Oct 4

ISRAELVALLEY - EXTRAIT DE L'ÉDITION 77 DU DAGUESH SCIENCE "TECHNOLOGIES DE L'INFORMATION ET DE LA COMMUNICATION". Réécrire l’ADN pour mieux le comprendre.

Authors picture

Myriam Rosenberg (Jérusalem) | Économie

Headline image

Le bureau scientifique a le plaisir de vous présenter l’édition 77 du Daguesh Science “Technologies de l’information et de la communication”.

Au sommaire de ce numéro

Nouvelles Technologies de l’Information et de la communication :
-Les mathématiques ont la vie dure !
-Le nuage Israélien à la pointe de la technologie
-Quand nos appareils agiront et penseront pour nous

Innovation
-Réécrire l’ADN pour mieux le comprendre
-Le goûteur high tech

Insolite
-Un escargot vivant transformé en pile électrique

Médecine
-Suivi des problèmes respiratoires chez les prématurés
-Un vaccin contre le cancer
-Un canon à tumeur

Matériaux
-Comment faire de « bons » plastiques ?

Electronique
-Le Xampling : une révolution dans le domaine du traitement du signal

Agenda
-Le CRFJ fête ses 60 ans
-1er Sommet International sur les Valves cardiaques en Israël
-Rencontres Franco-israéliennes de Dermatologie
-Haïm Brézis, mathématicien français nommé Chevalier de la Légion d’honneur

Extrait: Réécrire l’ADN pour mieux le comprendre

A l’Institut Weizmann une nouvelle technologie permet de « récrire » plus rapidement l’ADN et de mesurer les conséquences des changements dans les cellules vivantes.
Au cours des dernières dizaines d’années, d’énormes progrès,scientifiques ont permis de « lire » l’ADN mais il reste cependant difficile de comprendre et de modifier le code génétique, c’est-à-dire de « réécrire » les instructions codées de l’ADN. Une nouvelle recherche menée à l’Institut Weizmann permet maintenant de
mieux comprendre le code génétique : elle propose un moyen d’introduire efficacement de nombreux segments d’ADN soigneusement préparés dans les génomes de cellules vivantes et d’examiner les conséquences de ces changements. Un compte rendu de cette étude est publié dans les numéros de juin des revues Nature Biology et Nature Genetics.

Jusqu’à présent transformer la séquence de l’ADN qui était une entreprise lente qui exigeait un travail intense. Il fallait plusieurs semaines pour modifier seulement une région d’ADN à la fois, et examiner l’effet de chacun de ces changements prenait encore plus de temps. Dans ,cette nouvelle recherche les scientifiques de l’Institut
Weizmann ont développé une technologie qui permet d’introduire simultanément des dizaines de milliers de régions d’ADN dans des – dizaines de milliers de cellules vivantes chaque région dans une cellule individuelle de manière organisée et systématique, et – de mesurer les résultats de chacun de ces changements avec une grande précision et au cours d’une seule et unique expérience.

Le professeur Eran Segal, des départements d’Informatique et mathématiques appliquées et de Biologie moléculaire de la cellule, à ,l’Institut Weizmann, qui dirige le groupe explique : « Cette méthode rapide accélérera notablement la capacité des cherche comprendre le « langage de l’ADN. » Lire le génome entier d’une personne est déjà possible, mais quel est exactement le sens de ce qui est écrit dans ce génome ? Après tout, un génome ressemble à une longue suite de lettres dont la signification est la plupart du temps obscure. Se contenter de déchiffrer les lettres de l’ADN est comme essayer de comprendre une langue étrangère rien qu’en écoutant les gens parler. Notre méthode nous aidera à identifier les « mots » de l’ADN et à comprendre ce qu’ils signifient.

Comprendre ce qui est écrit dans l’ADN,pourrait nous aider à interpréter, entre autres comment les différences génotypiques entre les personnes produisent des différences observables entre elles, partant de leur aspect extérieur jusqu’à la manière dont,fonctionnent les cellules. Ainsi, par exemple il pourrait être possible de comprendre quelles différences génétiques sont responsables du développement de différentes maladies chez certaines personnes. La technologie
de l’Institut Weizmann peut aussi conduire à l’amélioration de thérapies génétiques basées sur l’introduction de nouveaux gènes ou à l’amélioration de séquences d’ADN régulatrices dans les cellules afin de réparer des malformations génétiques.

Dans cette nouvelle étude, les chercheurs ont examiné un aspect essentiel du langage de l’ADN : comment le contrôle de l’expression génique est encodé dans l’ADN, en d’autres mots, quelles sont les instructions qui déterminent le niveau d’activité de chaque gène dans le code génétique. Du fait que les niveaux de l’activité génique ont des effets très,importants sur le fonctionnement de la cellule
cette question, considérée comme l’une des plus importantes de la biologie moléculaire, est étudiée depuis longtemps. La nouvelle technologie permet aux scientifiques d’isoler et de tester les effets de différents paramètres sur les niveaux
de l’activité génique : par exemple, comment le niveau d’activité d’un gène est affecté par la distance entre le gène et sa séquence régulatrice;

Les chercheurs ont réussi à découvrir comment différents paramètres définissent le langage » de la régulation de » l’ADN et à montrer comment des changements délibérés dans la séquence génétique affectent ces paramètres d’une manière qui change le niveau de l’activité génique de manière prévisible. Cette nouvelle méthode consiste en quatre étapes qui utilisent d’une manière originale des technologies déjà existantes. Ces étapes sont la création de 50 000 séquences génétiques différentes sur des puces à ADN, l’insertion massive de toutes ces séquences en même temps dans les cellules, le tri des cellules à l’aide d’une machine à trier sensible aux niveaux d’expression d’un gène rapporteur, et le séquençage parallèle à très haut débit de l’ADN.

Département des Publications et Relations Media de l’Institut Weizmann

Source: Ambassade de France en Israël

La tendance va en s'amplifiant : les Israéliens laissent de plus en plus d'argent sur leur compte courant, ce qui ne leur rapporte rien. Selon les bilans des banques israéliennes pour le premier semestre 2016, les Israéliens préfèrent les fonds immédiatement disponibles. En effet, l'inflation quasiment nulle ne pousse pas les épargnants israéliens à placer leur argent sur des comp...

Jacques Bendelac | Économie

La Banque CIBC (CM aux Bourses de Toronto et New York) a annoncé avoir formé avec la National Australia Bank (NAB) et la Bank Leumi d'Israël une alliance stratégique visant à proposer des façons novatrices d'améliorer l'expérience client. Ce partenariat permet à trois banques sur trois continents de collaborer et de partager des aspects de leurs stratégies d'innovation exclusives e...

IsraelValley Desk | Économie

Selon les perspectives économiques de l’OCDE, la croissance des économies les plus avancées sera modérée en 2017, mais Israël fera exception. « La faible progression des échanges et les distorsions du système financier exacerbent la lenteur de la croissance économique mondiale » : le message de l’OCDE sur l’économie mondiale est alarmiste. Selon les dernières "Perspec...

Jacques Bendelac | Économie

Selon un haut-responsable de Nasdaq OMX (section européenne de la société boursière), la bourse de Tel Aviv (Tel Aviv Stock Exchange) doit opérer des changements significatifs dans sa structure, son image et sa régulation, sous peine de décliner dangereusement. La bourse américaine est en étroite coopération avec la bourse de Tel Aviv sur diverses problématiques. C’est dans ce ...

Nathan Driot | Économie

Les Israéliens aiment donner et recevoir des cadeaux, notamment à l’occasion des fêtes juives ; cette année, la carte cadeau aura leur préférence. À l’approche des fêtes juives, les Israéliens ont tendance à délaisser les cadeaux traditionnels au profit de la carte cadeau. On peut même dire que la Gift Card (comme les commerçants l’appellent) est devenue le cadeau par exce...

Jacques Bendelac | Économie

Une rumeur persistante en Israël : Elco Holdings Ltd. côté à la bourse de Tel Aviv (TASE: ELCO) et Pelephone Communications Ltd pourraient ensemble racheter Golan Telecom selon le magazine "Globes". Michaël Golan, est un homme d'affaires franco-israélien né en 1978. Il est titulaire d'une maîtrise de sciences de gestion de l'Université Paris-Dauphine (1999) et diplômé de l'ESCP E...

Eyal Kaplan (Tel Aviv) | Économie

Une nouvelle tendance se dessine dans les habitudes de loisirs des Israéliens : ils délaissent les salles de fitness pour le sport en plein air. Depuis toujours, les Israéliens sont des adeptes des salles de sport et de musculation. Or ces derniers temps, des municipalités installent des appareils de fitness en plein air, dans des espaces publics, notamment parcs et plages. Leur utilis...

Jacques Bendelac | Économie

Shraga Brosh, président Association des industriels d’Israël (fédération du patronat), Dov Amitai, président de l’Association des agriculteurs d’Israël, Yair Seroussi, président de l’Association des banques d’Israël, ainsi que d’autres leaders économiques du pays, ont écrit à Benjamin Netanyahou pour lui demander de fixer des objectifs annuels de croissance pour l’écon...

IsraelValley Desk | Économie

ANALYSE – Le nouvel accord d'assistance militaire pour les années 2019-2028 bénéficiera davantage aux entreprises américaines qu'israéliennes. 38 000 000 000 $ : on pourrait aussi écrire 38 milliards de dollars, mais l’Israélien préfère aligner les zéros lorsqu’il s’agit de grosses sommes d’argent qui le font rêver. L’accord est donc signé : Israël recevra des Éta...

Jacques Bendelac | Économie

Judo pour les garçons et danse pour les filles: en cette rentrée 2016, les activités extrascolaires en Israël constituent un marché en plein essor. Les JO 2016 de Rio ont produit leur effet sur les petits Israéliens. Après la médaille de bronze obtenue par le judoka Ouri Sasson, les écoliers israéliens sont de plus en plus nombreux à s’inscrire à un club de judo. En Israë...

Jacques Bendelac | Économie

Les Israéliens vivent beaucoup à crédit, mais l'été dernier ils ont battu un nouveau record; ils ont acheté à crédit 8% de plus que l'été précédent. Avec des taux d’intérêts extrêmement bas, l’Israélien est de plus en plus tenté d’acheter à crédit, et il ne s’en prive pas : cet été, il a fait un usage intense de ses cartes de crédit. C’est ce qui ressort du ...

Jacques Bendelac | Économie

L’économie israélienne est en pleine mutation : si la production continue de croître, la part du high tech a perdu 0,5 point de PIB en 2015. On ne peut pas dire que le high tech israélien soit en perte de vitesse ; mais il augmente moins vite que d’autres secteurs de l’activité, ce qui fait que sa part dans le PIB israélien tend à se réduire. C’est la conclusion qui ressort...

Jacques Bendelac | Économie

La géographie est implacable : Israël est à 60 % désertique. « Le climat est caractérisé par une haute fréquence d’années sèches, de courtes saisons des pluies et une importante évaporation des eaux de surface. Environ 70 % de l’eau de pluie s’évapore, 25 % s’infiltre dans les nappes phréatiques, et 5 % s’écoule dans les lacs et rivières », explique Norbert Lipszyc, ...

IsraelValley Desk | Économie

Malgré l’augmentation de son niveau de vie, l’Israélien réussit à économiser de l’énergie, carburant et électricité ; tout en produisant davantage. Voilà un chiffre encourageant pour l’économie israélienne mais qui a failli passer inaperçu : en 2014, Israël a consommé 20,9 millions de tonnes d’équivalent pétrole (TEP), contre 22,1 millions de TEP en 2013, soit une...

Jacques Bendelac | Économie

Une nouvelle étape est franchie en Israël dans la privatisation : le gouvernement prépare un « Guide de la sous-traitance des services sociaux ». La privatisation de l’économie israélienne se poursuit inexorablement. Après avoir privatisé les entreprises, le gouvernement de Benyamin Netanyahou met les services sociaux sur la sellette. Ce dimanche, le Conseil des ministres a déc...

Jacques Bendelac | Économie