Sep 29

ISRAELVALLEY. Combien y a-t-il de scientologues en Israël ? L’Église de Scientologie s’installe dans un quartier sud de Tel-Aviv. Le théâtre de l’Alhambra a rouvert ses portes en grande pompe.

Authors picture

IsraelValley Desk | Culture

Headline image

L’Église de Scientologie s’installe dans un quartier sud de Tel-Aviv. Présente depuis les années 1950 dans le pays, l’organisation religieuse a complètement réhabilité le vieux théâtre de Jaffa, en périphérie de la ville. En quête d’une bonne image auprès des Israéliens, le Centre de Scientologie a organisé une soirée d’ouverture en grande pompe.

Plus tôt le mois dernier, sur le grand mais vétuste boulevard Jérusalem à Jaffa, dans les quartiers sud de Tel-Aviv, le théâtre de l’Alhambra a rouvert ses portes en grande pompe. Joyau de l’art déco en son temps, ses deux années de restauration ont été si méticuleuses que même la vieille enseigne au néon, en hébreu stylisé, a retrouvé une nouvelle jeunesse.

Sur le côté opposé à la tour blanche et luisante, surplombant l’avenue, sur une petite pancarte, on observe deux triangles qui se chevauchent accolés à un « S » majuscule, le signe international pour la Scientologie. L’Alhambra de Tel-Aviv a été transformé en un Centre de scientologie, l’un des 9000 qui constituent le réseau mondial de l’organisation.

Une soirée d’inauguration exceptionelle a été organisée, le mois dernier, et l’ouverture du Centre a été présidée par David Miscavige, président du conseil d’administration du Centre de technologie religieuse et leader ecclésiastique de la scientologie.

Deux représentant du bureau du Premier ministre Benjamin Netanyahu ont également honoré la cérémonie de leur présence : le directeur du Secteur Bédouin, Mohammad Kaabia, et le coordinateur principal de la condition de la femme en situation minoritaire, Rania Pharyra.

« Vous enseignez aux hommes leurs droits, vous enseignez aux jeunes de ne pas se droguer, vous enseignez aux hommes comment construire leur individualité et vous inspirez la bonté envers les autres. Je crois que nous devons introduire ces programmes dans tous les secteurs arabes et bédouins d’Israël », aurait déclaré Mohammad Kaabia lors de la cérémonie d’ouverture, selon un communiqué de presse de l’Église de scientologie.

De son côté, Rania Pharyra a fait une référence au livre de L. Ron Hubbard, l’un des fondateurs de l’Église de scientologie, « Le Chemin du Bonheur », qu’elle a qualifié de « nouvelle façon de comprendre le but de l’humanité – mon but, votre but ».

Si aucune des deux personnalités ne nie avoir fait ces remarques lors de la cérémonie d’ouverture, la raison de leur participation reste un mystère pour beaucoup. Pour David Becker, porte-parole de Benjamin Netanyahu, les deux politiciens se sont exprimés de manière personnelle.

« Les deux personnalités en questions, en réponse à votre demande, ont assisté à l’évènement à titre privé, sans aucun lien avec leurs fonctions officielles respectives. Ils affirment qu’ils ont été invités par une organisation basée à Jaffa appelée “Israël dit non à la drogue” et qu’ils ont été invités par cette organisation uniquement à titre de citoyen privés, étant très impliqués dans la promotion des questions sociales dans leurs secteurs ».

Silence également du côté de l’Église. Plus d’une douzaine de demandes à trois porte-paroles de l’organisation en Israël sont restée sans réponse à la question : « Combien y a-t-il de scientologues en Israël ? » De la même manière, aucun des responsables israéliens qui ont participé à l’inauguration du bâtiment n’a souhaité répondre à des questions concernant l’adaptation de l’Église de scientologie, connue pour sa politique de recrutement actif, à la très stricte loi anti-missionnaire d’Israël.

«Tant que le tribunal ne détermine pas qu’ils sont hors-la-loi, je suis d’accord avec eux. Nous sommes pluralistes. Nous devons les accepter. Nous ne pouvons certainement pas les arrêter », explique Meital Lehavi, un membre du Conseil municipal présente lors de la soirée d’inauguration.

« Jaffa a 7 000 ans. C’est la première ville mentionnée dans la Bible. Elle a vu des croisés, des musulmans, des juifs, tous les gens de cette terre. Donc je ne vois aucun mal à ce que la scientologie vienne aujourd’hui. »

Plus de soixante ans de présence en Israël
Comme de nombreuses franchises internationales, la religion de L. Ron Hubbard s’adapte aux goûts locaux. En Israël, elle ne s’appelle donc pas l’Église de scientologie mais le Centre idéal de scientologie.

Sarale Segale, une des porte-paroles de l’Église de scientologie locale, explique que l’Église est présente en Israël depuis 1950, lorsque plusieurs douzaines de fidèles au livre de L. Ron Hubbard, « La Dianétique : La science moderne de la santé mentale », ont commencé à se rassembler ici. À la suite de l’établissement du premier centre israélien de scientologie en 1972, explique-t-elle, le mouvement « est devenu populaire et des centaines d’Israéliens nous ont rejoints ».

Une image à redorer
Néanmoins, certains restent sceptiques concernant les véritables motivations du groupe. Un membre bien connu de l’élite des médias israéliens qui s’était approché de la scientologie avant de la quitter brusquement a une fois déclaré : « Ils ont une très mauvaise image et ils le savent, ils font de grands efforts pour obtenir une sorte de légitimité. Ils opèrent par de nombreux services communautaires, anti-drogue, anti-crime, alphabétisation à l’école, et ils prétendent avoir d’excellents résultats. Ils ne mentionnent pas la scientologie comme une religion. Ils invitent des personnalités civiles et politiques à leurs évènements et ils espèrent que cela va améliorer leur image. »

Global Post – Adaptation Sybille de larocque – JOL Press

Source: http://www.jolpress.com/religion-eglise-centre-scientologie-israel-tel-aviv-jaffa-alhambra-l-ron-hubbard-ouverture-inauguration-scientologue-david-miscavige-benjamin-netanyahu-article-813543.html

La Tribune : "Selon la loi juive, une femme peut demander le divorce si elle n’est pas satisfaite sexuellement par son mari. Pour aider les couples « licites » (c’est-à-dire hétérosexuels et mariés) à vivre une sexualité épanouie, le rabbin orthodoxe Natan Alexander s’est lancé dans la vente de sextoys casher. Son site bebetter2gether.com (mieux vivre ensemble) propose des vibromasseurs, bo...

Dylan Friedman | Culture

LIBRE OPINION. « Les Guignols de l’info » peuvent-ils disparaître de l’antenne de Canal+ ? Pourquoi pas ? Cette émission critique avec constance les dirigeants de l'Etat d'Israël et se classe avec volupté comme pro-Palestinienne. Elle construit des caricatures infâmes et a formé, au travers d'un populisme dégoulinant de bons sentiments, une génération d'anti-israéliens qui voient Ben Laden ...

Dan Rosh (Tel Aviv) | Culture

Après une longue saga concernant les droits de propriété d’une collection de manuscrits rares de Franz Kafka, une décision de justice rendue à Tel Aviv a finalement tranché en faveur de la Bibliothèque nationale israélienne. Le jugement, publié Mercredi, a imposé à Mme Eva Hoffe, qui réclamait la propriété de ces manuscrits, de rendre tous ceux qui étaient en sa possession à la bibliothèque...

Ariel Haziza (Tel Aviv) | Culture

À ne pas manquer : du 9 au 19 juillet se déroulera à la cinémathèque de Jérusalem la 32ème édition du festival cinématographique de Jérusalem. Malheureusement, ce festival fondé en 1984 par Lia van Leer, à vu s’éteindre sa créatrice. Effectivement Lia Van Leer (réalisatrice israélienne) est morte en Mars dernier, elle était notamment fondatrice et directrice des cinémathèques de Jérusalem et d...

Félicien Guilbaud (Tel Aviv) | Culture

Pour vous faire plaisir et prendre une douce revanche sur le BDS offrez pour les fêtes la fleur magique que les israéliens ont déclaré "fleur nationale". Selon Tel Avivre : "La fleur nationale d’Israël est le Cyclamen persicum. Dans l’antiquité, le cyclamen a été reconnu pour ses vertus thérapeutiques, en raison de la présence de cyclamine, une substance amère aux pouvoirs purgatifs. Elle est u...

Ilana Dreyfus (Tel Aviv) | Culture

Il est temps de préparer vos vacances. Un article très intéressant (à imprimer avant de vous rendre en Israël). Les meilleurs restaurants y sont mentionnés. IsraelValley a pratiquement visité chacun des restaurants de l'article paru dans L'Express et écrit par Marie-Odile Briet. ISRAELVALLEY PLUS. L'Express : "Impossible de quitter Tel-Aviv sans tester la cuisine d'Eyal Shani, la "rock star"...

L'Express | Culture

Le 41e prix du Livre Inter a été attribué aujourd'hui à Valérie Zenatti pour "Jacob, Jacob" (L'Olivier), un roman qui explore la mémoire algérienne à travers le portrait de Jacob, jeune Juif de Constantine enrôlé en juin 44 pour libérer la France des nazis. Présidé cette année par le médecin, écrivain et académicien Jean-Christophe Rufin, le jury de ce prix était composé de 24 auditrices et ...

Le Figaro | Culture

EXCLUSIF. Interview d'Olivier Rubinstein – Conseiller de Coopération et d'action culturelle et Directeur de l'Institut Français d'Israël « un Ministère miniature de la culture et de la séduction ». Jeudi dernier, la première « Nuit de la Philosophie et des Arts » a été organisée à Tel Aviv, dans différents lieux de la ville, par l'Institut français d'Israël (IFI) dirigé par Olivier Rubinstein. ...

Magali Allouche (Tel Aviv) | Culture

Pour sa 3ème édition, le Festival de la Méditerranée se déroulera au 8 au 11 juin au Ashdod Performing Arts Center. Il réunira des musiciens (Shlomi Shabat, Idan Raichel..), des films (« Transparent », « Almost Friends »..) et des expositions d'art au Musée d'art d'Ashdod. Ouvert sur tout le pourtour méditerranéen, les artistes ne sont pas seulement israéliens : ils sont également espagnols, gr...

Magali Allouche (Tel Aviv) | Culture

Le photographe français expose le projet “This Place” au Musée d'Art de Tel-Aviv. Si l'ambition est d'explorer la complexité d'Israël et de la Cisjordanie sans approche idéologique, la dimension politique n'est jamais très loin. Pendant un quart de siècle, Frédéric Brenner a promené son objectif sur la diaspora juive aux quatre coins du monde. A partir de 2006, le photographe français conçoi...

Nathalie Hamou (Telerama) | Culture

Interview exclusive d'Ariane Bois - Critique littéraire et Reporter spécialisée en sujets de société. A l'occasion de la Table ronde exceptionnelle "Ecrire la Guerre: Rencontre d'Ecrivains" qui aura lieu le 14 mai à 9 h à l'Université de Tel Aviv, Ariane Bois a accepté de donner une interview à IsraelValley. *1. Pouvez-vous me parler de votre parcours professionnel ?* « Après des études l...

Magali Allouche | Culture

Les frères Coen : Coprésidents du Jury du Festival de Cannes. Les lauréats de la Palme d'or du Festival de Cannes 1991 pour Barton Fink, partageront cette année la Présidence du Jury du 68e Festival de Cannes. En effet, les frères Coen, très proches du Festival, à l'instar des frères Dardenne, ont vu 8 de leurs longs métrages sélectionnés en compétition. Pour rappel, ils ont gagné, dans le cadr...

Magali Allouche (Tel Aviv) | Culture

Interview – Lisa Raduszynski. C'est presque par hasard que Lisa Raduszynski va jouer son spectacle « Dans 2 minutes...j'suis au top ! » à Tel Aviv. Elle a en effet la chance de profiter de ses vacances dans "la ville qui ne dort jamais" pour jouer, sur la scène du café Bialik le lundi 4 mai à 20h30, son one woman show déjà bien rodé. Elle l'a créé il y a 4 ans et le joue régulièrement au Théâtr...

Magali Allouche (Tel Aviv) | Culture

De nombreux israéliens assisteront au pèlerinage de la Ghriba, en Tunisie (6 et 7 mai). Selon Perez Trabelsi, le Président de la communauté juive de Djerba des israéliens, Canadiens, Francais ont bien confirmé leur présence, Plus de 3000 personnes au total sont attendues durant le pélérinage.(Quoide9israel) Selon un site Tunisien directinfo.webmanagercenter.com : "Les préparatifs sécuritair...

D.I. | Culture

La veille de Yom Hatsmaout a lieu Yom Hazikaron, jour de recueillement où l'on commémore les soldats morts pour la création puis la défense de l'Etat d'Israël. Les commémorations du Yom Hazikaron débuteront ce soir à 20h00 à la mémoire des 23 320 soldats tombés au combat. Cette année, Israël honorera la mémoire de 116 victimes supplémentaires, dont 73 soldats et civils tués l’été dernier,...

Raphael Levin (Tel Aviv) | Culture