétanyahou souhaite à présent mettre l’accent sur l’intensification des sanctions, notent les médias.

La presse annonce que le cabinet du Premier ministre et le ministère des Affaires étrangères israélien vont tenter de convaincre l’UE d’alourdir l’embargo commercial sur l’Iran. Ces nouvelles sanctions, que souhaite promouvoir Nétanyahou lors de ses prochains déplacements en Europe à l’hiver 2012, prévoient, selon la presse, une rupture totale des relations bancaires avec l’Iran, ainsi que l’interdiction absolue d’échanges commerciaux de produits de première nécessité.

De telles sanctions, estime le gouvernement, feraient peser sur le régime des ayatollahs la menace d’une révolte civile capable de conduire à un renversement du pouvoir. Selon un haut responsable israélien, cité sous couvert de l’anonymat par le Maariv, il s’agit d’un « changement de paradigme au sujet de l’Iran ».

Dans différentes interviews accordées le week-end dernier, le chef de la diplomatie israélienne, Avigdor Liebermann, a estimé, citant un rapport du département de la recherche de son ministère, qu’une révolte civile pourrait intervenir en Iran avant les élections présidentielles de juin 2013.

Cette semaine, la presse a largement couvert les effets des sanctions sur l’économie iranienne (dévaluation du rial, protestations à Téhéran, etc)
Par ailleurs, le quotidien à grand tirage Yédiot Aharonoth, révèle que des centaines de parlementaires étrangers se sont réunis mardi soir à Jérusalem à l’initiative du lobby conjoint de la Knesset et de dizaines d’associations d’amitié avec Israël pour prendre des décisions contre l’Iran.

Les députés devaient voter une proposition visant à s’aligner sur la décision canadienne et d’expulser ainsi l’ambassadeur iranien de leur pays.

BATTU FROID PAR LES ETATS-UNIS, NETANYAHOU SE FOCALISE SUR L’EUROPE DANS SA CAMPAGNE ANTI-IRANIENNE / SAM SER & AP – TIMES OF ISRAEL

Le Premier ministre Binyamin Nétanyahou se rendra en Europe avant la fin de l’année pour essayer de convaincre les dirigeants européens de durcir les sanctions imposées à l’Iran. La semaine dernière, Nétanyahou avait déclaré à l’AGNU qu’il faudrait probablement stopper l’Iran avant l’été prochain, date à laquelle ce pays aura cumulé suffisamment d’uranium enrichi à 20 % pour fabriquer une bombe. Il avait indiqué ne pas exclure une frappe militaire. Toutefois, suite à l’échec qu’il a enregistré dans sa tentative de mobiliser l’Administration Obama en faveur d’une telle frappe ou de lignes rouges substantielles, les prochains voyages en Europe de Nétanyahou témoignent d’un tournant dans sa politique.

Dans un rapport récent, le ministère israélien des Affaires étrangères constatait que les sanctions portaient gravement atteinte à l’Iran et recommandait vivement d’en imposer davantage. Mardi dernier, les ambassades israéliennes en Europe ont reçu l’ordre de plaider auprès des gouvernements européens pour qu’ils prennent des sanctions plus étendues contre l’Iran. (…) Mardi, le New York Times citait sous couvert de l’anonymat un officiel israélien : « Nous avons le sentiment qu’en raison des présidentielles, on ne voit pas grand-chose côté américain, à part le colmatage de brèches utilisé par les Iraniens pour contourner les sanctions ».

Concernant ce virage vers l’Europe, l’officiel israélien a indiqué que « jusqu’présent, c’étaient les Etats-Unis qui menaient et les Européens qui suivaient ; Si l’ordre des choses devait s’inverser, soit. On doit faire avec ce qu’on a ». Et d’ajouter : « Personnellement, je ne pense pas qu’on puisse obtenir un embargo total sur le commerce avec l’Iran, mais c’est toujours bien de viser haut et voir ce qu’il en ressort ».

Source: Revue de Presse de l'Ambassade

Pas moins de 92% des habitants de la planète vivent dans des lieux où les niveaux de qualité de l'air extérieur ne respectent pas les limites fixées par l'Organisation mondiale de la santé (OMS), selon un rapport publié mardi.... Le rapport s'appuie sur des données provenant de 3.000 lieux à travers le monde, essentiellement des villes. Il a été élaboré en collaboration avec l'U...

i24News | News

Tout le pays est suspendu aux informations qui filtrent depuis l’Hôpital Sheba de Tel-Aviv. Inquiétude en Israël ce mardi soir. Tout le pays est suspendu aux informations qui filtrent depuis l’Hôpital Sheba de Tel-Aviv, là où quelques heures plus tôt, Shimon Pérès, 93 ans, l’ex-président israélien, a été admis. Ce qui apparaissait comme une grande faiblesse s’est av...

IsraelValley Desk | News

Le taux de natalité des Musulmans en Israël ne cesse de diminuer, selon une étude récemment publiée par le Bureau central des statistiques des données. La communauté musulmane d’Israël, qui représente moins d’un quart de la population totale de l’Etat juif, a vu sa population augmenter à un taux de 2,4 pour cent en 2015, marquant une baisse de près de 1,5% de son taux de cro...

IsraelValley Desk | News

Un consortium gazier israélien a signé lundi un accord "historique" à hauteur de 10 milliards de dollars avec la Jordanie pour fournir au Royaume hachémite du gaz naturel pendant 15 ans. Dans le cadre de l'accord, la Jordanie recevra un total d'environ 45 milliards de mètres cubes de gaz à partir du champ gazier Leviathan, faisant d'Israël son plus grand fournisseur de gaz. Le cons...

IsraelValley Desk | News

Israël et l’Autriche s’apprêtent à fêter le soixantième anniversaire de l’instauration de leurs relations diplomatiques. A cette occasion, la présidente du parlement autrichien Doris Bures sera accueillie ce lundi à la Knesset en tant qu’invitée de Youli Edelstein. Une réception sera donnée en son honneur dans la salle Chagall où elle signera le livre d’or. Puis elle ti...

IsraelValley Desk | News

Le ministre des Finances Moshé Cahlon est à New York dans la délégation israélienne et il s’est entretenu en tête-à-tête avec son homologue américain Jack Lew. Parmi les sujets évoqués, la coopération économique entre Israël et l’Autorité Palestinienne et le récent accord signé sur la question de l’électricité. Jack Lew a félicité Moshé Cahlon sur ce dernier poin...

IsraelValley Desk | News

Les travaux de construction d’une immense barrière souterraine le long de la frontière avec la bande de Gaza seront terminés d’ici quelques mois. Selon cet officier du commandement de la région sud du pays, cette structure vise à éliminer l’une des armes les plus puissantes du groupe Hamas: son réseau de tunnels. Depuis le conflit de 2014, les membres du Hamas ont emprunté ...

IsraelValley Desk | News

Joseph Haïm Sitruk s'est éteint aujourd'hui 25 septembre à l'issue d'une longue maladie. L'annonce de son décès a été faite ce matin par Haïm Korsia, l'actuel Grand rabbin de France, lors de la cérémonie nationale à la mémoire des déportés qui se tenait dans la synagogue de la Victoire, à Paris. Selon actuj.com : "Joseph Haïm Sitruk, dont l'état de santé s'était aggravé ...

IsraelValley Desk | News

Waze a trouvé une solution pour mettre fin à la déconnexion satellite lors du passage dans les tunnels et les parkings: des capteurs seront installés pour aider les conducteurs à trouver leur chemin en sous-sol. Vous conduisez et entrez dans un tunnel, et quelques secondes plus tard, votre GPS ou votre application vous interpelle : "Il n'y a plus de connexion satellite". C’est accept...

IsraelValley Desk | News

*La compagnie ferroviaire israélienne, Israel Railways, a débuté la planification d’une nouvelle ligne qui fera la jonction entre le nord et le sud du pays, tout en contournant la métropole de Tel Aviv. Ce nouvel itinéraire, qui impliquera la construction de neuf nouvelles stations, a été approuvé par le cabinet il y a quatre ans déjà et aurait dû être opérationnel depuis 201...

Nathan Driot | News

Les relations entre l'État d'Israël et l'Union européenne ont débuté en 1959 et sont encadrées notamment par la politique européenne de voisinage, le Partenariat Euromed et l'Union pour la Méditerranée. L'accord euro-israélien de stabilisation et d'association forme la base légale des relations entre l'Union européenne et l'État d'Israël. Cet accord est modelé d'après le rés...

Ilan Berger (Césarée) | News

HISTOIRE ECONOMIQUE. L'économie israélienne est basée sur un système capitaliste moderne d'un pays jeune qui se caractérise par un secteur public relativement important et un secteur de la high-tech en croissance rapide. Les entreprises israéliennes, principalement dans ce domaine, sont très appréciées sur les marchés financiers mondiaux : Israël est le deuxième pays en nombre d...

Ilan Berger (Césarée) | News

Le ministère de l’agriculture israélien et celui de la santé veulent inciter les jeunes à davantage consommer de fruits et légumes et moins de snacks salés ou sucrés. Une campagne lancée le mois dernier vise non seulement un problème de santé publique mais aussi à soutenir l’agriculture locale. Seulement 21% des enfants pratiquent en Israël un grignotage sain basé sur de fr...

IsraelValley Desk | News

SPECIAL CHINE. Wuhan sur les rives du fleuve Bleu est la capitale de la province du Hubei, en Chine. C'est la douzième ville la plus peuplée du pays, et la deuxième plus grande ville de l'intérieur, après Chongqing. Le 21 Septembre 2016 se tiendra la conférence "Go For Israël" en présence de 100 firmes israéliennes et 1300 visiteurs. Edouard Cukierman, Dr Daniel Rouach (ESCP Europe) et...

Dan Rosh (Shangaï) | News

Parmi les géants ayant émergé depuis les débuts d’Internet, Google (en 1998) et Facebook (en 2004) sont, sans conteste, les acteurs les plus puissants. Les deux groupes sont très actifs en Israël (R&D). Selon Capital.fr : "Jusqu’à présent, les deux firmes californiennes ne se sont guère affrontées directement. La fonction Recherche de Facebook n’a jamais véritablement décol...

IsraelValley Desk | News