Sep 30

ISRAELVALLEY – SPÉCIAL SOUCCOT. LE PASSAGE À LA LIBERTÉ CARACTÉRISE AUSSI L'ÉCONOMIE ISRAÉLIENNE. Malgré le déficit public, le gouvernement n'a pas renoncé à son credo néolibéral.

Authors picture

Jacques Bendelac, à Jérusalem | Économie

Headline image

ANALYSE – La fête de Souccot, qui débute ce soir, symbolise le passage de l’esclavage à la liberté. Le parallèle avec les transformations qu’a connues l’économie israélienne est facile: celle-ci est passée des carcans de la régulation étatique à un libéralisme pur avec un Etat réduit au minimum. Et si les déficits budgétaires obligent le gouvernement de Jérusalem à intervenir pour relever certains impôts, il ne s’agit que d’une parenthèse temporaire qui ne contredit pas le virage libérale que l’économie israélienne a pris à partir de 2003.

En revanche, le patronat israélien considère que l’économie israélienne souffre d’un excès de régulation: c’est le message que les patrons de l’industrie israélienne transmettent régulièrement à Benyamin Netanyahou. Pour le patronat, les pouvoirs publics outrepassent leur rôle de régulateur de l’économie israélienne. A chaque occasion, le chef du gouvernement israélien tente de rassurer ses interlocuteurs de la confédération patronale: ses convictions néolibérales n’ont pas changé et il fera tout pour atténuer les effets néfastes d’une trop forte régulation de l’Etat sur l’économie.

Une parenthèse conjoncturelle

Le Premier ministre israélien n’a donc pas renoncé à ses convictions libérales. Il vient de le rappeler à l’occasion d’une entrevue accordée à la presse israélienne à la veille du nouvel An juif: « S’il y a quelqu’un qui déteste augmenter les impôts, c’est bien moi: j’ai diminué les impôts davantage que tout autre Premier ministre de l’histoire du pays ». Et d’ajouter: « Parfois, nous sommes contraint de relever la fiscalité, mais nous le faisons moins que tous les gouvernements précédents ».

La politique économique conduite par le Premier ministre israélien reste donc la même: le secteur privé est considéré comme le principal moteur de la croissance et il faut tout faire pour lui laisser les mains libres: moins d’impôt sur le capital et davantage sur le travail, moins d’impôts directs et davantage d’impôt indirects, moins de réglementation et davantage de liberté, moins de bureaucratie, etc.

Modèle israélien de régulation

Résultat: les entreprises sont moins imposées que les particuliers et la fiscalité indirecte reste forte. C’est pour cette raison que le gouvernement israélien n’a pas relevé l’impôt sur le bénéfice des sociétés lors du dernier correctif budgétaire adopté dans l’urgence à la mi-août. Il n’a pas non plus toucher aux niches fiscales qui bénéficient aux Israéliens les plus riches, préférant relever la TVA que paient tous les consommateurs. Et si l’impôt sur les hauts et moyens revenus a été relevé, ce fut contre l’avis du Trésor: c’est Stanley Fischer, le gouverneur de la banque centrale, qui a imposé 1% d’impôt supplémentaire pour réduire le déficit public qui commence à déraper.

En fait, Benyamin Netanyahou a inventé un « modèle israélien de régulation »: il s’agit pour l’Etat de faire croire qu’il défend le consommateur alors qu’en réalité, il laisse le champ libre aux industriels. Le credo n’a donc pas évolué d’un pouce: l’intervention de l’Etat est réduite au minimum, et lorsque celui-ci est contraint d’agir, c’est à l’avantage des entreprises, le consommateur ne venant qu’en seconde priorité.

Pourtant, une bonne dose de régulation permet de baisser le prix de nombreux produits et services. Exemple récent: c’est la régulation qui a permis aux Israéliens de réduire leur facture de téléphone mobile, même au prix d’une baisse de rentabilité des opérateurs. On attend le même résultat d’une régulation plus importante dans des secteurs encore dominés par des monopoles comme la banque, l’énergie et l’Internet.

Front commun du patronat

L’économie israélienne, comme dans la plupart des pays libéraux, est régulée par le marché afin d’obtenir une concurrence pure et parfaite. Or les monopoles et ententes entre industriels obligent l’Etat à intervenir pour favoriser la libre-concurrence et protéger les intérêts des consommateurs. En Israël, les principaux régulateurs publics sont: la Direction de la Concurrence, l’Autorité des Operations boursières, le Conseil des Emissions de Télévision câblée, le Contrôleur des Banques, etc.

C’est dans cette optique que le patronat fait front commun contre l’excès de régulation, allant jusqu’à affirmer que la « régulation devient incontrôlable ». Les patrons font notamment référence aux nouvelles règles dictées par les pouvoirs publics en matière de lutte contre la pollution pour limiter les rejets de déchets industriels dans l’atmosphère. En d’autres termes, le patronat israélien se plaint d’un excès de dirigisme et d’une insuffisance de laisser-faire. De son côté, Benyamin Netanyahou a admis que la régulation a perdu son équilibre, et il a promis d’agir pour la réduire au minimum.

Jacques Bendelac (Jérusalem)

La bonne bière israélienne existe depuis fort longtemps. Mais le Whisky "Made in Israël" n'avait jamais été lancé. Tout change à présent ! Le Whisky "Milk & Honey Distillery" est lancé en Israël en Mai 2017. C'est le premier et vrai whisky produit en Terre Sainte. Le whisky est le nom générique d'un ensemble d'eaux-de-vie fabriquées par distillation de céréales maltées o...

Eyal Koren (Tel Aviv) | Économie

La Banque d'Israël fait office de banque centrale. Le gouverneur est Karnit Flug depuis 2013. La Banque d'Israël est assez originale comparée à d'autres institutions financières, dans le fait que seul le gouverneur décide des changements des taux au lieu qu'ils soient votés par les membres d'un comité directeur. Avant la prise de décision, les discussions se font à deux niveaux : ...

IsraelValley Desk | Économie

D'ici à la fin juin 2018, la quasi-totalité des actifs de Patrick Drahi dans les télécoms auront adopté le nom de la maison mère Altice. Ainsi HOT Telecommunication Systems va changer de nom en Israël. Altice est un groupe multinational présent dans les télécoms, les contenus, les médias, le divertissement et la publicité. L'entreprise qui a racheté de nombreux câblo-opérateu...

Ilan Kotel (Tel Aviv) | Économie

La réorganisation mondiale du secteur pharmaceutique est en action. D'ici fin 2018, le groupe Teva Pharmaceutical Industries va se séparer de 500 employés à Godollo (Budapest). Sous ses deux marques, Teva et Ratiopharm, les médicaments génériques de Teva Laboratoires couvrent 94,8 % du répertoire des génériques. TEVA EN FRANCE. L’organisation en France se répartit entre le siè...

Eyal Koren (Tel Aviv) | Économie

Québec investira 6 millions $ sur cinq ans à parts égales avec Israël pour soutenir des projets de recherche et d’innovation. Après une visite chez Mobileye, une filiale d’Intel spécialisée dans les véhicules autonomes à Jérusalem, le premier ministre Philippe Couillard a été reçu dimanche matin au gouvernement israélien par leur ministre de l’Économie et de l’Industr...

IsraelValley Desk | Économie

EARLYSENSE propose un système sans contact de monitoring et supervision des patients. Pulsations cardiaques, respiration, etc. Le produit permet le contrôle de divers paramètres, la prévention des escarres et des chutes grâce à des systèmes de capteurs. www.earlysense.com ERIKA CARMEL propose le LASER LLLT-808, le premier appareil laser doux portable au monde aussi puissant et fiable...

IsraelValley Desk | Économie

Le Concours International TravelPlus Airline Amenity Bag Awards, qui a eu lieu à Hambourg en Allemagne, a annoncé ses lauréats. Les prix TravelPlus, attribués par les passagers eux-mêmes, récompensent le meilleur confort à bord et les meilleurs produits dans le secteur du transport aérien, ainsi que l’innovation, le design et la créativité. Cette année, une couverture portable ...

IsraelValley Desk | Économie

Le secteur de la technologie automobile en Israël compte actuellement environ 350 startups, selon IVC Research Center, et Eli Groner estime qu’il pourrait dépasser l’industrie de la cybersécurité. A titre d’exemple, Argus Cyber Secutiy, basé à Tel Aviv, a annoncé au mois de janvier un partenariat avec Qualcomm Technologies pour protéger les voitures contre les piratages. Ot...

IsraelValley Desk | Économie

Bombardier fournit des locomotives double niveau TWINDEXX Vario pour une ligne grande vitesse en Israël. La ligne de train rapide, prévue pour le printemps 2018, reliera Tel-Aviv à Jérusalem. « Notre rôle est avant tout comme équipementier. Le projet est entre les mains d’Israel Railways », pour Marc-André Lefebvre, chargé des communications de Bombardier Transport. Bombardie...

IsraelValley Desk | Économie

Le Boeing 787, également connu par son surnom Dreamliner, est un avion long-courrier. El Al a dépensé pour $1 milliard pour renouveler sa flotte. Officiellement lancé le 26 avril 2004 pour une mise en service en mai 2008, il effectue son premier vol le 15 décembre 20091 et est certifié le 26 août 2011. La première livraison du Boeing 787-8 Dreamliner a eu lieu le 26 septembre 2011 à...

Jonathan Hess | Économie

Le Coller MBA de l'Université de Tel Aviv a lançé cette semaine un cours de "Veille Technologique et Intelligence Economique" pour 49 étudiants venus dumonde entier (tous professionnels). Le Dr Daniel Rouach, Professeur ESCP Europe et Visiting Professor à Tel Aviv University, enseigne ce cours non-conventionnel (de nombreux experts non-académiques et d'horizons très différents font ...

Eyal Koren (Tel Aviv) | Économie

Inauguration de MAISON de la LITERIE Prestige à Hertzlya en présence de la ministre de l’Intégration, madame Sofa Landver, et l’ambassadrice de France en Israël, madame Hélène le Gal. Le 11 mai, MAISON de la LITERIE Prestige, inaugurait officiellement son premier magasin au 91 rue Hamedinat Hayehoudim à Hertzlya, en Israël. MAISON de la LITERIE, créée en 1980, a été élue ...

IsraelValley Desk | Économie

Le groupe israélien Delek a annoncé l'acquisition de 100 % de Ithaca Energy. Delek, qui possède des actifs d'exploration et de production en Méditerranée orientale, détenait déjà 19,7% d'Ithaca. Le marché de la mer du Nord s'est animé ces derniers mois avec la remontée du pétrole au-dessus des 50 dollars le baril. LE PLUS. Delek Group est un entreprise pétrolière israélienne....

Dan Rosh (Tel Aviv) | Économie

La presse économique israélienne en parle, car l'homme le plus riche du pays utilise sa fortune pour... surprendre. Sami Sagol (à gauche sur la photo), ex-Propriétaire de Keter Plastic, et un des dix plus riches hommes d'Israël, a fait l'acquisition à Tel Aviv d'une maison historique pour un montant record : 10 Millions d'euros. Celle de Aharon Chelouche. Dans (1) : "Aharon Chelou...

Eyal Aviv | Économie

Si le coût de la vie est particulièrement élevé à Tel Aviv, les niveaux restent inférieurs aux standards américains ou européens. Le salaire moyen israélien s’élève à 2 241 euros, d'après les chiffres du Bureau Central des Statistiques. Les salariés du secteur High Tech, sont les mieux lotis. Un développeur gagne entre 4 183 et 4 880 euros par mois, indique l'étude de ...

IsraelValley Desk | Économie