Oct 7

ISRAELVALLEY-GUERRE DE KIPPOUR:TEMOIGNAGE DE YOEL SHER,MINISTRE PLÉNIPOTENTIAIRE A L'AMBASSADE D'ISRAËL EN FRANCE DE 1979 A 1984.Son fils a aussi participé aux combats acharnés ayant eu lieu au Sinai.

Authors picture

IsraelValley Desk | News

Headline image

Pour comprendre le traumatisme qu’a été le Guerre du Kippour pour les Israéliens, il faut revenir sur la symbolique et l’ambiance très particulières qui rendent chaque année ce jour unique. Le caractère saint et solennel du jour le plus important du calendrier juif est palpable et transforme chaque coin de rue, chaque synagogue, et chaque maison.

Les heures passent dans le silence du recueillement. Ceux qui choisissent de ne pas observer le jeûne ou de ne pas aller prier respectent également le calme et acceptent que tout s’arrête le temps d’une journée. Les commerces, les écoles, les entreprises ferment pendant cette journée. Personne ne travaille. Seuls quelques services d’urgence dans les hôpitaux et des ambulances continuent de fonctionner.
Mais ce n’est pas tout. Les chaînes de télévision, les radios, et les journaux s’arrêtent également le temps d’une journée. Même l’armée fonctionne différemment. Seuls certains soldats continuent d’effectuer des gardes. Aucun exercice ou entraînement n’a lieu. C’est dans ce contexte unique que les armées syriennes et égyptiennes ont attaqué par surprise l’État d’Israël: “A 13h55, alors que tout le pays était concentré dans les synagogues, une sirène retentit. Elle fit l’effet d’un tremblement de terre”, se souvient Yoel Sher, ancien ambassadeur d’Israël en France et réserviste pendant la Guerre du Kippour.

Les Israéliens rentrèrent chez eux précipitamment et allumèrent leurs postes de radio, normalement éteints le jour de Yom Kippour: “En effet, aucun programme n’est diffusé, sauf en cas de guerre ou d’urgence un jour comme celui-là…”, nous explique Yoel Sher.
Pour les Israéliens, ce jour prenait déjà une tournure inhabituelle et inquiétante. “Nous écoutions, attentifs, l’énumération des noms de code qui indiquent quelles unités sont mobilisées. Les soldats et les réservistes, savent ce qu’il leur reste à faire si leur unité est rappelée : rejoindre le plus rapidement possible leur base.Un bruit violait déjà le silence habituel de Yom kippour. Les hommes se préparaient précipitamment, et prenaient la route dans la hâte. En raison de la fête de Yom Kippour, les routes étaient vides, et c’est d’ailleurs ca qui a permis aux soldats de rejoindre rapidement leurs bases. La nuit tomba rapidement et beaucoup d’hommes n’étaient pas encore arrivés à destination. Faire de la route en temps de guerre était particulièrement dangereux. Pour ne pas attirer l’attention dans l’obscurité et se faire prendre pour cible par l’ennemi, nous éteignions les lumières des voitures, des routes, et nous peignions les parties lumineuses de la voiture.C’est la seule guerre qui a éclaté dans un effet de surprise générale comme celui-là”.

La surprise résidait aussi dans les nouvelles armes et les nouveaux moyens d’attaque que les armées ennemies possédaient. Les missiles anti-tank de l’armée syrienne ont causé de nombreux dégâts dans le Plateau du Golan.
“A l’époque, j’avais plus de 40 ans, donc j’ai été mobilisé pour des missions de protection d’installations militaires dans la ville de Jérusalem. Mon fils, tankiste a directement été envoyé pour combattre dans le Sinaï. Pendant dix jours, des combats cruels ont eu lieu, et nous n’avions aucune nouvelle de notre fils, comme beaucoup d’autres parents israéliens. La base militaire de mon fils avait été l’une des premières a avoir été détruite par l’armée égyptienne.La seule certitude que nous avions était que des combats d’une extrême cruauté avaient lieu sans interruption dans le Sinaï. Les soldats devaient tenir le coup, et pendant les premiers jours de la guerre, aucune heure de sommeil ne leur avait été octroyée”, nous raconte Yoel Sher.

“Le 16 octobre 1973, après dix jours de combats acharnés, le Général Ariel Sharon parvint à franchir le canal de Suez. Nous savions que la tendance s’était inversée”, se souvient Yoel Sher. Les forces israéliennes avaient finalement réussi à encercler la deuxième armée égyptienne dans le Sinaï. Ceci avait permis à l’armée israélienne de réclamer la libération des 300 soldats israéliens qui avaient été faits prisonniers contre la libération des soldats égyptiens. Dans le Plateau du Golan également, des nouvelles plus rassurantes commençaient à être diffusées à la radio. ”Nous étions parvenus à stopper l’avancée des Syriens. Nous n’étions plus qu’à 35 km de Damas, la capitale syrienne.Après la fin de la guerre, j’ai également été envoyé dans le Sinaï. Nos forces étaient stationnées au kilomètre 101 (à 101 km du Caire). Par hasard, j’ai retrouvé mon fils avec ses camarades tankistes à 101 km du Caire. Une formidable surprise. Il avait traversé à son tour le Canal de Suez le 18 octobre avec ses camarades tankistes et n’avait pas pu nous prévenir.”

Une victoire éclatante, mais un traumatisme qui persiste – ”L’ empreinte de la Guerre du Kippour est très différente de celle laissée par la Guerre des Six Jours.”
Elle avait eu l’effet d’un tremblement de terre. La Guerre de Kippour avait fait des milliers de blessés et plus de 2200 morts, sans compter les 300 soldats qui avaient été faits prisonniers pendant les combats.“Un ‘tremblement de terre’, un ‘séisme’, ne sont pas des mots trop forts pour exprimer l’état de choc dans lequel le retentissement de la sirène en plein milieu de Yom kippour nous avait laissés. Après la guerre, nous avons cherché à comprendre comment une telle chose avait pu se produire. Les menaces avaient bien été réelles, les égyptiens avaient essayé de nous attaquer à plusieurs reprises cette année-là, et nous n’avions pas pris ces avertissements assez au sérieux.”

D’après Yoel Sher, l’opinion publique mondiale avait été également très frappée et profondément choquée par le fait que les Syriens et les Égyptiens avaient attaqué Israël le jour le plus sacré de l’année. Cet acte était perçu comme une atteinte au sentiment religieux.

Source: Armée de Défense d’Israël – Copyright © . Tous droits réservés.

Les professionnels de la mode ont distingué l’école Shenkar comme étant "l’école la plus influente au monde hors New York ou Londres", et la place au 11ème rang à l’échelle mondiale. Un des élèves célèbres est Alber Elbaz, un créateur de mode israélo-américainn, reconnu par le milieu de la mode pour son travail effectué dans la maison Lanvin. Il a été nommée aux Globes de Cristal en 2015 dans l...

IsraelValley Desk | News

Des troupes de spectacles de théâtre venant du monde entier ont eu l'occasion d'exposer à Tel Aviv la nudité des acteurs et actrices. La presse israélienne parle assez sobrement du "Festival de Performances de Nudité urbaine" qu a lieu actuellement en Suisse. La ville suisse de Bienne, connue comme la capitale mondiale de l’industrie horlogère et de la mécanique de précision, s’est converti...

Eyal Dayan (Tel Aviv) | News

Le président de l’Autorité palestinienne, Mahmoud Abbas, lance la construction d'un nouveau siège de l’Autorité palestinienne. La construction du "Palais d’Abbas" durera deux ans et atteindra une superficie de 27.000 mètres carrés de terrain pour un bâtiment de 4.700 mètres carrés. Non loin du siège de l'AP, se tiendra un autre bâtiment pour l’administration présidentielle et les gardes. Deux...

IsraelValley Desk | News

Le rapport 2015 du The Earth Institute à l’Université Columbia a été publié. Le bonheur est mesuré par une variété de paramètres, dont l’espérance de vie, la mortalité infantile, le statut socio-économique et l’éducation. Selon le professeur John Helliwell, économiste à l’Université Columbia qui a rédigé le rapport, l’indice de bonheur s’est amélioré entre 2005 et aujourd’hui. Selon jerusal...

IsraelValley Desk | News

La semaine dernière, les voyageurs ont été attristés d'apprendre que American Airlines supprimait sa ligne Tel Aviv-Philadelphie, l’unique vol direct de la compagnie aérienne vers les États-Unis. La compagnie aérienne a déclaré que la décision était financière, mais un article dans The Marker, citant des sources anonymes "dans l'industrie de l'aviation", a affirmé que la décision était polit...

(A.H) Ariel Aviv | News

Spécial IsraelValley Buzz. La course est lancée dans la capitale économique d'Israël. De nombreux jeunes experts israéliens de la CyberTech (le pays en regorge) tentent de gagner une prime de $500 000 promise par la police de Toronto. Selon Presse Citron :" A moins que vous ayez passé votre week-end dans une grotte, vous devez certainement déjà être au courant que des pirates ont volé des d...

IsraelValley Desk | News

Le saviez-vous ? Un ancien apprenti israélien chez un confiseur parisien (dont il a tiré l’essentiel de son savoir gourmet) Oded Brenner a crée avec un ami un "empire " du chocolat dans le monde. Du Made in Israel avec un zest de France. La chaîne Max Brenner appartient au Strauss Group (Israël) et possède 50 magasins-restaurants dans le monde (dont 38 en Australie). HISTOIRE. La chaîne de M...

Ilan Rosenthal (Eilat) | News

Certaines marques israéliennes à fort succès ont décidé de s’étendre à l’international. Une étape naturelle selon les spécialistes. Illustration à l’appui avec l’exemple de quelques enseignes phares qui ont mené leur expansion avec succès. MODE ET FASHION. Parmi les boutiques de mode qui ont connu le succès à l’étranger, Fox a déjà ouvert des boutiques en Chine, en Thaïlande, au Panama, en...

Eyal Dayan (Tel Aviv) | News

Ruth Porat, ex-vice-présidente exécutive et directrice financière de la banque d'investissement américaine Morgan Stanley, où elle a passé la majeure partie de sa carrière attire beaucoup l'attention des milieux d'affaires israéliens. Elle est devenue directrice financière de Google en mars dernier et occupera le même rôle au sein d'Alphabet. Le père de Ruth Porat a vu l’entrée d’Hitler en Autr...

Eyal Dayan (Tel Aviv) | News

1. "Flux : l’invention israélienne ultime pour les jardiniers Bio AgriTech" (Sarah Mergui). La start-up israélienne Flux a mis au point un appareil capable de détecter les besoins d’une culture hydroponique. L’hydroponie est une technique de culture de plantes en dehors du sol, c’est-à-dire sans plantation nécessaire dans la terre. Les végétaux poussent dans des bacs remplis d’eau et d’engr...

IsraelValley Desk | News

L'élue Tzipi Livni (Union sioniste), qui avait déjà promis l'ouverture du mariage aux couples de même sexe lors de la campagne des dernières élections législatives, a annoncé un ensemble de propositions de lois visant à faire avancer les droits LGBT, rapporte The Jerusalem Post. Selon Yagg.com : "Les textes, qui portent le nom de Shira Banki, en hommage à l'adolescente de 16 ans décédée sui...

Jessica G. (Yagg) | News

Le trente-neuvième président des Etats-Unis, Jimmy Carter, a révélé souffrir d'un cancer du foie à un stade avancé. Engagé dans la résolution de nombreux conflits il a reçu en 2002 le Prix Nobel de la Paix. En Israël très peu de commentaires ont été faits après l'annonce. Cet ex-Président est très peu aimé par la classe politique à Jérusalem. Cette semaine dans i24News : "Jimmy Carter a indiqué...

Ilan Rosenthal (Eilat) | News

EXCLUSIF ISRAELVALLEY. Les 43es finales mondiales des Olympiades des métiers (ou Worldskills) se déroulent cette semaine dans la mégapole brésilienne de São Paulo. Les Worldskills ne cessent de grandir. Cette 43e édition, qui est la première organisée en Amérique latine, est la plus grande, et sans doute la plus luxueuse. Il fallut une heure, en début de show, pour que défilent les 59 délégatio...

Dan Rosh (Yavné) | News

1. Yishai Shlissel, l’agresseur de la Gay Pride de Jérusalem, a été placé en hôpital psychiatrique, après avoir refusé de se plier à toutes les procédures judiciaires auxquelles il devait se soumettre. Le but de cet internement est de vérifier si au moment des faits, Shlissel était conscient de ses actes. (1) 2. L’administration brésilienne a décidé que ses citoyens nés à Jérusalem se verron...

IsraelValley Desk | News

LE JOURNAL DE LA NUIT. 1. La Cour Suprême a statué que les immigrés clandestins ne peuvent pas être détenus dans les centres de détention au delà de un an. Cela signifie que 70% des personnes détenues vont devoir être relaché dans la nature, soit environ 1200 clandestins. 2. Le ministère de l'Environnement a annoncé que Haïfa, la troisième plus grande ville d'Israël, qui est aussi la plus po...

Judith Shemesh (Sheinkin Street) | News