Oct 7

ISRAELVALLEY-GUERRE DE KIPPOUR:TEMOIGNAGE DE YOEL SHER,MINISTRE PLÉNIPOTENTIAIRE A L'AMBASSADE D'ISRAËL EN FRANCE DE 1979 A 1984.Son fils a aussi participé aux combats acharnés ayant eu lieu au Sinai.

Authors picture

IsraelValley Desk | News

Headline image

Pour comprendre le traumatisme qu’a été le Guerre du Kippour pour les Israéliens, il faut revenir sur la symbolique et l’ambiance très particulières qui rendent chaque année ce jour unique. Le caractère saint et solennel du jour le plus important du calendrier juif est palpable et transforme chaque coin de rue, chaque synagogue, et chaque maison.

Les heures passent dans le silence du recueillement. Ceux qui choisissent de ne pas observer le jeûne ou de ne pas aller prier respectent également le calme et acceptent que tout s’arrête le temps d’une journée. Les commerces, les écoles, les entreprises ferment pendant cette journée. Personne ne travaille. Seuls quelques services d’urgence dans les hôpitaux et des ambulances continuent de fonctionner.
Mais ce n’est pas tout. Les chaînes de télévision, les radios, et les journaux s’arrêtent également le temps d’une journée. Même l’armée fonctionne différemment. Seuls certains soldats continuent d’effectuer des gardes. Aucun exercice ou entraînement n’a lieu. C’est dans ce contexte unique que les armées syriennes et égyptiennes ont attaqué par surprise l’État d’Israël: “A 13h55, alors que tout le pays était concentré dans les synagogues, une sirène retentit. Elle fit l’effet d’un tremblement de terre”, se souvient Yoel Sher, ancien ambassadeur d’Israël en France et réserviste pendant la Guerre du Kippour.

Les Israéliens rentrèrent chez eux précipitamment et allumèrent leurs postes de radio, normalement éteints le jour de Yom Kippour: “En effet, aucun programme n’est diffusé, sauf en cas de guerre ou d’urgence un jour comme celui-là…”, nous explique Yoel Sher.
Pour les Israéliens, ce jour prenait déjà une tournure inhabituelle et inquiétante. “Nous écoutions, attentifs, l’énumération des noms de code qui indiquent quelles unités sont mobilisées. Les soldats et les réservistes, savent ce qu’il leur reste à faire si leur unité est rappelée : rejoindre le plus rapidement possible leur base.Un bruit violait déjà le silence habituel de Yom kippour. Les hommes se préparaient précipitamment, et prenaient la route dans la hâte. En raison de la fête de Yom Kippour, les routes étaient vides, et c’est d’ailleurs ca qui a permis aux soldats de rejoindre rapidement leurs bases. La nuit tomba rapidement et beaucoup d’hommes n’étaient pas encore arrivés à destination. Faire de la route en temps de guerre était particulièrement dangereux. Pour ne pas attirer l’attention dans l’obscurité et se faire prendre pour cible par l’ennemi, nous éteignions les lumières des voitures, des routes, et nous peignions les parties lumineuses de la voiture.C’est la seule guerre qui a éclaté dans un effet de surprise générale comme celui-là”.

La surprise résidait aussi dans les nouvelles armes et les nouveaux moyens d’attaque que les armées ennemies possédaient. Les missiles anti-tank de l’armée syrienne ont causé de nombreux dégâts dans le Plateau du Golan.
“A l’époque, j’avais plus de 40 ans, donc j’ai été mobilisé pour des missions de protection d’installations militaires dans la ville de Jérusalem. Mon fils, tankiste a directement été envoyé pour combattre dans le Sinaï. Pendant dix jours, des combats cruels ont eu lieu, et nous n’avions aucune nouvelle de notre fils, comme beaucoup d’autres parents israéliens. La base militaire de mon fils avait été l’une des premières a avoir été détruite par l’armée égyptienne.La seule certitude que nous avions était que des combats d’une extrême cruauté avaient lieu sans interruption dans le Sinaï. Les soldats devaient tenir le coup, et pendant les premiers jours de la guerre, aucune heure de sommeil ne leur avait été octroyée”, nous raconte Yoel Sher.

“Le 16 octobre 1973, après dix jours de combats acharnés, le Général Ariel Sharon parvint à franchir le canal de Suez. Nous savions que la tendance s’était inversée”, se souvient Yoel Sher. Les forces israéliennes avaient finalement réussi à encercler la deuxième armée égyptienne dans le Sinaï. Ceci avait permis à l’armée israélienne de réclamer la libération des 300 soldats israéliens qui avaient été faits prisonniers contre la libération des soldats égyptiens. Dans le Plateau du Golan également, des nouvelles plus rassurantes commençaient à être diffusées à la radio. ”Nous étions parvenus à stopper l’avancée des Syriens. Nous n’étions plus qu’à 35 km de Damas, la capitale syrienne.Après la fin de la guerre, j’ai également été envoyé dans le Sinaï. Nos forces étaient stationnées au kilomètre 101 (à 101 km du Caire). Par hasard, j’ai retrouvé mon fils avec ses camarades tankistes à 101 km du Caire. Une formidable surprise. Il avait traversé à son tour le Canal de Suez le 18 octobre avec ses camarades tankistes et n’avait pas pu nous prévenir.”

Une victoire éclatante, mais un traumatisme qui persiste – ”L’ empreinte de la Guerre du Kippour est très différente de celle laissée par la Guerre des Six Jours.”
Elle avait eu l’effet d’un tremblement de terre. La Guerre de Kippour avait fait des milliers de blessés et plus de 2200 morts, sans compter les 300 soldats qui avaient été faits prisonniers pendant les combats.“Un ‘tremblement de terre’, un ‘séisme’, ne sont pas des mots trop forts pour exprimer l’état de choc dans lequel le retentissement de la sirène en plein milieu de Yom kippour nous avait laissés. Après la guerre, nous avons cherché à comprendre comment une telle chose avait pu se produire. Les menaces avaient bien été réelles, les égyptiens avaient essayé de nous attaquer à plusieurs reprises cette année-là, et nous n’avions pas pris ces avertissements assez au sérieux.”

D’après Yoel Sher, l’opinion publique mondiale avait été également très frappée et profondément choquée par le fait que les Syriens et les Égyptiens avaient attaqué Israël le jour le plus sacré de l’année. Cet acte était perçu comme une atteinte au sentiment religieux.

Source: Armée de Défense d’Israël – Copyright © . Tous droits réservés.

Mobileye et Delphi, basées respectivement en Israël et en Angleterre, ont annoncé un partenariat pour développer un système de conduite automatique qui serait à la disposition des constructeurs automobiles en 2019. Selon l'AFP : "Les deux compagnies indiquent dans un communiqué conjoint allier les systèmes de vision et de capteurs de Mobileye et les logiciels de conduite automatique ...

IsraelValley Desk | News

1. L’IDC Herzliya et Mayo Clinic s’unissent pour favoriser la technologie médicale. Cet automne, un nouveau programme d’entrepreneuriat aidera les participants à mettre en œuvre leurs idées. « La coopération avec Mayo Clinic (la Mayo Clinic est une fédération hospitalo-universitaire et de recherche américaine. De réputation mondiale, le siège en est situé dans la ville de ...

IsraelValley Desk | News

CHOMAGE. Selon les derniers chiffres délivrés par l’Office central de la Statistique, le taux de chômage en Israël a baissé de 0,1% au mois de juillet. Il se situe actuellement à 4,7% de la population en âge de travailler soit le taux le plus bas qu’ai jamais connu le pays. Israël est l’un des pays de l’OCDE aux taux de chômage le plus bas. Par ailleurs, autre statistique enco...

Eyal Kaplan (Tel Aviv) | News

Un sondage effectué par l’institut « Meida shivuki » a montré que 60% des israéliens adultes ont un animal de compagnie à la maison (plus de 30% ont un chien, 19% des poissons et 15% un chat). GeekCon a organisé début 2016 une rencontre nommée "GeekCon Pets", première du genre en Israël. Durant 36 heures, les participants ont été invités à élaborer des solutions et des tech...

Dan Rosh | News

La Turquie est sur le point d’envoyer un second navire vers le bande de Gaza, en accord avec les associations locales. Le bateau quittera l’Anatolie le mois prochain, avec à son bord environ 5000 tonnes de marchandises au bénéfice des résidents gazaouis. Seront entre autres transportés de la farine, du sucre, du riz, des graines, des jouets, des vêtements ou encore des couches. Dan...

Nathan Sarel (Tel Aviv) | News

Puissant opiacé, connu pour avoir provoqué le décès du chanteur Prince, le Fentanyl voit sa consommation exploser aux Etats-Unis. En Israël seuls quelques consommateurs ont été touchés par cette drogue qui a tué aux Etats-Unis de nombreux jeunes. Les autorités israéliennes sont informées des risques. Et s'attendent au pire... Les israéliens ont (une forte) tendance à copier le...

Ilan Berger (Holon) | News

Le Togo est un pays d'Afrique de l'Ouest dont la population est estimée en 2015 à environ 7,5 millions d'habitants. Le président du Togo Faure Gnassingbé a achevé jeudi dernier une visite officielle de 4 jours en Israël, la seconde depuis 2012. Il a rencontré le président de l’Etat, Reuven Rivlin et Benyamin Netanyahou pour un dîner officiel. A l’issue de ces deux entretiens, le...

IsraelValley Desk | News

1. De nouveaux grattes-ciel à Tel Aviv. Quatre nouvelles tours verront prochainement le jour à Tel Aviv, au cœur du quartier Kirya, où se situe notamment le siège du ministère de la Défense. C’est désormais officiel après l’approbation hier du Comité du District de Tel Aviv. Ces nouvelles constructions sont issues du projet Keren Hakyria, qui accouchera d’un édifice de 80...

Nathan Sarel (Tel Aviv) | News

Les médecins en hôpital sont en grève ce jeudi dans tous les établissemens du pays, ceci dès 8h du matin et durant 24 h. Cette grève incluera les hôpitaux généraux, les cliniques gériatriques, psychiatriques et de rééducation. Tous ces établissements fonctionneront cependant en ‘mode shabbat’ y compris pour les urgences, les dialyses, les maternités, les pouponnières et l...

IsraelValley Desk | News

Le magazine USA Today a réalisé un classement des meilleurs vêtements portés par les délégations lors de la cérémonie d'ouverture à Rio. Les habits des israéliens, classés en Numéro 2, pour la parade des jeux a attiré l'attention des télévisions du monde entier. C'est Castro qui a habillés les sportifs. La partie traditionnelle de la cérémonie commence avec une « Parade ...

IsraelValley Desk | News

Nathalie Hamou : "Bienvenue à Nazareth, la plus importante ville arabe d’Israël. Majoritairement chrétienne jusqu’en 1948, elle se réinvente avec ardeur. Gérée pendant des décennies par le parti communiste, l’agglomération compte 80 000 âmes, dont 70 % désormais de confession musulmane. Au milieu des collines, la cité mêle des constructions vétustes et un centre commercia...

IsraelValley Desk | News

Un test échographique a démontré qu'en raison de sa vétusté, le coeur du réacteur nucléaire israélien de Dimona (Néguev) présente 1.537 défauts et/ou dysfonctionnements,révèle le journal Haaretz se basant sur les conclusions d'un rapport présentées par des scientifiques. Le coeur du réacteur en aluminium enrobé de ciment renferme les barres de combustible utilisées dans le ...

IsraelValley Desk | News

Les Jeux olympiques de Rio vont commencer et les organisateurs sont déjà en action. Ils ont annoncé que 450 000 préservatifs seront distribués pendant la compétition, soit 42 par athlètes et ce pour 15 jours de festivités. 47 sportifs israéliens sont à Rio depuis quelques jours. Selon (1) : "Déjà, à Londres, en 2012, 150 000 préservatifs avaient été donnés aux sportifs contr...

Ilan Dreyfus (Ramat Aviv) | News

Près d'un Français sur cinq admet jeter des mégots de cigarette ou des chewing-gums par la fenêtre de sa voiture sur l'autoroute, selon un sondage Ipsos pour Vinci Autoroutes publié ce vendredi. En Israël cette statistqie n'existe pasmais sur sune simple observation depuis 1991, les israéliens jettent autant de déchets que les Français par la fenêtre. (DR) Selon (1) : "Lorsqu'il ro...

Dan Rosh (Tel Aviv) | News

SPECIAL JO DE RIO. Les résultats d’une enquête mondiale sur les sentiments antisémites, publiée par l’Anti-Defamation League en 2014 a classé le Brésil parmi les pays les moins antisémites dans le monde. En Amérique, le Brésil est encore moins antisémite que les États-Unis et le Canada. Selon jforum.fr :"Il est illégal au Brésil d’écrire, de modifier, de publier, ou de ve...

Reuven Emunah | News